Recevez notre newsletter

Fédération Wallonie-BruxellesActirisCoCoF

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
Tél.: 02 733 11 93
inforjeunes[a]jeminforme.be
www.jeminforme.be

Formations d'animateur/animatrice

La formation d’animateur(trice): un plus pour entrer dans la vie active !
 
Avant tout, sachez qu’il est tout à fait possible de combiner vos études (qu’elles soient secondaires ou supérieures) et une formation d’animateur(trice) car les formations sont, en général, organisées durant les vacances scolaires et/ou durant les week-ends.
Cette formation vous permettra d’acquérir de nouvelles compétences et sera un plus pour votre CV. Elle vous permettra, par ailleurs, d’accéder immédiatement à certains jobs/emplois dans le secteur de l’animation.

Qu’est-ce que le métier d’animateur(trice)?

Le rôle de l’animateur(trice) est d’encadrer des groupes d’enfants/de jeunes et de leur proposer des activités adaptées et variées en fonction de leur âge et de leurs compétences.
L’animateur(trice) a notamment comme objectif de favoriser le développement physique de l’enfant/du jeune, la créativité et l’accès à la culture, l’apprentissage de la citoyenneté mais également l’intégration sociale de l’enfant/du jeune.
 
L’animateur(trice) prépare alors chaque activité (sportives, activités manuelles, veillées, …) à l’avance, soit seul soit avec d’autres animateurs dans le but de remplir ces divers objectifs.
Lors des activités, il/elle va également veiller à ce que chaque enfant/jeune puisse s’épanouir et à ce qu’il se sente à l’aise dans le groupe.

Il existe différents types d’animateurs(trices):

  • l’animateur(trice) de centre de vacances: on parle ici des plaines (=les enfants/jeunes participent aux activités en journée et retournent chez eux le soir), des séjours(=les enfants/jeunes sont encadrés jour et nuit, ils partent environ 10 jours soit en Belgique dans un endroit dépaysant, soit à l’étranger), et des camps(= c’est de l’accueil jour et nuit qui est organisé par un mouvement de jeunesse comme par exemple les Scouts, les Patros, …).
    Sachez qu’il existe pour les personnes sourdes ou malentendantes des formations d’animateur spécifiques en langue des signes.
  • l’animateur(trice) sportif: on parle ici des animations au sein d’asbl sportives (organisant des stages de vacances, des activités extra-scolaires, …), des centres ADEPS, de services sportifs communaux ou encore au sein de structures associatives (maison de quartier, maison de jeunes, …).
    Il existe aussi des formations Adeps de Sauveteur Aquatique et de Dirigeant gestionnaire permettant de devenir Dirigeant d'un club sport ou d'une infrastructure sportive ou d'une fédération sportive.
  • l'animateurs(trice) spécialisé(e): il est possible d’effectuer des formations spécialisées dans certains domaines: il existe, par exemple, une formation d’animateur(trice) nature/environnement, il est aussi possible de faire une formation pour devenir coordinateur de plaine de vacances.
    Il existe également des formations spécifiques en animateur art du spectacle, art de la scène ou encore animateur cinéaste, ...

Certaines activités d’animation demandent d’avoir d’autres ressources et compétences spécifiques (ex: savoir pratiquer tel ou tel sport, avoir des connaissances scientifiques ou linguistiques, savoir jouer d’un instrument de musique, …).

Comment devenir animateur(trice)?

Pour devenir animateur(trice) de centre de vacances en Fédération Wallonie-Bruxelles, il faut passer le Brevet d’animateur de centres de vacances (BACV). Ce brevet est un document officiel qui est homologué par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Comment obtenir votre BACV?

Pour obtenir le BACV il faut suivre une formation. Cette formation doit contenir 300 heures, et elle doit être réalisée en 36 mois maximum(= 3 ans).
Pour pouvoir avoir accès et s’inscrire à cette formation, il faut avoir 16 ans accomplis au moment où le jeune entame la formation théorique et avoir 17 ans lors du début de la formation pratique.
 
Cette formation comporte 2 volets:

  • Le volet théorique (de 150 heures) durant lequel, sont abordés les sujets suivants: l’animation (comment créer une animation, évaluer l’animation,…), le rôle de l’animateur, la sécurité et la prévention (hygiène, premiers soins, …), la gestion du matériel et du planning d’activités, les aspects de la vie collective et du travail en équipe, la connaissance des enfants et des jeunes (notamment par rapport à leurs besoins, à leur bien-être, …)
  • Le volet pratique (de 150 heures réalisées en une ou deux périodes de stage) durant lequel, les futurs animateurs(trices) ont l’occasion de mettre en pratique leurs connaissances et leurs compétences. Ils/elles font des allers-retours entre la formation théorique et la formation pratique ce qui leur permet de prendre du recul par rapport à certaines situations vécues et difficultés rencontrées lors de leurs animations. Ces allers-retours permettent notamment à la personne de se remettre en question et de réfléchir à la manière d’améliorer ses animations et ses techniques d’animation. Pour effectuer ce volet pratique, le jeune devra trouver un endroit de stage, ces stages se dérouleront également durant les vacances ou durant les week-ends.

Le contenu de la formation reste le même quel que soit l’organisme proposant la formation. Néanmoins, chaque organisme peut développer ses spécificités en fonction par exemple du lieu d’animation auquel la formation prépare, d’une approche pédagogique différente.

Comment devenir moniteur sportif homologué par l’Adeps?

Pour devenir moniteur (=animateur) sportif, il faut suivre une formation délivrée par l’ADEPS. À la fin de cette formation et, en cas de réussite, la personne obtient un brevet de moniteur sportif homologué par l’Adeps (Administration générale du Sport).

L’ADEPS propose 3 formations de moniteur sportif différentes

  • la formation de moniteur sportif « Initiateur »: elle est accessible à partir de l’âge de 16 ans
    Cette formation comporte 2 volets:
    • Le 1er volet contient les cours généraux reprenant 5 thématiques (cadre institutionnel et législatif, didactique et méthodologie, facteurs déterminants de l’activité et de la performance, aspects sécuritaires et éthiques et déontologie).
    • Le 2ème volet contient les cours spécifiques (il faudra alors choisir une discipline sportive).
      Ces cours spécifiques doivent être passés directement auprès d’une fédération sportive ou auprès d’un opérateur de formation reconnu par l’Adeps.
    Il existe une liste des disciplines sportives et des fédérations ou des opérateurs de formation reconnus par l’Adeps qui se trouvent sur leur site.
    • Le 3ème volet est l'homologation du Brevet. Une fois ces 2 volets réussis, la personne pourra prétendre au brevet homologué par l’Adeps, à la condition que celle-ci ait atteint l’âge de 18 ans.
  • la formation de moniteur sportif « Educateur »: pour y avoir accès, la personne doit avoir suivi et obtenu son brevet homologué pour la formation de moniteur sportif initiateur ET être âgée de 18 ans au moment de passer les examens.
  • la formation de moniteur sportif « Entraineur »:. pour y avoir accès, la personne doit avoir suivi les formation de moniteur sportif initiateur et moniteur sportif éducateur, être âgée de 21 ans au moment de passer les examens ET avoir minimum 3 ans d’expérience dans l’encadrement sportif en tant que moniteur sportif éducateur.

Quelles sont les autres possibilités pour devenir animateur(trice)?

Il est possible de devenir animateur (trice)et/ou de travailler en tant qu’animateur(trice) en suivant un enseignement secondaire (= il existe une option animateur en Technique de Qualification, une option Technique sociale et d’animation, ...) ou supérieur (= les étudiants en éducation physique ont une partie de leurs cours prévus pour l’animation, …).
Il existe également des études en promotion sociale permettant d’accéder au métier d’animateur. Il faudra cependant avoir 18 ans. Ces formations se donnent en général en semaine et en journée.

Qu’est-ce que le brevet d’animateur(trice) apporte en plus pour votre recherche d’emploi?

Au fil de la formation d’animateur(trice), le jeune va acquérir un certain nombre de compétences qu’il va pouvoir valoriser sur son CV et qui pourront également lui servir pour d’autres jobs/emplois plus tard.
Lors de cette formation, on apprend aux futurs animateurs(trices) à travailler en équipe, à être responsable et autonome, à être créatif et imaginatif, à savoir gérer des situations conflictuelles, à pouvoir improviser, ...
Ce sont toutes ces compétences qui, reprises sur le CV, constitueront un réel avantage.
De plus, la formation étant composée d’un volet pratique, le jeune aura déjà une première expérience à faire valoir, cela constitue déjà un atout.

Où et à qui s’adresser pour suivre une formation d’animateur(trice)?

Il existe une multitude d’organismes proposant la formation d’animateur(trice). Ces organismes doivent, par contre, être habilités par la Fédération Wallonie-Bruxelles (seuls ces organismes-là pourront vous délivrer le brevet d’animateur homologué).
Chaque organisme organise sa formation et son contenu tout en respectant les normes définies. Les formations peuvent être un petit peu différentes en fonction de l’approche pédagogique que veut inclure l’organisme de formation ou encore en fonction du type d’animation auquel prépare plus spécifiquement l’organisme de formation.
 
Pour rappel, pour avoir accès à ces formations, il vous suffit d’avoir atteint l’âge de 16 ans au premier jour de formation théorique.
 
Vous trouverez une liste d’organismes proposant la formation d’animateur de centres de vacances et d’animateur sportif sur le site d’Infor Jeunes: Organismes de formation d'animateur (trice)

Sous quel type de contrat pouvez-vous être engagé en tant qu’animateur(trice)?

En tant qu’étudiant(e)animateur(trice), il existe plusieurs types de contrats que vous pourriez être amenés à signer :

  • le contrat d’occupation étudiant: ce contrat est réservé aux personnes étant considérées comme étudiantes et qui souhaitent travailler. Tant que la personne est considérée comme étudiante, elle pourra signer des contrats d’occupation étudiant.
    Les règles du contrat de travail étudiant sont les mêmes globalement que celles d’un contrat de travail ordinaire SAUF pour les règles concernant le préavis. Le fait d’être occupé dans un contrat d’occupation étudiant permet de bénéficier durant un certain laps de temps d’une réduction de cotisations ONSS(= règle des 475h/an).
  • le contrat étudiant Article 17: c’est un contrat réservé aux travailleurs du secteur socio-culturel. L’organisme avec lequel la personne aura conclu ce contrat doit être reconnu par un Ministère. Ce type de contrat ne pourra être conclu que pour une période ne dépassant pas 25 jours par an.
    Pendant ces 25 jours par an, le travailleur n’est pas soumis aux cotisations ONSS (= montant prélevé du salaire brut du travailleur et qui est redistribué dans les différentes branches de la sécurité sociale comme par exemple les pensions, les soins de santé, les allocations familiales).
  • le contrat de travail ordinaire (CDD, CDI): un étudiant peut signer, s’il le souhaite, un CDD ou un CDI en vue de faire de l’animation. Il sera alors soumis aux règles ordinaires pour ce type de contrat.
  • le travail indépendant: à partir de 18ans, les étudiants peuvent travailler en tant qu’indépendants. Ils doivent effectuer différentes démarches administratives eux-mêmes. Ils devront être attentifs à respecter certaines conditions pour conserver leurs allocations familiales et ne pas dépasser certains montants de revenus pour les impôts.

Quels secteurs engagent des animateurs(trices)?

Comme expliqué plus haut, il est possible de travailler en tant qu’animateur(trice) dans différents lieux et différents organismes:

  •   les plaines de vacances (service non résidentiel): qui proposent des stages, des activités en journée.
  • les séjours (service résidentiel): sont organisés en général dans des endroits dépaysant soit en Belgique (dans les Fagnes, à la mer, …), soit à l’étranger.
  • les camps sont organisés par des mouvements de jeunesse comme par exemple les Scouts, les Patros, les Guides, … soit en Belgique soit à l’étranger.
  • les structures associatives : les maisons de jeunes/maisons de quartiers mais aussi les services d’accueil extra-scolaire (garderie scolaire, activités les mercredis après-midi, …), ou encore les centres d’information pour jeunes.
  • les centres sportifs (ADEPS et autres): ils proposent des stages multisport ou des cours et stages selon la discipline (ex: stage de tennis, …).
  • les services sportifs communaux
  • les ASBL sportives

MAJ 2017
 

La une
d'Infor Jeunes

Infor Jeunes vous propose des ateliers multimédia destinés à un public adulte désirant maitriser les tablettes et smartphones. Gratuit mais, une participation aux frais de deux euros pour 4 séances es...
Infor Jeunes propose des modules d’initiation à Internet, pour adultes. Cet atelier a pour but de donner aux stagiaires, les références nécessaires en matière de l’utilisation de l’informatique de bur...
Partage de la vie privée, cyberharcèlement, discriminations liées au genre, injures, photos truquées ou obscènes, conflits et disputes partagés avec tous, la liste des risques liés aux réseaux sociaux...
Besoin d'une information socio-juridique sur vos droits en matière d'études, formations, travail, métiers, loisirs, vacances, vie familiale et affective, droits et citoyenneté, mobilité internationale...
Salle à louer à Schaerbeek, à proximité de la Place Dailly, pour différents types d'événements. Pour locations ponctuelles  Cours  Stages Ateliers Séminaires Conférences Réunions Formations ...
Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/inforjeunesasbl et retrouvez toutes nos activités et ateliers
www.mobilitedesjeunes.be : le site sur la mobilité internationale des jeunes (Wallonie – Bruxelles), initiative de l’asbl Infor Jeunes et du BIJ (Bureau international jeunesse). Le site est divisé en...