Qu'est-ce que la coopération au développement?

Vous souhaitez vous engager dans la coopération au développement pour parfaire votre formation, vous recherchez une expérience professionnelle intéressante, vous ne voulez plus uniquement donner un peu d'argent pour parrainer un enfant du bout du monde mais aussi apporter une aide concrète, vous avez envie de mettre vos compétences à disposition d'un projet humanitaire...alors la coopération au développement va probablement vous permettre de réaliser certains de vos projets.

Coopération au développement :
quelles origines et quelle évolution?

La coopération au développement s'est organisée autour d'une réalité : les pays "les moins avancés" sont de plus en plus pauvres et face à cette situation l'aide humanitaire s'est mise en place depuis de nombreuses années essayant de réduire les inégalités économiques et sociales.
Cette aide tend à améliorer les conditions de vie des pays pauvres, à lutter contre la pauvreté, à favoriser l'émergence de sociétés démocratiques. Des initiatives ont été prises tant dans le domaine privé que dans le domaine public.
Les associations humanitaires dites ONG (organisations non gouvernementales) constatent depuis longtemps que leur action seule ne peut rien. Il ne suffit pas d'apporter des soins de santé en urgence ou de reconstruire une école, il faut apprendre à soigner ou transmettre son savoir en matière de construction.
La bonne volonté ne suffit pas et la coopération au développement s'est professionnalisée et est donc plus exigeante quant aux candidats qu'elle recrute: leur qualification professionnelle, leurs expériences de travail sont des critères très importants.
Partir comme coopérant se fait en général pour une durée assez longue et demande donc une préparation sérieuse. Les demandes aux ONG sont nombreuses et pour être engagé comme coopérant, il faut mettre tous les atouts de son côté notamment par une bonne préparation et l'amélioration de son bagage avant de poser sa candidature.

Qu'est-ce que la coopération au développement en Belgique?

La Loi relative à la coopération internationale belge du 19 mars 2013, mise à jour 4 août 2020 organise la coopération belge au développement. Les objectifs de la coopération internationale belge, ses stratégies, les différents types de coopération et les pays concernés y sont définis.

La mission de coopération belge au développement est réalisée par le Service public fédéral Affaires étrangères, Commerce extérieur et coopération au développement où se situe la DGD (Direction générale de la Coopération au développement et de l'aide humanitaire), organe officiel de la coopération belge au développement.
La DGD définit les programmes de coopération mais c'est Enabel qui les exécute. Enabel (anciennement CTB - Coopération technique belge) est responsable de la mise en œuvre et de l'exécution de la coopération gouvernementale belge dans 17 pays partenaires.

Il y a trois types de coopération au développement avec différents critères : l'aspect "direct" de la coopération, c'est-à-dire d'Etat à Etat, ou "indirect" par l'intermédiaire d'une initiative autre que gouvernementale soutenue ou non par l'Etat :


La coopération au développement passe aussi par l’éducation en Belgique. L’éducation au développement (ED) vise le changement social en facilitant une compréhension globale des enjeux de développement, et une compréhension des interdépendances entre le Nord et le Sud, d'avoir un regard conscient de la réalité, de favoriser le dialogue entre citoyens, promouvoir des valeurs liées à la solidarité. Les ONG sont les principales promotrices de l'éducation au développement.

A noter qu'il ne faut pas confondre le statut de coopérant (personne travaillant dans un pays du sud au service de la coopération au développement) et celui d'expatrié (personne travaillant à l'étranger).

MAJ 2021

Infor Jeunes asbl - Chaussée de Louvain, 339 - 1030 Bruxelles - Tél.: 02 733 11 93 - inforjeunes[at]jeminforme.be - www.jeminforme.be