Quelles sont les conséquences du cyberharcèlement?

Le cyberharcèlement est malheureusement un phénomène fréquent, exacerbé par le fait que les victimes et les témoins ont souvent tendance à se taire.
Le rôle des spectateurs/témoins évoluant dans l’espace public d’internet contribue aussi à renforcer le sentiment d’oppression et les souffrances de la victime qui se sent ainsi exposée dans sa détresse devant le monde entier. Le rôle de ces spectateurs peut néanmoins être déterminant dans la persistance du phénomène ou dans la résolution de la problématique.

La victime

Pour la victime, le cyberharcèlement engendre un sentiment de détresse qui s’aggrave au fur et à mesure que le phénomène persiste.
La souffrance morale est parfois difficile à saisir dans son intensité mais on sait que les conséquences les plus dramatiques peuvent pousser un jeune au suicide.
Le cyberharcèlement conduit à plus d’introversion, à une perte de confiance en soi, à un sentiment de frustration ou de dépression. 

Le harceleur

Pour le harceleur, adopter ce type de comportements sur le long terme peut entraîner des troubles comportementaux à un âge ultérieur. Le harceleur va probablement développer l’idée que les rapports de force malsains sont normaux, que ses actes n'ont pas de réel impact, n'aura pas d'empathie car il ne voit pas les souffrances de sa victime. La dépersonnalisation va pousser le harceleur à se déresponsabiliser de ses actes virtuels.

MAJ 2021

Infor Jeunes asbl - Chaussée de Louvain, 339 - 1030 Bruxelles - Tél.: 02 733 11 93 - inforjeunes[at]jeminforme.be - www.jeminforme.be