Allocations d’insertion professionnelle

21 Juin 2024 | Attente fin d'étude | 72 commentaires

image_pdfimage_print

Qu’est-ce qu’une allocation d’insertion professionnelle ?

Il s’agit d’un montant que le jeune demandeur d’emploi reçoit à la fin de son stage d’insertion professionnelle.
Le montant de l’allocation est forfaitaire et varie en fonction de l’âge de la personne et de sa situation familiale (composition de ménage *) :

– cohabitant ;
– isolé ;
– cohabitant dit privilégié ;
– chef de famille ;
– cohabitant avec charge de famille.

* La composition de ménage est un document indiquant les personnes qui sont domiciliées à la même adresse, et qui font donc partie du même ménage.

Pour savoir à combien s’élève votre allocation après les études, consultez la fiche ici

Qui peut avoir droit aux allocations d’insertion professionnelle ?

Il faut :

  • Ne plus être soumis à l’obligation scolaire (voir plus bas)
  • Ne plus suivre des études de plein exercice
  • Être dans les conditions d’études (ce sont, en principe, les études secondaires qui ouvrent le droit aux allocations) :
    – Avoir terminé (pas nécessairement réussi) des études du cycle de l’enseignement secondaire supérieur général, professionnel ou artistique ou au moins la 3ème année de l’enseignement secondaire professionnel, artistique ou technique.  Les études à temps partiel ouvrent le droit à certaines conditions
    – Avoir réussi un examen d’admission à l’enseignement supérieur belge ou avoir suivi des études dans l’enseignement supérieur belge (même si vous ne les avez pas terminées) à condition que, préalablement à ces études, vous ayez suivi au moins 6 années d’études (quel que soit le niveau) dans un établissement d’enseignement belge
    – Avoir suivi l’enseignement spécial ouvre le droit sous certaines conditions
    – Avoir terminé une formation en alternance
    – Avoir obtenu un diplôme devant le jury de la FWB
  • Avoir accompli un stage d’insertion professionnelle (plus d’information à la page stage d’insertion professionnelle)
  • Avoir obtenu deux évaluations positives concernant la recherche active d’emploi pendant le stage d’insertion

Conditions d’âge pour recevoir les allocations d’insertion

Vous ne pouvez plus être soumis à l’obligation scolaire. L’obligation scolaire prend fin à 18 ans ou à la fin de l’année scolaire de l’année civile où l’étudiant a 18 ans

Si vous avez moins de 21 ans au moment où vous demandez des allocations d’insertion, vous devez être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Celui qui ne satisfait pas à cette condition mais qui a terminé des études qui ouvrent le droit peut introduire une nouvelle demande une fois l’âge de 21 ans atteint.

Ne pas avoir 25 ans : la première demande d’allocations d’insertion qui se situe après le stage d’insertion professionnelle doit être introduite avant le 25ème anniversaire. Les étudiants doivent avoir fini leur stage d’insertion (12 mois minimum) avant d’avoir 25 ans accompli, donc 25 ans moins un jour. Il faut donc être sorti du parcours scolaire à 24 ans moins un jour.

Évaluations

Attention ! Pendant le stage d’insertion professionnelle, vous devez avoir obtenu 2 évaluations positives de votre comportement de recherche d’emploi pour recevoir les allocations d’insertion.

N’oubliez pas ! Vous devez demander vous-même une nouvelle évaluation au plus tôt 3 mois après une décision d’évaluation négative.

Quelles sont les organismes de paiement d’allocations de chômage ?

Organisme public

La CAPAC – Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage

Syndicats *

FGTB – Fédération générale des travailleurs de Belgique (Plus d’information sur l’allocation d’insertion)

CSC – Confédération des syndicats chrétiens (Plus d’information sur l’allocation d’insertion)

CGSLB – Centrale générale des syndicats libéraux de Belgique (Plus d’information sur l’allocation d’insertion)

* Les syndicats, en tant qu’organisations, défendent les intérêts des travailleurs salariés et des fonctionnaires auprès des chefs d’entreprise, des organisations patronales et des pouvoirs publics.

Montant des allocations d’insertion

Le montant de vos allocations d’insertion professionnelle est lié à votre situation familiale. Vous trouverez toutes les informations sur le site de l’Onem.

Votre organisme de paiement a 2 mois maximum pour transmettre votre dossier à votre bureau de chômage. Ensuite votre bureau de chômage a un délai d’1 mois pour contrôler votre dossier et prendre sa décision. Le délai pour recevoir les allocations est souvent plus rapide. Les allocations d’insertion sont bien entendu payées à partir de la date de votre demande.

Durée du droit aux allocations d’insertion professionnelle

L’obtention des allocations d’insertion est limitée à une durée de 36 mois maximum (crédit). Cette période commence le jour où vous recevez les allocations d’insertion pour la 1ère fois.

Si vous interrompez votre chômage, vous pouvez recevoir à nouveau les allocations d’insertion dans une période de 3 ans (à partir du jour où le droit aux allocations d’insertion vous avait été accordé). Il faudra réintroduire une demande auprès de votre organisme de paiement et vous réinscrire comme demandeur d’emploi.

Si vous êtes considéré comme ayant charge de famille, comme isolé ou cohabitant privilégié, le crédit de 36 mois commence à partir du mois qui suit votre 30ème anniversaire.

Certains événements peuvent prolonger votre crédit (occupation à temps plein comme travailleur salarié, activité indépendante,  occupation comme travailleur à temps partiel avec maintien des droits, etc.).

Pour de plus amples explications renseignez-vous auprès de votre syndicat ou à la CAPAC ou sur le site de l’Onem.

Voir aussi :

MAJ 2024

72 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Pauline
1 mois il y a

Bonjour,
Je suis actuellement dans mon stage d’attente et à la recherche d’un emploi. La fin de mon stage d’attente de 310 jours aura lieu mi-mai. Cependant, mon rendez-vous de contrôle au Forem n’a lieu que début juin. Est-ce que cela signifie qu’en cas d’évaluation positive, je ne pourrais toucher que les allocations à partir de début juin ? Ou la période entre mi-mai et début juin sera prise en compte rétroactivement ? Dois-je prendre contact avec un organisme de payment dès mi-mai (même sans les 2 évaluations positives)? Merci beaucoup pour votre aide.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Pauline
1 mois il y a

Bonjour Pauline,

Au début de votre stage d’insertion, vous avez dû recevoir une carte A23. Vous devez vous présentez auprès du service régional de l’emploi pour confirmer votre inscription comme demandeur d’emploi à la date mentionnée sur cette ou dans les 8 jours qui suivent.

Vous toucherez vos allocations une fois que vous aurez obtenu les deux évaluations positives. La période entre les 310 jours et la 2è évaluation positive devrait être prise en compte rétroactivement.

Le service régional de l’emploi vous remet une attestation de cette inscription.

Présentez-vous personnellement auprès d’un syndicat ou de la CAPAC pour introduire une demande d’allocations avec le formulaire C109/36-DEMANDE, le cas échéant avec votre preuve d’inscription comme demandeur d’emploi.

Nous vous conseillons en effet de vous inscrire auprès d’un organisme de paiement le plus tôt possible afin de ne pas retarder le paiement de vos indemnités une fois que vous y aurez droit. Vous pouvez également leur poser toutes vos questions.

Une fois que vous aurez droit aux allocations, vous devrez vous rendre auprès de votre organisme de paiement avec le formulaire de demande et la preuve d’inscription comme demandeur d’emploi.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Sab
2 mois il y a

Bonjour,
Je bénéficie d’allocations d’insertion depuis quelques temps.
Si je mets « M » sur ma carte de chômage pour maladie, comment cela se passe t’il ? Je ne trouve rien sur internet à part concernant les allocations de chômage, mais moi je n’ai encore jamais travaillé. Y’a t’il un barème ? Quelles démarches faire ?merci

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Sab
2 mois il y a

Bonjour Sab,

Les allocations d’insertion sont des allocations de chômage basées sur les études, c’est pour cette raison que les termes sont équivalent.

Vous devez transmettre votre carte de contrôle papier/électronique à la fin du mois à votre syndicat. C’est sur base de vos déclarations sur cette carte que votre organisme de paiement calculera le nombre d’allocations auxquelles vous avez droit.

https://www.socialsecurity.be/citizen/fr/static/applics/calidris/document/pdf/calidrisManuel_F.pdf

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Lili
3 mois il y a

Bonjour,

Serait-il possible de travailler à temps partiel tout en ayant droit à mes allocations d’insertion ? Il y’a t’il un montant de salaire à ne pas dépasser ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Lili
3 mois il y a

Bonjour Lili,

Vous pouvez travailler comme travailleuse à temps partiel avec maintien des droits en bénéficiant d’une allocation de garantie de revenus.

Pour de plus amples explications renseignez-vous auprès de votre syndicat ou à la CAPAC ou via le site ci-dessous :
https://www.onem.be/citoyens/travail-a-temps-partiel/avez-vous-droit-a-l-allocation-de-garantie-de-revenus-

Bonne journée,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Juliette
3 mois il y a

Bonjour,

Malgré toutes mes lectures sur le sujet, j’ai toujours un doute. Je terminerai mes études supérieures (diplômée) en juin 2024 , je vais m’inscrire pour débuter mon stage d’insertion, mais je suis née le 19 juillet et aurai 24 ans cette année, même si je m’inscris au plus vite à la fin de mon année d’études disons le 28 juin 2024 , celui -ci ne débutera que le 1er août 2024 même si on s’inscrit avant, cela est imposé pour tous les jeunes en fin d’études juin… ??Je me verrai donc pénalisée alors que si c’est la date d’inscription qui est prise en compte , mon stage d’insertion sera terminé (1 an) fin juin 2025 donc avant que je n’ai atteint 25 ans ce qui me laisserai presque un mois pour faire ma demande d’allocations et pouvoir en bénéficier ce qui ne sera pas le cas si c’est la date du 1er aout qui prévaut, dans le cas ou je n’aurai pas trouver un travail evidemment.. Pouriez- vous me préciser si c’est bien la date du 1 août ou celle de mon inscription qui fera office à la fin du délai d’un an. Aussi est ce que le fait de travailler quelques mois à temps plein àprés mes études raccourcira mon année de stage d’insertion et une derniére question, le fait d’avoir éffectué des stages durant mon cursus pourrait être pris en compte afin de raccourcir le stage d’insertion? Sinon, quelle solution, à part aller le moment arrivé en justice pour une semaine de délai me pénalisant.

Je vous remercie pour votre intérêt et vos conseils judicieux.
Juliette

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Juliette
3 mois il y a

Bonjour Juliette,
Ci-dessous, la réponse à vos questions :
1. Tant que vous vous inscrivez au plus tard le jour de vos 24 ans, le stage sera parfaitement valable.
2. Un travail comme salarié après la fin des études peut être pris en compte pendant votre stage d’insertion.
3. Vos stages effectués pendant vos études ne seront pas comptabilisés dans le cadre de votre stage d’insertion.
Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Juliette
Répondre à  Je m informe
3 mois il y a

Bonjour,

Je vous remercie pour vos réponses. Est ce que l’année covid 2020 , année que j’ai raté ce qui m’a fait terminé mon parcours plus tard, qui est prise en cours pour la financabilité par exemple, serait elle ou pourrait elle l’être également, cela me « rajeunirait » d’1 an pour mon inscription au stage d’insertion .

Bien à vous.
Juliette

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Juliette
3 mois il y a

Bonjour Juliette,

Il n’y a aucun lien entre le stage d’insertion et l’année Covid 2020. Ce sont deux choses qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre.

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Mariana
3 mois il y a

Bonjour, j’ai eu droit à mes 2 évaluations positives le 16 février, et je me suis inscrite dans mon syndicat le 19 février. J’ai demandé par e-mail comment je devais procéder pour avoir mes allocations et on m’a envoyé des documents à compléter pour envoyer ma demande d’allocations d’insertion.

Ils demandent des certificats d’études sauf que quand j’ai appelé mon établissement ils m’ont dit de venir le 11 mars car ils étaient fermé pendant 2 semaines avec les vacances.

J’ai eu un rendez-vous téléphonique le 4 mars pour que je puisse poser mes questions, la dame au téléphone elle était très gentille elle m’a dit que je devais poser mes papiers le plus rapidement possible, ce que j’ai éventuellement fait le 5 mars.

Mais j’ai vu qu’il fallait faire sa demande d’allocation ou d’inscription dans les 8 jours après que j’ai reçu mes 2 évaluations positives, est-ce correct ? Pouvez-vous m’éclairer ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Mariana
3 mois il y a

Bonjour Mariana,

A la fin du stage d’insertion professionnel il faut se présenter à un organisme de paiement (syndicat) et leur présenter un document complété par vous et par Actiris pour Bruxelles ou Forem pour la Wallonie. Ce que vous avez fait.

Dans les 8 jours qui suivent votre demande d’allocations d’insertion, vous devez vous inscrire comme chercheuse d’emploi auprès d’Actiris ou du Forem. (obligatoire!)

Donc les 8 jours concernent votre (ré)inscription comme demandeuse d’emploi et rien d’autre.
Vous avez plus de temps pour constituer un dossier complet à remettre à votre organisme de paiement afin d’obtenir des allocations d’insertion.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Cha
5 mois il y a

Je suis étudiante française vivant en Belgique pour mes études a la kul je termine mon master en janvier que dois je faire pour bénéficier d’une aide

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Cha
5 mois il y a

Bonjour Cha,

Si vous parlez bien d’une aide à la recherche d’un emploi, vous devez aller vous inscrire auprès du service à l’emploi de votre région. En Flandre il s’agit de la VDAB. Vous serez suivie par un conseiller qui vous guidera dans votre recherche d’emploi.

Belle journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Kara
7 mois il y a

Bonjour
Je verse une pension alimentaire pour mon fils qui était en stage d’attente depuis 2019. Comment puis-je savoir si il ouvre le droit maintenant sachant qu’il travaille en tant qu’intérimaire de temps à autre.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Kara
7 mois il y a

Bonjour Kara,

Le stage d’insertion professionnelle (anciennement stage d’attente) dure 1 an, pas plus. Votre fils n’est donc plus en stage d’insertion et a certainement ouvert son droit aux allocations de chômage depuis 2020. D’après ce que vous nous dites, votre fils est donc intérimaire de temps à autre et ses allocations de chômage complètent ses revenus. Si ce n’est pas le cas, il doit s’informer soit chez Actiris, soit au Forem pour savoir pourquoi il ne perçoit pas d’allocations. L’Onem peut également le renseigner : https://www.onem.be/contact

Par ailleurs, vous êtes dans l’obligation de continuer à verser une contribution alimentaire (pension alimentaire) jusqu’au moment où votre fils présente une situation financière stable.

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Ahmed
7 mois il y a

Bonjour
Je vous envoi ce message pour avoir des informations sur allocations d’insertion professionnelle. Je touche depuis octobre 2022 une somme de 546€ taux cohabitant à la fgtb parceque j’avais fini mes études et je suis demandeur d’emploi et j’avais eu 2 évaluations positive au forem .
Ma question , si je trouve un travail intérimaire de 2 ou 3 jours par semaine .
Exemple si je touche 60 ou 50€ par jours juste pour 2 ou 3 jours par semaine .
Est-ce que la fgtb vont couper mon prime d’insertion ?
Est-ce que je suis obligé de les informer ?
Je gagne pas grand chose

Merci de me répondre svp

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Ahmed
7 mois il y a

Bonjour Ahmed,

Dans certains cas, vous pouvez travailler à temps partiel et continuer à percevoir vos allocations d’insertion. Sauf en cas de dérogation, vous devez être occupé au moins dans un tiers temps (environ 13 heures par semaine).
Pour continuer à avoir droit à vos allocations, vous devez compléter le formulaire présent au bas de cette page https://www.onem.be/formulaires-attestations/c131a-travailleur et le remettre à votre syndicat ou à la CAPAC.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Marie
8 mois il y a

Bonjour,
Pouvez-vous m’éclairer sur le stage d’insertion?
Si je me suis inscrite fin 2017 comme demandeuse d’emploi (à la fin de mes études).
-Les 36 mois sont comptabilisés à partir du 2017 ou à partir de 2018, quand j’ai commencé à recevoir des allocations?
Et lorsqu’on travaille durant la 1ere année (donc sans aucune allocation) je suppose que ces journées de travail sont ajoutées. Quel calcul si c’est un 3/4 temps?
-Je lis également qu’en raison du Covid, la période d’insertion a été allongée de 18 mois, est-ce bien exact?
Et lorsqu’on travaille comme artiste (via smart) ces journée s’ajoutent aux 36 mois? Comment sont calculés ces journées?

Merci d’avance pour votre travail et vos réponses précieuses.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Marie
8 mois il y a

Bonjour, Marie.

En principe, un chômeur a droit aux allocations d’insertion pendant maximum 36 mois, à compter à partir du premier jour de bénéficie des allocations d’insertion.

Pour les cohabitants avec charge de famille, isolé ou cohabitant dit “privilégié” (= partenaire perçoit uniquement un revenu de remplacement), la période de 36 mois n’est comptabilisée qu’à partir de 30 ans de la personne qui bénéficie des allocations d’insertion. Une telle personne a donc droit à des allocations jusqu’à la fin du mois au cours duquel elle aura 33 ans.

Suite à la crise du coronavirus, la période de 3 ans a été prolongée de 18 mois. On ne tient pas compte de la période du 1er avril 2020 au 30 septembre 2021 (= 18 mois). 

En outre, la période des 3 ans est prolongée par :
• des périodes de travail à temps plein comme salarié ou comme indépendant ;
• des périodes de travail à temps partiel sans complément de l’ONEM.
Des prolongations sont aussi reconnues aux personnes qui travaillent à temps partiel et aux groupes les plus vulnérables :
• les travailleurs qui travaillent à temps partiel et qui perçoivent une allocation de garantie de revenus;
• les demandeurs d’emploi ayant des problèmes médicaux, mentaux, psychologiques ou psychiatriques graves, aigus ou chroniques ou qui ont une incapacité permanente d’au moins 33 %.
Pour plus de précisions sur le calcul des jours en cas d’une occupation de 3/4 temps ou lorsqu’on travaille comme via smart, veuillez contacter l’ONEM : https://www.onem.be/contact, mais aussi l’assistance juridique de Smart : https://new.smartbe.be/fr/contact/

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Marie
Répondre à  Je m informe
8 mois il y a

Merci beaucoup pour votre réponse.
Pouvez-vous encore me préciser une chose?
Est-ce que les mois travaillés durant le stage d’insertion (donc durant la 1ere année et avant de commencer à percevoir des allocations) sont comptabilisés (ajoutés) aux 36 mois d’allocations d’insertion?
Si j’ai travaillé 160 jours l’année de mon stage d’insertion, est-ce que ces 160 jours sont ajoutés aux 360 jours d’allocations d’insertion?
Pour les journées prestées via Smart, je vais aussi m’informer.
Encore merci pour votre travail.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Marie
8 mois il y a

Bonjour, Marie.

Non, les jours de travail qui précèdent l’obtention des allocations d’insertion ne comptent pas dans le calcul de la période de 36 mois. Ils ne réduisent ni ne rallongent la période de 36 mois. Seul du travail postérieur au bénéfice des allocations d’insertion est pris en compte.

N’hésitez pas à vous référer à la fiche 156 de l’ONEM : https://www.onem.be/citoyens/chomage-complet/a-combien-s-eleve-votre-allocation-/pendant-combien-de-temps-avez-vous-droit-aux-allocations-d-insertion

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Tif
9 mois il y a

Bonjour, j’ai 28 ans le mois prochain, j’ai eu droit aux premier paiement des allocations d’insertion en octobre 2017, j’ai toucher le chômage d’insertion jusqu’en avril donc 7 ou 8 mois après cela j’ai travailler de fin avril 2018 a septembre 2019 en temps partiel avec maintient des droits sous cdi de septembre 2019 à décembre 2022 j’étais en invalidité maladie mais toujours sous contrat CDI, contrat qui a pris fin donc en décembre 2022 de la pour avoir du chômage cela a été compliqué entre le service chômage dont je dépend qui a fait n’importe quoi dans mon dossier plus mon C4 qui ne ma pas été livrer je suis donc rester plus ou moins 8 mois sans toucher de rien, j’ai eu mes arrières début août 2023, j’ai été payer normalement début de ce mois ci mais je ne comprend pas de la façon dont j’étais indemnisé et ce vendredi j’ai reçu un courrier me prévenant que je n’aurais plus droit au allocations d’insertion a partir du 30 octobre 2023, alors déjà je ne comprend pas pourquoi je suis en allocations d’insertion alors que avec mon travail et mon invalidité maladie qui compte pour le chômage d’autant plus que j’étais sous cdi, je comptabilise un bon 4 ans de plus, pour toucher a nouveau des allocations d’insertion il faut avoir eu du chômage dans les 3 ans après la première fois où on y a droit mais moi cela fais plus de 3 ans que je n’ai plus eu de chômage et surtout que j’ai travailler et comptabiliser en plus des années de maladie invalidité et de plus à l’époque je n’ai eu que plus ou moins 8 mois de chômage d’insertion et ici plus ou moins 9 mois se qui fait 17 mois plus ou moins et 36 mois d’allocations d’insertion alors qu’il est bien mis que les allocations d’insertion c’est 36 mois je ne comprend donc pas encore c’est quoi tout se bordel, car on me régularise, on me paye une fois « normalement » et on me dis déjà que sa sera fini le mois prochain, pour moi et pour tout ceux a qui j’explique cela il y a encore un gros soucis, déjà parce que je ne devrais pas être en chômage d’insertion mais au chômage complet après un travail je ne suis plus aux études ni été indemnisées du chômage d’insertion depuis bien longtemps et en plus même si par je ne sais quel hasard je devrais avoir du chômage d’insertion où son mes 36 mois comme tout le monde ?
Auriez-vous une réponse s’il vous plait.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Tif
9 mois il y a

Bonjour Tif,

Nous n’avons pas de réponse directe à vous proposer. Premièrement, sachez que le C4 est obligatoire pour percevoir des allocations de chômage. Ensuite, pour savoir si vous y avez droit, reportez-vous au tableau ci-dessous qui recense le nombre de jours minimum à prester :

Pour les moins de 36 ans :

• soit 312 jours au cours des 21 mois précédant votre demande;
• soit 468 jours au cours des 33 mois précédant votre demande
• soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant votre demande.
Source : https://www.onem.be/citoyens/chomage-complet/avez-vous-droit-a-une-allocation-de-chomage-/avez-vous-droit-aux-allocations-apres-une-occupation

Concernant votre droit aux allocations d’insertion sur une période de 36 mois, parlez-en à votre gestionnaire de dossier chez Actiris ou au Forem. Les conseillers sont aussi là pour avoir ce genre de discussion avec vous. Vous êtes en droit d’obtenir une clarification de votre situation. De plus, votre bureau de chômage doit justifier ses décisions qu’elles vous soient favorables ou défavorables.

Le premier interlocuteur dans votre cas est l’ONEM.
Vous pouvez les joindre au 02/515.44.44 Les jours ouvrables – De 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h00.

Si vous êtes syndiqué, vous pouvez également les contacter : https://www.jeminforme.be/travail-sites-utiles/

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Carol
9 mois il y a

Bonjour,

Je bénéficie des allocations d’insertion, il me reste 6 mois à toucher ces allocations. J’ai peut-être trouvé un travail pour une durée de 3 mois. Après ces 3 mois est-ce que, j’aurai encore droit aux 3 mois restants d’allocations d’insertion?

Bonne journée

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Carol
9 mois il y a

Bonjour, Carol.

Si vous travaillez lors de la période de crédit (pendant que vous bénéficiez des allocations d’insertion, votre droit aux allocations est prolongé proportionnellement au temps que vous avez mis pour travailler.

Si donc vous travaillez pendant 3 trois mois, votre droit aux allocations familiales sera prolongé de trois mois : https://www.onem.be/citoyens/chomage-complet/a-combien-s-eleve-votre-allocation-/pendant-combien-de-temps-avez-vous-droit-aux-allocations-d-insertion

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Emeline
10 mois il y a

Bonjour,
Que faire si on à 25 ans et qu’on est en fin de stage insertion.
Je n’ai droit à rien mais j’ai une maison a payer .
Comment faire ?
A qui dois-je me tourner ?
Merci

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Emeline
10 mois il y a

Bonjour Emeline,

Le CPAS de votre commune de résidence doit vous aider si vous n’avez droit à rien. Sur base de preuve de revenus modestes, ils vous proposeront un RIS (revenu d’intégration sociale) et/ou une aide sociale (bons alimentaires, aide au payement des factures d’énergie,…).

Pensez également au statut BIM de votre mutuelle. Cela vous permettra d’être mieux remboursée de vos frais de soins de santé. Vous aurez une réduction pour un abonnement téléphonique et internet, réduction pour les transports en commun, l’accès au tarif social pour l’énergie, etc…

Tant que votre situation n’est pas stable et que vos revenus sont faibles, vos parents sont encore en obligation parentale :
https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/quest-ce-que-lobligation-alimentaire-des-parents-envers-leur-enfant

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Antoine
10 mois il y a

Bonjour, j’ai 25 mais ai commencé mon stage d’insertion à 24 ans, il se terminera quand j’aurai 25 ans et 2 mois. Mon conseiller forem m’avait dit que je pourrais avoir le droit aux revenus d’insertion car j’ai commencé mon stage à 24 ans. Est-ce juste ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Antoine
10 mois il y a

Bonjour Antoine.

Pas tout à fait.
Il faut vous inscrire au plus tard le jour de vos 24 ans.
En effet, il faudra avoir moins de 25 ans à la date de la demande des allocations d’insertion, qui s’effectue après le stage d’insertion de 310 jours.
Source : https://www.jeminforme.be/stage-d-insertion-professionnelle/

Si l’on vous refuse des allocations d’insertion, sachez que vous devrez d’abord travailler un minimum de 312 jours avant d’avoir droit aux allocations de chômage.
Le temps que vous trouviez un emploi, le CPAS de votre commune de résidence pourra vous venir en aide.
Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Isabelle
10 mois il y a

Bonjour mon fils a plus de 25 ans . Il n a jamais touché quoi que ce soit. Ils a suivi des études enseignement spécialisé. Peux t il touché.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Isabelle
10 mois il y a

Bonjour Isabelle,

1. Si vous nous parlez d’allocations familiales, sachez que le droit aux allocations se termine à 25 ans.
2. Si vous nous parlez d’allocations d’insertion (sur base des études), sachez que cette demande doit se faire avant l’âge de 25 ans.
3. Si vous nous parlez d’allocations de chômage, il faut d’abord qu’il ait travaillé
soit 312 jours au cours des 21 mois précédant la demande, soit 468 jours au cours des 33 mois précédant la demande, soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant la demande.
Votre fils, sur base des études, n’a donc pas droit aux allocations. S’il n’a jamais travaillé, il n’a pas non plus droit aux allocations de chômage. Il peut dès lors se rendre au CPAS de sa commune de résidence qui lui donnera accès à un RIS (revenu d’intégration sociale) + une aide sociale si nécessaire. Ces aides financières seront accordées le temps que votre fils trouve du travail.
Quelle forme d’enseignement spécialisé a-t-il suivie avant ses 25 ans ?

En ce qui concerne la Communauté française, les études dans l’enseignement secondaire spécialisé – forme d’enseignement 3, sont considérées comme études qui ouvrent le droit si votre fils a :
• soit obtenu un certificat de qualification dans un métier;
• soit suivi un an de la phase 3
Source : https://www.onem.be/citoyens/chomage-complet/avez-vous-droit-a-une-allocation-de-chomage-/avez-vous-droit-aux-allocations-apres-des-etudes
Si votre fils est porteur d’un handicap reconnu, il aurait en effet droit à certaines allocations : https://handicap.belgium.be/fr

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Parfait
10 mois il y a

Un âgée de 22 ans peut il avoir bourse en première année à UAC?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Parfait
10 mois il y a

Bonjour, Parfait.

Pourriez-vous nous dire ce que signifie UAC ?

Sachez que s’il s’agit d’un établissement d’enseignement basé en dehors de la Belgique, nous ne saurons malheureusement pas vous renseigner.

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

isabelle
1 année il y a

Bonjour,

En 1984, après avoir terminé mes études de BTS, j’ai bénéficié durant quelques mois d’une allocation d’insertion versée par l’ASSEDIC (nom de Pôle emploi de l’époque).
Aujourd’hui, j’ai 61 ans et je prépare ma retraite.
Je voudrais savoir si cette période durant laquelle j’ai touché cette allocation peut me permettre de valider 1, voir 2 trimestres de retraite.
Je vous remercie.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  isabelle
1 année il y a

Bonjour Isabelle,

Infor-Jeunes est un centre d’information compétent pour la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Si vous êtes domiciliée en France, c’est la loi française qui s’appliquera.

Si vous êtes domiciliée en Belgique et que vous souhaitez prendre votre retraite en Belgique, sachez que les périodes de chômage involontaire obtenues en France permettent de valider des trimestres.

Nous vous redirigeons vers le service fédéral des pensions pour toutes autres informations.

https://www.sfpd.fgov.be/fr/a-propos-de-nous/contact

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

isa
1 année il y a

Ma fille de 22 ans a pris son indépendance mais est sans revenu. Elle possède uniquement le ce2D, a travaillé entre 18 et presque 21 ans puis a repris un statut d’étudiante pour reprendre des études qu’elle n’a pas achevées. Si elle se réinscrit comme demandeuse d’emploi, aura-t-elle droit aux allocations d’insertion?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  isa
1 année il y a

Bonjour Isa,

Sachez tout d’abord, que votre fille n’a pas droit aux allocations d’insertion (sur base des études)
En effet, pour avoir droit aux allocations d’insertion, il faut avoir terminé certaines études ou formations qui sont expliquées sur le site de l’ONEM : https://www.onem.be/citoyens/stage-d-insertion-professionnelle/avez-vous-droit-aux-allocations-apres-des-etudes
Votre fille peut, en revanche, demander des allocations de chômage sur base d’un travail si elle a :
312 jours de travail au cours des 21 mois précédant la demande OU 468 jours de travail au cours des 33 mois précédent la demande OU 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant la demande.
ET que c’est l’employeur qui l’a dérecrutée.
Vous pouvez contacter le call-center de l’ONEM au 02 515 44 44
Il vous certifieront si votre fille est éligible à une allocation ou non.
Les jours ouvrables de 8 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 h
Si votre fille se retrouve sans ressources pendant sa période de recherche d’emploi (avec le statut de demandeuse d’emploi non indemnisée), elle devra s’adresser au CPAS de sa commune de résidence. Ils sont là pour l’aider. Ils proposeront soit une aide sociale (bons alimentaires, aide financière, allocation de chauffage, aide administrative…) ; soit un revenu d’intégration sociale (RIS).
Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Michel
1 année il y a

Que faire si j ai plus de 25 àns

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Michel
1 année il y a

Bonjour Michel,
A 25 ans, il est malheureusement trop tard pour introduire votre demande d’allocations d’insertion.
Pour pouvoir percevoir des allocations de chômage, vous devez tout d’abord travailler. Ensuite, suivant le nombre de jours prestés, vous pourriez prétendre à des allocations de chômage (sur base du travail et non pas des études). Vous devrez avoir travaillé minimum :
312 jours au cours des 21 mois précédant la demande OU 468 jours au cours des 33 mois avant la demande OU 624 jours de travail au cours des 42 précédant la demande.
Si vous êtes sans ressources pendant votre période de recherche d’emploi, adressez-vous au CPAS de votre commune de résidence. Ils sont là pour vous aider. Ils vous proposeront soit une aide sociale (bons alimentaires, aide financière, allocation de chauffage, aide administrative…) ; soit un revenu d’intégration sociale (RIS).
Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

OMAR
1 année il y a

Durant le 3 ans Est-ce que je toucherai le même montant ? Et si je n’ai pas encore un travail après ce 3 ans , il va se passer quoi ? Est-ce que je pourrais travailler en article 60 ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  OMAR
1 année il y a

Bonjour Omar,

Le montant des allocations d’insertion dépend de votre catégorie familiale et de votre âge. Théoriquement, en l’espace de 3 ans, le montant peut fluctuer.
Un changement de situation familiale influence la durée du bénéfice aux allocations.

https://www.onem.be/citoyens/chomage-complet/a-combien-s-eleve-votre-allocation-/a-combien-s-eleve-votre-allocation-apres-des-etudes-

Si vous remplissez vos droits et vos devoirs, vous n’aurez pas accès au contrat Article 60.

Le contrat Article 60 vous permet, en fin de contrat, de récupérer vos droits aux allocations de chômage (sur base d’un travail et non des études) après les avoir perdus.

Sur base d’études, si vous dépassez la période durant laquelle vous avez droit aux allocations d’insertion, vous ne recevrez plus rien. Si vous ne trouvez pas de travail, vous devrez poussez la porte du CPAS près de chez vous pour une aide financière ou un revenu d’intégration sociale le temps de trouver un emploi.

Bonne journée.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Madison
1 année il y a

Bonjour, j’étais en stage d’insertion depuis février 2022, j’ai travailler juin, juillet, Août ensuite, il n’avait plus besoin de moi.
J’ai continuer mon stage d’insertion, j’étais rester inscrite au forem.
Le 21 février 2023 sa fais 1 an, j’aurais voulu savoir si le faite que j’avais travailler pendant 3 mois est ce que je toucherais plus d’argent vu que j’ai travailler? Si oui, pendant combien de temps?
Il ne m’on rien dit, de plus je vais bientôt déménager et il me demande une preuve de ce que je vais percevoir.
Mercii

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Madison
1 année il y a

Bonjour Madison,

Les allocations d’insertion seront les mêmes. Que vous ayez travaillé 3 mois en temps partiel ou en temps plein durant le stage d’insertion ou pas.
Le montant dépend de votre catégorie familiale et de votre âge.
https://www.onem.be/citoyens/chomage-complet/a-combien-s-eleve-votre-allocation-/a-combien-s-eleve-votre-allocation-apres-des-etudes-
Par ailleurs, vos extraits de compte constituent une preuve légale de ce que vous percevez.
Bonne journée.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Serge
1 année il y a

J ai terminé mes études secondaire et me suis le 29aout 2022 au forem.j effectué en ce moment une formation en alternance depuis le mois de septembre 2022 et j effectue un stage en entreprise depuis janvier 2023 .Quand aurai-je droit au allocation de chômage ? En sachant q effectuant une formation et un stage mon délai d attente est diminuer.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Serge
1 année il y a

Bonjour, Serge.

La durée de votre stage d’insertion professionnelle (310 jours) sera réduite grâce à votre formation en alternance. Deux cas de figure peuvent se présenter : soit vous terminez et réussissez votre formation, soit vous l’avez terminé mais pas réussie.

En cas de réussite, on retirera des 310 jours les jours que vous avez passé à suivre la formation. Si votre formation a duré plus de 310 jours, vous ne devrez pas prester de stage d’insertion et aurez accès aux allocations d’insertion immédiatement après votre formation.

En cas d’échec, par contre, on ne prendra en compte que la moitié des jours que vous avez passée en formation. Dans ce cas, votre stage d’insertion ne pourra jamais durer moins de 155 jours. Vous devrez donc effectuer 155 jours de stage d’insertion. Une fois votre stage d’insertion terminé, vous pourrez bénéficier d’allocations d’insertion si vous avez moins de 25 ans.

Sur le site de l’Onem, vous pouvez effectuer une simulation du calcul de la durée de votre stage : https://www.onem.be/ipsimulation/home.jsf;jsessionid=o-0zKvPT0CONz+iSVYMmHbVd.proddmz6204?dswid=-4053%20

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Alex
1 année il y a

Bonjour,
J’ai ouvert mon droit aux allocations à 22 ans (isolée). J’ai bénéficié des allocations pendant 1 an (12mois). Ensuite, comme je ne trouvais pas d’emploi je suis partie a l’étranger grâce à des études en cours du soir et puis j’ai poursuivie avec des programmes d’échanges (VIE – Eurodissey – CSE) et j’ai repris des études en cours de route. Tout cela sans avoir les allocations d’insertion évidemment.
Aujourd’hui, à plus de 25 ans, je me demande comment cela se passe ? Je n’ai pas droit au chômage car j’étais en étude et en travail non pris en compte en Belgique (VIE). Comme j’ai ouvert mon droit avant 25 ans, je pensais pouvoir encore bénéficier des allocations jusqu’à mes 33 ans en tant qu’isole, mais j’ai lu dans une réponse une histoire d’accès aux allocations si l’ouverture date moins de 3 ans (je n’ai pas trop compris et je ne sais ce qu’il en sera pour moi à mon retour).
De plus, je me questionne si je fais ma demande en étant cohabitant si j’aurais toujours droit également?

Bonne journée.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Alex
1 année il y a

Bonjour Alex,
Les seules études qui peuvent prolonger les allocations d’insertion, ce sont les études de plein exercice sans allocations. C’est donc à juste titre que vos cours du soir à l’étranger ne peuvent être pris en compte. Vous ne pouvez donc pas prolonger votre droit aux allocations d’insertion sur la base des études.
Cependant, vous pouvez le prolonger sur la base du crédit de 36 mois. On peut en effet prolonger le droit aux allocations d’insertion, si on a bénéficié de sa dernière allocation d’insertion il y a moins de 3 ans. A en croire vos informations, vous avez ouvert le droit à 22 ans avez bénéficié de votre dernière allocation à 23 ans. Vous avez donc jusqu’à 26 ans pour prolonger votre droit aux allocations.
Quant à savoir si vous pouvez changer de situation familiale (en passant d’isolée à cohabitant), sachez qu’un tel changement n’améliorerait pas votre situation. Si vous êtes un cohabitant privilégié (un cohabitant vit avec un partenaire qui bénéficie uniquement de revenus de remplacement), sachez que ce statut a la même durée du bénéfice aux allocations d’insertion qu’une personne isolée. Si vous êtes un cohabitant ordinaire (un cohabitant qui vit avec quelqu’un qui bénéficie de revenus du travail), la durée du bénéfice aux allocations d’insertion est de maximum trois ans après le jour où vous avez ouvert le droit aux allocations.
Pour plus de détails, voir : https://www.onem.be/citoyens/chomage-complet/a-combien-s-eleve-votre-allocation-/pendant-combien-de-temps-avez-vous-droit-aux-allocations-d-insertion
Bonne journée.
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Marine
1 année il y a

Bonjour !
J’ai ouvert mes droits aux allocations d’insertion il y MTN qlqs années. Je viens de terminer deux ans en tant que salariée a mi-tps. Je touche donc denouveau mes allocations d’insertion.
Je lis à plusieurs endroits qu’on ne peut les toucher que pendant 36mois (et il y a aussi une histoire avec les 26ans que je ne cerne pas..). Il se fait que j’ai ouvert mes droits il y a plus de trois ans.. est ce qu’ils vont donc me couper mes droits à un moment ? Y’a t-il une démarche pour garder ses droits ouverts ? Sachant que je suis cohabitante et que je vais sur mes 25ans cette année.
Merci pour vos réponses !

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Marine
1 année il y a

Bonjour Marine,

En effet, l’allocation d’insertion est limitée à une durée de 36 mois maximum. Si vous interrompez votre chômage, vous pouvez à nouveau recevoir ces allocations d’insertion dans une période de 3 ans (à partir du jour où le droit aux allocations d’insertion vous avait été accordé). Il faudra réintroduire une demande auprès de votre organisme de paiement.
Certaines situations permettent d’aller au-delà de cette période :
• vous avez travaillé comme travailleur (à temps plein), indépendant ou comme fonctionnaire ;
• vous avez travaillé comme travailleur à temps partiel avec maintien des droits sans bénéficier d’une allocation de garantie de revenus ;
• vous avez travaillé comme travailleur à temps partiel avec maintien des droits avec une allocation de garantie de revenus. Dans ce cas, la période d’occupation doit avoir duré au moins 6 mois et il doit s’agir d’une occupation d’au moins un tiers d’une occupation à temps plein ;
• vous avez perçu des allocations d’interruption dans le cadre d’une interruption de carrière ou d’un crédit-temps ;
• vous avez suivi des études de plein exercice et, pendant cette période, vous n’avez pas perçu d’allocations d’insertion ;
• vous avez cohabité à l’étranger avec un militaire belge occupé dans le cadre du stationnement des Forces armées belges.
Le droit est prolongé de la durée de l’événement. Vous retrouverez ces informations ici : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t156

Par contre, si vous ne touchez pas les allocation d’insertion mais les allocations de chômage puisque c’est sur base d’un travail que vous les obtenez et non plus sur base d’études et avec conditions d’âge.

Adressez-vous à un conseiller emploi de votre bureau de chômage pour lui soumettre votre cas particulier.

Les fiches info de l’ONEM pourront également vous être d’un grand secours :

https://www.onem.be/fr/feuilles-info-pour-les-travailleurs

En cas de question, vous pouvez également contacter la permanence juridique spécialisée de l’Atelier des droits sociaux : https://ladds.be/nos-permanences-juridiques/

Bonne journée.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Merieme
1 année il y a

Bonjour,

J’aimerais savoir si mon mari touche une allocation de chômage de 1500€ et moi une allocation d’insertion de 570€ quelle sera le montant de mon allocation d’insertion si j’ai mon enfant à charge ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Merieme
1 année il y a

Bonjour Merieme,

Tout dépend de votre statut :

– Si vous êtes cohabitante avec charge de famille : 1589.90 euros pour les revenus d’allocation d’insertion.
– Si vous êtes isolée et que vous avez plus de 21 ans : 1184,04 euros
– Si vous êtes cohabitante et que vous avez plus de 18 ans : 579,80 euros
– Si vous êtes cohabitante privilégiée (c’est-à-dire que vous-même et votre conjoint bénéficient uniquement de revenus de remplacement ): 651,30 euros

Vous retrouverez ces informations ici : https://www.onem.be/fr/documentation/bar%C3%A8mes/allocation-dinsertion

Pour plus d’informations à ce sujet, vous pouvez contacter votre syndicat ou l’Atelier des droits sociaux : https://ladds.be/nos-permanences-juridiques/

Bien à vous,

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Lolo
1 année il y a

Bonjour je suis en stage d’insertion depuis avril en ayant trouver un contact de travail tout de suite pendant 6 mois ce contract c’est terminer et il me reste 6 mois avant la fin de ce stage. Comme j’ai travaillée je n’ai pas
Le droit a mes allocations familial.
Ai je le droit à de l’argent en attendant car j’ai gagner un salaire et d’un coup plus rien..

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Lolo
1 année il y a

Bonjour, Lolo

Vu que vous avez travaillé durant votre stage d’insertion professionnelle et que votre contrat de travail est arrivé à terme, vous devez vous réinscrire comme demandeur d’emploi à la fin de votre contrat de travail. Une fois réinscrit, vous pourrez percevoir les allocations familiales tout au long de la partie restante de votre stage d’insertion professionnelle. Si vous ne vous réinscrivez pas comme demandeur d’emploi à la fin de votre contrat de travail, vous n’aurez pas droit aux allocations familiales.

En passant, sachez que les 6 mois de travail que vous avez effectué sont comptés comme du temps de stage d’insertion professionnelle. Il vous reste donc 6 autres mois de stage d’insertion professionnelle.

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

nayla
1 année il y a

Bonjour, j’ai 31 ans j’effectue actuellement une formation pour obtenir mon CESS, elle se termine en juin 2023. j’aimerais étudier à l’université ou la haute école pendant 3 ans, ai je le droit de faire des études en gardant mon chomage (avec dispense)? (je suis chef de famille avec enfants à charge). sachant que lorsque je terminerai ces futures études supérieur j’aurai 35 ans

Je m informe
Administrateur
Répondre à  nayla
1 année il y a

Bonjour, Nayla.

L’âge n’a aucune importance pour commencer et terminer les études.

Si vous êtes actuellement au chômage, vous pouvez commencer les études supérieures, mais vous devez préalablement aviser Actiris (si vous êtes à Bruxelles) ou Emploi-Wallonie (en Wallonie), pour obtenir une dispense. Sachez néanmoins que la dispense n’est pas accordée pour toutes les formes d’études. Vous devez convaincre Actiris ou Emploi-Wallonie de la pertinence de votre projet d’études.

Si votre dispense est accordée, Actiris ou Emploi-Wallonie vont vous établir des conditions à suivre pour terminer vos études dans les délais afin de garder votre chômage.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Baurith
2 années il y a

Bonjour j’ai eux mais 2 évaluation positive du forem et on me dit que j’ai pas fait assez d heure pour avoir droit au chaumage et du coup on m’a enlever mais alocation famial

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Baurith
2 années il y a

Bonjour, Baurith.

Nous ne sommes pas certains de bien comprendre votre préoccupation, mais nous espérons que les explications qui suivent pourront vous éclairer.

En Wallonie, les allocations familiales sont accordées automatiquement aux jeunes jusqu’à leurs 18 ans au plus tard, ce qui correspond à la fin de l’obligation scolaire. À partir du mois de septembre de l’année où le jeune atteint cet âge jusqu’à son 25e anniversaire au plus tard, le jeune doit respecter certaines conditions pour continuer à recevoir les allocations familiales. Il en est ainsi notamment si le jeune suit un nombre suffisant d’heures de cours, s’il s’inscrit à un nombre suffisant de crédits d’étude ou s’il est inscrit comme demandeur d’emploi après avoir quitté l’école.

Selon la question que vous avez posée, il semble que vous n’êtes plus aux études et avez entrepris un stage d’insertion professionnelle auprès du Forem. Sachez que ce stage dure 310 jours (12 mois) et comporte au moins deux évaluations pour voir si vous êtes effectivement à la recherche active d’emploi. Comme vous dites que vous avez obtenu deux évaluations positives de la part du Forem, vous avez normalement droit aux allocations d’insertion à la fin de votre stage d’insertion professionnelle, si vous n’avez pas trouvé du travail. Ces allocations d’insertion sont en réalité les allocations de chômage mais accordées spécifiquement aux étudiants sur la base des études. Les allocations d’insertion ne sont pas à confondre avec les allocations de chômage ordinaires qu’on accorde aux personnes qui ont travaillé pendant un certain temps mais qui n’ont perdu leur travail pour diverses raisons.

Pour avoir droit à ces allocations d’insertion, vous devez non seulement avoir effectué avec succès votre stage d’insertion professionnelle, mais également avoir moins de 25 ans le jour où vous faites la demande de ces allocations.

Pendant le stage d’insertion professionnelle, vous avez droit aux allocations familiales. Dès que vous commencez à percevoir vos allocations d’insertion, vous n’avez plus droit aux allocations familiales.

Si vous terminez votre stage d’insertion après vos 25 ans, vous n’avez plus droit aux allocations d’insertion ni droit aux allocations familiales. Dans ce cas, il faut travailler pendant un certain temps pour ouvrir le droit aux allocations de chômage basées sur le travail.

Pour avoir droit aux allocations de chômage, les personnes de moins de 36 ans, doivent avoir travaillé :

soit 312 jours au cours des 21 mois précédant votre demande;
soit 468 jours au cours des 33 mois précédant votre demande
soit 624 jours de travail au cours des 42 mois précédant votre demande.

Si donc vous avez terminé avec succès votre stage d’insertion professionnelle mais vous avez au moins 25 ans en ce moment, vous ne pouvez plus demander les allocations d’insertion. Vous devrez d’abord travailler pendant un certain temps pour avoir le droit aux allocations de chômage ordinaires en cas de perte de travail.

Nous espérons que ces détails aident à répondre à votre préoccupation, mais n’hésitez pas à nous revenir si vous avez d’autres questions.

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Forthomme
2 années il y a

Désolé je n’avais pas vu votre réponse, par contre peut-on obtenir le certificat de qualification de forme 3 dans l’enseignement spécialisé sans avoir obtenu son CEB?
Merci

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Forthomme
2 années il y a

Bonjour Forthomme,

L’enseignement de forme 3 est organisé en 3 phases. La réussite de la deuxième phase de cette forme 3 engendre l’obtention du CEB à l’élève qui n’en n’était pas en sa possession.. Vient après la phase 3 qui débouche sur une qualification professionnelle dans un métier. Le CEB n’est donc pas obligatoire pour commencer l’enseignement en forme 3, il sera obtenu pendant cet enseignement. Vous retrouverez des explications sur ce lien : http://www.enseignement.be/index.php?page=23827&do_id=9288&

N’hésitez pas à en discuter avec le titulaire de la classe de votre enfant.

Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Marc
2 années il y a

Bonjour, concernant un jeune qui est dans l’enseignement spécialisé quelle est la condition d’accès à l’insertion professionnelle? doit-il avoir son CEB?

Merci

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Marc
2 années il y a

Bonjour Marc,

Un jeune qui a suivi un enseignement spécialisé doit remplir plusieurs conditions pour recevoir les allocations d’insertion :

1) ne plus être soumis à l’obligation scolaire -, c’est-à-dire avoir 18 ans ou après le 30 juin de l’année de ses 18 ans
2) ne pas encore avoir 25 ans
3) avoir obtenu deux évaluations positives lors du stage d’insertion professionnelle
4) avoir terminé certaines études. Pour l’enseignement secondaire spécialisé – forme d’enseignement 3, il faut avoir obtenu un certificat de qualification dans un métier ou suivi un an de la phase 3
5) attention, si le jeune a moins de 21 ans lors de sa demande d’allocations d’insertion professionnelle, il doit en plus des points précédents avoir :
– soit un Certificat de qualification en alternance, ordinaire ou spécialisé de l’enseignement secondaire.
– soit un Certificat de qualification de l’enseignement secondaire spécialisé de Forme 3 de plein exercice.
– soit un Certificat d’enseignement secondaire spécialisé du deuxième degré Vous pouvez retrouver la liste complète des diplômes qui ouvrent ce droit sur le site de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t35#h2_4
Si le jeune ne remplit pas cette condition de diplôme ci-dessus, il doit remplir les quatre premières conditions et attendre d’avoir 21 ans.

N’hésitez pas à directement contacter votre conseiller Actiris, la CAPAC ou votre syndicat pour leur exposer votre situation précise.

Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Sandra
2 années il y a

Bonjour, Mon fils de 19 ans est inscrit comme demandeur d emploi.
Au bout de son stage, si il obtient les feux vert nécessaire, aura t il droit à une allocation de chômage sachant que je suis moi-même au chômage complet avec sa soeur âgée de 12 ans?
Merci

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Sandra
2 années il y a

Madame Sandra,

Comme signalé sur cette page, Si votre fils a moins de 21 ans au moment où il demande des allocations d’insertion, il doit être en possession d’un diplôme de l’enseignement secondaire supérieur ou avoir terminé avec succès une formation en alternance. Celui qui ne satisfait pas à cette condition mais qui a terminé des études qui ouvrent le droit peut introduire une nouvelle demande une fois l’âge de 21 ans atteint.

Si votre fils est dans les conditions pour recevoir l’allocation d’insertion à la fin de son stage et qu’il reste au domicile familial ce sera le montant « cohabitant ». En effet, il n’a pas de famille à charge et ne vit pas seul. Vous retrouverez le montant dans cette fiche ONEM.
https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t37

Pour faire sa demande d’allocations, votre fils doit soit s’inscrire à un syndicat, soit à la CAPAC (affiliation gratuite, mais la CPAC n’offre pas de service juridique comme un syndicat).

Nous restons à votre disposition pour toutes questions complémentaires.

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Junon99
3 années il y a

Bonjour!
J’aurais aimé savoir si une demande d’allocations d’insertion entraîne un arrêt des allocations familiales si je suis toujours à charge d’un parent?
Merci d’avance

Infor Jeunes
Répondre à  Junon99
3 années il y a

Bonjour, Junon99
Non, vous continuerez à bénéficier des allocations familiales pendant toute la durée de votre stage d’insertion sous réserve que, à 25 ans, les allocations familiales s’arrêtent quelque soit la situation du jeune.
Pour plus de précisions, reportez-vous à la page suivante de notre site:
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/job-etudiant-allocations-familiales-chomage-et-mutuelle
Cette page vous indiquera les conditions pour conserver les allocations familiales si vous travaillez pendant votre stage d’insertion.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Elizeev13
3 années il y a

Bonjour,
Après avoir reçu deux évaluations positives de mes efforts de recherche d’emploi signifiées par le service contrôle dans un courrier datant du 11/12/20, je n’ai fait aucune demande d’allocation jugeant qu’au vue de mon âge, 25 ans bien sonné, qu’il s’agissait d’une perte de temps et pour qu’on me réponde par la négative pour un quelconque droit aux allocations. De toute façon, je ne m’estime nullement dans le besoin. Ai-je bien agi? Depuis cette dernière évaluation, je ne reçois plus de courrier du service contrôle, est-ce normal? Fallait-il faire une démarche supplémentaire? Je me tracasse car je viens d’être engagée il y a une semaine (mon contrat n’est pas encore signé), cette démarche va-t-elle poser des problèmes à moi ou à mon nouvel employeur?

Je vous remercie déjà d’avance pour vos précieuses informations.

Cordialement,

Elizeev13

Infor Jeunes
Répondre à  Elizeev13
3 années il y a

Bonjour Elizeev13,

A priori, nous ne voyons pas ce que ça pourrait poser comme problème.
Sachez que le fait de recevoir des allocations de chômage, lorsque vous y avez droit permet d’ouvrir certains droits ou de bénéficier de certaines aides publiques à l’engagement (statut ACS…). Dans votre cas ce n’est plus nécessaire, vous êtes engagée mais n’hésitez pas à « profiter » de vos droits lorsque vous y avez droit.
Lorsque vous êtes salariée, vous devez prévenir votre mutuelle, vous deviendrez titulaire, vous ne serez plus à charge de vos parents.
Une association qui pourrait vous rassurer au besoin est L’atelier des droits sociaux section emploi/sécurité sociale : https://ladds.be/nos-permanences-juridiques/

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Princesse
3 années il y a

Bonsoir , svp je suis en article 60 depuis 6 mois et j ai un enfant en charge.. je suis inscrite comme demandeur d emplois..ma question est la suivante
– j’ai reçu un courrier comme quoi j ai eu 2 évaluation positive et que je dois faire la demande pour l allocations d insertion.. je ne comprends pas pourtant je suis sous contrat.

Infor Jeunes
Répondre à  Princesse
3 années il y a

Bonjour Princesse,

Cela signifie, peut-être, qu’une fois votre contrat terminé vous pourrez simplement bénéficier du droit aux allocations d’insertion.

N’hésitez pas à contacter Actiris (ou le Forem), ils sont là pour répondre à toutes vos questions. Leurs conseillers doivent être vos premiers interlocuteurs en cas d’incompréhension sur votre situation personnelle. Vous pouvez prendre contact avec votre syndicat, FGTB, CSC,…ou les services de l’ONEM https://www.onem.be/fr/bureaux ils pourront vous apporter des précisions sur votre situation.

Vous pouvez contacter les services de l’Atelier des Droits Sociaux : https://ladds.be/nos-permanences-juridiques/
A titre informatif, vous trouverez une brochure complète concernant la législation de l’Article 60 : https://ladds.be/wp-content/uploads/2020/10/A29-brochure-version-2019-08.pdf

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Moi
3 années il y a

Bonjour,
J’ai 27 ans et je suis en 3ème année d’assistante sociale. J’ai droit aux allocations d’insertion depuis le début de mon cursus académique.
Je suis seule avec un enfant et j’aimerai savoir si mes allocations seront stoppées si je dois recommencer ma troisième ?

En vous remerciant d’avance,

INFOR JEUNES
Répondre à  Moi
3 années il y a

Bonjour Khasra,

Au vu de votre âge et de votre situation familiale d’isolée avec un enfant à charge, le calcul de fin des allocation d’insertion commencera à vos 30 ans. Pendant 3 ans vous aurez toujours droit à ces allocations.

L’interruption du paiement des allocations d’insertion n’est pas lié à votre réussite mais à l’âge, à la situation familiale et votre occupations.

N’hésitez pas à vous rendre sur ces pages de notre site :
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/fin-des-etudes-en-attendant-du-travail/stage-d-insertion-professionnelle
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/fin-des-etudes-en-attendant-du-travail/allocations-d-insertion-professionnelle

Des informations complètes sur le site de l’ONEM : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t156

Cordialement.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be