Venir étudier en Belgique

10 Nov 2021 | Enseignement supérieur, Venir étudier en Belgique | 28 commentaires

image_pdfimage_print

Le droit de séjour pour études pour les non-ressortissants de l’EEE (Espace Economique Européen) est réglementé.

A certaines conditions, les étudiants étrangers peuvent poursuivre des études supérieures de plein exercice ou une année préparatoire au supérieur ou un enseignement à horaire réduit pour autant qu’ils préparent ou complètent des études supérieures de plein exercice ou un enseignement de promotion sociale s’il s’agit de cours de niveau supérieur (sauf pour les étudiants qui approfondissent le français).

Obtenir un droit de séjour pour étudier dans l’enseignement supérieur (ou suivre une année préparatoire aux études supérieures) public (reconnu par l’une des Communautés) est un droit.
Par contre, obtenir un droit de séjour pour étudier dans l’enseignement secondaire privé/public ou dans l’enseignement supérieur privé (non reconnu par l’une des Communautés) n’est pas un droit, mais une faveur laissée à l’appréciation du pouvoir discrétionnaire de l’Office des étrangers.

L’enseignement francophone en Belgique est organisé par le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
L’enseignement supérieur regroupe les Universités (4 ou 5 ans sauf études de médecine et médecine vétérinaire en 6 ans), les Hautes écoles (type court en 3 ans ou type long en 4 ou 5 ans), les Ecoles supérieures des Arts (type court en 3 ans ou type long en 4 ou 5 ans). Vous trouverez plus d’informations sur l’organisation de l’enseignement supérieur ici.
Adresses de toutes les écoles sur le site du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Attention, sachez que les étudiants hors EEE sont redevables en principe de droits d’inscription spécifiques (les DIS). Au niveau légal, le décret paysage du 7 novembre 2013 (définissant le paysage de l’enseignement supérieur et l’organisation académique des études en Belgique francophone) prévoit qu’à partir de l’année académique 2017-2018, les droits d’inscription spécifique pour les étudiants étrangers qui s’inscrivent pour la première fois à un cycle d’études ne pourront pas dépasser 15 fois le montant du minerval officiel pour les étudiants.
Un accord a toutefois été pris le 2 mai 2017 entre les Universités et le cabinet du Ministre Jean-Claude Marcourt prévoyant que les DIS dans les Universités ne dépasseront pas 5 fois le montant du minerval officiel (835€) pour les années académiques 2017-2018 à 2021-2022.

Du fait de ces frais d’inscription qui peuvent être élevés, il est donc indispensable de bien préparer son séjour, notamment par l’apprentissage du français pour pouvoir suivre et réussir une année scolaire et ne pas payer inutilement. Vous trouverez des informations complémentaires sur le minerval et les droits d’inscription spécifiques pour les étudiants étrangers à la page « Minerval et droits d’inscription« 
Certaines exonérations des droits d’inscription spécifique sont parfois possibles, renseignez-vous en priorité auprès de l’établissement scolaire.
Un étudiant hors EEE doit garder à l’esprit qu’en plus des frais occasionnés directement par ses études, il aura à payer tous les frais  annexes liés à son séjour : logement, repas, transports, santé, vêtements…) qui sont estimés à minimum 10.000€ par an.

Démarches à effectuer

Demande d’admission dans un établissement d’enseignement

Tout d’abord, il faut commencer par faire un choix d’études supérieures et, ensuite, chercher les établissements d’enseignement qui organisent ces études.

Il est important de commencer par cette étape afin de pouvoir introduire suffisamment tôt une demande d’admission auprès des Universités/Ecoles supérieures qui proposent les études qui vous intéressent. Vous pouvez introduire une demande d’admission dans différents établissements.
En principe, vous trouverez toutes les explications relatives à la procédure d’admission sur les sites respectifs des universités/écoles supérieures dès le mois de février (au plus tôt).
!!! Attention, même si votre demande d’admission est acceptée, votre inscription ne sera définitive qu’à la condition que vous soyez autorisé à poursuivre dans la filière choisie en obtenant une décision d’équivalence de diplôme.
Dans les Universités, la demande d’admission doit être introduite avant le 30 avril précédant la rentrée académique visée. En Haute école, Ecole supérieure des Arts et Ecole de promotion sociale, la date limite est variable, il faut donc se renseigner auprès de l’école concernée.

La plupart des Universités imposent l’obtention d’une moyenne globale de minimum 13/20 au diplôme de fin d’études secondaires.
Par ailleurs, certaines Universités imposent une limite d’âge pour l’inscription.

Demande d’autorisation de séjour provisoire pour études

L’« autorisation de séjour provisoire pour études » (ASP) se fait, en général, à l’ambassade belge du pays d’origine.
Dans le cadre de cette demande, il faut fournir une série de documents à l’ambassade :

  • Un formulaire de demande de VISA complété et signé ;
  • Des attestations :
    • Pour des études supérieures (universitaire ou non) : attestation d’inscription définitive ou attestation d’admission ou de préinscription ou attestation d’inscription à un examen d’admission. Un seul de ces documents est suffisant pour introduire la demande d’ASP, une inscription définitive n’est donc pas obligatoire. De plus, il est impossible d’obtenir une inscription définitive sans être en possession d’un document de séjour valable en Belgique.
    • Pour des études dans l’enseignement à horaire réduit (promotion sociale) : une attestation d’inscription provisoire, un plan détaillé des études envisagées et une lettre de motivation. L’étudiant doit démontrer que ce sera son activité principale et la préparation ou le complément d’un enseignement de plein exercice.
    • Pour une année préparatoire (7ème année ou année de langue (12h/semaine minimum)) : un plan détaillé des études envisagées, une lettre de motivation et, dans la mesure du possible, une attestation établie par l’établissement visé autorisant la prise d’inscription au terme de l’année préparatoire.
  • La preuve d’accès aux études supérieures (copie du diplôme et relevé de notes ou attestation de demande d’équivalence) (document de prise en compte ou décision définitive) ;
  • Un passeport national d’une validité de 12 mois ;
  • Un certificat médical délivré par un médecin agréé par l’ambassade belge ;
  • Un certificat attestant l’absence de condamnations pour crimes ou délits de droit commun si l’étudiant a plus de 21 ans ;
  • Une preuve des moyens de subsistance (compte bancaire régulièrement approvisionné, bourse, revenus provenant d’un travail ou un engagement de prise en charge). Peu importe le moyen de preuve. En 2021-2022, l’Office des Etrangers a arrêté le montant minimal dont un étudiant étranger doit pouvoir disposer à 679€ net/mois.
    ( !!! Un seul document manquant peut faire retarder l’octroi de l’ASP) ;
  • Payer une redevance de 209€ sachant que les étudiants boursiers sont dispensés de ce paiement.

Ce qui est listé ci-dessus, ce sont les documents de base à avoir. Partant, il est possible que l’ambassade en demande encore d’autres.
L’étudiant reçoit alors un visa (de type D) pour venir faire des études supérieures en Belgique. Une fois en Belgique, il devra s’inscrire à l’administration communale où il réside dans les 8 jours ouvrables de son arrivée.

S’il a obtenu l’ASP sur base d’une attestation d’admission provisoire ou une attestation d’inscription à un examen d’admission, il obtiendra une attestation d’immatriculation (carte orange) valable quatre mois. Il devra ensuite fournir la preuve d’une inscription définitive au sein de l’établissement scolaire et recevra alors un CIRE, « séjour limité aux études », valable un an (expire le 31 octobre de chaque année), renouvelable tant qu’il continuera ses études.
La demande d’ASP peut éventuellement se faire à l’administration communale où le ressortissant hors EEE réside effectivement.
Un ressortissant hors EEE, qui aurait une attestation d’inscription définitive dans une Haute école ou une Université ou pour un enseignement à horaire réduit ou une année préparatoire, et qui serait en séjour légal en Belgique par l’intermédiaire d’un visa touristique ou d’un CIRE à durée limitée, pourrait introduire cette demande d’ASP.
Par ailleurs, si des circonstances exceptionnelles empêchent le retour au pays, le ressortissant hors EEE pourra aussi faire la demande d’ASP auprès de sa commune de résidence.

La demande d’équivalence

Un étudiant, souhaitant suivre des études supérieures en Belgique et ayant un diplôme de fin d’études secondaires obtenu à l’étranger, doit introduire une demande d’équivalence de ce diplôme auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Ministère de l’éducation) qui détermine la valeur des études secondaires suivies à l’étranger.
Cette équivalence autorise l’étudiant à poursuivre des études supérieures (universitaires ou non), mais elle peut aussi le limiter, par exemple uniquement à l’enseignement universitaire ou non-universitaire ou encore à certaines filières d’études.
La demande d’équivalence doit être introduite entre le 15 novembre et le 15 juillet précédant l’année scolaire que l’étudiant souhaite entreprendre. Les réponses ne sont délivrées qu’à partir du 1er mars au plus tôt.

Voici la liste des documents administratifs et scolaires à remettre au Service des équivalences

Documents administratifs

  • Un extrait d’acte de naissance original (légalisé si nécessaire) ;
  • Une lettre de motivation reprenant votre demande avec vos noms, prénoms, adresse ainsi que le type et la branche d’études que vous voulez commencer (rédigée en français) ou remplir le formulaire ad hoc ;
  • La preuve originale de paiement des frais administratifs pour la demande d’équivalence : 200€ ou 150€ pour les ressortissants de pays reconnus par l’OCDE.

Documents scolaires

  • Le diplôme de fin d’études secondaires en copie conforme ou l’attestation provisoire de réussite si vous n’avez pas encore reçu votre diplôme.
    !!! Pour les diplômes de certains pays, il est obligatoire de fournir les documents originaux (diplômes congolais (RDC), camerounais, marocains, chinois, guinéens (Guinée Conakry), sénégalais, rwandais, bulgares, polonais, roumains).
  • Un relevé de notes en copie conforme s’il accompagne votre diplôme. Si aucun relevé de notes n’est délivré avec votre diplôme, celui-ci suffit ;
  • Eventuellement, un document prouvant que vous avez eu accès aux études supérieures dans le pays où vous avez suivi vos études secondaires en copie conforme (à donner dès le début de la procédure).

!!! Si les documents ne sont pas rédigés en français, allemand, anglais, espagnol (castillan), italien, néerlandais ou portugais, il faut les faire traduire par un traducteur juré.

Il faut déposer ou faire déposer le dossier complet dans les bureaux du Service des équivalences de l’enseignement secondaire (Rue Courtois, 4 à 1080 Bruxelles-adresses visites), uniquement sur rendez-vous pris au préalable (via le site web www.equivalences.cfwb.be ou via le 0032 (0)2/690.86.86, du lundi au vendredi, de 10h à 12h et de 14h à 16h). Une attestation de dépôt sera remise.
Si vous voulez envoyer votre dossier par la poste (Service des équivalences de l’enseignement obligatoire
Rue A. Lavallée, 1 à 1080 Bruxelles), il faut l’envoyer par courrier recommandé et de préférence, tous les documents en une fois. Une attestation de dépôt sera envoyée.

Adaptation Covid-19. Le Service des équivalences travaille actuellement à guichets fermés. La voie postale est à utiliser pour l’introduction de dossier, la production de documents ou pour les demandes de restitution de documents originaux. Adresse à indiquer : Service des équivalences de l’enseignement obligatoire : Rue A. Lavallée, 1 – 1080 Bruxelles (Belgique).

N’oubliez pas de récupérer vos originaux.

Vous pouvez suivre l’évolution de votre demande sur le site du Service des équivalences http://www.equivalences.cfwb.be/index.php?id=1042.

Examen de maîtrise de la langue française

Dans les études de premier cycle, prouver une maîtrise suffisante de la langue française est requis dans la situation cumulative suivante :

1)  Vous vous inscrivez dans un des trois bacheliers suivants :

  • Agrégé de l’enseignement secondaire inférieur
  • Instituteur primaire
  • Instituteur préscolaire

2) ET vous n’êtes pas titulaire d’un diplôme, titre ou certificat (de l’enseignement secondaire supérieur ou de l’enseignement supérieur) délivré par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

En dehors de cette situation, l’étudiant souhaitant s’inscrire dans un bachelier n’est pas tenu de prouver une maitrise suffisante de la langue française.

Au niveau du deuxième cycle, la preuve de la maitrise suffisante de la langue française est uniquement requise si vous vous inscrivez à un master à finalité didactique ou à l’agrégation de l’enseignement secondaire supérieur.

Les étudiants concernés doivent prendre contact avec le secrétariat de leur école pour connaitre les modalités de cet examen.

A faire chaque année

L’étudiant doit renouveler son titre de séjour chaque année au plus tard 15 jours avant l’expiration de son titre de séjour.
Pour cela, il doit présenter différents documents à l’administration communale :

  • Passeport en cours de validité ;
  • Attestation d’inscription dans une école ;
  • Attestation confirmant qu’il s’est présenté à tous les examens de l’année scolaire précédente ;
  • Preuve de moyens de subsistance suffisants ;
  • Preuve d’affiliation à une assurance maladie couvrant tous les risques en Belgique, soit auprès d’un organisme privé, soit auprès d’une mutualité agréée ;
  • Formulaire standard à compléter par un établissement d’enseignement ;
  • Liste des crédits obtenus.

Conseil : L’administration communale mettant parfois plusieurs semaines avant de pouvoir délivrer le nouveau titre de séjour, il est recommandé de demander le renouvellement au moins un mois avant l’expiration du titre de séjour.

Attention, le renouvellement du titre de séjour pourrait être refusé dans les cas suivants :

  • L’étudiant change trop souvent d’orientation d’études ;
  • Non-présentation aux examens sans motifs valables ;
  • L’étudiant a bénéficié d’un revenu d’intégration sociale du CPAS pendant plus de 3 mois (au cours des 12 derniers mois) ;
  • L’étudiant prolonge son séjour au-delà du temps des études et n’est plus en possession d’un titre de séjour régulier ;
  • Changement de moyens de subsistance ou de garant ;
  • Le travail de l’étudiant empêche la bonne poursuite des études ;
  • L’étudiant a un double statut (exemple : il demande l’asile) ;
  • Prolongation excessive des études compte tenu de ses résultats.
    Le Ministre peut délivrer un ordre de quitter le territoire à l’étudiant dans les cas suivants :

– L’étudiant n’a pas obtenu au moins 45 crédits à l’issue des deux premières années de sa formation de graduat ou de bachelier.
– L’étudiant n’a pas obtenu au moins 90 crédits à l’issue de la troisième année de sa formation de graduat ou de bachelier.
– L’étudiant n’a pas obtenu au moins 135 crédits à l’issue de la quatrième année de sa formation de bachelier.
– L’étudiant n’a pas réussi sa formation de graduat de 90 ou 120 crédits à l’issue respectivement de sa troisième ou de sa quatrième année d’études.
– L’étudiant n’a pas réussi sa formation de bachelier de 180 ou 240 crédits à l’issue respectivement de sa cinquième ou de sa sixième année d’études.
– L’étudiant n’a pas réussi sa formation de bachelier de spécialisation (« bachelier après bachelier ») à l’issue de sa deuxième année d’études.
– L’étudiant n’a pas obtenu au moins 60 crédits à l’issue de la deuxième année de sa formation de master (associée ou non à un programme de transition ou préparatoire).
– L’étudiant n’a pas obtenu au moins 120 crédits à l’issue de la troisième année de sa formation de master (associée ou non à un programme de transition ou préparatoire).
– L’étudiant n’a pas réussi sa formation de master de 60, 120 ou 180 crédits respectivement à l’issue de sa deuxième, de sa troisième ou de sa quatrième année d’études. Si la formation de master est associée à un programme de transition ou préparatoire d’au moins 30 crédits, ces délais sont prolongés d’une année d’études.

Lors du calcul des crédits, il est tenu compte des crédits obtenus dans la formation en cours et de ceux acquis lors des formations antérieures pour lesquelles une dispense a été accordée dans la formation en cours.

Bachelier ou graduat

  • Il suit un bachelier ou un graduat et n’a pas obtenu :
    • Au moins 45 crédits à l’issue de ses deux premières années d’études
    • Au moins 90 crédits à l’issue de sa 3ème année d’études
  • Il suit un bachelier et n’a pas obtenu :
    • Au moins 135 crédits à l’issue de sa 4ème année d’études
  • Il suit un graduat de 90 ou 120 crédits et ne l’a pas réussi
    • A l’issue respectivement de sa 3ème ou de sa 4ème année d’études
  • Il suit un bachelier de 180 ou 240 crédits et ne l’a pas réussi
    • A l’issue respectivement de sa 5ème ou de sa 6ème année d’études

Bachelier de spécialisation

  • Il suit un bachelier de spécialisation ou une formation de post-graduat de 60 crédits et ne l’a pas réussi
    • A l’issue de sa 2ème année d’études

Master :

  •   Il suit un master, et n’a pas obtenu :
    • Au moins 60 crédits à l’issue de sa 2ème année d’études
    • Au moins 120 crédits à l’issue de sa 3ème année d’études
  • Il suit un master de 60, 120 ou 180 crédits et ne l’a pas réussi :
    • Respectivement à l’issue de sa 2ème, de sa 3ème ou de sa 4ème année d’études.

Dans certaines de ces situations, l’administration communale ne peut renouveler automatiquement le titre de séjour et doit demander un avis à l’Office des étrangers. L’Office des étrangers ou le Ministre de l’intérieur peut donner un ordre de quitter le territoire (OQT).

Les possibilités de recours

Si un étudiant se voit refuser une autorisation de séjour provisoire ou reçoit un ordre de quitter le territoire, il peut introduire un recours devant le Conseil du contentieux des étrangers, le Conseil d’état ou une action auprès du médiateur fédéral. S’il se voit refuser son équivalence de diplôme, il peut introduire un recours devant le Conseil d’état ou une action auprès du médiateur fédéral.

  • Devant le Conseil du contentieux des étrangers (CCE) : cette juridiction administrative vérifie que l’Office des étrangers a examiné valablement la demande, mais ne décide pas d’octroyer ou refuser le séjour à l’étudiant.
  • Devant le Conseil d’état : une requête « en cassation administrative » peut être introduite. Si le recours est admissible, le Conseil d’état examinera si la procédure a été bien respectée par le Conseil du contentieux.
  • Devant le médiateur fédéral : celui-ci a une action non contraignante, il donne un avis. Si l’étudiant a fait une série de démarches auprès de l’ambassade ou auprès de l’Office des étrangers, il peut introduire une réclamation auprès du médiateur fédéral.

Ces procédures sont assez complexes, mieux vaut donc faire appel à un avocat (voir adresses des bureaux d’aide juridique pour avoir l’aide gratuite ou partiellement gratuite d’un avocat).

MAJ 2021

28 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
*Christian
27 jours il y a

Bonjour,
Je suis étudiant au Cameroun et j’ai eu l’admission au lycée de Martin v l’école d’application de UCLOUVAIN pour une 7eme speciale sciences ,la directrice m’à fait comprendre que l’école est directement liée à UCLOUVAIN et j’aimerai savoir si je fais une demande de visa avec cette école je peux avoir un visa

Je m informe
Administrateur
Répondre à  *Christian
24 jours il y a

Bonjour, Christian

Il faut que vous clarifiez bien ce que vous souhaitez faire. Vous inscrirez dans l’enseignement secondaire ou supérieur.
Si vous souhaitez venir faire des études secondaires en Belgique, et que vous venez seul (que vous ne suivez pas votre famille qui déménagerait en Belgique), sachez que les visas pour études en Belgique dans le secondaire ne sont en principe pas accordés.
A titre exceptionnel, si l’Office des Etrangers donne son accord, un tel séjour pourrait être possible, mais une motivation sera indispensable. Ainsi, il sera utile de prouver que l’intéressé ne peut pas suivre le même type d’enseignement dans son pays ou dans un pays voisin du sien et que l’intéressé a des liens familiaux (jusqu’au 3ième degré, c’est-à-dire: grands-parents, frère, sœur, oncle, tante, cousin, cousine) avec une personne résidant en Belgique en séjour régulier.
Nous vous conseillons de lire la fiche suivante de l’Association pour le droit des Etrangers (ADDE):
https://www.adde.be/ressources/fiches-pratiques/sejour/autorisation-de-sejour-provisoire
Nous vous recommandons de prendre des informations directement auprès de l’ambassade ou consulat belge dans votre pays d’origine.
Vous pouvez également contacter l’ADDE: https://www.adde.be/services/service-juridique/service-juridique-2
Bien à vous,

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

sarra
4 mois il y a

est ce que on peut avoir un ASP pour suivre un année préparatoire ( 7 eme science)

Je m informe
Administrateur
Répondre à  sarra
3 mois il y a

Bonjour, Sarra.

Jusqu’à tout récemment, il était possible d’obtenir une ASP pour suivre un année préparatoire organisée au niveau de la 7e année secondaire, que ce soit en mathématiques, en sciences ou en langues modernes.

A partir de l’année 2022-2023, les conditions vont changer. Désormais, il sera toujours possible de suivre une année préparatoire, mais l’année préparatoire ne peut plus être organisée au niveau de l’enseignement secondaire. Elle doit être organisée par un établissement d’enseignement supérieur.

Bref, il ne sera plus possible d’obtenir une ASP pour suivre un année préparatoire organisée au niveau de la 7e année secondaire. Sous réserve des programmes d’échange d‘étudiants, une inscription dans l’enseignement secondaire ne permet plus d’obtenir une autorisation de séjour.

Vous pourriez confirmer cette information en lisant l’article 58, al.1 er,5° de la Loi du 15 décembre 1980 sur l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers.

Vous pourriez également vous référer à la page suivante du site web de l’Office des étrangers :
https://dofi.ibz.be/fr/themes/ressortissants-dun-pays-tiers/etudes

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Safia
9 mois il y a

Bonjour,

Je vous prie de m’informer sur les conditions pour avoir la décision l’équivalence de diplôme (BAC Marocain) pour étude supérieure de type long.

Merci d’avance

Infor Jeunes
Répondre à  Safia
9 mois il y a

Bonjour, Saphia
Outre cette page, vous pouvez trouver toutes les informations sur le site du Service des équivalences:
https://www.equivalences.cfwb.be/index.php?id=813
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Gia
11 mois il y a

Bonjour,
Je vais terminer mes études secondaires en Egypte. Je souhaiterai faire des études de médecine en Belgique.
J’ai lu que les inscriptions dans les universités doivent être faites avant le 30 avril.
Pouvez-vous me conseiller des écoles ou programmes pour la maîtrise de la langue française (ou néerlandais) ?
Y a-t-il également une date limite pour cela?
(texte traduit par un ami)

Infor Jeunes
Répondre à  Gia
11 mois il y a

Bonjour, Gia
L’examen de maitrise de la langue française n’est plus organisé que pour certains bacheliers en Haute École (Agrégé de l’enseignement secondaire inférieur, Instituteur primaire, Instituteur préscolaire).
A l’Université, cet examen de maîtrise de la langue française ne concerne que les étudiants souhaitant s’inscrire en master à finalité didactique ou en agrégation de l’enseignement secondaire supérieur. Les étudiants souhaitant s’inscrire à un bachelier universitaire ne sont donc pas concerné par cet examen.
Pour plus d’informations, reportez-vous à la page suivante:
https://www.mesetudes.be/enseignement-superieur/organisation-pratique/conditions-acces/examen-de-maitrise-de-la-langue-francaise/
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

minatou sy
1 année il y a

je voulais aussi savoir si j’introduit maintenant la procedure est ce j’aurai la possiblité d’etudie pour l’année 2021/2022.
au cas contraire a quel moment je pourrais commencer la procedure.

Infor Jeunes
Répondre à  minatou sy
11 mois il y a

Bonjour, Minatou
Comme vous pouvez le lire ci-haut, dans les Universités, la demande d’admission doit être introduite avant le 30 avril précédant la rentrée académique visée. En Haute école, Ecole supérieure des Arts et Ecole de promotion sociale, la date limite est variable, il faut donc se renseigner auprès de l’école concernée.
Dans tous les cas, il faut toujours mieux se renseigner directement auprès de l’école concernée.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

minatou
1 année il y a

comment introduire une demande dans les universites la procedure les addresses des universites .
comment rentre en contact avec eux?

Infor Jeunes
Répondre à  minatou
1 année il y a

Bonjour, Minatou
Vous pouvez utiliser l’annuaire du site enseignement.be:
https://www.enseignement.be/index.php?page=26036
De façon plus pratique, vous pouvez cliquer sur le lien suivant de notre site:
https://www.jeminforme.be/index.php/enseignement-formations/sites-utiles
Une fois sur cette page, vous avez un petit rectangle en haut dans lequel vous pouvez à nouveau cliquer sur le mot « Universités ». Vous accédez ainsi directement à la liste des différentes universités et, en cliquant sur celle qui vous intéresse, sur son site Internet.
Sur les sites Internet, vous pouvez trouver les coordonnées de contact et les différentes formations organisées par les écoles.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

minatou sy
1 année il y a

bonjour
je suis etudiante senegalaise au maroc en reseau informatique actuellement en premiere annee je dois passer mon DTS ici je voudrais integrer une ecole d’ingenieur au belgique .
comment je dois proceder etant pas dans mon pays d’origine ?
Merci de me repndre svp.

Infor Jeunes
Répondre à  minatou sy
1 année il y a

Bonjour, Minatou Sy
Nous vous invitons à relire la page ci-haut. Vous devez d’abord arrêter votre choix d’études et d’école. Étant donné que vous serez déjà titulaire d’un diplôme de l’enseignement supérieur, vous pourrez déposer directement votre dossier d’admission dans l’école de votre choix (sans passer par le Service des équivalences de la Fédération Wallonie-Bruxelles). C’est l’école choisie qui décidera si oui ou non votre admission peut être acceptée. Vous devrez alors introduire une demande de séjour en Belgique sur base des études auprès de l’ambassade belge de votre pays d’origine (ou si ce n’est pas possible du pays dans lequel vous vous trouvez à ce moment-là).
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Mounir
1 année il y a

Bonjour.
J’ai plusieurs questions:
Concernant l’acte de naissance peut il etre remplacé par un extrait d’etat civil traduit?
Je n’ai pas encore obtenu mon bac quel document dois je alors fournir et de qui dois je le chercher (d’où)?
Les bulletins scolaires sont ils a fournir?
L’attestation d’acces aux etudes superieures c’est qui qui la fournie l’école ou le ministère de l’éducation ou quoi?
Merci d’avance.

Infor Jeunes
Répondre à  Mounir
1 année il y a

Bonjour Mounir,

D’après les informations reprises sur le site de la commune de Bruxelles, l’acte de naissance pourrait être remplacé par l’extrait d’acte d’état civil :
https://www.bruxelles.be/extrait-dacte-detat-civil
Pour introduire un dossier pour étudier dans l’enseignement supérieur (universitaire ou non) en Belgique, toutes les pièces exigées se retrouvent sur notre site « Demande d’équivalence de diplôme » https://www.jeminforme.be/index.php/enseignement-formations/equivalence-des-diplomes-etrangers
Vous pouvez visiter le site Mobilité des Jeunes, il regorge d’informations concernant les démarches à effectuer pour venir étudier en Belgique :
https://www.mobilitedesjeunes.be/index.php/venir-en-belgique/etudier-en-belgique/demarches-a-faire-pour-venir-etudier-en-belgique

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

lina
1 année il y a

*l existe de nouvelles conditions relatives à la détermination des progrès de l’étudiant pour les prolongations demandées pour l’année académique 2019-2020.*
Bonjour,

Je me demandais si vous aviez des informations si les règles liées aux renouvellement du titre de séjour ont été flexibles suite aux difficultés liées à la crise COVID.
Je me demandais aussi si vous aviez une idée quant à la possibilité qu’un recours soit accepté (si le type d’études joue un compte par exemple).

Merci beaucoup pour vos informations.

INFOR JEUNES
Répondre à  lina
1 année il y a

Bonjour Lina,

Nous n’avons pas encore eu échos des nouvelles conditions (assouplies) pour la prorogation de votre titre de séjour. L’office des étrangers n’a pas encore communiqué ces informations.

Si un étudiant reçoit un ordre de quitter le territoire pendant la durée ou après expiration de son autorisation de séjour, il peut introduire un recours en annulation auprès du Conseil du Contentieux des étrangers endéans les 30 jours, celui-ci n’est pas suspensif en soi. Il devra être accompagné d’un recours en suspension. Le séjour n’est donc pas couvert pendant la procédure.

L’Association pour le droit des étrangers ( https://www.adde.be/ ) et l’asbl Objectif ( https://www.allrights.be/ ) sont compétentes en ce qui concerne le droit des étrangers, n’hésitez pas à les contacter pour obtenir de plus amples informations.
Source :
https://www.adde.be/ressources/fiches-pratiques/sejour/etudiant#h6-recours-nbsp
https://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_loi/change_lg.pl?language=fr&la=F&cn=1998091534&table_name=loi

Cordialement.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

El flaco
1 année il y a

Bonjour,
Est-il impératif de payer les 200€ lors de l’envoi de dossier pour l’admission ?
Est-ce qu’on pourrait pas faire un acompte de 50€ pour les frais administratifs

INFOR JEUNES
Répondre à  El flaco
1 année il y a

Bonjour El Flaco,

En principe, vous trouverez toutes les explications relatives à la procédure d’admission sur les sites respectifs des universités/écoles supérieures.

Une commission de concertation au sein de chaque établissement d’enseignement supérieur détermine quels frais seront réclamés à l’étudiant. Ce paiement (frais de dossier pour l’admission) constitue une condition préalable à l’examen du dossier par la Commission d’admission et est obligatoire.

Normalement, si la demande d’inscription est acceptée, ces frais seront défalqués des droits d’inscription à l’offre à laquelle vous serez inscrit. C’est une information à vérifier auprès du secrétariat de votre établissement scolaire.

Vous pouvez évoquer la possibilité d’un étalement de paiement ou l’obtention d’une aide financière en appelant le service social votre école.

Cordialement.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Manu
1 année il y a

Bonjour,
Je me suis inscrite cette année dans une Haute Ecole en tant que résidente belge (étant française et après avoir résidé 3 ans sur le territoire belge). Puis-je résilier ma domiciliation belge à partir de cette année et continuer mon cursus de 4 ans?
Merci de votre réponse!

INFOR JEUNES
Répondre à  Manu
1 année il y a

Bonjour Manu,

Nous ne comprenons pas bien votre question et les raisons pour lesquelles vous souhaitez « résilier votre domiciliation ».

En tout état de cause, en résiliant votre domiciliation en Belgique, vous risquez d’être radiée des registres de la population.

Conformément à l’article 8 de l’arrêté royal du 16 juillet 1992 relatif aux registres de la population et au registre des étrangers, l’administration communale recherche les personnes, qui, sans avoir effectué la déclaration de changement de résidence prévue à l’article 7 de l’arrêté royal du 16 juillet 1992 relatif aux registres de la population et au registre des étrangers, ont établi leur résidence principale dans une autre commune ou à l’étranger. « S’il est constaté à l’occasion de l’enquête résidentielle que la personne concernée s’est établie à l’étranger, le collège des bourgmestre et échevins procède à la radiation d’office à moins que cette personne ne se trouve dans un des cas d’absence temporaire».
Source : https://www.ejustice.just.fgov.be/cgi_loi/change_lg_2.pl?language=fr&nm=1992000152&la=F

En étant radiée des registres votre titre de séjour devient caduque c’est-à-dire que l’administration l’annule et que vous perdez votre droit au séjour.
Or de nombreux organismes demandent toujours de présenter une carte d’identité afin d’accéder à leurs services. Pour exercer un job étudiant, vous aurez également besoin d’une carte d’identité par exemple.

Si à l’avenir vous souhaitez vous installer en Belgique et obtenir la nationalité belge, il faudra notamment avoir séjourné légalement en Belgique durant cinq ans, de manière ininterrompue. Il faut donc avoir été inscrit dans l’un des registres de population et avoir des permis de séjour de plus de trois mois au cours de cinq dernières années.
Source : https://www.jeminforme.be/index.php/droits-citoyennete/devenir-belge/je-suis-majeur-e-etranger-ere-je-reside-en-belgique-depuis-5ans

Cordialement.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Ridouane
1 année il y a

Bonsoir,
je me nomme ADOYI Ridouane je suis en premiere annee de medecine au senegal j’aimerai savoir si c’est possible de m’inscrire en deuxieme année dans une université Belge?
si oui comment vais je m’y prendre? Merci.

Infor Jeunes
Répondre à  Ridouane
1 année il y a

Bonjour Ridouane,

Nous vous conseillons de prendre connaissance des informations sur notre site :
https://www.jeminforme.be/index.php/enseignement-formations/enseignement-superieur/venir-etudier-en-belgique
Dans un premier temps, vous devez faire demande d’admission dans un établissement d’enseignement supérieur. Il n’est pas certain que vous pourrez entrer directement en deuxième, vous devrez faire une demande auprès du jury de l’établissement dans lequel vous souhaitez entrer, il décidera du programme que vous devrez suivre. Vous trouverez les explications relatives à la procédure d’admission sur les sites respectifs des universités/écoles supérieures, dès le mois de février au plus tôt. Pour trouver un établissement scolaire vous pouvez vous rendre sur ce site : https://formations.siep.be/formation/

https://www.jeminforme.be/index.php/enseignement-formations/equivalence-des-diplomes-etrangers
Attention, sachez que même si votre demande d’admission est acceptée, votre inscription ne sera définitive qu’à la condition que l’équivalence vous autorise à poursuivre la filière d’études visées.
Pour les diplômes sénégalais ; il est obligatoire de fournir les documents originaux (veillez à les récupérer après la procédure d’équivalence) Le dossier doit être introduit entre le 15 novembre et le 15 juillet de l’année académique qui précède celle que vous voulez suivre.

Dans les universités, la demande d’admission doit être introduite avant le 30 avril précédant la rentrée académique visée.
Vous devez aussi faire une demande d’autorisation de séjour provisoire pour études, se fait, en général, à l’ambassade belge du pays d’origine. L’ensemble des documents à fournir se trouve sur notre site.
Enfin vous devez faire une demande d’équivalence, les informations pour cette démarches se retrouvent sur ce site : https://www.equivalences.cfwb.be/index.php?id=820
Nous vous conseillons aussi de prendre connaissance des informations sur la page suivante :
https://www.jeminforme.be/index.php/enseignement-formations/enseignement-superieur/quotas-pour-etudiants-non-residents En effet, dans certains domaines d’études (dont la médecine) il existe des quotas avec des règles bien précises.
Vous aurez aussi certainement un examen d’entrée, vous devez prendre les renseignements dans l’Université de votre choix.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Chakroun
1 année il y a

Bonjour,

Je suis un étudiant tunisien et je souhaite poursuivre mes études supérieures en belgique dans un établissement d’enseignement de promotion sociale et pour demander une autorisation de séjour provisoire pour études je dois démontrer que ce sera mon activité principale et la préparation ou le complément d’un enseignement de plein exercice, je souhaite savoir comment j’en pouvais démontrer ?

Infor Jeunes
Répondre à  Chakroun
1 année il y a

Bonjour Chakroun,

« Trois attestations sont prises en considération dans le cadre d’une demande de visa:
(a) l’attestation d’inscription en qualité d’élève régulier à un programme de cours de l’enseignement supérieur universitaire ou non universitaire,
(b) l’attestation d’admission ou de préinscription à un programme de cours de l’enseignement supérieur universitaire ou non universitaire (NB: Ce document doit préciser les conditions dont est assortie l’inscription définitive), et
(c) l’attestation d’inscription à un examen d’admission c’est-à-dire, à l’épreuve ou à l’ensemble des épreuves dont la réussite est indispensable avant une inscription.
Par contre, seule l’attestation d’inscription en qualité d’élève régulier à un programme de cours de l’enseignement supérieur universitaire ou non universitaire est prise en compte dans le cadre d’une demande de séjour. » informations que vous trouverez sur le site suivant : https://dofi.ibz.be/sites/dvzoe/FR/Guidedesprocedures/Pages/Attestation_d_inscription.aspx
En ce qui concerne l’enseignement à horaire réduit vous pouvez visiter ce site Internet https://dofi.ibz.be/sites/dvzoe/FR/Guidedesprocedures/Pages/L_enseignement_a_horaire_reduit.aspx Il y est précisé qu’un enseignement à horaire réduit peut être pris en considération si cet enseignement est votre activité principale et la préparation ou le complément d’un enseignement de plein exercice. Dans ce cas, vous devez déposer un plan détaillé des études envisagées et une lettre de motivation.
Si ce n’est pas encore fait, vous devez commencer par faire une demande d’équivalence de diplôme, votre dossier doit être introduit entre le 15 novembre et le 15 juillet de l’année académique qui précède celle que vous voulez suivre. Vous trouverez de l’information complète par rapport à la procédure et aux documents à fournir sur notre site : https://www.jeminforme.be/index.php/enseignement-formations/equivalence-des-diplomes-etrangers
Ensuite vous devrez faire une demande d’admission dans un établissement d’enseignement, pour vous aider à trouver un établissement voici quelques liens Internet qui pourraient vous être utiles :
https://www.etudierenhainaut.be/promsoc-mons-borinage.html#
https://www.prosocbru.be/
https://formations.si ep.be/formation/abc/
Vous devez aussi introduire une demande d’autorisation de séjour provisoire pour études, cette demande se fait à l’ambassade belge de votre pays d’origine. Vous trouverez une information complète sur notre site à cette adresse-ci : https://www.jeminforme.be/index.php/enseignement-formations/enseignement-superieur/venir-etudier-en-belgique

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Patou
1 année il y a

bonsoir

Je me nomme Robert âgé de 36ans j’aimerais savoir si je peux avoir une admission dans une université belge en cycle licence malgré mon age avancé.

Merci

INFOR JEUNES
Répondre à  Patou
1 année il y a

Bonjour Robert,

Il n’y a pas de limite d’âge pour s’inscrire dans une université.
Néanmoins certaines conditions s’avèrent nécessaires pour y entrer.

Voici les titres qui donnent accès aux universités :

-Un certificat de réussite de l’enseignement secondaire supérieur (CESS) délivré par un établissement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ou par la Communauté flamande ou germanophone;

-Un diplôme délivré par un établissement d’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles;

-Un titre d’enseignement supérieur délivré par un établissement d’enseignement de promotion sociale;

-Un diplôme, titre ou certificat d’études similaire à ceux mentionnés ci-dessus délivré par la Communauté flamande, par la Communauté germanophone ou par l’École Royale Militaire;

-Un diplôme, titre ou certificat d’études étranger reconnu équivalent à ceux mentionnés ci-dessus;

-Une attestation de réussite de l’examen d’admission universitaire;

-Un baccalauréat délivré par une école européenne ou un baccalauréat international.

En Belgique il existe 6 universités :

l’Université libre de Bruxelles (ULB),l’Université catholique de Louvain(UCLouvain),l’Université de Liège (ULiège),l’Université de Mons (UMons),
l’Université de Namur (UNamur),
l’Université Saint-Louis – Bruxelles (USL).

Le droit d’inscription s’élève à 835€.

Les étudiants non-boursiers à revenus modestes (voir avec le Service social de l’établissement) bénéficient d’une réduction du minerval. Dans ce cas, le droit d’inscription s’élève à 374€.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be