Recevez notre newsletter

Fédération Wallonie-BruxellesActirisCoCoF

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
Tél.: 02 733 11 93
inforjeunes[a]jeminforme.be
www.jeminforme.be

Sida: test de dépistage

Chacun devrait faire un test de dépistage du sida périodiquement, en fonction de sa vie sexuelle et affective, surtout si l’on a des partenaires occasionnels.
Cependant, si vous avez des rapports sexuels non protégés (sans préservatifs), si vous êtes enceinte ou avant une grossesse, si vous avez une relation avec un partenaire stable et que vous ne voulez plus utiliser de préservatif, si vous avez des symptômes qui vous font penser à une infection par le VIH, il devient très urgent de faire le test. D’abord pour vous rassurer !

Dans le cas d’un « incident de capote » (le préservatif se déchire pendant la pénétration), il est primordial de faire un test dans les 24 heures qui suivent le rapport à risques, dans un centre spécialisé, afin de prendre les mesures préventives qui s’imposent.

Le test de dépistage du sida, c'est quoi?

Le test de dépistage consiste en une prise de sang que l’on peut faire pratiquer dans un Centre de planning familial, un centre de dépistage, une maison médicale, un laboratoire d’analyses médicales, un hôpital ou chez son médecin généraliste. C’est en général un médecin qui prescrit le test sauf si on le fait dans un centre de dépistage anonyme. Il ne faut pas être à jeun pour le faire.
Les  tests de dépistage, appelés « Elisa » ont été améliorés au fil des années en  terme de sensibilité (capacité à détecter tout sujet infecté par le virus) et de spécificité (capacité à donner le moins possible de résultats positifs chez les sujets non infectés). Ceci s’est manifesté au travers des différentes générations de test Elisa de dépistage qui se sont succédées, de la 1ère à la 4ème génération.

Les tests Elisa combinés dits de 4ème génération détectent en même temps les anticorps IgG, IgM anti-HIV-1 et anti-HIV-2 et l’antigène p24. 
Ils décèlent l’infection à partir de 3 à 4 semaines après la prise de risque mais la certitude est moindre que si vous faites le test 6 semaines après la prise de risque.
Le test permet de rechercher la présence ou l'absence dans votre sang de l’un ou l’autre des deux virus connus (VIH1 et VIH2).
Les résultats sont généralement disponibles après une semaine.
Si vous faites un test de 3ème génération, il faut le faire 3 mois après la prise de risque.

Il existe aussi, mais encore assez rarement en Belgique, des tests de dépistages à résultats "rapides" ou tests rapides à orientation diagnostique (TROD).
Il s'agit d'un prélèvement d'une goutte de sang au bout de doigts. Ce test permet d'avoir le résultat en quelques minutes (en général moins de 30 minutes. Ensuite, qu’il soit positif ou négatif, il devra obligatoirement être validé par une prise de sang. Ces tests sont utilisés au Help Centre d'Anvers et au Centre Elisa à Bruxelles. Ils ne sont pas généralisés, pas en vente en pharmacie. Ils sont utilisés par certains hôpitaux. Des associations les utilisent pour diminuer les risques chez des publics vulnérables dans leur milieu de vie.
Ces tests sont aussi proposés pendant des actions de dépistages délocalisés, dans des asbl qui travaillent avec certains publics prioritaires.

Quand faut-il faire le test?

S'ils sont présent dans votre organisme, il faut un certain temps pour que les anticorps qui luttent contre le virus se développent.
Les nouveaux tests de 4ème génération permettent de détecter la présence du virus après 4 à 6 semaines, de façon tout à fait fiable.
Vous pouvez donc faire un test de dépistage 4 à 6 semaines après une prise de risque.
Pour les tests "classiques" de 3ème génération, il faut un délai de 3 mois entre une prise de risque et le test de dépistage.
Même si le test est négatif, mieux vaut refaire un test 3 mois après la prise de risque pour être certain(e) d'avoir un résultat totalement fiable.

Le test et les 2 consultations médicales coûtent de 0 à 50 €, mais il est entièrement remboursé par la mutuelle. Il est gratuit et anonyme au Centre Elisa/Hopital Saint-Pierre pour un public cible, déterminé par l'Inami. (voir adresses utiles).

Tests de dépistage réalisés en Belgique

En 2015, 692.679 tests de dépistage du VIH ont été réalisés en Belgique, à l’exclusion des tests effectués dans le cadre des dons de sang. 62 tests pour 1000 habitants ont été réalisés en 2015.
1,45 nouvelle infection est diagnostiquée par 1000 tests en 2015.
Le test de dépistage du VIH fait l’objet d’un remboursement par l’INAMI.
(Source: Institut scientifique de Santé publique)

MAJ 2017

La une
d'Infor Jeunes

2 nouvelles offres d'emploi à INFOR JEUNES asbl : Bachelier(e) ACS à orientation juridique ou sociale.Le C.V. avec une lettre de motivation en relation directe avec l’annonce sont à envoyer à ij@jemin...
Infor Jeunes vous propose des ateliers multimédia destinés à un public adulte désirant maitriser les tablettes et smartphones. Gratuit mais, une participation aux frais de deux euros pour 4 séances es...
Infor Jeunes propose des modules d’initiation à Internet, pour adultes. Cet atelier a pour but de donner aux stagiaires, les références nécessaires en matière de l’utilisation de l’informatique de bur...
Partage de la vie privée, cyberharcèlement, discriminations liées au genre, injures, photos truquées ou obscènes, conflits et disputes partagés avec tous, la liste des risques liés aux réseaux sociaux...
Salle à louer à Schaerbeek, à proximité de la Place Dailly, pour différents types d'événements. Pour locations ponctuelles  Cours  Stages Ateliers Séminaires Conférences Réunions Formations ...
Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/inforjeunesasbl et retrouvez toutes nos activités et ateliers