Stage d’insertion professionnelle (SIP)

13 Mai 2022 | Attente fin d'étude | 32 commentaires

image_pdfimage_print

Le stage d’insertion professionnelle est la période qui commence au moment de votre inscription dans un Service régional de l’emploi.

Après la fin de vos études, quand vous n’êtes plus en obligation scolaire, vous pouvez vous inscrire comme demandeur d’emploi.

Votre région de résidence détermine l’organisme dans lequel vous devez vous inscrire (Actiris, Forem, VDAB, ADG). Commence alors un stage d’insertion professionnelle durant lequel vous êtes inscrit comme demandeur d’emploi sans percevoir d’allocations d’insertion.
Cette inscription n’est pas obligatoire mais elle vous permet de conserver vos droits sociaux (allocations familiales, mutuelle, les allocations d’insertion professionnelle à terme) et d’avoir accès aux offres d’emploi et à certaines formations gratuites ou à prix réduits.

C’est quoi ?

Le stage d’insertion professionnelle est un stage à accomplir par le jeune lorsqu’il s’inscrit comme demandeur d’emploi à la fin de ses études ou après leur arrêt et qui permet d’avoir, au terme de ce stage, droit à des allocations d’insertion.
Ce stage dure 310 jours (12 mois) à partir du premier jour d’inscription comme demandeur d’emploi. Si vous avez suivi une formation en alternance, la durée du stage d’insertion dépendra de la réussite on non de la formation.
Sur le site de l’Onem, vous pouvez effectuer une simulation du calcul de la durée de votre stage.

Qui peut s’inscrire ?

Le demandeur d’emploi en stage d’insertion professionnelle doit répondre aux conditions suivantes pour s’inscrire:

  • S’inscrire au plus tard le jour de ses 24 ans.
    En effet, il faudra avoir moins de 25 ans à la date de la demande des allocations d’insertion, qui s’effectue après le stage d’insertion de 310 jours.
  • Avoir terminé certaines études.

Attention, si vous avez moins de 21 ans à la date de la demande d’allocations, vous devez posséder un diplôme (la liste des diplômes se trouve sur la Feuille info T35 de l’Onem).

Remarques : Si vous avez moins de 21 ans et aucun diplôme, vous recevrez des allocations d’insertion à partir de 21 ans si vous répondez aux autres conditions.

Si vous n’avez pas la nationalité belge, vous devez aussi :

  • Résider légalement en Belgique ;
    ET
  • Avoir accès au marché du travail belge, c.à.d.
    – Être dispensé de carte de travail ;
    – Ou en possession d’une carte de travail valable ;
    – Ou pouvoir prétendre à une carte de travail sans recherche du marché du travail.

A quel moment s’inscrire ?

  • Études terminées fin juin (sans seconde session) : inscription (Actiris, Forem, ADG, VDAB) après vos études et au plus tard le 8 août. Le stage commence le 1er août. Si vous vous inscrivez après le 9 août, le stage commence le jour de l’inscription.
  • Seconde session, mémoire de fin d’études : après votre seconde session, le stage d’insertion commence le jour de l’inscription. S’il y a dépôt de mémoire, vous pouvez vous inscrire dès le dépôt.
  • Études arrêtées pendant l’année scolaire : le stage d’insertion commence le jour de l’inscription.
  • Fin d’une formation en alternance (apprentissage) : le stage d’insertion commencera le jour de l’inscription. La durée du stage d’insertion dépendra de la réussite on non de la formation.
  • Départ à l’étranger pour un stage ou travail : en principe, vous n’êtes plus disponible sur le marché du travail. Vous pouvez cependant vous inscrire car certaines périodes de stage ou de travail à l’étranger peuvent être prises en compte pour le stage d’insertion.
  • Si vous ne savez pas si vous allez continuer des études après les vacances d’été: vous pouvez vous inscrire afin de préserver vos droits mais si vous décidez finalement de reprendre des études, il faudra simplement avertir votre Service régional de l’emploi. Après vos études, vous devrez recommencer votre stage d’insertion à zéro.

Où et comment faire pour s’inscrire comme demandeur d’emploi en stage d’insertion professionnelle ?

Il faudra vous inscrire :

  • chez Actiris si vous êtes domicilié en Région Bruxelloise;
  • au Forem en Région Wallonne
  • à l’ADG (Arbeitsamt der Deutschsprachigen Gemeinschaft) en Communauté Germanophone;
  • au VDAB en Région Flamande.

Ces différents services régionaux de l’emploi disposent de plusieurs antennes permettant aux chercheurs d’emploi de s’inscrire. Seule une inscription auprès de l’une de ces institutions attribue le statut de demandeur d’emploi.

A noter : Vous êtes domicilié en Wallonie mais vous cherchez un emploi aussi à Bruxelles, vous vous inscrivez d’abord au Forem (inscription qui ouvre vos droits sociaux) et vous pouvez aussi vous inscrire chez Actiris (inscription qui vous permet de bénéficier des services de l’emploi à Bruxelles)

Vous devrez compléter un formulaire avec votre identité, numéro de registre national, études suivies après l’enseignement primaire, langues connues, informatique, expériences professionnelles et type d’emploi recherché. Une fois inscrit, vous recevrez un accusé de réception (preuve de votre inscription).
Attention, si vous vous inscrivez en ligne, vous devrez imprimer cet accusé de réception.

Avec quels documents ?

Lors de l’inscription dans une antenne ou sur internet vous devrez remplir un formulaire qui contient toutes vos informations personnelles mais aussi vos souhaits professionnels.

Vous aurez besoin de votre carte d’identité pour communiquer votre numéro de registre national, d’une copie des diplômes obtenus.

Quels sont les documents que vous recevrez lors de votre inscription?

Vous recevrez une preuve d’inscription comme demandeur d’emploi et la date présumée de la fin de votre stage d’insertion professionnelle. Sur le site de l’Onem, vous pouvez effectuer une simulation du calcul de la durée de votre stage.

Pendant le stage d’insertion professionnelle :

  • Allocations familiales :
    Vous pourrez bénéficier des allocations familiales durant toute la période du stage d’insertion professionnelle si vous avez moins de 25 ans. Cependant, si vous êtes domicilié en Wallonie et que vous travaillez pendant le stage d’insertion, votre rémunération ne doit pas être supérieure à 715,46€ brut par mois pour conserver les allocations familiales. En cas de dépassement de ce montant, vous perdrez les allocations familiales pour le mois entier. Cette condition de revenu n’existe plus à Bruxelles depuis le 1er janvier 2020.
    Si le stage d’insertion professionnelle se prolonge à cause d’évaluations négatives, la période d’octroi des allocations familiales durant ce stage d’insertion professionnelle se prolonge également.
    Si vous ne vous inscrivez pas en stage d’insertion, vous recevrez les allocations familiales en juillet et août si vous terminez le secondaire ou en juillet/août/septembre si vous terminez le supérieur.
    Si vous vous inscrivez tardivement, les allocations familiales seront versées à partir du 1er jour de l’inscription.
  • Mutuelle :
    Durant le stage d’insertion, si vous avez moins de 25 ans, vous restez à charge de la mutuelle des parents. Toutefois, à la fin du stage, vous devrez vous inscrire comme titulaire auprès de votre propre mutuelle et payer des cotisations.
    Si vous avez plus de 25 ans, vous devrez vous inscrire comme titulaire de votre propre mutuelle.
  • Preuves des recherches d’emploi :
    Dès l’inscription en stage d’insertion professionnelle, vous devrez commencer votre recherche d’emploi et en garder toutes les preuves car les évaluations seront cruciales. Vous devrez prouver que votre recherche d’emploi est une démarche continue, cela ne sert à rien d’avoir des preuves de l’envoi de 20 CV sur une semaine, si on n’a rien fait le reste du temps. Vous devrez au moins prouver 2 recherches d’emploi hebdomadaires, au cours des 6 mois précédant l’évaluation. Ces preuves peuvent être apportées par des courriers postaux, électroniques, liste de contacts d’employeur, preuve de candidatures spontanées, annonces trouvées sur internet, etc.
    Avoir un tableau de type « agenda » est très utile : listez toutes les dates des passages chez Actiris ou au Forem, dans les agences d’intérim, services emploi, missions locales, employeurs, les contacts téléphoniques ou emails. Il faut constituer un dossier papier, une clé usb n’est pas acceptée.
    – Offres de journaux ou sur internet ou candidature spontanée : imprimer l’offre extraite d’un journal ou d’un site internet, la lettre de motivation, le CV, l’email ou une copie du courrier papier
    – Mettre son cv en ligne : garder la preuve de l’inscription
    – Agences d’intérim : s’inscrire par internet, imprimer l’inscription, garder les offres pour lesquelles on a postulé
    – Salons emploi : garder des preuves de ses visites, des contacts avec les employeurs ou d’autres services
    – Garder des preuves des contacts avec les missions locales ou autres services emploi
  • Les évaluations :
    Les jeunes demandeurs d’emploi qui sont en stage d’insertion professionnelle, après leurs études, doivent obtenir 2 évaluations positives de leur comportement de recherche d’emploi pour recevoir leurs allocations d’insertion.
    A Bruxelles, Actiris réalisera deux évaluations, à la fin du 5ème et du 9ème mois (5ème et 10ème mois au Forem) du stage d’insertion professionnelle pour vérifier que vous recherchez réellement un travail. Ces évaluations sont obligatoires.
    Vous devrez accepter un emploi convenable, être disponible sur le marché de l’emploi, chercher activement un emploi et collaborer activement aux actions d’accompagnement, de formation, d’expérience professionnelle ou d’insertion qui peuvent vous être proposées par votre Service régional de l’emploi.

    – La 1ère évaluation d’Actiris se base sur votre dossier et vérifie l’ensemble de votre recherche d’emploi. Vous ne devrez donc pas nécessairement aller chez Actiris.
    Si l’évaluateur trouve que votre dossier démontre que vous cherchez activement du travail, vous aurez une évaluation positive et serez évalué après 9 mois. Si votre dossier ne contient pas assez d’éléments, vous serez convoqué chez Actiris.
    – La 2ème évaluation porte sur votre recherche d’emploi suite au premier entretien. Vous pouvez y être accompagné par une personne de votre choix, par votre avocat ou par un délégué de votre syndicat.

    Attention, vous devrez demander vous-même une nouvelle évaluation au plus tôt 3 mois (6 mois au Forem) après une décision d’évaluation négative.

    Schéma récapitulatif du contrôle de la disponibilité pour les chercheurs d’emploi en stage d’insertion professionnelle (Actiris)

Votre stage sera donc prolongé tant que vous n’aurez pas reçu 2 évaluations positives. Cela veut dire qu’il peut se passer pas mal de temps avant que vous ne les receviez, mais la condition d’âge est toujours la même : le jeune demandeur d’emploi doit toujours faire sa demande d’allocations avant 25 ans.

En Wallonie, vous trouverez toutes les explications concernant les évaluations pendant le stage d’insertion sur le site du Forem.

À la fin du stage d’insertion professionnelle, que faut-il faire ?

  • Vous devez faire une demande d’allocations d’insertion
    Si vous n’avez pas trouvé de travail à la fin de votre stage d’insertion, vous ne recevez pas automatiquement les allocations d’insertion. Vous devrez introduire une demande d’allocation d’insertion auprès de votre organisme de paiement : la CAPAC ou votre syndicat.
    Les documents pour votre demande d’allocations sont téléchargeables sur le site de l’Onem « formulaires »
  • Vous aurez une carte de contrôle à rentrer à la fin de chaque mois à votre organisme de paiement. Il s’agit soit d’une carte de contrôle électronique disponible sur le portail de la Sécurité sociale soit d’une carte de contrôle papier disponible auprès de votre organisme de paiement.
  • Vous devez obligatoirement vous inscrire à nouveau au Service régional de l’emploi pour confirmer votre inscription, dans les 8 jours qui suivent votre demande d’allocations d’insertion.

MAJ 2022

32 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
FABVANMIN
9 jours il y a

Bonjour, j’ai fini mon stage d’insertion mais la personne qui s’occupe de mon dossier au DAB ne répond pas au téléphone ni à mes mails. Je ne sais pas ce que je dois faire. Mon stage s’est terminé lundi et en même temps je commence un travail le 1 février. Quelles sont les démarches à faire?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  FABVANMIN
8 jours il y a

Bonjour FABVANMIN,

Si votre stage s’est terminé avec succès (notamment en réussissant deux évaluations positives de recherche d’emploi), vous êtes éligible aux allocations d’insertion
Mais puisque vous commencez à travailler bientôt, vous n’aurez des allocations d’insertion que pour une courte période située entre la fin de votre stage et le début de votre travail.

Si la personne en charge de votre dossier n’est pas disponible, présentez-vous personnellement auprès d’un organisme de paiement (CAPAC ou syndicat), pour y introduire votre demande au moyen du formulaire C109/36-Demande (https://www.rva.be/nl/formulieren/c10936-aanvraag). Ce formulaire doit être complété par vous-même et par le VDAB. Vous trouverez le bureau le plus proche de la CAPAC en cliquant ici : https://hvw-capac.fgov.be/fr/bureaux
Attention, si jamais des circonstances imprévues vous empêchaient de commencer à travailler comme prévu au premier février, vous devez vous inscrire à nouveau comme chercheuse d’emploi auprès du VDAB, dans les 8 jours qui suivent votre demande d’allocations.

Bonne journée.
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Lynda
25 jours il y a

Bonjour,
Je m’appelle Lynda, je suis d’origine tunisienne et j’ai réussi mon Master en arts numériques à l’Académie des Beaux-Arts. J’ai été inscrite en stage d’insertion professionnel l’année 20221-2022 et l’administration communale m’a donné une année de séjour supplémentaire pour trouver un emploi. Etant donné que je n’arrivais pas à trouver du travail et que j’ai une carte de séjour à renouveler, j’ai été contrainte de redevenir étudiante et de m’inscrire en agrégation. Ma question est : est-ce que j’ai le droit à une nouvelle inscription en stage d’insertion professionnel pour trouver chercher un emploi l’année 2023-2024 ou pas ?

Merci d’avance

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Lynda
23 jours il y a

Bonjour Lynda,

Nous vous invitons à poser la question à un conseiller Actiris (Bruxelles) / Forem (Wallonie). Si vous aviez terminé votre stage d’insertion professionnelle, vous ne pouvez à priori pas en recommencer un nouveau. Certaines exceptions sont cependant peut-être prévues, nous vous conseillons de leur poser la question.

Concernant votre droit de séjour, nous vous invitons à prendre contact avec l’association pour le droit des étrangers. Il nous semblerait qu’à priori, si vous avez déjà bénéficié d’une année de recherche d’emploi, il ne sera plus permis d’en bénéficier d’une autre. Le mieux est de vérifier cela auprès de leur service juridique : https://www.adde.be/services/service-juridique/service-juridique-2

Bien à vous,

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Marie
2 mois il y a

Bonjour,
Si pendant le stage d’insertion j’ai la possibilité de travailler (horaire 4/5) pour 1 an je suppose que les évaluations seront positives mais après cette année de travail, est-ce que je serai toujours en stage d’insertion (car pas assez de jours de travail puisque horaire 4/5 soit 32h/sem)? Faut-il faire une demande pour garder mes droits (allocations à temps plein)? Dans ce cas, comment sera calculé la durée du stage d’insertion ainsi que le futur montant de mes allocations?
Merci d’avance.

Marie.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Marie
2 mois il y a

Bonjour, Marie.

Si vous travaillez de plein temps durant votre stage d’insertion professionnelle, celui-ci ne sera pas prolongé mais vous devrez vous réinscrire comme demandeur d’emploi à la fin de votre contrat de travail.

Si vous travaillez à temps partiel, vous devez faire la déclaration auprès du service de l’emploi (ACTIRIS ou FOREM). Si, à l’issue du stage d’insertion, vous continuez à travailler à temps partiel, vous devrez alors accomplir les formalités suivantes :

– Introduire une demande pour obtenir le statut de « travailleur à temps partiel avec maintien des droits » et/ou pour obtenir une allocation de garantie de revenus (= allocation du chômage, complémentaire aux revenus perçus pour le travail à temps partiel, octroyée sous certaines conditions) ;

– Compléter le formulaire C131A-travailleur et faire remplir par l’employeur le formulaire C131-employeur ;
– Faire parvenir ce document, via votre organisme de paiement, au bureau de chômage dans un délai de 2 mois ;
– Dans un délai de 2 mois, déclarer votre emploi à temps partiel auprès du service de l’emploi (ACTIRIS ou FOREM) et vous inscrire comme demandeur d’emploi pour un régime à temps plein.

Cette réglementation étant compliquée, n’hésitez pas à contacter votre service de l’emploi (ACTIRIS ou FOREM).

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Julien
3 mois il y a

Bonjour,
Ayant un diplôme de bachelier instituteur primaire, je me suis inscris chez Actiris pour effectuer mon stage d’insertion. Cependant, j’ai décidé de continuer des études (avec 60 crédits), un master en sciences de l’éducation à l’ULB en horaire aménagé. Je compte donc travailler vers début février en mi-temps.
Ma question est la suivante : Ai-je le droit de continuer ce stage d’insertion tout en faisant des études à 60 crédit l’année et en travaillant mi-temps ?

Bien à vous,
Julien

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Julien
3 mois il y a

Bonjour, Julien
Vous devez prévenir votre Service régional de l’emploi (Actiris) de la reprise de vos études. En reprenant des études supérieures (un cursus plein) à l’université ou à la haute-école, votre stage d’insertion sera arrêté et la partie de stage déjà effectuée malheureusement perdue.
Vous devrez donc recommencer votre stage après la fin de vos études, information que vous pouvez vous faire confirmer auprès d’Actiris.
Pour pouvoir rester demandeur d’emploi et bénéficier des éventuelles allocations d’insertion, il faut terminer le stage d’insertion et introduire la demande d’allocations avant la reprise d’études puis une demande de dispense pour reprendre des études.
Bien à vous,
Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Soufiane
4 mois il y a

Bonjour,
Je suis belge âgé de 21 ans. J’ai vécu avec mes parents à l’étranger (dans un pays ne faisant pas partie de l’UE), avant de décider de m’installer dans un studio en Belgique (statut donc isolé). J’ai un diplôme de fin d’études secondaires à l’étranger avec une équivalence au CESS délivrée par le services des équivalences en Belgique.
Compte tenu de mes difficultés, je ne peux pas suivre des études supérieures, je me suis alors orienté vers des formations dispensées par Bruxelles-Formation et donc je me suis inscrit préalablement en tant que chercheur d’emploi au sein d’Actiris. Pour le moment, ce sont mes parents qui continuent toujours à me prendre en charge (loyer, alimentation, énergie, …).
Etant donné que je ne peux pas bénéficier d’Allocations d’insertion à l’issue de mon stage d’insertion professionnelle (L’ONEM exige pour les porteurs de diplômes étrangers de satisfaire à une des conditions : « si vous avez suivi préalablement 6 années d’études en Belgique » ou « si vous avez travaillé en Belgique comme salarié pendant au moins 78 jours » ou « comme indépendant à titre principal pendant au moins 3 mois »), ce qui n’est pas mon cas pour le moment, je n’ai donc comme solution que de m’adresser vers le CPAS pour avoir le RIS (Revenu d’intégration sociale) en attendant que je puisse trouver un travail.
Ma question s.v.p : Est-ce que le CPAS peut refuser ma demande d’avoir le RIS en exigeant que mes parents (qui vivent à l’étranger) continuent toujours à me prendre en charge ?
Merci bien de votre avis.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Soufiane
3 mois il y a

Bonjour Soufiane,

Pour avoir droit au RIS, vous devez remplir plusieurs conditions dont celle-ci  » Etre belge ou (membre de la famille d’un) citoyen de l’Union européenne, réfugié politique reconnu, bénéficiaire de la protection subsidiaire, apatride ou étranger inscrit dans le registre de la population ». Attention, si vous n’avez pas le droit de séjour permanent, vous risquez de perdre votre titre de séjour en recevant le RIS. Vous pouvez contacter l’Atelier des droits sociaux : https://ladds.be/nos-permanences-juridiques/

A priori, les revenus des parents doivent être pris en compte. C’est l’assistante sociale en charge de votre dossier qui pourra au mieux vous répondre pour votre situation précise.

Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Marguerite
4 mois il y a

Bonjour,
Je viens d’être diplômée architecte et ai 23 ans, j’ai 2 ans de stages à effectuer pour avoir accès à la profession d’architecte. Suis-je encore considérée comme étudiante (pour éventuellement encore faire un job étudiant avant de démarrer mon stage). Dois-je m’inscrire chez Actiris en stage d’insertion professionnelle ?Qu’en est-il des allocations familiales ? En vous remerciant

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Marguerite
4 mois il y a

Bonjour Marguerite,

En cette période d’affluence, nous nous excusons pour le retard de nos réponses.

Si vos stages se déroulent dans le cadre d’études de plein exercice, à priori vous n’êtes pas demandeuse d’emploi et ne devez donc pas vous inscrire à Actiris.

Pour le job étudiant, vous pouvez téléphoner au Contrôle des lois sociales, c’est l’organisme qui tranche si vous avez le droit ou non de jober. Voici leurs coordonnées : https://emploi.belgique.be/fr/propos-du-spf/structure-du-spf/inspection-du-travail-dg-controle-des-lois-sociales/directions

Pour les allocations familiales, si vous avez une preuve d’inscription dans le plein exercice, vous y avez toujours droit. Pour plus de précisions, n’hésitez pas à directement contacter votre caisse d’allocations familiales.

Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Doymen
5 mois il y a

Bonjour.
Mon fils s’est inscrit pour son stage d’attente à plus de 25 ans. Il n’a pas terminé sa dernière année de Master.
Avant la fin de son stage (il restait 3 mois), il a trouvé un travail en intérim durant une période de 8 mois).
Il s’est réinscrit comme demandeur d’emploi.
Son stage d’attente doit se poursuivre ou recommencer depuis le début ou celui-ci est-il caduc ?
La seule réponse reçue à ce jour à notre question, par l’organisme de paiement, est qu’il doit travailler 312 jours sur une période de 21 mois, ce que nous savons déjà.
Merci.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Doymen
5 mois il y a

Bonjour Doymen,

Quand un jeune a plus de 25 ans, ce ne sont plus les mêmes dispositifs. Le stage d’insertion professionnelle concerne uniquement les jeunes de moins de 25 ans, votre fils n’est donc plus concerné. C’est pour cela que l’ONEM vous explique que pour bénéficier des allocations de chômage (et non les allocations d’insertion), il doit avoir travaillé 312 jours sur une période de 21 mois.

Ici, nous lui conseillons de se réinscrire à Actiris / Forem et de faire le point avec son conseiller. Il devient en fait un chercheur d’emploi ordinaire et ne sera plus en stage d’insertion professionnelle. Lorsqu’il aura travaillé 312 jours sur une période de 21 mois, il ouvrira son droit aux allocations de chômage.

Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Smara
7 mois il y a

Bonjour ma fille aura plus de 25 ans à la fin de ses études que se passe -t-il pour elle vu qu’elle ne peut bénéficier du stage. Sera-t-elle sans revenu ? Je trouve triste de pénaliser les jeunes parce qu’ils sortent plus tard des études. Pourriez-vous vous me dire ce qu’il aura lieu de faire ? Et vu qu’elle sera en dernière année est-ce qu’à 25 ans je dois l’inscrire comme titulaire de sa mutuelle? Merci

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Smara
7 mois il y a

Bonjour, Smara

Votre fille doit de toute façon dès la fin de ses études s’inscrire comme demandeur d’emploi auprès d’Actiris ou du Forem. C’est vrai qu’elle n’entamera pas de stage pour bénéficier à terme des allocations d’insertion, mais un stage dure un an et nous espérons qu’elle trouvera du travail avant. Les conseillers d’Actiris et du Forem pourront l’accompagner dans sa démarche de recherche. Les Missions locales (à Bruxelles) et les MIRE (en Wallonie) peuvent aussi lui prodiguer des conseils et une aide concrète (CV, lettres de motivation).
A 25 ans, votre fille doit aussi devenir titulaire de sa propre mutuelle. Un simple passage dans votre mutuelle ou celle de choix permet de faire le changement.
Si vous ou votre fille avez des difficultés financières, vous pouvez aller faire analyser votre situation auprès d’un assistant social du CPAS de votre région.
Bonne recherche à votre fille.

Bien à vous.
INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Talya
8 mois il y a

Je suis de nationalité étrangère, je possède un certificat d’immatriculation (carte orange), je me suis inscrite au forem comme demandeuse d’emploi à la fin des études et j’ai 29 ans. J’ai reçu une attestation d’inscription sur laquelle on me demande de me rapprocher d’une caisse de paiement des allocations bien que n’ayant pas encore respecté la période du stage d’insertion professionnelle. J’ aimerais savoir si cela est une erreur du forem, ou alors est-ce que je peux bénéficier des allocations d’insertion professionnelle ? Merci

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Talya
8 mois il y a

Bonjour, Talya.

Cela doit être une erreur.

Vous ne pouvez avoir les allocations d’insertion pour deux raisons : votre âge (vous avez 29 ans) ET absence de stage.

1° Concernant l’âge

Les allocations d’insertion ne sont accordées qu’aux jeunes qui ont moins de 25 ans au moment de la demande. Il peut être dérogé à cette limite d’âge si vous n’avez pas pu faire votre demande avant cet âge-là :

– parce que vous travailliez comme salarié ou comme indépendant à titre principal;
– ou parce que vous avez dû interrompre vos études pour force majeure de sorte que la fin de votre stage d’insertion professionnelle se situe après votre 25ème anniversaire.

2° Le stage d’insertion professionnelle

Bonjour ouvrir le droit aux allocations, il faut préalablement réaliser un stage d’insertion professionnelle de 310 jours (une année), en vous inscrivant comme chercheur d’emploi auprès du Forem et en recherchant un emploi. Le stage doit être sanctionné par deux évaluations positives de recherche d’emploi. Les évaluations portent sur les efforts que vous aurez accomplis dans le cadre du plan d’action individuel proposé par le service de l’emploi et sur vos démarches personnelles de recherche d’emploi. Or, comme vous le dites, vous n’avez pas encore respecté la période de stage.

Le fait d’être étranger ne constitue pas en soi un obstacle pour bénéficier des allocations d’insertion. Il suffit d’être admis au stage d’insertion, de résider légalement en Belgique et d’avoir accès au marché du travail belge (être dispensé de carte de travail ou être en possession d’une carte de travail valable).

Au regard de ce qui précède, nous vous recommandons de communiquer avec le Forem pour savoir si la lettre vous a été envoyée par erreur ou s’il existe une nouvelle réglementation qui vous rendrait éligible aux allocations d’insertion, mais qui échappe encore à notre connaissance.

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Fanny
8 mois il y a

Bonjour,
Je viens de finir mes études en septembre 2021 et suis donc en stage d’insertion professionnelle.
J’ai travaillé de Novembre 2021 à mai 2022 avec du coup une évaluation positive.
Mais je compte reprendre des études de plein exercice ici en septembre.
Je sais déjà ne pas avoir droit a une dispense Forem pour m aider financièrement.
Mais certaines personnes me disent que je dois quand même chercher du travail pour avoir la deuxième évaluation positive et introduire une demande d’allocation que je ne toucherais pas vu que je reprends des études 😅 et de plus dire à un patron que je ne reste que deux mois c’est pas très professionnel. Je ne sais pas quoi faire et ne veut pas avoir d’ennuis.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Fanny
7 mois il y a

Bonjour, Fanny

Vous n’aurez pas d’ennuis si vous souhaitez « finaliser » votre stage d’insertion socioprofessionnelle maintenant. Rien ne vous empêche de présenter les chose « différemment », après tout votre reprise d’études qui aurait lieu en septembre est une option parmi d’autres.
Mais n’hésitez pas à informer votre Service régional de l’emploi que vous hésitez à reprendre des études en septembre (pour vous donner plus de chances de trouver rapidement un emploi) et demandez alors directement à un conseiller si cela impliquerait des conséquences sur votre stage. Les conseillers sont aussi là pour ce type de discussion.
Bien à vous.

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

OMAR
8 mois il y a

Bonjour , à compter de septembre 2021 je touche les allocations d’insertion de mon syndicat fgtb . En septembre 2022 je dois finir un ans . Je dois faire quoi par la suite si je n’ai pas de travail ?
Merci de me répondre

Je m informe
Administrateur
Répondre à  OMAR
8 mois il y a

Bonjour, Omar.

La durée de la période pour laquelle vous avez droit aux allocations d’insertion, dépend de votre situation familiale.

Si vous êtes cohabitant, vous avez droit aux allocations d’insertion pendant une période de 3 ans, à compter du premier jour pour lequel vous bénéficiez d’allocations d’insertion. Cette période est dénommée la « période de crédit ».

Si vous êtes un travailleur ayant charge de famille, un isolé ou que votre partenaire ou conjoint perçoit uniquement un revenu de remplacement, alors vous avez droit à des allocations jusqu’à la fin du mois au cours duquel vous aurez 33 ans. Les 3 dernières années de cette période sont appelées « la période de crédit ».

A l’issue de la période de crédit, vous pouvez continuer à recevoir les allocations d’insertion si certains événements se produisent ou si vous travaillez. Pour plus de détails à ce sujet, vous pourriez consulter les fiches de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t156

Bref, vous pourriez encore avoir droit aux allocations d’insertion après septembre 2022, si vous n’avez pas toujours trouvé du travail.

Bien à vous.

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

eldiabolo7100
11 mois il y a

bonjour j’ai 18 ans j’ai arreter l’ecole a 16 suite a ma maman qui a eu eu un debut de cancer sans aucune aide j’ai du arreter l’ecole pour participer a ses soin aujoudhui j’ai 18 an et je le sens passé malheureusement entre les etude et ma mere j’ai choisi ma mere quelle option s’ouvre a moi puije béneficier des allocation d’insertion en sachant que j’ai arretez en 2ieme professionel et quer j’avoue que je n’aimait pas tellement l’ecole ou j’été puije reprendre mes etude en 3ieme j’ai besoin de reponse je suis a bout

Je m informe
Administrateur
Répondre à  eldiabolo7100
11 mois il y a

Bonjour, Eldiabolo

N’hésitez pas à vous faire aider pour éclaircir votre projet.
Souhaitez-vous travailler?
Souhaitez-vous reprendre des études afin d’obtenir le CESS et/ou faire une formation? Il existe de très chouettes formations en alternance qui allie cours théoriques et pratiques. Vous passez passer à notre permanence si vous souhaitez des informations.
Au niveau des allocations d’insertion, sachez que les jeunes qui en bénéficient doivent d’abord faire un « stage » (le stage d’insertion socioprofessionnel de un an) et obtenir deux évaluations positives de leur conseiller emploi. Il existe en outre des conditions que vous retrouverez dans la fiche info de l’Onem suivante: https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35
Ainsi, il faut avoir terminé (pas forcément réussi) des études de plein exercice du cycle secondaire supérieur (6e général) ou la 3e année de l’enseignement secondaire technique, artistique ou professionnel. Si le jeune a moins de 21 ans à la fin de son stage d’insertion, il doit être être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Si ce n’est pas le cas, il faut attendre 21 ans pour ouvrir ce droit.
Dans votre situation, vous ne remplissez donc pas les conditions pour pouvoir en bénéficier.
N’hésitez pas à passer à notre permanence pour poursuivre la discussion, il existe certainement un projet qui vous remotivera et des pistes d’aide.
Prenez soin de votre maman, et de vous aussi.
Bien à vous,

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Maxime
1 année il y a

Bonjour,
Vous inscrivez que cette inscription n’est pas obligatoire mais qu’elle est nécessaire pour garder ses droits sociaux.
Je viens tout juste de recevoir mon diplôme aujourd’hui et j’ai déjà un poste dont il ne reste plus qu’à établir la date de début de contrat. Je ne suis donc pas demandeur d’emploi.
Vais-je perdre mes droits sociaux alors que j’ai fait en sorte de trouvé un emplois dès la sortie de l’université?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Maxime
11 mois il y a

Bonjour, Maxime.

Le but du stage d’insertion professionnelle (SIP) est d’accompagner les jeunes de 18 à 25 ans qui ont fini ou arrêté leurs études, dans la recherche de l’emploi.

Ces jeunes étant sans revenus durant ce stage d’une année, on leur permet de continuer à bénéficier des allocations familiales toute au long de leur SIP.

Si pendant ou à la fin de ce stage le jeune concerné trouve du travail, les allocations familiales lui sont retirées et il ne va créer des droits sociaux que sur la base de son travail.

Ce n’est que lorsque le jeune se retrouve toujours sans emploi à la fin du SIP qu’il peut, sous certaines conditions, demander les allocations d’insertion.

Dans votre cas, vous avez immédiatement trouvé du travail après l’obtention de votre diplôme. Bravo ! Vous ne pouvez donc plus bénéficier de droits sociaux découlant de votre statut d’ancien étudiant. Toutefois, vous allez désormais vous créer des droits sociaux sur la base de votre travail. Vous pourrez par exemple avoir propre mutuelle, consolider le droit aux allocations de chômage après un certain nombre de jours de travail salarié au cours d’une période de référence qui dépend de votre âge.

Soyez d’ailleurs rassuré.e que les revenus que vous allez gagner de votre travail sont de loin plus importants que les droits sociaux découlant du SIP.

En espérant que votre travail vous épanouira, nous vous souhaitons une très brillante carrière !

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Thomas
1 année il y a

Bonjour,
 
Vous indiquez : « Vous devrez au moins prouver 2 recherches d’emploi hebdomadaires, au cours des 6 mois précédant l’évaluation. »
 
Quelle est la source de cette information ? J’ai consulté la liste des critères d’évaluation sur le site d’Actiris et il n’est pas fait mention de ce critère de 2 recherches d’emploi hebdomadaires. Existe-t-il un document d’Actiris reprenant une liste de critères précis afin de pouvoir s’assurer au mieux de réussir les deux évaluations durant le stage d’insertion professionnelle ?
 
Merci !

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Thomas
1 année il y a

Bonjour, Thomas

A notre connaissance, il s’agit là de la recommandation « de base » (certes, non officialisée dans un texte légal) émise par Actiris au moment de la première rencontre avec le jeune demandeur d’emploi. C’est également ce critère qui est souvent retenu par les conseillers des Agences locales de l’emploi.
Pour plus d’informations, nous vous conseillons de vous adresser directement auprès d’Actiris.

Bien à vous,

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Marithé
1 année il y a

Bonjour,
Mon fils n’a pas de diplôme. Peut-il s’inscrire comme demandeur d’emploi ?
Bàv

Infor Jeunes
Répondre à  Marithé
1 année il y a

Bonjour Marithé,

Nous vous invitons à consulter les informations du site de l’ONEM :
https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35#h2_1
Pour pouvoir s’inscrire chez Actiris (Bruxelles) ou au Forem (Wallonie) comme demandeur d’emploi, votre enfant ne doit plus être soumis à l’obligation scolaire. Il doit avoir atteint l’âge de 18 ans.
Dès ses 18 ans, il pourra s’inscrire comme demandeur d’emploi. Cependant, il ne recevra pas d’allocation avant l’âge de 21 ans.

Votre fils pourrait faire le point dans un service d’orientation.
Pour plus d’informations sur les centres d’orientation, suivez ce lien : https://www.jeminforme.be/index.php/enseignement-formations/enseignement-secondaire/orientation-scolaire
Pour obtenir le Certificat d’enseignement secondaire supérieur, il existe plusieurs solution comme la promotion sociale ou le jury central, plus d’informations sur ce site : http://enseignement.be/index.php?page=26897 .

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

ArthurV
1 année il y a

bonjour je viens d’être diplômé en Janvier (le 29) d’un bachelier en commerce extérieur et je me suis inscrit chez Actiris. Je suis né le 15 mars 1996 et donc j’aurai plus de 25 ans à la fin de mon stage d’insertion professionnel. Je ne pourrai donc pas bénéficier des allocations d’insertion ? Que dois-je faire ? Puis-je bénéficier du CPAS ?

INFOR JEUNES
Répondre à  ArthurV
1 année il y a

Bonjour Arthur,

Le stage d’insertion professionnelle est la période qui commence au moment de votre inscription dans un service régional de l’emploi. Le stage d’insertion professionnelle est un stage à accomplir par le jeune lorsqu’il s’inscrit comme demandeur d’emploi à la fin de ses études ou après leur arrêt et qui permet d’avoir, au terme de ce stage, droit à des allocations d’insertion.
Ce stage dure 310 jours (12 mois) à partir du premier jour d’inscription comme demandeur d’emploi. Si vous avez suivi une formation en alternance, la durée du stage d’insertion dépendra de la réussite on non de la formation en alternance.

Le demandeur d’emploi en stage d’insertion professionnelle doit répondre aux conditions suivantes : s’inscrire avant son 25ème anniversaire. En effet, il faudra avoir moins de 25 ans à la date de la demande des allocations d’insertion, qui s’effectue après le stage d’insertion de 310 jours et avoir terminé certaines études.
(https://www.jeminforme.be/index.php/travail/fin-des-etudes-en-attendant-du-travail/stage-d-insertion-professionnelle ).

Malheureusement, vous aurez donc plus de 25 ans et ne pourrez pas bénéficier des allocations d’insertion.

Pour pouvoir bénéficier du droit à l’intégration sociale (CPAS) sous quelque forme que ce soit, le demandeur doit satisfaire à plusieurs conditions (de nationalité, de résidence, d’âge, d’absence de ressources, de disposition au travail, et d’épuisement des droits sociaux).
Le CPAS doit répondre à toute demande d’aide et a donc l’obligation d’effectuer une enquête sociale avant de soumettre le dossier au Conseil de l’Action sociale qui va décider de l’octroi ou non de l’aide. Vous trouverez toutes les informations en suivant ce lien : https://www.ocmw-info-cpas.be/home_fr

Cordialement.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be