banniere2

Recevez notre newsletter

Fédération Wallonie-BruxellesActirisCoCoF

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
Tél.: 02 733 11 93
inforjeunes[a]jeminforme.be
www.jeminforme.be

« La petite boutique des outils »

la petite boutique des outilsDifférents outils (sites, outils pédagogiques, vidéos, etc.) sont mis en place pour savoir que faire face à un discours de haine en ligne.

 

Sites

Application

 

Extension navigateur (Firefox)

  • https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/lemonde-decodex/
    Decodex est une extension créée par Le Monde qui permet de vérifier si un site d’information est fiable ou non. Il permet également, lorsque le site n’est pas référencé, d’envoyer l’URL pour qu’une vérification soit faite.
  • https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/disconnect/
    DISCONNECT permet de voir vers quels autres sites internet le site que nous utilisons communique. Il permet également de couper la connexion avec des sites ‘trackers’ qui collecte nos données.
  • https://privacybadger.org/
    Cet addon permet de contrôler et de bloquer les éventuels sites traqueurs. Il permet aussi de gérer les cookies de manière simplifiée.
  • https://tosdr.org/ (en ANGLAIS)
    Terms of Service, didn’t read note, sur base de leur « conditions générales d’utilisation » les sites internet que vous utilisez en fonction de leur respect de la RGPD. De plus, cette extension propose, lorsque vous vous rendez sur un site, un résumé des « conditions générales d’utilisation » (ou ‘Terms of Service’ en anglais) et met en avant les clauses qui ne respectent pas la RGPD. 


Vidéos

  • https://donottrack-doc.com/fr/ : une web-série interactive combinant de courtes vidéos et des éléments interactifs  te permettant de voir en temps réel comment tes données personnelles sont traquées en ligne. 
  • https://www.youtube.com/watch?v=2JxZIHzO_CA : vidéo  « Une histoire de chats, de licornes, de discours de haine en ligne » réalisée par les No Hate Ninjas dans le cadre du Mouvement contre le discours de haine.
  • https://www.youtube.com/watch?v=_9G-TY5rAq0 :  vidéo « On (nous) lit nos méchants commentaires » réalisé par Rose Carpet : campagne vidéo autour des méchants commentaires que les Youtubeurs/ses subissent, mais également contre les brimades que subissent toutes les personnes présentes sur les réseaux sociaux.
  • https://www.youtube.com/watch?v=g6As08AKhv8  vidéo réalisée par le CEF/Comité des élèves francophones sur le harcèlement à l’école.

Outils pédagogiques

  • « Outils pratiques contre les discours de haine en ligne » : outils créés par « Pour la solidarité » à destination des animateurs, enseignants et encadrants pour organiser des ateliers ludiques à destination des jeunes de 12 à 25 ans.
    Infos : http://www.participation-citoyenne.eu/fr/bonnepratique/fiches-pratiques-pour-lutter-contre-les-discours-de-haine-en-ligne
  • « Mallette - Découvrir le genre en s'amusant ! » : créée par « Le monde selon les femmes ». La mallette genre est une boîte à outils/jeux pour aborder avec les enfants et jeunes les questions de genre, d'égalité hommes/femmes, d'homophobie et d'hyper sexualisation.
    Infos : https://www.mondefemmes.org/product-category/outils-pedagogiques/
  • « Ce qui vous regarde » : outil pédagogique créé par Loupiote asbl pour les enseignants, éducateurs, animateurs jeunesse ou pédagogues qui veulent sensibiliser les jeunes à une meilleure citoyenneté sur la toile et à un usage responsable d’Internet et des réseaux sociaux.
    Infos : https://loupioteasbl.wordpress.com/no-hate/
  • « Wediactivists » : jeu de société créé dans le cadre du Mouvement contre le discours de haine. Le but du jeu ? Télécharger l’antivirus qui sauvera notre ordinateur collectif, contaminé par la haine en ligne. Une partie dure environ 2 heures (introduction et débriefing inclus) et est facilitée par un animateur. WediActivists vise à stimuler l’esprit critique, encourager l’empathie, susciter un comportement responsable et ce, aussi bien en ligne que hors ligne. Le jeu est disponible en prêt dans différents centres de prêt.
    Infos : http://www.duventdanslescordes.be/projets/wediactivists
  • « Connections » : manuel pour la lutte contre le discours de haine en ligne, publié par le Conseil de l’Europe.  Il se compose de deux parties passant en revue des concepts et démarches méthodologiques essentiels pour aborder la défense des droits humains, tant dans le système éducatif formel que dans le cadre de l’éducation informelle.
    Infos : https://www.coe.int/fr/web/no-hate-campaign/connexions-bookmarks
  • « Déconstruire les théories du complot » : outil pédagogique créé par BePax permettant de mieux comprendre les théories du complot pour mieux les déconstruire. Axé notamment sur le complotisme et le racisme.
    Infos : https://bepax.org/publications/deconstruire-les-theories-du-complot-2.html
  • Media center de Child Focus : outils pédagogiques, vidéos, brochures
    Infos : http://www.childfocus.be/fr/media-center

 

MAJ 2021

Les actions du Mouvement contre le discours de haine

En tant que jeune, tu as certainement déjà été confronté à des propos haineux en ligne, certains d’entre vous ont été victimes de cyberharcèlement. Il est donc important de rappeler certaines règles de prudence (je paramètre mes différentes applications, je construis mon identité en ligne, je réfléchis avant de cliquer, j’écris ou publie sur les réseaux sociaux avec prudence, je ne publie pas n’importe quelle photo ou vidéo de mes potes, qu’est-ce qu’un ami sur un réseau social, je n’envoie pas de nudes…).

campagne non à la haineLe discours de haine se définit comme « toutes formes d’expression qui propagent, incitent à, promeuvent ou justifient la haine raciale, la xénophobie, l’antisémitisme ou d’autres formes de haine fondées sur l’intolérance, y compris l’intolérance qui s’exprime sous forme de nationalisme agressif et d’ethnocentrisme, de discrimination et d’hostilité à l’encontre des minorités, des immigrés et des personnes issues de l’immigration ». 
Le discours de haine peut prendre de nombreuses formes : cyberharcèlement, discours de haine et discrimination via des messages menaçants, atteintes à mon droit à l’image : photo truquée mise en ligne sans consentement, du contenu préjudiciable : un blog créé pour me dénigrer, etc. Les discriminations et les discours de haine peuvent être liés à une personne mais aussi, par exemple, à un groupe en lien avec le genre.

Le « Mouvement contre le discours de haine » (No Hate Speech Movement), lancé par le secteur jeunesse du Conseil de l’Europe en 2013, est une campagne contre les discours de haine en ligne visant à lutter contre toute forme d’expression qui incite au rejet, à la haine raciale, la xénophobie et l’homophobie.
Depuis 3 ans, dans plusieurs pays, différentes associations et des activistes mènent différentes actions pour lutter contre le discours de haine et la discrimination en ligne. Parmi celles-ci, la formation de cyber-activistes.

Infor Jeunes a participé activement au projet via la présidence du Comité national belge jusqu’à la fin 2015. En novembre 2015, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé de renforcer la campagne de lutte contre la haine en ligne et a désigné le BIJ (Bureau international Jeunesse) comme coordinateur des actions menées. L'application No Hate a été créée pour s'informer, signaler, réagir et se faire aider.

Tout un arsenal législatif existe pour agir contre le discours de haine :

MAJ 2021

Comment introduire une demande de suppression de mes données?

Pour introduire une demande de suppression de vos données personnelles auprès d'un site Internet

Depuis l’entrée en vigueur le 25 mai 2018 du nouveau Règlement général sur la protection des données (RGPD), vous pouvez introduire votre demande de suppression ou de rectification de vos données auprès du responsable du traitement des données.
Le responsable du traitement a l'obligation de répondre dans le mois à la demande mais si la demande est complexe, le délai peut être prolongé de 2 mois.

Pour introduire une demande de suppression auprès des moteurs de recherche

Google a mis en ligne un formulaire spécifique, Bing a également un formulaire en ligne, pour introduire votre demande de déréférencement. Une fois votre demande introduite, le gestionnaire du moteur de recherche a un mois pour vous répondre. S'il refuse, vous pouvez également attendre de lui qu'il motive ce refus. En examinant votre demande, le gestionnaire doit trouver un équilibre entre votre intérêt en tant que personne concernée de protéger votre vie privée et l'intérêt de la société d'être informée.

Vous pouvez également contacter l'Autorité de protection des données - APD (anciennement Commission vie privée) pour faire une demande de médiation et ainsi tenter d'obtenir un accord entre les parties.

Si vous êtes convaincu(e) d'avoir donné une bonne raison de faire supprimer vos données mais que votre demande a été refusée

Tout d'abord, si vous avez introduit une demande de médiation auprès de l'APD mais qu'aucun accord n'a été trouvé, l'APD, avec votre accord, convertira cette demande en plainte. Ensuite, si vous avez fait valoir vos droits mais que le responsable du traitement de vos données reste muet ou n'a pas donné une suite favorable à votre requête, vous pouvez contacter l'Autorité de protection des données - APD pour introduire une plainte. En effet, l'APD peut imposer le retrait des données au moteur de recherche (depuis l’entrée en vigueur, le 25 mai 2018, du nouveau Règlement général sur la protection des données (RGPD).
Vous pouvez aussi vous adresser au tribunal. Il faudra s'adresser au juge de paix pour trancher un litige d’un montant allant jusqu’à  5000€. Si le montant demandé est supérieur à 5000€, il faudra vous adresser au Tribunal de première instance.

Effacer ses données en ligne est donc possible mais ce n’est pas aisé et ce n’est certainement pas un droit absolu. Il est important de garder cela en tête lorsque l’on partage certaines informations nous concernant sur internet. Lorsque nous partageons nous-mêmes certaines informations sur une plateforme en ligne, nous conservons le contrôle sur le suivi de ces informations, y compris leur suppression si tel est notre souhait. Il faut néanmoins garder en tête que ces informations peuvent toujours être reprises pour être utilisées par quelqu’un d’autre, dans un autre contexte et qu’il est alors plus difficile (mais pas impossible) de les effacer si on le désire.

MAJ 2021

La une
d'Infor Jeunes

Nos animations « Je réfléchis et puis je clique » 90% des adolescents utilisent leur smartphone quotidiennement et pour près de 40% d’entre eux, plus de 4 heures par jour. Il devient dès lors facile...
Poste à pourvoir : Offre d'informateur/trice - CDI - Temps plein
COMPLET (les 90 emplacements sont vendus) La prochaine "Brocante des voisins" a lieu le dimanche 19 Septembre 2021 à l'occasion de la journée sans voiture entre 9h et 17h, sur la place Dailly à Scha...
Nous relançons nos ateliers multimédias à destination d'un public à partir de 15 ans, sans limite d’âge. Que tu sois débutant ou avec un peu d’expérience, nous te proposons des exercices pratiques de ...
Faites appel à notre service kot si vous êtes étudiants en recherche de logement étudiant en région bruxelloise. Notre service, gratuit, s'adresse aussi aux propriétaires souhaitant louer leur(s) loge...
Rejoignez-nous sur notre page Facebook https://www.facebook.com/inforjeunesasbl pour suivre de près tous nos ateliers, stages et activités mais aussi être informé des actualités qui touchent les jeune...
www.mobilitedesjeunes.be : Portail consacré à la mobilité internationale des jeunes (Wallonie – Bruxelles), initiative de l’asbl Infor Jeunes et du BIJ (Bureau international jeunesse) Ce site se répar...