Que faire si votre droit à l'image n'est pas respecté?

Que faire en cas de violation du droit à l’image ?

Lorsqu’une personne estime que son droit à l’image a été bafoué, la première chose à faire est de demander à la personne ayant posté la vidéo/photo en question de la retirer (sur base du droit à l'effacement ou droit à l'oubli par l'article 17 de la RGPD ou l'article 37 de la loi relative à la protection des personnes physiques à l'égard des traitements de données à caractère personnel.
L'autorité belge de protection des données (APD) a prévu à cet effet un : Modèle de lettre : Droit à l'effacement.
Si la personne ne donne pas suite à cette demande, il est également possible de demander à l’hébergeur du site de retirer la photo/vidéo contestée. Facebook et Instagram ont par exemple mis en place un formulaire pour signaler la violation des droits de leurs usagers.

-    Sur Facebook : https://fr-fr.facebook.com/help/contact/144059062408922
-    Sur YouTube :
https://support.google.com/youtube/answer/2802027?co=GENIE.Platform%3DDesktop&hl=fr&oco=0#zippy=%2Csignaler-une-vid%C3%A9o
o    Lors du visionnement d'une vidéo vous concernant : Signaler (via les trois petits points) -> non-respect de mes droits -> sélectionner le problème rencontré (problème de confidentialité s'il est question de droit à l'image) -> Une fois le signalement effectué, YouTube vous renverra sur une page avec les informations relatives aux "Consignes YouTube en matière de confidentialité" sur laquelle vous pourrez remplir un formulaire pour lancer une procédure de réclamation pour atteinte à la vie privée.
-    Sur Instagram, vous avez deux solutions :
o    Vous trouverez, aux abords de la photo que vous désirez retirer, trois petits points (. . .), cliquez dessus et sélectionner « Signaler ». Choisissez ensuite le motif qui correspond le mieux à votre situation et envoyez.
o    Vous pouvez également signalez via le formulaire en ligne :
https://help.instagram.com/contact/504521742987441?helpref=page_content

Si une photo a été publiée par les élèves de votre classe sans votre accord, prévenez vos parents pour qu'ils contactent un professeur ou la direction de l'école.
Vous pouvez contacter des services comme le nôtre, le Service droits des jeunes, Ecoute enfants, Child Focus.

Il est également possible de porter plainte auprès de l'Autorité de protection des données - APD (ex-Commission vie privée)
Enfin, en dernier recours, vous pouvez également décider de saisir les tribunaux civils pour réclamer réparation du dommage moral qui a été subi. Il faudra s'adresser au juge de paix pour trancher un litige d’un montant allant jusqu’à 5.000€. Si le montant demandé est supérieur à 5.000€, il faudra vous adresser au Tribunal de première instance.
Notons également que le voyeurisme ou la diffusion non consensuelle d'image et d'enregistrements à caractère sexuel est puni par le Code pénal (art. 371 à 378). Enfin, la Loi relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel prévoit des sanctions pénales.

Publier une photo de quelqu'un pose aussi des problèmes par rapport à sa géolocalisation, en quelque seconde on sait où on se trouve. N'hésitez pas à refuser une photo ou un selfie.

MAJ 2021

Infor Jeunes asbl - Chaussée de Louvain, 339 - 1030 Bruxelles - Tél.: 02 733 11 93 - inforjeunes[at]jeminforme.be - www.jeminforme.be