Faire un job étudiant à l'étranger

Vous avez envie de récolter des fruits en Provence, de travailler comme animateur dans un centre de vacances en Martinique, de récolter du tabac au Canada, de travailler dans une ferme biologique en Nouvelle-Zélande ? Faire un job à l'étranger, durant les vacances, peut être une bonne expérience personnelle et professionnelle. Le rêve ? S'offrir un voyage tout en travaillant. Oui, mais comme toujours, mieux vaut être bien préparé. Les travaux viticoles et agricoles sont très "physiques" et il faut être en bonne forme. Vous pouvez aussi faire la plonge, nettoyer dans un hôtel ou un restaurant, le secteur du tourisme engage beaucoup d'étudiants.
Si vous connaissez une autre langue, profitez-en et cherchez un job dans le pays qui vous permettra de pratiquer cette langue non-stop.
Il faut évidemment définir le secteur dans lequel vous souhaitez travailler avant de vous lancer dans la recherche.

Comment se préparer ?

Evaluez d'abord vos compétences par rapport à vos études, vos centres d'intérêts, vos connaissances linguistiques et informatiques. En Belgique, un avantage non négligeable est que de nombreuses personnes ont une connaissance de deux langues : le français et le néerlandais ou le français et l'anglais. Ensuite, définissez les grands secteurs et le pays dans lequel vous allez chercher du travail.

Quels sont les secteurs qui engagent ?

En pratique

Il vous faudra envoyer de nombreux C.V., bien avant les vacances. Cherchez aussi sur internet, sur certains sites vous pouvez saisir votre C.V. directement dans un formulaire en ligne ou l'envoyer par e-mail. Il existe aussi des guides en vente en librairie contenant de nombreuses adresses utiles.

N'oubliez pas que pour tout travail dans n'importe quel pays, vous devez avoir un contrat (dans certains pays, un contrat oral est autorisé) afin d'être notamment certain de recevoir votre salaire, d'être couvert par l'assurance de l'employeur en cas d'accident, etc. Attention à l'équilibre entre le salaire que vous allez recevoir et ce que la vie va vous coûter sur place.

En dehors de l'Espace économique européen, si vous voulez exercer une activité professionnelle à l'étranger, vous devrez obtenir un permis de travail. Si vous allez travailler dans un pays de l'Espace économique européen, votre carte d'identité suffit mais ailleurs il faudra avoir un passeport et parfois, un visa. Renseignez-vous à l'ambassade du pays concerné.

En ce qui concerne le remboursement des soins de santé, vous devrez vous procurer la carte européenne d'assurance maladie (CEAM) auprès de votre mutuelle d'origine en Belgique. Si vous souhaitez travailler dans un des pays membres de l'Union Européenne, la Suisse, le Lichtenstein, l'Islande et la Norvège, ce sont aussi des pays couverts par la Carte européenne d'assurance maladie.

Pensez à votre santé avant de partir, aux vaccins éventuels et emportez des préservatifs fiables, la contraception est indispensable et le sida est un problème mondial !

MAJ 2021

Infor Jeunes asbl - Chaussée de Louvain, 339 - 1030 Bruxelles - Tél.: 02 733 11 93 - inforjeunes[at]jeminforme.be - www.jeminforme.be