Recevez notre newsletter

Fédération Wallonie-BruxellesActirisCoCoF

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
Tél.: 02 733 11 93
inforjeunes[a]jeminforme.be
www.jeminforme.be

Partir au Canada

Petit carnet pratique

  • Passeport: il faut demander un passeport à la commune.
  • Visas: Pour les séjours touristiques, il ne faut pas de visa, excepté une AVE-autorisation de voyage électronique (7CAD$) obligatoire pour une entrée sur le territoire par avion (www.avecanada.com). Il faudra un visa si vous partez pour étudier (permis d’études), sauf si c’est pour apprendre l’anglais ou le français pour une période de moins de 6 mois, ou pour travailler (Visa vacances travail)
  • Examen médical: en fonction de la durée du séjour ou de la profession exercée, il est possible que vous deviez subir un examen médical par un médecin agréé (http://www.cic.gc.ca/pp-md/liste-md.aspx) par le Canada.
  • Langues: On y parle l’anglais et le français (principalement au Québec), ce sont les 2 langues officielles.
  • Argent: le dollar canadien: 1€=1,42 CAD$. Il faut compter 2€ pour un aller simple en autobus, 0,20€ pour une communication téléphonique locale, 13€ à 30€ pour un repas au restaurant par personne, 7,50€ à 11 € pour une place de cinéma.
    ! Au Canada on donne un pourboire de 15 à 20% dans les cafés et restaurants, chez le coiffeur, au taxi, pompiste ou livreur. Les taxes sur vos achats ne sont généralement pas comprises dans le prix (5 à 15% plus élevé que celui indiqué sur l’étiquette).
  • Logement: En été, le moyen le moins cher pour voyager, c’est évidemment le camping (11 à 30€/nuit). Il existe de nombreuses maisons d’hôtes ou des auberges de jeunesse à des prix abordables (10 à 50€/nuit) (www.aubergesdejeunesse.com).
    Pour un logement à long terme, il y a de nombreux sites d’offres. Le montant des loyers varie en fonction du nombre de pièces, pas en fonction des m2 (± 275 à 1.100€/mois). La colocation permet de réduire les frais (170 à 500€/mois). Séjourner en famille d’accueil coûtera entre 300 et 650€/mois et loger en résidence universitaire entre 2.100 à 5.100€/année scolaire.
  • Soins de santé: Les établissements postsecondaires au Canada proposent des régimes d'assurance médicale aux étudiants étrangers. Dans certaines provinces, les étudiants peuvent bénéficier de la couverture santé, sinon il vous faudra une assurance privée.
  • Transports: Le train et l’avion sont chers. Mieux vaut privilégier, le bus, la voiture (on roule à droite, il faut un permis international).
    Au Québec, il y a un très bon service de covoiturage: Allo-Stop (www.allostop.com).

 

Etudier au Canada

  • Quel type de visa faut-il?
    - Permis d’études: si vous suivez des études pendant plus de 6 mois, vous devrez obtenir le visa étudiant ou permis d’études, il vous faut être accepté dans une école ou une université canadienne. Vous pouvez demander le permis en ligne: http://www.cic.gc.ca/francais/etudier/etudier-comment.asp.
    Vous devrez également obtenir une AVE (autorisation de voyage électronique – www.avecanada.com ) pour voyager vers ou à l’intérieur du Canada.
    Si, vous comptez étudier au Québec, il faudra obtenir au préalable le CAQ Certificat d'Acceptation du Québec http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca. Pour commencer ses études en septembre, il faut commencer ses démarches en décembre.
  • Suivre des cours d’anglais, est-ce possible? Il existe de nombreuses écoles de langues qui vous permettront de suivre des cours d’anglais dans la partie anglophone du pays. En Belgique, différents organismes proposent des séjours linguistiques
    • A quelles conditions? La plupart des séjours linguistiques sont accessibles à partir de 15 ans mais certains séjours « juniors » le sont à partir de 7 ans. Un passeport suffit pour le séjour linguistique de moins de 6 mois. L’assurance médicale est comprise dans l’inscription.
    • Comment trouver une école ? De nombreuses agences de séjours linguistiques sont en contact avec des écoles de langue sur place et proposent des séjours uniquement de cours ou des packages (anglais standard ou intensif ou business + logement en famille d’accueil ou anglais + Seasonal Multi-Activity ou anglais + Ski/Snowboard, ou cours IELTS ou cours Cambridge ou préparation TOEFL ou TOEIC).
    • Combien cela coûte-t-il ? Cela revient relativement cher. Tout dépend du nombre d’heures de cours d’anglais que vous avez par semaine mais cela peut coûter jusqu’à 5.000€ pour 12 semaines (sans logement, sans nourriture). Les personnes domiciliées en Région wallonne peuvent bénéficier d’une bourse dans le cadre du plan Marshall.
  • Suivre une année secondaire au Canada, est-ce réalisable? Oui, vous pouvez fréquenter une école secondaire locale (High School), des organismes en Belgique proposent ce type de séjour. A partir de 15 ans, vous pouvez suivre des cours en secondaire pendant 1 semestre (intégrer une école en août ou en janvier) ou une année scolaire. Vous pouvez partir si vous avez l’accord de votre école secondaire. Prenez contact avec le Service des équivalences de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Communauté française) pour qu’à votre retour, vous soyez sûr de pouvoir réintégrer le système scolaire sans problème. Renseignez-vous aussi sur le Programme Expedis. Enfin, vous pouvez aussi partir après le secondaire.  Vous devez bien connaître l’anglais.
    • Comment s’organise l’enseignement secondaire? L’année scolaire commence en septembre et se termine en juin. Le système scolaire varie d’une province à l’autre, l'école secondaire s’étale sur une période de 5, 6 ou 7 ans et mène à l'université, au collège ou, dans la province de Québec, au Cégep (Collège d'Enseignement Général et Professionnel), qui consiste en deux années d'enseignement général préuniversitaire ou en trois années de formation technique. Les étudiants internationaux peuvent suivre des cours intensifs d’anglais ou de français ou bien un programme intégrant des cours généraux et des cours d’anglais ou de français. Pour ceux qui ont un excellent niveau d’anglais ou de français, il existe des programmes de cours généraux qui permettent d’obtenir un diplôme d’études secondaires.
    • A quelles conditions? Pour suivre une année secondaire au Canada, Il faut avoir au minimum 16 ans et une bonne pratique de l’anglais.
    • Comment trouver une école ? Plusieurs organismes de séjours linguistiques proposent des programmes d’année scolaire à l’étranger. Le site « Etudier au Canada » www.educationau-incanada.ca donne de nombreuses informations sur le système scolaire et les adresses des écoles.
    • Combien cela coûte-t-il ? Par l’intermédiaire d’un organisme belge, cela va coûter au minimum 10.000€/semestre. Les personnes domiciliées en Région wallonne peuvent bénéficier d’une bourse dans le cadre du plan Marshall.
  • Faire des études supérieures au Canada, est-ce envisageable? Bien entendu! La qualité de l’enseignement canadien est reconnu. Il faut avoir un bon niveau d’anglais si vous étudiez dans l’enseignement anglophone, le TOEFL ou l’IELTS sont les tests les plus souvent demandés.
    • Comment s’organise l’enseignement supérieur? Il y a 2 secteurs d’enseignement supérieur ou enseignement post-secondaire: le système universitaire, qui comprend plus de 90 établissements et le système collégial, avec plus de 200 institutions. Le système collégial propose des études courtes à orientation professionnelle ou de préparation à l'université, tandis que le système universitaire prépare à des études plus longues, sanctionnées par des grades, comme le Baccalauréat (3 ou 4 ans). L'année universitaire (septembre à avril) canadienne est divisée en 2 semestres de 16 semaines, de septembre à décembre (session d'automne) et de janvier à avril (session d'hiver). La plupart des étudiants commencent leurs études début septembre. A la session d'hiver et pendant l'été (session intensive), tous les programmes ne sont pas forcément proposés.
    • A quelles conditions? Si vous partez en « indépendant », il faut savoir que les universités ont leurs propres règles d’admission par province. De manière générale, pour y être admis, il faut avoir réussi l’équivalent d’un programme secondaire canadien, donc avoir au minimum un CESS. Les demandes doivent être adressées aux universités choisies dès novembre ou janvier précédant l’année scolaire. Si vous souhaitez partir dans le système d’échange, sachez que plusieurs universités belges ont des accords d’échanges avec des universités canadiennes.  L’Office Québec Wallonie Bruxelles pour la Jeunesse (OQWBJ), organisme bilatéral entre le Québec et la Communauté française fait partie du Bureau International Jeunesse (http://www.lebij.be/). Les programmes « Québec » permettent, aux jeunes de 16 à 35 ans, d’obtenir des bourses pour différents projets. Le programme Cursus, notamment, permet à un étudiant de partir au Québec pour vivre une expérience pratique de travail en milieu professionnel liée à son parcours académique.
    • Comment trouver une université ou un collège? Sur le site de l’Association des universités au Canada http://www.univcan.ca/universities/member-universities/, sont répertoriés les universités et sur le site de l’Association des collèges www.collegesinstitutes.ca/fr/, les différents collèges.
    • Combien ça coûte? Les frais de scolarité pour les étudiants étrangers varient selon le programme, le cycle d’études, l’établissement et la province. Ils peuvent atteindre 14.000€: une fois admis à un programme d’études, vous  devez vous inscrire à un certain nombre de cours. Un accord entre le Canada et la Belgique prévoit un quota d’étudiants belges pouvant être exonérés des frais d’inscriptions pour étudiants étrangers. Si vous partez dans le cadre d’un échange entre universités, une bourse vous sera accordée et les frais seront moins élevés.

 

Travailler au Canada

  • Quelles sont les conditions pour faire un job? Les étudiants internationaux, ayant obtenu un visa pour études peuvent travailler sur campus sans permis de travail et hors campus avec un permis. Les étudiants inscrits dans le cadre d’un programme d’échanges ne peuvent pas travailler.
  • Comment voyager et travailler au Canada?: Vous avez la possibilité de vous expatrier pendant un an à la découverte d’un pays étranger, sur les plans culturels et professionnels. Un accord entre la Belgique et le Canada appelé « Expérience internationale Canada-EIC » vous donne cette opportunité. Avec ce visa vacances-travail, vous pouvez travailler dans différents domaines tout en voyageant dans tout le Canada.
    • Quel type de visa faut-il?
      - Expérience internationale Canada - Working Holiday: c’est un visa temporaire, il est valable un an. Il faut avoir entre 18 et 30 ans et ne faut pas avoir déjà participé au PVT. Il coûte +/-100€ et est non renouvelable.!
      Attention les places permettant d’obtenir le PVT sont limitées chaque année (voir le site de l’Ambassade www.canadainternational.gc.ca/belgium-belgique/). Le délai pour l’obtenir est de 8 semaines. L’un des avantages du PVT ce sont ses démarches assez simples.
    • A quelles conditions? Il faut avoir entre 18 et 30 ans, la raison principale doit être le tourisme, il faut un passeport valide, être ressortissant belge, disposer d’une assurance maladie/voyage, avoir suffisamment d’argent pour les 3 premiers mois du séjour 2500 CAD$ (± 1.700€) et obtenir un permis de travail. Il faut se rendre sur le site de l’ambassade pour introduire une demande d’admissibilité et choisir un bassin d’EIC. Si le jeune est tiré au sort il recevra une invitation pour poursuivre la procédure de demande de PVT. Un permis de travail spécifique au PVT lui sera remis à son arrivée par le service de l’immigration de l’aéroport canadienne.
    • Comment trouver un travail avec le PVT? Différents secteurs ne demandant pas de responsabilités à trop long terme engagent: tourisme, hôtellerie, restauration, vente, nouvelles technologies, finance, comptabilité, marketing, secteur du bâtiment, cueillette dans les fermes. Plusieurs agences de séjours linguistiques proposent des packs PVT: cours de langue, aide à la recherche de job.
    • Est-ce possible de suivre des cours de langue avec le PVT? Oui, les cours de langue sont autorisés pendant 6 mois maximum mais n’oubliez pas que le PVT est principalement un visa de vacances.
  • Travailler à long terme au Canada, est-ce possible?: Si vous souhaitez travailler à long terme au Canada, vous trouverez sur le site « Travailler au Canada » www.travailleraucanada.gc.ca/ de nombreuses informations sur l’équivalence de votre profession au Canada, sur les perspectives d’emploi dans votre secteur et des conseils pour rédiger un C.V. Les principaux secteurs ayant de nombreux débouchés sont l’enseignement, la santé, les technologies de l’information, les sciences, les affaires. Les salaires varient en fonction des provinces et des postes occupés. Le salaire minimum légal est de 9€ à 11€/h (10,75$Can). La durée légale du travail est de 40h. Lorsque vous aurez trouvé un emploi, vous pourrez obtenir un permis de travail.
    • A quelles conditions? Pour travailler temporairement au Canada, vous devrez obtenir un permis de travail: votre employeur doit introduire la demande et prouver qu’il s’agit d’un métier en pénurie. Ce n’est donc pas facile à obtenir. Vous pouvez aussi immigrer en tant que "travailleur qualifié". 

MAJ 2016

La une
d'Infor Jeunes

INFOR JEUNES asbl engage immédiatement un(e) Bachelier(e) ACS à orientation juridique, sociale ou pédagogique
Vous voulez apprendre à créer votre premier site internet ? Alors inscrivez-vous au Stage de création de site internet d’Infor Jeunes pendant les vacances d’été. Venez découvrir les bonnes pratiques p...
Salle à louer à Schaerbeek, à proximité de la Place Dailly, pour différents types d'événements. Pour locations ponctuelles  Cours  Stages Ateliers Séminaires Conférences Réunions Formations ...
Infor Jeunes propose des modules d’initiation à Internet, pour adultes. Cet atelier a pour but de donner aux stagiaires, les références nécessaires en matière de l’utilisation de l’informatique de bur...
Partage de la vie privée, cyberharcèlement, discriminations liées au genre, injures, photos truquées ou obscènes, conflits et disputes partagés avec tous, la liste des risques liés aux réseaux sociaux...