Recevez notre newsletter

Fédération Wallonie-BruxellesActirisCoCoF

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
Tél.: 02 733 11 93
inforjeunes[a]jeminforme.be
www.jeminforme.be

Sida: situation actuelle et évolution probable en Belgique et dans le monde

Quelle est la situation du SIDA et de l’infection à VIH en Belgique ? Y a t-il des populations à risques et dans quelles proportions ?

En Belgique, d'après l'Institut scientifique de santé publique, au cours de l’année 2013, 1.115 infections par le VIH ont été diagnostiquées en Belgique, soit plus de 3 par jour, ce qui maintient le nombre de nouvelles contaminations par an à un niveau extrêmement élevé.
Concernant le ratio hommes/femmes, les deux tiers des nouvelles personnes infectées en 2013 sont des hommes : une proportion qui est à nouveau en augmentation.
Concernant l’âge, c’est la tranche d’âge des 30-39 ans qui est la plus touchée chez les hommes comme chez les femmes mais tous les groupes d’âge sont touchés, y compris les jeunes qui débutent leur vie sexuelle : 287 nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2013 chez les 15-24 ans.
Pour les hommes diagnostiqués en 2013, la proportion d’infections par contacts homo/bisexuels (62,7 %). Chez les femmes, ce sont les contacts hétérosexuels qui sont rapportés dans la majorité des infections (plus de 91 % en 2013).
Le nombre total cumulé de Belges diagnostiqués séropositifs est de 7.038. Parmi les 1.457 patients non-belges diagnostiqués entre 2011 et 2013, 58,3 % sont originaires d’Afrique subsaharienne, 25,5 % sont des Européens, 12,9 % sont originaires d’Amérique ou d’Asie et 3,3 % sont originaires d’Afrique du Nord.

Pour l’année 2013, 78 nouveaux cas, de belges reconnus malades du Sida, ont été notifiés. En 2013, il y a eu 32 décès liés à la maladie.

1.202 malades non-belges étaient encore suivis médicalement en Belgique fin 2013.
En 2013, 13.941 patients VIH-positifs ont été suivis médicalement en Belgique. Ce nombre représente une augmentation de 4,5 % par rapport à l’année 2012.

Qu'en est-il du SIDA en Europe?

Le nombre de personnes vivant avec le VIH en Europe augmente et le VIH demeure particulièrement concentré dans les populations généralement considérées comme étant à risque, comme les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes, les consommateurs de drogues par injection, ou les personnes originaires de pays de forte endémie, essentiellement l’Afrique subsaharienne, selon l’ECDC (European Centre for Disease Prevention and Control).

En 2013, 29.157 nouveaux cas d’infection à VIH ont été diagnostiqués et signalés par les pays de l’Union européenne et de l'Espace économique européen (UE/EEE). Les taux les plus élevés se trouvent en Estonie (24,7), Lettonie (16,8), Portugal (10,4), Belgique (10,0) et le Luxembourg (9,9). Les taux les plus faibles ont été déclarés en Croatie (2,0) et la Slovaquie (1,5).
Depuis le début de l’épidémie, 504.455 cas d’infection à VIH au total ont été diagnostiqués et signalés dans l'UE/EE, dont 361.524 chez des hommes et 139.527 chez des femmes (pour 3.404 cas, aucune information concernant le sexe n’était disponible).
Les rapports sexuels entre hommes représentaient le mode prédominant de transmission de l’infection à VIH (42% des cas déclarés), suivis par les rapports hétérosexuels (32 %).
Le taux de cas diagnostiqués d’infection à VIH pour 100.000 habitants semble être resté relativement stable dans le temps, passant de 6,5 pour 100 000 habitants en 2004 (27 996 cas) à 6,2 pour 100 000 habitants (31.977 cas) en 2013. Les variations selon le mode de transmission montrent que le nombre de cas confirmés d’infection à VIH chez les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes a augmenté de 33 % depuis 2004. Par contre, le nombre de cas chez les consommateurs de drogues par injection est en baisse de 36 %, bien que l’on ait relevé une légère augmentation en 2011 et 2012 due à des flambées d'épidémie en Grèce et en Roumanie. Le nombre de cas confirmés d’infection à VIH par voie hétérosexuelle, par transmission mère-enfant et par transfusion sanguine a baissé de manière constante de 2004 à 2013.
En 2013, 4.369 nouveaux cas de malades du Sida ont été diagnostiqués et signalés par 29 pays de l’UE/EEE). Les taux les plus élevés ont été signalés en Lettonie (6,6), au Portugal (3,1). Dans l’UE/EEE, le nombre de cas de malades du Sida diminue de façon constante depuis le milieu des années 90.

Qu'en est-il du SIDA au niveau international ?

À l’échelle mondiale, le nombre de nouvelles infections continue de diminuer : le nombre de personnes (adultes et enfants confondus) infectées par le VIH en 2013 est de 2,1 millions.
À l’échelle mondiale, 35 millions de personnes vivaient avec le VIH à la fin de l’année 2013.

1,5 million des personnes sont décédées de maladies liées au Sida.

L’ONUSIDA a publié un rapport mondial présentant les estimations chiffrées à fin 2012.
On peut y lire notamment que:

  • 35 millions de personnes dans le monde vivent avec le VIH
  • 2,3 millions de nouvelles infections ont été recensées en 2012
  • 1,6 million de décès liés au sida ont été enregistrés dans le monde entier en 2012
  • 9,7 millions de personnes bénéficiaient d’une thérapie antirétrovirale en 2012, dans les pays à revenu faible et intermédiaire

En 2013, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a modifié ses recommandations en se fondant sur cette nouvelle preuve pour recommander que le traitement soit instauré beaucoup plus tôt, voire immédiatement dans certains cas. Cela signifie que 28,6 millions de personnes étaient éligibles à un traitement en 2013.

(Données statistiques: Onusida)

Quelle sera l'évolution probable de la maladie pour les années à venir à travers le monde?

1,6 million de décès liés au sida ont été enregistrés dans le monde entier en 2012 (Onusida). Cela représente une baisse de 24 % de la mortalité liée au sida. Paradoxalement, il y a donc de plus en plus de séropositifs dans le monde mais c'est évidemment une conséquence de la diminution des décès.
L'amélioration de l'accès au traitement dans le monde est irréfutable. L’année 2012 a vu le nombre de nouvelles thérapies antirétrovirales augmenter à des niveaux encore jamais atteints. D’après les données provenant des rapports d’activité des pays, le nombre de personnes vivant avec le VIH qui suivent un traitement est de 9,7 millions.
En dépit des avancées historiques liées à l’expansion des services de traitement, les efforts visant à atteindre l’accès universel au traitement se heurtent à des problèmes considérables. La couverture du traitement des enfants reste invariablement faible. À l’échelle mondiale, les hommes s’avèrent beaucoup moins susceptibles que les femmes de suivre une thérapie antirétrovirale et les populations clés doivent souvent surmonter des obstacles majeurs pour bénéficier d’une prise en charge et d’un traitement. Seules des avancées relativement modestes dans l’accès au traitement ont été enregistrées en Europe orientale, en Asie centrale, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, soulignant le besoin d’étendre l’amélioration récente de la couverture à toutes les régions du globe.

MAJ 2015

La une
d'Infor Jeunes

Salle à louer à Schaerbeek, à proximité de la Place Dailly, pour différents types d'événements. Pour locations ponctuelles  Cours  Stages Ateliers Séminaires Conférences Réunions Formations ...
Partage de la vie privée, cyberharcèlement, discriminations liées au genre, injures, photos truquées ou obscènes, conflits et disputes partagés avec tous, la liste des risques liés aux réseaux sociaux...
Infor Jeunes propose des modules d’initiation à Internet, pour adultes. Cet atelier a pour but de donner aux stagiaires, les références nécessaires en matière de l’utilisation de l’informatique de bur...
Découvrez la nouvelle version de notre site web Mobilité internationale des jeunes : http://www.mobilitedesjeunes.be/ - Une consultation des contenus plus accessible- Une navigation sur différents su...
Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/inforjeunesasbl et retrouvez toutes nos activités et ateliers