Etudier ou travailler à l’étranger, ça se prépare !

9 Mai 2023 | Partir à l'étranger | 14 commentaires

image_pdfimage_print

Vous avez envie de partir à l’étranger, d’apprendre une langue, de faire un job, de travailler ou d’avoir une première expérience professionnelle ?

Voyager, découvrir une autre culture, un autre environnement scolaire ou professionnel, dans une autre langue en plus, peut se révéler très enrichissant personnellement, mais aussi un tremplin important pour votre avenir.

Mieux vaut bien préparer votre voyage. Réfléchissez à votre projet, évaluez le budget dont vous aurez besoin, pensez à l’éloignement de votre famille et de vos amis, organisez tous les aspects administratifs. En fonction de votre séjour, informez-vous sur votre pays de destination.

Il nous est impossible de vous donner ici tous les détails de ces préparatifs, surtout qu’ils seront différents pour chaque pays, nous avons voulu attirer votre attention sur les questions qu’il est important de se poser en amont de votre départ.

Avant de partir à l’étranger, quelles questions me poser ?

Vous devez avoir une idée claire de votre projet et des moyens que vous allez y consacrer, 6 mois à 2 ans avant votre départ, ce délai sera d’autant plus long que le séjour le sera.

Il faut donc répondre à toutes ces questions : Quels sont les motifs de mon départ ? Quel projet ? Comment ? Pour quoi faire ? Où ? Combien de temps ? Organisez bien l’aspect administratif de votre séjour, certaines démarches peuvent prendre pas mal de temps.

Par quoi commencer ?

Il est important de bien choisir le pays où partir. Cela veut dire apprendre à le connaître : sa géographie, son fonctionnement, ses institutions, son niveau de libertés individuelles, sa manière d’accueillir les étrangers, ses dangers ou ses régions à éviter.

Si le français n’y est pas pratiqué couramment, apprenez des rudiments de la langue la plus utilisée, même si vous partez justement pour l’apprendre.

Si vous voulez y travailler, il faut vérifier que c’est possible (ce n’est pas toujours le cas), dans quels secteurs, et si ces derniers correspondent à vos envies.

Si vous voulez y étudier, il faut connaître l’organisation de son enseignement et les modalités d’inscription aux cours.

Qui peut m’aider ?

Infor Jeunes (www.jeminforme.be ou www.mobilitedesjeunes.be) peut vous aider à voir plus clair, à voir ce qu’il est possible ou pas d’envisager et à mieux cerner votre projet.

Une fois que vous saurez où vous voulez aller et pourquoi, il est toujours utile de vous documenter et de consulter de la documentation sur différents projets (au BIJ par exemple si vous partez dans le cadre d’un projet international), question d’éviter certains pièges et de profiter des astuces d’autres personnes.

La plupart des pays ont des services spécialisés dans leurs ambassades ou leurs consulats pour renseigner les étrangers sur ce type de questions.

Quelques sites de ressources

Consultez également le site du gouvernement du pays concerné ou encore certains Offices de tourisme pouvant donner des informations intéressantes.

Avant de partir

Avant de partir, vous pourrez peut-être obtenir des aides financières pour votre projet à l’étranger : bourses d’études, projets internationaux, soutien à la coopération, chantiers volontaires à l’étranger… Cela ne coûte rien d’essayer, même si faire accepter son projet est souvent long, il faut s’y prendre à temps !

En fonction de votre projet, vous devrez probablement faire une série de démarches administratives (commune, sécurité sociale, mutuelle…).

Documents à emporter

Passeport, visa, permis de travail

Il faut savoir ce qui est exigé par le pays choisi :

  • Est-ce que votre carte d’identité suffit ? : C’est le cas dans les pays de l’EEE et certains pays limitrophes sous certaines conditions. Hors EEE, votre carte d’identité belge ne suffira pas, il vous faudra un passeport (document officiel de voyage, utilisable partout dans le monde).
  • Faut-il un passeport ? : Si oui, vous devez le demander à l’administration de votre commune, il est délivré dans les 7 jours ouvrables. En Belgique, le prix des passeports varie en fonction de quatre critères : l’âge du demandeur (s’il est mineur ou majeur) ; la procédure de demande : standard, urgente ou très urgente ; le nombre de pages (32 ou 64 pages) et l’éventuelle taxe communale. Ainsi, cela coûte entre 35€ (pour les mineurs) et 65€ (pour les majeurs) pour la procédure normale, et entre 210€ (pour les mineurs) et 240€ (pour les majeurs) pour la procédure urgente, sans compter les taxes communales variables (Par exemple, la procédure à 1030 Schaerbeek est de 85€ pour un majeur et 59€ pour un mineur. Dans la commune voisine de Saint-Josse, le prix sera de 65€ pour un majeur et de 35€ pour un mineur). Il doit être en ordre de validité (7 ans pour les majeurs et 5 ans pour les mineurs) jusqu’au moment du retour. Il faut le renouveler avant la date d’expiration, donc prévoir le délai pour le recevoir.
    Faut-il un visa ? : C’est-à-dire une autorisation d’entrer et de sortir du pays durant un certain temps ? Hors Europe, vous aurez en général besoin d’un visa qui vous autorise à entrer et séjourner dans le pays, à demander à l’Ambassade ou le Consulat du pays concerné avant votre départ.
    Il y en a de plusieurs types selon la raison de votre voyage (études, travail, tourisme). Les procédures sont propres à chaque pays et les prix sont variables. Certains visas sont liés à une inscription dans une école du pays et à la durée des cours.
  • Faut-il un permis de travail : Si vous partez pour travailler Hors Europe, il faudra certainement, en plus, un permis de travail. Il varie d’un pays à l’autre et selon la durée du séjour. Dans la plupart des cas, ce permis de travail doit être demandé en même temps que le visa. Dans certains cas, il le précède ainsi que la recherche de l’emploi car certains pays disposent de visas professionnels liés à un contrat de travail préétabli.
  • Inscrivez-vous sur TravellersOnline, le site du SPF Affaires étrangères. Le SPF pourra vous contacter rapidement en cas de crise majeure (catastrophe naturelle, crise politique, accident, etc.).
  • Permis de conduire : Votre permis de conduire belge est valable dans les États membres de l’Union Européenne et au Liechtenstein, en Norvège et en Islande (Espace Économique Européen), de même qu’au Royaume-Uni. Hors Europe, vous pourrez conduire avec un permis de conduire international que vous pouvez demander à votre administration communale avant votre départ.

CV et lettre de motivation

Si vous cherchez du travail à l’étranger, n’oubliez pas de les traduire et de les adapter aux habitudes et exigences des employeurs du pays.

Diplômes

Prenez une copie de vos diplômes notamment si vous partez travailler.

Résidence

  • Si vous résidez pour une longue période à l’étranger (en principe un an), vous serez considéré comme temporairement absent et garderez votre inscription en Belgique. Les étudiants partis étudier à l’étranger peuvent être temporairement absent pendant plus d’un an.
  • Déclarez votre départ à la commune, si vous ne voulez pas conserver une inscription en Belgique, vous recevrez une attestation de radiation.

Mutuelle et autres assurances

Pour des séjours courts, si vous travaillez ou étudiez dans un pays de l’Union européenne, demandez à votre mutuelle la CEAM (carte européenne d’assurance maladie) pour le remboursement de vos soins de santé. Pour des séjours longs, si vous travaillez en dehors de l’Union européenne, vous pouvez vous affilier à l’ONSS/Sécurité Sociale d’Outre-Mer.

Il peut être utile de contracter une assurance privée qui prévoit le rapatriement en cas de conflit ou de problèmes de santé.

Le niveau de vie

Il faut se renseigner sur la monnaie utilisée, sur son taux de change et sur ce que cela représente concrètement dans la vie de tous les jours. Combien coûte un pain, un ticket de cinéma, louer une voiture, une chambre, se nourrir… Cela vous permettra d’évaluer la somme à prévoir pour vivre et ce que vous permettra ce salaire durant votre séjour.

Payer, communiquer

Un autre pays, cela peut signifier d’autres modes de paiement et de communication. En Europe, ces moyens sont devenus plus ou moins identiques, mais ce n’est pas le cas ailleurs.
Il faut vérifier s’il n’est pas nécessaire de disposer, avant de partir, d’un compte en banque ou d’un mode paiement particulier.

De même, il est important de savoir si votre GSM ou smartphone fonctionnera dans le pays de destination, certains sont couverts par des longueurs d’ondes différentes des nôtres. Depuis 2017, il n’y a plus de frais supplémentaires pour utiliser votre smartphone en Europe. Hors Europe, les opérateurs de téléphonie mobile proposent des forfaits internationaux. Si vous avez un accès internet, des applications comme Skype, WhatsApp, Viber vous permettront de communiquer facilement avec vos proches, tout comme les réseaux sociaux.

Certains pays (la Grande-Bretagne, les USA, le Canada…) disposent de prises électriques différentes des nôtres, sans un adaptateur (mieux savoir à l’avance où vous pourrez en acheter). Aucun de vos appareils électriques, même rechargeables, ne fonctionnera sur place.

Se déplacer, se loger sur place

Ne pensez pas que vous réglerez ces questions sur place. La première semaine, voire le premier mois, doivent être entièrement programmés avant votre départ.
Comment va se passer le transport de l’aéroport (ou de la gare) au lieu de séjour ? Où allez-vous dormir ? Où allez-vous vivre, travailler ou étudier ? Tout cela doit être très clair pour vous et pour vos proches en Belgique.

Il faut bien comparer les prix des différentes solutions possibles, surtout au niveau du logement qui se révèlera un poste financier très important.

La plupart des pays proposent des formules de logements bon marché pour les étudiants ou pour les jeunes, notamment les auberges de jeunesse pour les courts séjours ou pour commencer.

Les sociétés de transport ont des abonnements. Les restaurants scolaires ou certaines cantines aussi. Si vous voulez vous déplacer en voiture, vérifiez si vous n’avez pas besoin d’un permis de conduire international.

Mieux vaut trouver rapidement les bonnes adresses pour ne pas voir son budget fondre en quelques jours.
Tout cela se trouve très vite sur internet via les moteurs de recherche généralistes, puis, via les sites spécialisés vers lesquels ils renverront. A vous de bien comparer.

Préparez votre retour

Après être parti pour des études ou pour travailler pendant quelques temps à l’étranger, vous devrez préparer tout aussi attentivement votre retour. Vous aurez toutes une série de formalités administratives à mettre en route mais il y aura d’autres aspects tout aussi importants : valoriser vos expériences liées à votre expatriation même s’il s’agit d’un PVT ou d’un séjour linguistique, réintégrer des études, réorganiser votre vie sociale et/ou professionnelle, etc.

Vous trouverez aussi de nombreuses informations sur notre site www.mobilitedesjeunes.be

MAJ 2023

Voir aussi :

14 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Francq
1 mois il y a

Mon fils part en SUISSE durant 5 mois pour un stage en entreprise lié à ses études Master. Erasmus Quelles démarches effectuer ? Mutualité ? Couverture Assurance? Permis de conduire ? Allocations familiales ? Impôt ? Merci d’avance

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Francq
1 mois il y a

Bonjour Francq,

Tout d’abord, voici quelques liens utiles à consulter avant le départ de votre fils :

– Notre site sur la mobilité des jeunes, incluant l’inventaire des choses à faire et à prendre : https://mobilitedesjeunes.be/index.php/partir-a-l-etranger/avant-de-partir-a-l-etranger/inventaire-des-choses-a-faire-avant-de-partir-a-l-etranger
– Site de l’ambassade belge pour les voyages en Suisse : https://diplomatie.belgium.be/fr/pays/suisse/voyager-en-suisse-conseils-aux-voyageurs/informations-pratiques-pour-la-suisse#:~:text=Le%20permis%20de%20conduire%20belge,de%20moins%20de%203%20mois
– Informations sur la carte européenne d’assurance maladie : https://ec.europa.eu/social/main.jsp?catId=559&langId=fr

Comme vous pouvez le constater, en ce qui concerne la mutuelle, votre fils restera affilié à votre mutuelle. Toutefois, il est recommandé de les contacter pour vérifier les soins remboursés dans le pays de destination afin d’éviter d’éventuelles surprises. Dans tous les cas, assurez-vous d’équiper votre fils de sa carte européenne d’assurance maladie, que vous pouvez obtenir auprès de votre mutuelle.
Pour le reste, étant donné que cette carte est valable pour un séjour de 3 mois maximum en Suisse, nous vous conseillons de souscrire à une assurance voyage couvrant davantage de risques (assistance générale, assistance judiciaire, soins médicaux, évacuation par hélicoptère et rapatriement).

Concernant le permis de conduire, il est valide pour un voyage de 3 mois maximum. Si votre fils souhaite conduire sur place, vous pouvez vous rendre à votre commune pour obtenir un permis international.

Pour les allocations familiales, tant que votre fils remplit les critères d’âge (moins de 25 ans) et d’inscription à son master, vous continuerez à percevoir ses allocations familiales pendant son séjour à l’étranger.

Enfin, concernant les impôts, aucune modification n’est à prévoir. Si votre fils perçoit une rémunération pendant ce stage, il devra la déclarer lors de sa prochaine déclaration.

Belle journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Agnès
4 mois il y a

Mon fils vient de terminer ses études et part à Paris pour max 1 an peut être beaucoup moins. Qu en est il au niveau mutuelle, adresse…? Merci

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Agnès
4 mois il y a

Bonjour Agnès,

Un séjour de moins de 3 mois est permis dans tous les pays de la zone Schengen tout en gardant son adresse légale en Belgique. A + de 3 mois, selon la loi du pays, on peut le forcer à se domicilier là-bas. Il devra donc s’inscrire au registre des étrangers du pays en question.
Voici de quoi vérifier que ses allocations familiales sont maintenues ou pas. Tout dépend de la destination et de ce qu’il compte y faire :
https://famiris.brussels/fr/faq/etudiants-demandeurs-emploi/etudiant-a-l-etranger-2/
Votre fils devra se rendre à sa mutuelle pour demander la carte européenne d’assurance maladie avant son départ.
En maintenant son adresse légale en Belgique, ses droits sociaux sont garantis maximum 3 mois. En changeant d’adresse, c’est la loi du pays qui s’appliquera. Veuillez-vous renseigner à un service jeunesse français :

https://www.cidj.com/

Voici le site de référence lorsque l’on se prépare à voyager à l’étranger :

https://www.mobilitedesjeunes.be/

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Fay-lou
7 mois il y a

Bonjour,
Je suis un garçon de 18 ans qui vient de Madagascar. J’ai eu mon baccalauréat en 2021, je souhaite de poursuivre mes études à l’étranger (dans un pays francophone si possible) et aussi d’avoir un petit travail en tant qu’étudiant. Que pourrez vous me conseiller en tout ce qui concerne mon souhait
Merci pour votre compréhension et de votre réponse.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Fay-lou
7 mois il y a

Bonjour Fay-lou,

Les pays francophones vous intéressent mais nous ne sommes compétents que pour la Fédération Wallonie-Bruxelles en Belgique francophone.
Pour la France, par exemple, contactez le CIDJ : https://www.cidj.com/partir-a-l-etranger/eurodesk-opportunites-a-saisir-en-europe-et-un-peu-plus-loin

Pour la Belgique :

Il vous faut un Visa. La première demande de visa se fait dans votre pays d’origine, si vous résidez actuellement à Madagascar.
Cette demande est introduite au poste diplomatique ou consulaire belge compétent pour le lieu de résidence à l’étranger et prend la forme d’une demande de visa D (visa national de long séjour).
La demande de renouvellement, elle, se fera depuis la Belgique dans votre commune de résidence
Plus d’infos :
https://dofi.ibz.be/fr/themes/ressortissants-dun-pays-tiers/etudes/1ere-autorisation-de-sejour-demande-de-visa-d
D’autre part, vous devez déjà être inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur afin d’y suivre des études à temps plein. Vous y obtiendrez le statut étudiant vous permettant d’effectuer un job étudiant.

https://www.jeminforme.be/job-etudiant-et-etudiants-etrangers/

Toutes les infos : https://www.jeminforme.be/venir-etudier-en-belgique/
Bonne journée,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Nathan
10 mois il y a

Bonjour,

Nous sommes deux pharmaciens belges et nous allons partir travailler/vivre durant un an à la réunion.
Nous souhaitons conserver notre domiciliation belge.
Pouvez-vous nous éclairer sur les différentes démarches administratives que nous devrions faire ?
Nous savons déjà ce que nous devons faire pour exercer notre métier la bas, mais nous ignorons tout ce qui concerne la sécurité sociales, impôts etc ??

Merci beaucoup.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Nathan
10 mois il y a

Bonjour, Nathan.

En tant que belges, vous pouvez partir pour l’étranger et revenir quand vous voulez. Vous pouvez conserver votre domiciliation en Belgique, tout comme vous pouvez demander une radiation temporaire. Si vous conservez cotre domiciliation, vous serez considérés comme des résidents belges et devrez déclarer et payer des impôts en Belgique sur tous vos revenus mondiaux.

S’agissant de la sécurité sociale et des impôts à la Réunion, nous ne pouvons que vous référer aux autorités de cette contrée pour vous renseigner. N’hésitez pas non plus à consulter le portail de la Sécurité sociale : https://www.socialsecurity.be/CMS/fr/leaving_belgium/index.html

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Sophie
1 année il y a

Bonjour,
Je suis une jeune fille de 20 ans et je serai diplômée le 30 juin prochain j’ai fait un baccalauréat en gestion des ressources humaines. Je souhaiterai poursuivre mes études à l’université de Maastricht cours uniquement en anglais. Pour moi la rentrée en pré-master se fera le 1 février 2023. D’ici la je souhaiterai perfectionner mon anglais donc partir travailler comme étudiante, faire du bénévolat, suivre des cours etc… Que pourriez-vous me conseiller ?
Merci beaucoup pour votre réponse

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Sophie
1 année il y a

Bonjour Sophie,

Félicitation pour le parcours déjà réalisé et excellent projet. C’est chouette de prendre le temps de mettre les choses en place pour augmenter vos compétences en Anglais.
Différentes solutions s’offrent à vous. Nous vous invitons à parcourir les informations du site « Mobilité des jeunes » https://www.mobilitedesjeunes.be/ Consultez plutôt la partie « Partir à l’étranger »

Sachez qu’il est possible de partir à l’étranger en recevant une bourse grâce au soutien du BIJ, plus d’informations sur https://www.lebij.be/programmes-main/

D’autres sites utiles concernant la mobilité Internationale :
https://www.agitateursdemobilite.fr/page/pratique-des-langues (France mais très intéressant) https://enviesdailleurs.be/ (Belgique)
http://www.promojeunes-asbl.be/-Zoom-Jeunes- (Belgique) service de soutien et d’encadrement pour atteindre ton objectif « départ pour l’apprentissage de l’anglais »

Après lecture, n’hésitez pas à venir à nos permanences (de 13h à 18h du Lundi au vendredi à la Chaussée de Louvain 339 à Schaerbeek ou même heure tous les mardis et mercredis à rue du commerce 18 à Bruxelles) Nous pourrons vous aider à y voir plus claire et à cadrer votre projet.

Nous restons à votre disposition pour toutes questions complémentaires.

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Amélie
2 années il y a

Bonjour,
Je suis une jeune fille de 19 ans et le 30 juin 2022 j’aurais fini définitivement mes études et j’ai le projet d’aller travailler dans le monde artistique à l’étranger.
Malheureusement, je ne sais pas par où commencer, qu’est ce que vous me conseillerais de faire avant tout svp

Merci d’avance pour votre réponse

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Amélie
2 années il y a

Bonjour, Amélie

Vous ne nous donnez pas assez de précisions quant à votre projet artistique.

Nous pouvons vous conseiller de lire les pages suivantes :

Pour avoir un aperçu général sur les projets de mobilité possible à l’étranger : https://www.mobilitedesjeunes.be/

Contactez le Bureau International Jeunesse BIJ si vous êtes intéressé par leur programme Artichok à destination des jeunes artistes: https://www.lebij.be/programmes/artichok/

Consultez également le site du WBI https://www.wbi.be & leur guide des bourses de Wallonie-Bruxelles https://www.wbi.be//sites/default/files/attachments/publication/ulysse_v6_web.pdf

Ou encore consultez ou contactez les différentes agences publiques spécialisées de soutien à l’exportation suivantes :
Secteur de la danse et du théâtre : https://www.wbtd.be
Secteur de l’audiovisuel : http://www.wbimages.be
Secteur de la musique : http://www.wbmusiques.be
Secteur de l’architecture : https://wbarchitectures.be
Secteur du design et de la mode : https://www.wbdm.be

Lisez ces pages et revenez-vers nous avec plus d’informations si besoin ou passez à notre permanence.

Bien à vous,
INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

alexmahy16
2 années il y a

Bonjour, quelles sont les obligations scolaires si je pars à l’étranger pour 3 mois, 6mois ou 1 an sachant que je suis mineur et en secondaire

INFOR JEUNES
Répondre à  alexmahy16
2 années il y a

Bonjour Alex,

Nous ne comprenons pas bien votre question.

L’obligation scolaire prend fin dès que l’élève atteint 18 ans ou à la fin de l’année scolaire, si le jeune a 17 ans et fête son 18ème anniversaire entre la fin de l’année scolaire et la fin de l’année civile (entre le 1er septembre et le 31 décembre). Ainsi, si l’élève a 18 ans entre le 1erseptembre et le 31 décembre, l’obligation scolaire prend fin avant ses 18 ans.

Si vous vous référez au règlement des études de votre école, vous verrez qu’il y est indiqué que les absences d’un élève doivent être justifiées. Un élève ne peut donc pas s’absenter de son école sans justification.
Si vous vous rendez à l’étranger, vous resterez soumis à l’obligation scolaire et devrez donc vous inscrire dans un établissement scolaire (pour un trimestre, un semestre ou une année scolaire).
Cordialement.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be