Recevez notre newsletter

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
Tél.: 02 733 11 93
inforjeunes[a]jeminforme.be
www.jeminforme.be

Fédération Wallonie-BruxellesRégion BruxelloiseActirisSPP Intégration sociale

Réalisation : Vertige asbl

Les conséquences du racisme et des discriminations sur notre vie quotidienne

Le racisme et les comportements qu'il provoque sont nourris par des phénomènes complexes dans lesquels il y a une grande part d'imaginaire et de fantasmes (celui qui est différent est une menace même s'il n'est pas présent physiquement).
Il s'exprime au niveau politique (l'extrême droite) et souvent dans la vie quotidienne où il y a un énorme gouffre entre les discours politiques, les lois contre le racisme et les discriminations, d'une part et la vie de tous les jours et ce à quoi sont confrontées les personnes d'origine étrangère, d'autre part.

Le racisme peut provoquer des discriminations raciales, des propos racistes et des violences racistes.
La discrimination raciale n’est pas nécessairement accompagnée de propos et/ou de violences racistes et inversement, des propos ou violences racistes peuvent exister sans pour autant qu'il y ait discrimination.
Concrètement, le racisme et les discriminations sont présents partout: dans le travail (à travail égal, les femmes ont souvent un salaire moins élevé que les hommes, une personne d'origine immigrée aura beaucoup plus de difficultés à trouver un emploi (l'employeur chez qui il se présente vient "malheureusement" d'engager quelqu'un!, on n'est pas raciste mais on préfère engager un belge!), dans le logement (désolé l'appartement est déjà loué!), dans la rue (disputes, bagarres) , dans les discothèques, dans le sport (attitudes et commentaires racistes), sur Internet, et même à l'école (les jeunes élèves issus de l'immigration sont souvent en situation difficile et exclus plus facilement de l'enseignement "traditionnel").
Les conflits actuels ont aussi des répercussions sur le racisme.
Les victimes de racisme et de discriminations subissent de nombreuses injustices dont la difficulté de trouver un logement décent, la rémunération moindre des femmes pour un travail égal.

La discrimination "ordinaire": quelques tristes exemples

dans la rue

coups donnés en groupe à une personne de couleur, insultes, violences policières racistes, contrôle d'identité discriminatoire (délit de sale gueule).

à l'école

les élèves issus de l'immigration sont souvent victimes d'inégalités dans leur scolarité au niveau de leur orientation scolaire (souvent vers l'enseignement professionnel), au niveau de l'école qu'ils fréquentent. Le niveau socio-économique de leur entourage a évidemment une grande influence sur leur parcours scolaire.
De véritables ghettos scolaires se créent où les élèves de certaines écoles sont essentiellement d'origine étrangère, où il n'y a plus de mixité culturelle.

au travail

possibilités d'emploi limitées pour les personnes d'origine étrangère, ce qui entraîne une grande précarité et pauvreté, dans les médias comme la télé peu de personnes d'origine africaine, les travailleurs d'origine immigrée se retrouvent pendant plusieurs années avec des contrats précaires, acceptent des emplois sous-qualifiés, certaines entreprises n'engagent pas de personnes d'origine immigrée sous prétexte que les clients n'en veulent pas, les difficultés des femmes à accéder à des postes à responsabilité et à avoir des salaires égaux à ceux des hommes.

dans les administrations, les transports publics

de nombreuses "blagues" racistes circulent entre membres du personnel.

en matière de logement

le droit au logement est un droit fondamental et pourtant de nombreuses discriminations racistes existent dans ce domaine: refus de location ou de vente (l'appartement est déjà loué), conditions financières plus exigeantes et garanties exigées.

en matière de santé

personnes affectées d'un problème de santé mentale qui sont exclues socialement, personnes atteintes d'un handicap dont l'insertion professionnelle est très difficile, certaines administrations ou hôpitaux ont tenté d'imposer un test sida pour les candidats à l'emploi.

en matière de loisirs

dans le sport, les insultes racistes ne sont pas rares contre des joueurs d'origine étrangère, de la part du public ou entre joueurs.
Dans les boîtes de nuit, l'entrée est refusée sous différents prétextes: il faut être accompagné, être sur la guest list, il faut être membre, c'est une soirée "privée"

orientation sexuelle

les personnes homosexuelles subissent régulièrement l'homophobie. Le phénomène de discriminations des lesbiennes, gays, bisexuels et transexuels est toujours présent en Belgique. Ces personnes se voient par exemple refuser la location d'un logement, obtiennent difficilement des informations sur l'état de santé de leur partenaire admis à l'hôpital, reçoivent avec beaucoup d'obstacles des prêts bancaires, sont harcelées sur leur lieu de travail, sont injuriées, agressées physiquement, subissent des traitements différenciés dans l'enseignement, éprouvent des difficultés pour obtenir le statut de cohabitant légal ou pour se marier.

identité religieuse

racisme grandissant face à certaines identités religieuses, surtout contre les musulmans, le terme "islamiste" qui est lié à la pratique religieuse, est devenu synonyme de terroriste.

sur Internet

l'anonymat, la fugacité des messages, la difficulté de contrôle facilitent la diffusion de messages racistes sur Internet. La notion de "Cyberhaine" ce sont les expressions de haine (brimades, insultes, propos discriminatoires) sur internet à l’encontre de personnes en raison de leur couleur de peau, leur prétendue race, leur origine, leur sexe, leur orientation sexuelle, leurs convictions philosophiques ou religieuses, leur handicap, leur maladie, leur âge …

MAJ 2014

POSER UNE QUESTION - (cochez la case *recevoir une notification* pour être averti automatiquement de notre réponse)


Code de sécurité
Rafraîchir

questions  

 
# patrice 01-04-2014 15:21
Bonjour,

Je susi d'origine africaine et je travaille comme informaticien dans une institution publique.
Un de mes collègue s'est déjà laissé aller plus d'une fois, sous couvert de "blague", à des réflexions à connotation raciste.
La dernière remonte à quelques jours, cette fois-ci j'en ai gardé une trace écrite.
Veuillez m'explqiuer quels sont les voies légales requises pour y mettre un terme.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 02-04-2014 12:19
Bonjour Patrice,
Si ces faits ont bien lieu en Belgique, vous pouvez vous adresser au Centre interfédéral pour l’égalité des chances www.diversite.be
Le centre est habilité à traiter les plaintes individuelles. Vous trouverez des informations détaillées sur une autre page de notre site jeminforme.be/.../...

Bien à vous

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339 1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
Répondre
 

La une
d'Infor Jeunes

Une permanence décentralisée d'Infor Jeunes est ouverte à Bruxelles.Elle est le fruit d'une collaboration entre Infor Jeunes asbl (à Schaerbeek), le B...
Tu débarques sur la marché du travail ? Tu as envie de raconter ce que tu y découvres ? Viens secouer tout ça avec nous ! Tu rêves de passer de l'autr...
Infor Jeunes propose des modules d’initiation à Internet, pour adultes, une séance de deux heures par semaine, le lundi matin, le mardi ou le jeudi ...
Tu as envie de t'exprimer par la vidéo, de découvrir le travail de l'image et du son? Rejoins-nous ! Les thématiques abordées, les choix des visites...
Infor Jeunes t’accompagne dans ta recherche de job étudiant ou d'un premier emploi les 8, 9, 11/09 et 15, 16, 17/09/2014, via un atelier de préparat...
Dimanche 21 Septembre 2014 entre 9h et 17h. Participons à la brocante des voisins sur la place Dailly ! Vidons nos greniers ! Echangeons nos objets ! ...