Quitter ses parents après 18 ans

27 Nov 2023 | Droits après 18 ans | 110 commentaires

image_pdfimage_print

Quelles aides financières obtenir ?

Quelles que soient les raisons qui font qu’un jeune majeur quitte ses parents et en dehors du fait qu’il devra trouver un logement, gérer son argent, poursuivre ses études, il devra surtout subvenir à ses besoins.

Vous avez envie de plus d’indépendance, besoin de respirer, vous en avez marre que vos parents vous prennent la tête, ou vos parents en ont marre que vous leur preniez la tête, vous vivez une situation difficile que vous ne pouvez plus gérer au sein de votre famille (violence, grossesse, etc.), vos parents ont décidé de vous mettre à la porte, vous pensez que vous serez plus heureux si vous ne vivez plus avec votre famille de manière permanente…
Quitter ses parents n’est pas toujours chose facile, vous devrez trouver un logement proportionnel à vos revenus, un boulot et continuer éventuellement vos études.

CPAS ou contribution alimentaire ?

Même envers un jeune majeur, les parents ont toujours une obligation alimentaire (et réciproquement), tant que sa formation n’est pas achevée. Ce qui veut dire que les parents doivent subvenir aux besoins de leurs enfant pendant toute la durée de ses études (qu’elles soient courtes ou longues) et même après, tant que le jeune ne trouve pas un travail lui permettant de gagner décemment sa vie.
Cette obligation d’entretien consiste à l’héberger ou à lui payer un kot, l’entretenir directement ou via le versement d’une contribution alimentaire (alimentation, soins de santé, autres frais) et à lui offrir une formation adéquate.
En général, les parents remplissent cette obligation d’entretien en nature puisqu’ils continuent à héberger et à entretenir leurs enfants, même après 18 ans.
Mais si vous ne vivez plus chez eux et que vous continuez vos études, vous êtes en droit de leur réclamer une contribution alimentaire (somme d’argent déterminée en fonction de leurs revenus) même si vous êtes majeur.
Soit ils décident de vous verser volontairement la contribution alimentaire qui vous permettra de subvenir à vos besoins soit ils refusent.

Il existe alors deux possibilités (en dehors de la possibilité que vous trouviez un job qui vous permette de subvenir à tout ou en partie à vos besoins) :

  • Obtenir une contribution alimentaire des parents (en fonction de leurs ressources financières) par l’intermédiaire d’un juge de la famille ;
  • Obtenir l’aide du CPAS par l’intermédiaire du revenu d’intégration (c’est une somme d’argent qui vous est versée tous les mois) ou une aide sociale ponctuelle.

Il ne faut pas oublier que faire une demande de contribution alimentaire est quand même une procédure en justice civile par laquelle vos parents peuvent être condamnés à payer une contribution alimentaire, ça n’améliore en général pas les relations. Ces deux possibilités peuvent se combiner. D’ailleurs, si vos parents ont les moyens de vous aider, le CPAS demandera toujours que vous faites valoir vos droits auprès d’eux.

Au Tribunal de la famille : la contribution alimentaire

Si vous avez plus de 18 ans (ou si vous êtes mineur), vous pouvez introduire une demande de contribution alimentaire devant le juge de la famille (si vos parents ne vous la proposent pas spontanément ou que vous estimez qu’elle est insuffisante au regard de leurs moyens financiers et de votre situation personnelle.

3 procédures existent :

La médiation

Si vos parents sont d’accord de trouver un accord avec vous via un médiateur, il faudra vous adresser à un médiateur agréé https://www.cfm-fbc.be/fr/trouver-un-mediateur pour que l’accord soit homologué par le juge du Tribunal de la famille. Les frais relatifs à l’intervention du médiateur seront à payer par vous et vos parents. Il y a des médiateurs agréés dans les centres de planning familial (les frais y sont souvent moins élevés).

La procédure en conciliation

Une alternative est proposée pour essayer de régler les conflits à l’amiable. La chambre des règlements amiables est instaurée au sein de chaque tribunal de la famille (et de chaque Cour d’appel). Cependant rien n’oblige vos parents à se présenter, il faudra alors poursuivre la procédure devant le juge de la famille.

L’action en justice devant le juge de la famille

Il vous faudra introduire une requête ou une citation au Tribunal de la famille. Vous recevrez une convocation du Tribunal. Le Tribunal de la famille fait partie du Tribunal de 1ère instance https://justice.belgium.be/fr/trouver_un_tribunal_ou_parquet.
Si vous introduisez une requête, l’audience aura lieu au plus tard dans les 15 jours après l’introduction mais les tribunaux de la famille étant débordés, c’est souvent plus long. Si l’affaire est introduite par citation (plus rapide que la requête mais plus chère), il faudra le faire via un huissier de justice (coût de 75 à 200€).
Le Tribunal de la famille peut statuer en référé en cas de litiges urgents à régler (obligation alimentaire, autorité parentale, hébergement de l’enfant mineur, etc.)
Le conseil et/ou l’assistance d’un avocat peut être judicieux. Pour se faire désigner un avocat, vous pouvez passer par le Bureau d’aide juridique de votre région. Selon votre situation financière, cette aide peut être gratuite en totalité ou en partie.

Le Juge de paix reste compétent pour les obligations alimentaires liées au droit au revenu d’intégration sociale.

Au CPAS : le revenu d’intégration sociale (RIS)

Vous devez vous adresser au CPAS de la commune où vous résidez (c’est-à-dire où vous êtes inscrit au registre de population ou des étrangers au moment de la demande) pour obtenir un revenu d’intégration sociale et/ou des aides sociales (cartes médicales, abonnement gratuit, etc.).
L’aide du CPAS n’est pas automatique. Si vous avez “simplement” envie de quitter vos parents parce que vous en avez “marre” d’eux, ce ne sera pas suffisant pour obtenir une aide. Par contre si vous êtes en conflit, que vous vivez une situation particulièrement difficile (violence, grossesse), votre demande sera prise en compte.
Avant d’aller au CPAS, réfléchissez bien à la manière dont vous allez expliquer votre situation. N’oubliez pas que l’assistant social qui vous reçoit ne vous connaît pas, il faut donc détailler la situation que vous vivez chez vos parents.
Par ailleurs, en dehors du revenu d’intégration, vous pouvez aussi obtenir des aides sociales complémentaires pour payer le minerval, les frais de transports, les soins de santé… Il est donc parfois utile de faire une liste de tous ses besoins pour être certain de ne rien oublier pendant votre entretien.
Vous recevrez un accusé de réception, prouvant que vous avez bien introduit une demande (ce document vous servira à introduire un recours si votre demande n’est pas prise en considération et que vous n’êtes pas d’accord avec la décision).
L’assistant social du CPAS va ensuite faire une enquête sociale, vérifier votre situation financière, scolaire, les raisons pour lesquelles vous ne voulez ou ne pouvez plus rester en famille, vos différentes déclarations (par exemple si vous avez déclaré que vous vivez seul) et celle de vos parents (notamment leur situation financière et leur solvabilité).
Dans un délai de maximum 30 jours, vous aurez la réponse du CPAS.
Ce n’est pas l’assistant social qui vous donne la réponse, mais bien le Conseil de l’action sociale.
Vos parents, ayant toujours une obligation alimentaire envers vous, peuvent être obligés par le CPAS à intervenir financièrement pour rembourser une partie du montant du revenu d’intégration sociale, ou vous-même pouvez être obligé par le CPAS de faire une demande de contribution alimentaire.
Les jeunes de moins de 25 ans doivent signer avec le CPAS un contrat spécifique dit PIIS (Projet Individualisé d’Intégration Sociale) qui les contraint à s’inscrire dans un projet professionnel ou de formation/d’études. Le contenu de ce contrat peut être négocié avec l’assistant social avant la signature, il peut donc être important de vous faire accompagner. Toutes les ressources sont prises en compte dans le calcul du revenu d’intégration sociale, donc les revenus provenant d’un job étudiant aussi et ces revenus seront déduits du RIS mensuel.

Les adresses, contacts téléphoniques et heures d’ouverture des Cpas bruxellois se trouvent sur le site de la Région de Bruxelles-Capitale.
Les adresses, contacts téléphoniques des Cpas de Wallonie se trouvent sur le site de l’Union des villes et des communes de Wallonie.

Autres aides

Les jobs étudiant

Tout en étudiant, vous pouvez trouver un job étudiant. Vous trouverez toutes les informations concernant la législation sur notre site.
Ce job vous donnera des revenus supplémentaires mais si vous recevez une aide du CPAS, une partie du RIS vous sera enlevé. Le CPAS peut aussi vous demander de faire un job étudiant pour contribuer à votre financement.

Les allocations familiales

Si vous avez entre 18 et 25 ans et êtes toujours étudiant, vous pourrez recevoir les allocations familiales vous-même dès que vous aurez changé de domicile. Il vous faudra un document officiel attestant que vous ne vivez  plus chez vos parents (attestation de la police, déclaration de changement d’adresse à la commune).
Vous recevrez donc les allocations familiales au montant d’un premier enfant. Si vous avez des frères et sœurs, il est peut-être plus intéressant pour vous à demander que les allocations familiales continuent à être versées à l’un de vos parents qui vous la reversera ensuite, la somme sera plus élevée.
Adressez-vous à :
FAMIRIS – Rue de Trèves, 70 à 1000 Bruxelles – 0800/35.950 (Bruxelles) https://famiris.brusselsinfo@famiris.brussels
FAMIWAL – 0800/13.008 (Wallonie) https://www.famiwal.beinfo@famiwal.be
FONS – 078/790.007 (Flandre) https://www.fons.be

Les bourses d’études

Vous pouvez aussi obtenir une bourse d’étude de la FWB. La bourse d’étude est octroyée en fonction des revenus de l’étudiant s’il vit seul.
Lors de votre demande pour la bourse d’étude, vous devez bien préciser que votre situation a changé et que vous n’habitez plus chez vos parents parce que le montant de la bourse est normalement calculé sur les revenus des parents (mais comme vous n’habitez plus avec eux, il faut bien le préciser).
Pour l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur, le formulaire est à envoyer du 1er juillet au 31 octobre.
Adressez-vous à la Fédération Wallonie-Bruxelles : plus d’infos sur les bourses d’études sur le site du Service des allocations d’études : http://www.allocations-etudes.cfwb.be.

Autres aides sociales

Les Universités et certaines Hautes écoles ont un service social où vous pouvez aussi obtenir une aide financière.

En résumé, les aides existent mais les démarches à accomplir ne sont pas toujours aisées. Il ne faut pas oublier que vous n’obtiendrez qu’une aide financière minimale pour vivre dignement, trouver un job est donc quasi indispensable.

Si vous êtes étudiant, un récapitulatif de toutes les aides est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles ici.

Résumé des démarches

Chercher un logement

Pour trouver un kot, voyez sur notre site https://www.jeminforme.be/trouver-un-kot/

Louer un kot étudiant : à quoi faire attention avant la location : voyez sur notre site https://www.jeminforme.be/louer-un-kot-etudiant-a-bruxelles/

Changer de domicile

Allez à l’administration communale pour signaler votre changement d’adresse

N’oubliez pas de donner votre nouvelle adresse à votre école, mutuelle, service des bourses d’études (si vous avez fait une demande), à votre employeur si vous faites un job étudiant, à la société de transport public si vous avez un abonnement, à votre banque, etc.

Mutuelle

Si vous avez moins de 25 ans, même si vous changez de domicile, vous pouvez rester inscrit à la mutuelle de vos parents. Vous ne payerez aucune cotisation et recevrez directement le remboursement de vos soins de santé. Rendez-vous à votre bureau de mutuelle pour expliquer tous ces changements.

Avant de partir de chez vos parents

N’oubliez pas de prendre tous vos documents importants : diplôme, carte identité, vignettes mutuelle, etc.

MAJ 2023

110 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Anonyme-p
4 mois il y a

Bonjour désolé de vous déranger jais une question je vient d’avoir 18 ans et j’aimerais prendre mon indépendance mais le problème c’est que mes parents mon mis à la rue a 16 ans et jais toujours vécu à gauche à droite jais jamais demander de l’aide et jais jamais toucher mais jais toujours u un domicile mais je ne vie plus a se domicile depuis que je suis partie si quelqu’un pourrais m’aider a m’orienter je vous remercie d’avance cordialement. Je veut me prendre en mais avant de finir à la rue mercis bcp d’agence

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Anonyme-p
4 mois il y a

Bonjour Anonyme-p,

Nous comprenons votre situation et nous sommes là pour vous aider. Vous pouvez réaliser une demande d’aide sociale auprès du CPAS de votre commune. Un assistant social analysera votre situation et, si vous répondez aux conditions, vous pourrez percevoir un revenu d’intégration sociale. Si vous n’avez pas de logement actuellement, vous pouvez vous rendre au CPAS de la commune où vous résidez actuellement.

En plus de ce revenu, diverses aides pourraient vous être apportées, telles qu’une aide à la recherche d’un emploi ou d’une formation en fonction de vos expériences et objectifs. De même, une aide à la recherche d’un logement peut également vous être proposée.

Pour vous aider dans la recherche d’un logement, vous pouvez également consulter les sites d’agences immobilières sociales disponibles sur ce lien : https://www.jeminforme.be/logement-liens-utiles/ . Si vous êtes étudiant, plusieurs sites proposent des logements étudiants à des tarifs abordables.

Nous espérons que ces informations pourront vous être utiles. N’hésitez pas à revenir vers nous si vous avez d’autres questions ou besoins d’assistance.

Pour d’autres aides financières qui peuvent vous être accordée, rendez-vous ici :

https://mesdroitssociaux.inforjeunes.be/

Sélectionnez votre situation puis sur l’onglet « je galère financièrement »

Belle journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Ethan
4 mois il y a

Je voudrais prendre mon indépendance peut après mes 18ans en aménagement dans un kit ou un appartement a louer avec une coloc comment devrais-je m’y prendre ? Et qu’elles aident puis-je avoir ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Ethan
4 mois il y a

Bonjour Ethan,

Si vous êtes toujours étudiants après vos 18 ans, voici les aides possibles :

1. Vous pouvez déposer une demande de bourse auprès de la FWB entre juillet et octobre. En fonction de votre situation financière et familiale, cela pourrait vous permettre d’obtenir une réduction partielle ou totale du minerval ainsi qu’une aide financière ponctuelle. Vous pouvez effectuer votre demande via le lien suivant : https://allocations-etudes.cfwb.be/

2. Il est également possible de faire une demande d’aide sociale auprès du service social de l’université ou la haute école dans laquelle vous réalisez vos études. Suite à l’analyse de votre situation financière, ce service pourrait vous accorder une aide ponctuelle, annuelle, ainsi que des réductions pour l’achat de livres, syllabus, ou abonnement STIB, entre autres.

3. Une demande d’aide sociale auprès du CPAS de votre commune est une autre option. En fonction de votre situation financière et familiale, un revenu d’intégration ou d’autres formes d’aides sociales pourraient vous être accordés. Il est important de souligner que, généralement, l’objectif est l’insertion professionnelle des personnes bénéficiant du revenu d’intégration.

4. En tant qu’étudiant inscrit dans un parcours académique, vous aurez la possibilité d’occuper des jobs étudiants pour vous aider à financer vos études.

5. Enfin, la souscription à un prêt étudiant auprès d’une banque ou d’un courtier est une option à considérer. Cependant, gardez à l’esprit que c’est un crédit bancaire et que le remboursement sera supérieur au montant emprunté.

Vous trouverez un éventail d’aides aux études sur le site suivant : https://aides-etudes.cfwb.be/

Si vous bénéficiez d’allocations familiales plus élevées en ayant des frères et sœurs, vous pouvez demander à vos parents de vous les verser afin de conserver ce montant plus élevé. Si pas, vous pouvez tout à fait, à partir de vos 18ans, demander à votre caisse d’allocation familiale de recevoir ces allocations directement sur votre compte.

Si vous n’êtes plus étudiant après vos 18 ans, vous devez alors vous inscrire comme demandeur d’emploi aurpès d’Actiris ou du Forem en Wallonie et réaliser un stage d’insertion professionnelle de 360 jours. Ce stage ouvre vos droits aux allocations de chômage dans le cas où vous n’auriez pas trouvé d’emploi durant cette année. Durant ce stage, vous percevrez vos allocations familiales.

Vous trouverez toutes les informations sur ce stage via ce lien : https://www.jeminforme.be/stage-d-insertion-professionnelle/

Si vous éprouvez des difficultés financières, vous pouvez introduire une demande d’aide sociale auprès du CPAS de votre commune.

Belle journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Anonyme
4 mois il y a

Bonjour, je souhaite partir de chez mes parents. J’ai 18ans et j’aimerais habiter avec mon compagnon dans un studio. Mon compagnon ayant un emplois, est ce que j’ai droit à mes allocations familiales?
merci

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Anonyme
4 mois il y a

Bonjour Anonyme,

Si vous avez 18 ans et que vous êtes toujours étudiante, vous avez droit à vos allocations familiales.
Vous pourrez recevoir les allocations familiales vous-même dès que vous aurez changé de domicile. Il vous faudra un document officiel attestant que vous ne vivez plus chez vos parents (attestation de la police, déclaration de changement d’adresse à la commune).
Vous recevrez donc les allocations familiales au montant d’un premier enfant. Si vous avez des frères et sœurs, il est peut-être plus intéressant pour vous à demander que les allocations familiales continuent à être versées à l’un de vos parents qui vous la reversera ensuite, la somme sera plus élevée.

Cordialement,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Melanie
4 mois il y a

Bonjour, après une grosse dispute (7 ans de problèmes sans quasi un jour de paix) mon père m’a dit que j’avais 4 mois (mois manquants pour mes 18 ans) pour me débrouiller et trouver un endroit où rester psq je ne pourrai plus rester chez eux. Est ce que en 4 mois j’ai le temps d’avoir un endroit où m’installer? Par où commencer mes recherches? Aurai je une aide étant encore en secondaire? Endroit ou m’installer seule pour un prix raisonnable? Dois je exiger un aide à mes parents? Je suis complètement perdue par rapport à ça mais je veux vraiment aller au bout de ça toute seule pour montrer ma force et indépendance. Pouvez vous m’éclairer?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Melanie
4 mois il y a

Bonjour Melanie,

Même si vous êtes majeur, les parents ont toujours une obligation alimentaire tant que votre formation n’est pas achevée. Ce qui veut dire que vos parents doivent subvenir à vos besoins pendant toute la durée de vos études (qu’elles soient courtes ou longues) et même après, tant que vous ne trouvez pas un travail vous permettant de gagner décemment votre vie.
Cette obligation d’entretien consiste à vous héberger ou à vous payer un kot, vous entretenir directement ou via le versement d’une contribution alimentaire (alimentation, soins de santé, autres frais) et à vous offrir une formation adéquate.

Si vous ne vivez plus chez eux et que vous continuez vos études, vous êtes en droit de leur réclamer une contribution alimentaire (somme d’argent déterminée en fonction de leurs revenus) même si vous êtes majeur.
Soit ils décident de vous verser volontairement la contribution alimentaire qui vous permettra de subvenir à vos besoins soit ils refusent.
Il existe alors deux possibilités (en dehors de la possibilité que vous trouviez un job qui vous permette de subvenir à tout ou en partie à vos besoins) :

1) Obtenir une contribution alimentaire des parents (en fonction de leurs ressources financières) par l’intermédiaire d’un juge de la famille ;
2) Obtenir l’aide du CPAS par l’intermédiaire du revenu d’intégration (c’est une somme d’argent qui vous est versée tous les mois) ou une aide sociale ponctuelle.
Il ne faut pas oublier que faire une demande de contribution alimentaire est quand même une procédure en justice civile par laquelle vos parents peuvent être condamnés à payer une contribution alimentaire, ça n’améliore en général pas les relations. Ces deux possibilités peuvent se combiner. D’ailleurs, si vos parents ont les moyens de vous aider, le CPAS demandera toujours que vous faites valoir vos droits auprès d’eux.

Pour trouver un kot, voyez sur notre site https://www.jeminforme.be/trouver-un-kot/

Sachez par ailleurs que vous pourrez recevoir les allocations familiales vous-même dès que vous aurez changé de domicile. Il vous faudra un document officiel attestant que vous ne vivez plus chez vos parents (attestation de la police, déclaration de changement d’adresse à la commune).

Vous pouvez aussi obtenir une bourse d’étude de la FWB. La bourse d’étude est octroyée en fonction des revenus de l’étudiant s’il vit seul.
Lors de votre demande pour la bourse d’étude, vous devez bien préciser que votre situation a changé et que vous n’habitez plus chez vos parents parce que le montant de la bourse est normalement calculé sur les revenus des parents (mais comme vous n’habitez plus avec eux, il faut bien le préciser).

Les Universités et certaines Hautes écoles ont un service social où vous pouvez aussi obtenir une aide financière.

En résumé, les aides existent mais les démarches à accomplir ne sont pas toujours aisées. Il ne faut pas oublier que vous n’obtiendrez qu’une aide financière minimale pour vivre dignement, trouver un job est donc quasi indispensable. Vous pouvez passer à l’une de nos permanences pour obtenir de l’aide dans votre recherche de job.

Si vous êtes étudiant, un récapitulatif de toutes les aides est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles: https://aides-etudes.cfwb.be/aides/aides-financieres-et-avantages/

Si vous avez moins de 25 ans, même si vous changez de domicile, vous pouvez rester inscrit à la mutuelle de vos parents. Vous ne payerez aucune cotisation et recevrez directement le remboursement de vos soins de santé. Rendez-vous à votre bureau de mutuelle pour expliquer tous ces changements.

Bonnes recherches et bon courage,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Saha
5 mois il y a

Bonjour

Je perçois le RIS du CPAS.
Puis je loger mon frère chez moi sachant qu’il travaille.
Quel serait l impacte sur mon RIS.
MERCI

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Saha
5 mois il y a

Bonjour Saha,

Le CPAS détermine la catégorie à laquelle vous appartenez en fonction de votre situation personnelle et familiale. Autrement dit, en fonction des personnes avec lesquelles vous vivez.

Isolé.
Cohabitant.
Personne avec famille à charge.

En fonction de votre situation, le CPAS peut considérer que vous êtes en colocation avec votre frère et maintenir votre RIS en tant qu’isolé. Sinon, ils peuvent estimer que vous êtes en cohabitation avec votre frère et vous attribuer un RIS en tant que cohabitant. Cela dépend de la manière dont vous vivez ensemble, notamment en ce qui concerne la nourriture, les courses communes, l’espace dans le frigo, le partage du loyer et des charges, etc.

Nous vous conseillons d’aborder directement cette question avec votre assistante sociale afin de savoir si votre taux sera maintenu.

Belle journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

lou
5 mois il y a

Bonjour, j’ai 19 ans et j’aimerais partir de chez mes parents. Cependant, je poursuis encore des études, mes parents ayant un revenu « suffisant » je ne peux pas être boursière mais en en habitant seule pourrais-je bénéficier d’une aide ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  lou
5 mois il y a

Bonjour Lou,

Suite à votre déménagement et à votre nouvelle situation de vie en solo, plusieurs options d’aides s’offrent à vous :

– Nous vous conseillons de vous tourner vers le service social de votre haute école ou université. Même si vous n’êtes pas éligible à une bourse de la FWB, il est possible qu’ils puissent vous offrir une assistance partielle, comme une réduction sur les frais de scolarité ou une aide financière mensuelle. Ils peuvent aussi vous aider pour des dépenses spécifiques, comme l’achat de livres ou de fournitures scolaires.

– Nous vous recommandons également de faire une demande d’aide auprès du CPAS de votre commune. Bien que votre situation de logement soit encore en cours de clarification, l’idéal serait de faire votre demande lorsque vous serez domicilié seule. Le CPAS prendra également en compte les contributions éventuelles de vos parents à votre soutien financier.

– Étant donné votre changement de situation, pensez à déposer une nouvelle demande de bourse d’études auprès de la FWB pour l’année académique 2024-2025.

– Enfin, vous pouvez envisager de rechercher un emploi étudiant pour compléter vos ressources financières.

Belle journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Paco
5 mois il y a

Bonjour,
Je fais des recherches pour un ami à moi qui se trouve dans l’obligation de quitter son domicil familial pour cause de situation difficile. Je pensais que ce site était la solution à nos questionnements mais je me suis rendu compte qu’il s’agissait de legislation Belge or il est Français (et moi aussi). J’ai beaucoup de ma à trouver des informations sur quoi faire lorsque l’on veut couper les ponts avec ses parents en France. Sauriez vous m’aiguiller dans mes recherches, je commence à perdre espoir ?
Merci d’avance
Bonne soirée

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Paco
5 mois il y a

Bonjour Paco,

Un centre d’information jeunesse français pourra répondre à toutes vos questions : https://www.cidj.com/

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Val
6 mois il y a

Bonjour, je suis la maman d’une jeune fille de presque 20 ans, en 2ème année d’études supérieures. Je n’ai aucun problème avec elle. Elle bosse comme étudiante, étudie bien, est respectueuse… Elle a un copain depuis 5 ans. Il vient d’arrêter ses études pour travailler, et vient d’obtenir un appartement, qu’il va louer. Ma fille veut quitter le domicile pour aller habiter avec lui, bien que je ne sois pas d’accord. Je préfèrerais qu’elle termine ses études et mette de l’argent de côté. Mais elle est décidée. J’ai plusieurs questions: doit-elle changer son domicile? Si oui, aura-t-elle toujours droit aux allocations familiales? Pourrais-je la laisser domiciliée chez moi, même si elle habite chez lui? Peut-elle rester à ma charge à la mutuelle, ou doit-elle la prendre à son nom? Je sais que son papa et moi devrons lui verser de quoi subvenir à ses besoins, avec un montant que nous déterminerons tous les 3. Merci de votre aide.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Val
6 mois il y a

Bonjour Val,

En effet, en tant que parents vous êtes tenus de subvenir aux besoins de votre fille pendant toute la durée de ses études (qu’elles soient courtes ou longues) et même après, tant qu’elle ne trouve pas un travail lui permettant de gagner décemment sa vie.

Si votre fille va habiter chez son copain, elle peut tout à fait rester domiciliée chez vous. Dans ce cas, elle restera à votre charge au niveau des impôts.
Si elle se domicilie chez son copain, elle ne sera plus à votre charge fiscalement.

Concernant les allocations familiales, elle y aura droit jusqu’à ses 25 ans tant qu’elle aura un statut d’étudiante. Le fait qu’elle change de domicile n’aura pas d’impact sur les allocations familiales. Si elle n’habite plus chez vous, elle peut décider de demander à la caisse d’allocations familiales de lui verser directement à elle les allocations. Attention: si vous avez d’autres enfants, elle perdra son ordre utile et vous risquez de toucher moins d’allocations en tout. Si vous avez de bons rapports avec elle, il serait dans ce cas plus judicieux de continuer à toucher vous-mêmes les allocations familiales et lui verser le montant qui lui est dû.

Concernant la mutuelle, votre fille peut rester à votre charge jusqu’à ses 25 ans, même si elle ne vit plus chez vous.

Cordialement,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Noëmy
6 mois il y a

Je suis majeur et ma relation avec mes parents et très compliqué je ne parle plus à mes parent et je ne vis plus avec eu depuis peu. J’ai trouver un appartement sauf qu’il me faut une attestation d’hébergement et une fiche d’impôt de ma mère car je suis dessus mais elle ne veux pas me l’as donnée comment faire ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Noëmy
6 mois il y a

Bonjour Noëmy,

En tant que majeure, vous n’êtes plus soumise à l’autorité parentale et avez le libre choix de décider où vous pouvez vivre.

Par ailleurs, le fait de prendre son propre envol peut représenter plusieurs défis : logement, nourriture, etc. Si vous êtes toujours aux études, vos parents sont tenus de subvenir à vos besoins, dans les limites, bien entendu, de leurs possibilités.

Si vos parents refusent de subvenir à vos besoins, vous pouvez recourir à la médiation familiale ou au tribunal de la famille.

Dans la mesure du possible, vous devez privilégier les moyens pacifiques car il est toujours important de garder de bonnes relations avec ses parents.

Pour contacter un médiateur familial: https://conflicool.org/fr-be/

Pour saisir le Tribunal de la Famille de votre choix, en dernier recours si aucune solution à l’amiable n’est trouvée :
https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/comment-introduire-une-demande-devant-le-tribunal-de-la-famille
https://justice.belgium.be/fr/trouver_un_tribunal

Voici les adresses des bureaux d’aide juridique gratuits ou en partie: http://www.jeminforme.be/index.php/droits-citoyennete/bureaux-d-aide-juridique

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Papillon
7 mois il y a

Bonjour,ma fille va avoir 18 ans dans 2 semaines.Elle va a l’école et il lui reste 2 années de secondaires.Elle vivait chez son père depuis 2 ans.Elle s’est enfuie suite à de gros conflits et loge actuellement chez sa tante (mais qui ne veut pas la domicilié chez elle car ma fille a un lourd passé).La police a constaté que ma fille ne vivait plus chez son père et la comune entame une procédure de radiation.Ce qui veut dire qu’elle va perdre ses droits sociaux.Nous cherchons des solutions (via la police,le MADO,les comunes) mais personne ne sait nous aider!De plus, nous parents, allons perdre nos avantages fiscaux par rapport à notre fille.
A savoir que son père garde pour lui les allocations de sa fille.
Que faire?
Merci.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Papillon
7 mois il y a

Bonjour Papillon,

Pour les allocations, si elle a une adresse légale différente de celle de ses parents, elle peut demander qu’on les lui verse sur son compte.
Elle sera libre de décider de son lieu de vie dans 2 semaines, à 18 ans.
En revanche, il lui faudra absolument une adresse légale au plus vite sous peine de perdre une part de ses droits sociaux !

Votre fille devra, dans les toutes prochaines semaines, communiquer sa nouvelle adresse à son ancienne commune de résidence pour que la procédure de radiation puisse être interrompue. Ou confirmer qu’elle n’a jamais officiellement quitté son ancienne résidence, chez son père…
Si la radiation a effectivement été prononcée, elle peut être contestée : https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/comment-contester-une-decision-de-la-commune-concernant-une-domiciliation-ou-une-radiation

Si votre fille n’habite plus ni chez son père, ni chez vous, elle n’est plus à charge. Cela vous fera effectivement perdre un avantage fiscal puisque vous serez amené(s) à payer plus d’impôts.

Bonne chance,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Dorian
7 mois il y a

J’ai 18ans est mes parents ne sont pas d’accord que je part de chez eux car il sont persuadés que j’ai le droit de choisir que à mes 21 ans ont t’il raison ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Dorian
7 mois il y a

Bonjour Dorian,

A 18 ans, vous êtes majeurs. Cela signifie que vous avez le droit de quitter le domicile familial et de prendre votre indépendance.
Rien n’indique que vous devez attendre jusqu’à 21 ans.

Vous devrez toutefois pouvoir subvenir à vos besoins. Vous pouvez consulter cette page pour une vue d’ensemble de toutes les aides disponibles : https://aides-etudes.cfwb.be/aides/aides-financieres-et-avantages/

Sachez que vos parents sont censés subvenir à vos besoins pendant toute la durée de vos études (qu’elles soient courtes ou longues) et même après, tant que vous ne trouvez pas un travail vous permettant de gagner décemment votre vie (si vous quittez leur domicile, cela peut être de payer un kot, vous verser une contribution alimentaire (alimentation, soins de santé, autres frais), …).
Si vous ne vivez plus chez eux et que vous continuez vos études, vous êtes en droit de leur réclamer une contribution alimentaire (somme d’argent déterminée en fonction de leurs revenus) même si vous êtes majeur.
Soit ils décident de vous verser volontairement la contribution alimentaire qui vous permettra de subvenir à vos besoins soit ils refusent.

Cordialement,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Louis
7 mois il y a

Bonjours, j’ai 21 ans et je souhaite quitter mes parents dans pas longtemps j’aimerai savoir si cela et possible de les quitters le tout en continuant mes études ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Louis
7 mois il y a

Bonjour Louis,

Oui il est tout à fait possible de quitter vos parents tout en continuant vos études.
Vous devrez toutefois pouvoir subvenir à vos besoins.

Vos parents vous aideront-ils financièrement ?
Sachez que vos parents sont censés subvenir à vos besoins pendant toute la durée de vos études (qu’elles soient courtes ou longues) et même après, tant que vous ne trouvez pas un travail vous permettant de gagner décemment votre vie (si vous quittez leur domicile, cela peut être de payer un kot, vous verser une contribution alimentaire (alimentation, soins de santé, autres frais), …).
Si vous ne vivez plus chez eux et que vous continuez vos études, vous êtes en droit de leur réclamer une contribution alimentaire (somme d’argent déterminée en fonction de leurs revenus) même si vous êtes majeur.
Soit ils décident de vous verser volontairement la contribution alimentaire qui vous permettra de subvenir à vos besoins soit ils refusent.

Il existe alors deux possibilités (en dehors de la possibilité que vous trouviez un job qui vous permette de subvenir à tout ou en partie à vos besoins) :
– Obtenir une contribution alimentaire des parents (en fonction de leurs ressources financières) par l’intermédiaire d’un juge de la famille ;
– Obtenir l’aide du CPAS par l’intermédiaire du revenu d’intégration (c’est une somme d’argent qui vous est versée tous les mois) ou une aide sociale ponctuelle.

Il y a également d’autres aides possibles :

– Les jobs étudiant : tout en étudiant, vous pouvez trouver un job étudiant. Vous trouverez toutes les informations concernant la législation sur notre site. Ce job vous donnera des revenus supplémentaires mais si vous recevez une aide du CPAS, une partie du RIS vous sera enlevé. Le CPAS peut aussi vous demander de faire un job étudiant pour contribuer à votre financement.

– Les allocations familiales : si vous avez entre 18 et 25 ans et êtes toujours étudiant, vous pourrez recevoir les allocations familiales vous-même dès que vous aurez changé de domicile. Il vous faudra un document officiel attestant que vous ne vivez plus chez vos parents (attestation de la police, déclaration de changement d’adresse à la commune).
Vous recevrez donc les allocations familiales au montant d’un premier enfant. Si vous avez des frères et sœurs, il est peut-être plus intéressant pour vous à demander que les allocations familiales continuent à être versées à l’un de vos parents qui vous la reversera ensuite, la somme sera plus élevée.
Adressez-vous :
à FAMIRIS – Rue de Trèves, 70 à 1000 Bruxelles – 0800/35.950 (Bruxelles) https://famiris.brusselsinfo@famiris.brussels à FAMIWAL – 0800/13.008 (Wallonie) https://www.famiwal.beinfo@famiwal.be à FONS – 078/790.007 (Flandre) https://www.fons.be

– Les bourses d’études : vous pouvez aussi obtenir une bourse d’étude de la FWB. La bourse d’étude est octroyée en fonction des revenus de l’étudiant s’il vit seul. Lors de votre demande pour la bourse d’étude, vous devez bien préciser que votre situation a changé et que vous n’habitez plus chez vos parents parce que le montant de la bourse est normalement calculé sur les revenus des parents (mais comme vous n’habitez plus avec eux, il faut bien le préciser). Adressez-vous à la Fédération Wallonie-Bruxelles : plus d’infos sur les bourses d’études sur le site du Service des allocations d’études : http://www.allocations-etudes.cfwb.be.

Vous pouvez consulter cette page pour une vue d’ensemble de toutes les aides disponibles : https://aides-etudes.cfwb.be/aides/aides-financieres-et-avantages/

Cordialement,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

inconnu
7 mois il y a

Bonjour, je vis chez mes parents mais la situation fait que je ne plus y vivre car c’est un calvaire. J’ai 18ans et j’aimerai allez vivre chez les parents de mon copain le temps de trouver un job et de prendre mon propre logement. On-t-il le droit de m’empêcher d’aller y vivre ? On-t-il le droit de venir me rechercher chez les parents de mon copain ? Comment faire pour que j’ai plus rien avoir avec eux ? dois-je déposer une main courante ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  inconnu
7 mois il y a

Bonjour Inconnu,

« On-t-il le droit de m’empêcher d’aller y vivre ?  »

Non, vous êtes majeur

« On-t-il le droit de venir me rechercher chez les parents de mon copain ? »

Oui, mais vous n’êtes pas tenu de les suivre.

« Dois-je déposer une main courante ? »

Non, il vous faut rétablir le dialogue.

Vous pouvez vous rendre dans une MADO :
http://www.eadaptation.aidealajeunesse.cfwb.be/sadgaj.aspx (entrez « MADO » en mot clé dans le premier champ de recherche) La MADO est un lieu d’accueil, d’écoute, d’information, de conseil et d’orientation. Sa fonction principale est de réunir en un seul lieu les compétences de professionnels de champs diversifiés, afin d’être un relais efficace pour l’adolescent, sa famille et ses proches.
L’accès est gratuit, anonyme, avec ou sans rendez-vous préalable pour les jeunes.
La prise en charge peut être individuelle (accueil, écoute, orientation…) ou collective (groupes de parole, ateliers d’expression, séances d’infos…).
Différents sujets peuvent y être abordés : relation familiale, scolarité, emploi, formation, questions juridiques et administratives, difficultés financières, logement, vie affective, harcèlement, dépendance, santé… Vous y êtes la bienvenu avec vos parents. L’équipe sur place vous aidera et un soutien psychologique est garanti si vous en éprouvez le besoin.

Vous pouvez aussi essayer de contacter un médiateur familial pour tenter d’apaiser les tensions: https://conflicool.org/fr-be/ Si les choses ne s’arrangent pas, vous pouvez saisir le Tribunal de la Famille de votre choix, en dernier recours si aucune solution à l’amiable n’es trouvée :

https://www.droitsquotidiens.be/fr/question/comment-introduire-une-demande-devant-le-tribunal-de-la-famille
https://justice.belgium.be/fr/trouver_un_tribunal

Voici les adresses des bureaux d’aide juridique gratuits ou en partie: http://www.jeminforme.be/index.php/droits-citoyennete/bureaux-d-aide-juridique

N’hésitez pas à demander de l’aide financière au CPAS de votre commune de résidence. Et sachez que même si vous ne vivez plus chez vos parents, ils ont toujours une obligation alimentaire envers vous jusqu’à ce que vous puissiez subvenir vous-même à vos besoins. Vous pourrez aussi recevoir vous-mêmes vos allocations familiales en faisant la demande directement à votre caisse d’allocations familiales.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Léo
7 mois il y a

Bonjour, ma question est : je suis domicilier chez mes parents en Flandre. Mais j’habite chez les parents de ma compagne qui eux habitent en Wallonie. Et j’aimerais m’inscrire au Forem. Je suis sortant de secondaire depuis juin 2023. J’ai 20 ans. J’aimerais savoir si je me domicilie en Wallonie chez ma compagne. Est-ce que je pourrais avoir mes allocations familiales moi-même ou est ce que mes parents les perdront?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Léo
7 mois il y a

Bonjour Léo,

Pour vous inscrire au Forem, il vous faudra obligatoirement une adresse légale en Wallonie, ce qui n’est pas votre cas pour le moment. Rendez-vous dans la commune où vous souhaiteriez vivre pour entamer cette démarche.

Vos parents ne perdront pas les allocations si vous devenez demandeur d’emploi. En effet, ce statut vous permet de maintenir tous vos droits sociaux, y compris les allocations familiales.
Depuis que vous avez 18 ans, vous pouvez faire une demande afin que vos allocations familiales soient directement versées sur votre compte.

Ce site vous permettra de vous renseigner sur vos droits sociaux en Wallonie :
https://mesdroitssociaux.be/

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Janna
9 mois il y a

Bonjours j ai 19 ans et j ai une très très mauvaise complicité avec mes parents et ma sœur cela dure des années chez moi c une horreur j ai l impression d être dans une prison j ai le droit de rien faire en me laisse même pas chercher un emploi jsuis tjr dans ma chambre et cv de plus en plus maal j aimerais comment faire pour partir de chez moi et au plus vite sinon c la dépression total je vie un cauchemar…

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Janna
9 mois il y a

Bonjour Janna,
Depuis que vous avez 18 ans, vous êtes libre d’aller habiter où bon vous semble.
Voici différentes pistes si vous êtes en recherche de logement :
https://www.jeminforme.be/trouver-un-kot/
Bien que vos parents soient en obligation de subvenir à vos besoins (devoir parental) jusqu’à ce que votre situation soit stable et vos revenus suffisants, n’hésitez pas à chercher un soutien financier, que ce soit un coup de pouce ou une aide financière plus importante :
https://mesdroitssociaux.be/ (cliquez sur votre situation et ensuite, sur l’onglet « je galère financièrement »)
Pensez également à visiter une MADO :
http://www.eadaptation.aidealajeunesse.cfwb.be/sadgaj.aspx (entrez « MADO » en mot clé dans le premier champ de recherche)
La MADO est un lieu d’accueil, d’écoute, d’information, de conseil et d’orientation. Sa fonction principale est de réunir en un seul lieu les compétences de professionnels de champs diversifiés, afin d’être un relais efficace pour l’adolescent, sa famille et ses proches.
L’accès est gratuit, anonyme, avec ou sans rendez-vous préalable pour les jeunes.
La prise en charge peut être individuelle (accueil, écoute, orientation…) ou collective (groupes de parole, ateliers d’expression, séances d’infos…).
Différents sujets peuvent y être abordés : relation familiale, scolarité, emploi, formation, questions juridiques et administratives, difficultés financières, logement, vie affective, harcèlement, dépendance, santé…
Vous y êtes le bienvenu, vos parents et votre soeur également. L’équipe sur place vous aidera et un soutien psychologique est garanti si vous en éprouvez le besoin.

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Personne
9 mois il y a

Bonjour,
 J’ai 17 ans et je souhaite m’enfuir du domicile familial à mes 18 ans. Je suis victime de violences par mes parents et je crains de finir par être tuée après un de leur nombreux passage à tabac. Je tiens à le préciser je ne souhaite pas mener des procédures judiciaires contre eux. Voici ma question : est-il possible de faire les démarches le plus rapidement possible et le plus discrètement possible sans que mes parents ne le sachent ? Ou y’a-t-il un autre moyen pour faire sans débuter des procédures judiciaires ? Si mes parents apprennent ce que je m’apprête à faire je risque gros. 
Merci d’avance

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Personne
9 mois il y a

Bonjour, Personne.

A 17 ans, vous êtes encore soumise à l’autorité parentale. Tout ce qui concerne votre vie est sous la responsabilité des parents, car la loi vous considère encore comme une personne incapable. Vous n’avez donc pas encore le droit de quitter vos parents et de vivre ailleurs, pour tenter de vous libérer de l’autorité parentale.

Quand vous aurez 18 ans, vous pourrez quitter le domicile familial à tout moment sans demander l’autorisation de vos parents, car à 18 ans, on devient majeur.

Etant donné que vous mentionnez une situation de violence, vous pouvez faire appel à une aide extérieure. Par exemple, vous pouvez contacter le Centre PMS de votre école pour lui faire part de votre situation.

Vous pouvez aussi contacter le Service SOS-Enfants proche de votre lieu de résidence, pour demander de l’aide : https://www.one.be/public/grossesse/maltraitance/equipes-sos-enfants/. SOS-Enfants est un service spécialisé, qui dépend de l’ONE, ouvert à toute personne concernée directement ou indirectement par une situation critique d’un enfant de moins de 18 ans.

Vous pouvez également contacter une maison de l’adolescent (MADO) de votre localité. Les maisons de l’Adolescent accueillent les jeunes âgés de 11 à 22 ans mais aussi les parents et les familles qui rencontrent des difficultés dans l’accompagnement des adolescents. Vous pouvez trouver une maison de l’adolescent proche de la résidence de l’enfant en cliquant sur le lien ci-dessous, et en tapant le mot MADO dans l’onglet « Type de Service » ou dans l’onglet « Nom du service / Matricule » : http://www.eadaptation.aidealajeunesse.cfwb.be/sadgaj.aspx

N’hésitez pas non plus à contacter le Service de l’Aide à la Jeunesse (SAJ) pour demander de l’aide. Les adresses des SAJ de Bruxelles et Wallonie se trouvent sur le site de la Fédération Wallonie Bruxelles-Aide à la jeunesse : http://www.aidealajeunesse.cfwb.be/index.php?id=359

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

angelika
10 mois il y a

bonjour
j’ai 17 ans et j’ai des conflits avec ma famille j’aimerais partir à mes 18 ans mais je sais pas comment faire par où commencer
comment trouver un logement directement

Je m informe
Administrateur
Répondre à  angelika
10 mois il y a

Bonjour Angelika,

Pour chercher un logement, vous pouvez consulter différents sites.
Pour trouver un kot, voyez sur notre site https://www.jeminforme.be/trouver-un-kot/
Louer un kot étudiant : à quoi faire attention avant la location : voyez sur notre site https://www.jeminforme.be/louer-un-kot-etudiant-a-bruxelles/

Pour changer de domicile, vous devrez aller à l’administration communale pour signaler votre changement d’adresse. N’oubliez pas de donner votre nouvelle adresse à votre école, mutuelle, service des bourses d’études (si vous avez fait une demande), à votre employeur si vous faites un job étudiant, à la société de transport public si vous avez un abonnement, à votre banque, etc.

Nous vous invitons à contacter le C.P.A.S. de votre commmune pour vous renseigner davantage.

Cordialement,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Gabriella
10 mois il y a

Jai des problemes a la maison et jaimerai y partir car mentalement je ne suis pas bien chez moi. mais sans pourtant enlever mon adresse de domiciliation.

Mais resider autre part dans un studio ou un kot car en Septembre je reprend mes etudes

Pourrais je beneficier du cpas ? Et de quelle maniere? Et si ils acceptent de maider vont til
Me payer en tant que habitant seule qui est en charge de son loyer du lieu ou je reside ou vont til me payer la meme Somme que quand jetais chez mes parents?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Gabriella
10 mois il y a

Bonjour, Gabriella.

Généralement, quand vous êtes en kot et vous domiciliez chez vos parents, le CPAS va d’abord vous demander de demander de l’aide financière à vos parents. S’il estime que cela peut détériorer les relations familiales, il peut décider de vous accorder de l’aide.

Certains CPAS accordent de l’aide au taux de cohabitant (taux moins favorable) pour les jeunes vivant en kot mais domiciliés chez les parents, mais d’autres appliquent le taux isolé (plus favorable).

Dans tous les cas, si le taux de cohabitant vous est appliqué, vous pourriez contester la décision du CPAS auprès du Tribunal du travail.

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Labeautyyqueen
10 mois il y a

Bonjour,

J’ai 19 ans j’aurais 20 ans dans 3 mois.
Sa fais 5 mois je suis pas chez mes parents car j’ai des conflits avec eux sa fais déjà 1 année que sa dure. Même à l’école l’année passer on m’a trouver un psychologue car sa n’allait vraiment pas mentalement. La maison était devenue un horeur mentalement pour moi. Toute l’année scolaire j’étais en dépression et j’ai perdu toute espoir de m’en sortir. Donc y’a 5 mois j’ai quitter la maison pour aller chez ma copine qui m’a proposer de rester chez elle. Je ne voulais pas arriver au stade de aller vivre seule mais je ne peux pas rester chez ma copine éternellement. Depuis septembre l’année passer après avoir reçu mon diplôme secondaire je travaille en tant que travailleur intérim. Donc je survenais à mes besoin à ces temps là. Toutes mes lettres arrivent chez moi à la maison chez ma mère mais sa fais 5 mois je suis pas retourner là bas car les tention sont vraiment très tendu.

Pensee vu que je pourrais demander d’aide au cpas pour trouver un endroit où rester?
( je précise que j’ai déjà eu part au cpas au paravant) quand j’avais mes 18 ans j’ai eu droit au cpas car toute ma famille est aussi au cpas depuis des années. Mais depuis que j’avais commencer à travailler en septembre je ne me suis plus réinscrit.

Quels sont les options qui se présentent à moi s’il vous plaît?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Labeautyyqueen
10 mois il y a

Bonjour Labeautyyqueen,

Depuis que vous avez obtenu votre CESS, vous pouvez entamer un stage d’insertion et percevoir des allocations d’insertion. Durant ce stage, vous pouvez bien entendu continuer à travailler en Interim.

Puisque vous avez droit aux allocations d’insertion (ou peut-être aux allocations de chômage si vous avez déjà presté 312 jours au cours des 21 derniers mois en Interim), vous ne pourrez pas demander de l’aide du CPAS.

En ce qui concerne le logement, les agences immobilières sociales sont là pour vous.

Bruxelles : https://www.fedais.be/liste-des-ais-membres
Wallonie : https://www.uwais.be/contactez-une-ais/

Une fois que vous avez trouvé un logement, vous pourrez faire votre changement d’adresse en contactant le service population de votre nouvelle commune.

Pour rétablir le dialogue avec vos parents, pensez à contacter les maisons de l’adolescent : vous y êtes la bienvenue ainsi que vos parents :
http://www.eadaptation.aidealajeunesse.cfwb.be/sadgaj.aspx (entrez « MADO » en mot clé dans le premier champ de recherche)
La MADO est un lieu d’accueil, d’écoute, d’information, de conseil et d’orientation. Sa fonction principale est de réunir en un seul lieu les compétences de professionnels de champs diversifiés, afin d’être un relais efficace pour l’adolescent, sa famille et ses proches.
L’accès est gratuit, anonyme, avec ou sans rendez-vous préalable pour les jeunes.
La prise en charge peut être individuelle (accueil, écoute, orientation…) ou collective (groupes de parole, ateliers d’expression, séances d’infos…).
Différents sujets peuvent y être abordés : relation familiale, scolarité, emploi, formation, questions juridiques et administratives, difficultés financières, logement, vie affective, harcèlement, dépendance, santé…
C’est également auprès des maisons de l’adolescent que vous trouverez le soutien psychologique si vous en éprouvez le besoin.
Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Labeautyyqueen
Répondre à  Je m informe
10 mois il y a

Bonjour,

J’ai oublié de mentionner que je compte recommencer les cours en septembre. En ce moment je suis domicilié à Schaerbeek mais je suis intéressé par une université à Luxembourg. Et je compte m’inscrire là bas. Donc aurait je l’aide du cpas? Pour m’aider à quitter le domicile et financièrement? Devrai-je contacter le
Cpas de Luxembourg (arlon) ou bien celui où je suis domiciliée?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Labeautyyqueen
10 mois il y a

Bonjour Labeautyyqueen,

Le CPAS de référence auquel vous devez faire appel est toujours celui de votre adresse de domiciliation c’est-à-dire votre adresse légale. vous pouvez constituer un dossier auprès du CPAS de Schaerbeek qui transmettra automatiquement le dossier au CPAS de votre future adresse légale, si jamais vous décidez de changer d’adresse.

Sachez que si vous avez deux adresses différentes, l’une légale à Schaerbeek et l’autre « de résidence » à Arlon , les deux CPAS se renverront la balle, refusant chacun de vous indemniser. Il convient donc de mentir si vous ne voulez pas être convoquée par le CPAS de Schaerbeek alors que vous résidez à Arlon…

Cette situation est parfaitement légale mais le CPAS ne la reconnaît pas. Pour eux, votre adresse légale doit être la même que votre adresse de résidence.

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Lea
11 mois il y a

Bonjour ,
J’ai 18 ans j’aimerais partir vivre chez les parents de mon copain ( qui sont bien évidemment d’accord) , je serais en alternance pour mes études ,mon père versé une pension alimentaire pour ma soeur et moi a ma mère , je voudrais savoir je pouvais avoir d’autre aide ou pas

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Lea
10 mois il y a

Bonjour Léa,
Lorsque vous atteignez vos 18 ans, l’obligation d’entretien et d’éducation ne se termine pas à votre majorité et votre parent qui payait une contribution alimentaire doit continuer à la payer au parent qui continue à subvenir à vos besoins, et ce jusqu’au moment où vous pourrez subvenir à vos besoins sans leur aide.
Si vous vivez chez l’un de vos parents, votre autre parent ne peut pas décider seul de vous verser directement le paiement de la contribution alimentaire, même si vous avez 18 ans. Il doit obtenir l’accord de l’autre parent. Afin d’éviter tout éventuel problème, il est conseillé de faire homologuer cette décision par le tribunal de la famille. En revanche, si vous vous domiciliez ailleurs, votre père peut décider de vous verser directement votre pension alimentaire.
En cas de changement d’adresse légale, vous pouvez demander à votre caisse d’allocation familiale de directement vous verser les allocations sur votre compte.
En tant qu’étudiante en alternance, que vous ayez un stage obligatoire ou pas, vous pouvez prétendre à un job étudiant, source de revenus non négligeable :
Voici les limites pour l’IFAPME, l’EFP ou le CEFA :
– Pas sur votre lieu de stage
– Pas quand vous avez cours ou stage
– Pas si vous bénéficiez d’une allocation de chômage, sauf dérogation obtenue pour reprise d’études accordée par Actiris ou le Forem.
Pensez également à l’intervention majorée de votre Mutuelle (si vous changez d’adresse légale) Vous devrez posséder votre propre mutuelle et, sur base de preuves de revenus, obtenir le statut BIM. Il permet d’accéder aux services de soins de santé à des prix très démocratiques.
Avant de faire appel au CPAS de votre commune de résidence, vous devez d’abord faire valoir vos droits au chômage. Ce n’est que si vous n’avez droit à rien de la part du chômage que vous pourrez solliciter le CPAS de votre commune de résidence si jamais vos revenus sont insuffisants.
Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Lisa
11 mois il y a

J’ai 17 ans j’aimerais prendre mon indépendance à 18 ans car pour moi il est difficile de grandir dans l’environnement qui vous a rendu malade aujourd’hui l’es relation avec ma famille sont normaux mais il y’a toujours ce truc qui me dis que je ne veux plus vivre avec eux dû à ce que j’ai vécu étant enfant ( père violent)
J’ai tout perdu ma confiance mon estime je n’ai pas reçu l’affection dont j’avais besoins étant jeune c’est pour cela que je veux quitter mon domicile et vivre à mes depant est ce que cela est une bonne raison selon le cpas pour pouvoir quitter mon domicile familial ?
Et est ce que j’ai le droit de quitter mon domicile familial à 18ans même mes mes tuteur légaux ne sont pas d’accord ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Lisa
11 mois il y a

Bonjour Lisa,

C’est effectivement une bonne raison pour quitter le domicile familial. A 18 ans, vous aurez parfaitement le droit d’aller vivre où vous le souhaitez que vous obteniez l’accord de vos parents ou non.

Vos parents auront toujours un devoir parental envers vous jusqu’à ce que vous ayez des revenus stables.
De plus, n’oubliez pas que dès 18 ans, lorsque votre adresse légale est différente de celle de vos parents, vous pourrez demander à votre caisse d’allocations familiales qu’elle vous verse les allocations directement sur votre compte. Les allocations seront maintenues tant que vous êtes demandeuse d’emploi ou étudiante (inscrite à un établissement d’études reconnu et de plein exercice)

Si vous vous retrouvez sans ressources, n’hésitez pas à rentrer en contact avec le CPAS de votre commune de résidence, ils sont là pour vous aider et vous donner un RIS (revenu d’intégration sociale) ou une aide sociale le cas échéant.

Pour le logement, pensez aux agences immobilières sociales ou au service logement du CPAS de votre commune de résidence.

Bruxelles : https://www.fedais.be/liste-des-ais-membres
Wallonie : https://www.uwais.be/contactez-une-ais/

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Cookie au chocolat
11 mois il y a

Bonjour,
Mon fils a 22 ans. Il a entamé des études supérieures en septembre 2021 et septembre 2022. Deux années où il a abandonné en janvier. La condition était qu’il travaille en job étudiant, se bouge. Il n’a aucune motivation, aucun investissement, passe ses journées (plutôt ses nuits entre cannabis en quantité élevée et pc). Il était engagé comme étudiant mais absences répétitives donc il a perdu le job et ne fait aucune démarche pour en trouver un autre. Nos conditions étaient de travailler comme étudiant jusqu’à fin août ; s’inscrire au forem et aussi ifapme(ifapme c’est lui qui demande pour faire une formation). Au final : zéro job étudiant et aucune démarche pour en trouver un. Il vivote et ne fait rien. En tant que parents, nous essayons de lui fixer des limites mais il ne les respecte pas. Tout lui est dû sans aucun devoir. Il va sûrement végéter juillet août à nos crochets(il ne reçoit aucun argent de poche car logé nourri blanchi et l’argent part dans la beuh qu’il fume dans notre maison !). Normalement il doit s’inscrire au forem en septembre (septembre car à la base il avait job étudiant !) et ifapme(si ce n’est pas encore de la poudre aux yeux comme le reste). Nous avons été très patients, très compréhensifs mais là il est invivable. Il ne respecte rien ni personne, prend ma voiture sans mon accord, fume dans sa chambre, il peut être violent en paroles et parfois physiquement (quand on tient tête style je reprends mes clefs de voiture cad quand on applique les sanctions). Nous désirons qu’il réagisse mais en fixant une limite dans le temps. Septembre forem ifapme et assidu à cette formation. Sinon c’est dehors. Évidemment aucun revenu car stage insertion de 1an (il va de soi que s’il est assidu pour sa formation, il aura une contribution financière du lieu de stage et en étant respectueux peut prendre le temps pour prendre son envol: indépendance financière /logement /travail etc). Je voudrais savoir quels sont nos droits s’il ne s’inscrit pas forem ou pas assidu ifapme. Je sais que tant qu’il n’a pas de revenu nous devons contribuer à ses besoins mais si on est face à un jeune qui ne fout rien du tout, ça peut durer des années en vivant chez nous et en faisant sa loi!
Je tiens à dire que j’aime beaucoup mon fils (peut être trop même) et que ça me déchire d’entamer des démarches. Ma seule volonté est qu’il prenne conscience que la vie ce n’est pas la beuh pc et se croire tout permis. J’ai dialogué des heures avec lui pour au final un échec total.
Enfin, il refuse totalement un suivi psychologique tant pour sa dépendance que son mode de vie. Il voit un psychiatre suite à une bouffée délirante liée à une consommation excessive de cannabis. Il est majeur et ment au médecin ( pas de conso, prend le traitement etc).
Je voudrais connaître nos droits et nos obligations.
Je vais essayer de voir son médecin mais étant majeur c’est secret médical. De plus on ne peut obliger quelqu’un à se sevrer ! Sauf si l’état psychiatrique /psychologique demande une mesure de protection (ce que je ne souhaite pas car vivre un délire psychotique est lourd pour la personne et son entourage).
Désolée pour mon texte très long mais la situation est complexe.
Je vous remercie d’avance

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Cookie au chocolat
11 mois il y a

Bonjour Cookie au chocolat,

Nous comprenons parfaitement la situation pénible que vous vivez.

Votre fils est un NEET. Cela désigne un jeune entre 18 et 25 ans ni en formation, ni aux études, ni à l’emploi. Et souvent ni au Forem, ni au CPAS. Il est donc « hors radar ».
Votre fils n’est pas seul dans son cas : entre 18 et 25 ans, 24% des jeunes sont dans son cas en Wallonie, 18% à Bruxelles et 13% en Flandre.

Des équipes de professionnels sont habilités à s’en occuper. Soit en groupe, soit en entretien individuel, soit les deux.

Nous vous renvoyons à la lecture attentive de ces pages :

https://nicetoneetyou.be/
https://www.odysseeasbl.be/

Pour les jeunes qui présentent une démotivation générale, Le Service citoyen propose des voyages en groupe. En général, cela donne de bons résultats et au retour, votre fils pourrait récupérer cette volonté d’avancer dans la vie qu’il a perdue à présent.

https://service-citoyen.be/

Une fois pris en charge par ce genre de structure, il pourra se reconstruire autour d’un projet. Cette étape préalable (indispensable) lui permettra de se remotiver pour un projet de formation, d’études ou de travail.

Il pourra faire appel aux professionnels des missions locales. Les missions locales peuvent l’aider à définir un projet de formation ou de travail. En Wallonie, il s’agit des MIRE.
https://emploi.wallonie.be/home/creation-demploi/missions-regionales.html
En ce qui concerne les formations, il peut se rendre à une permanence INFOR-JEUNES pour qu’on l’aide dans sa recherche : https://inforjeunes.be/centre/
Sur ce lien est repris différentes formations possibles : https://www.leforem.be/citoyens/formations-forem.html
Il existe aussi des services d’orientation qui l’aideront à trouver sa voie : https://portail.siep.be/orientation
Nous vous conseillons également de prendre contact avec les Maisons de l’adolescent.
http://www.eadaptation.aidealajeunesse.cfwb.be/sadgaj.aspx (entrez « MADO » en mot clé dans le premier champ de recherche)
La MADO est un lieu d’accueil, d’écoute, d’information, de conseil et d’orientation. Sa fonction principale est de réunir en un seul lieu les compétences de professionnels de champs diversifiés, afin d’être un relais efficace pour l’adolescent, sa famille et ses proches.
L’accès est gratuit, anonyme, avec ou sans rendez-vous préalable pour les jeunes.
La prise en charge peut être individuelle (accueil, écoute, orientation…) ou collective (groupes de parole, ateliers d’expression, séances d’infos…).
Différents sujets peuvent y être abordés : relation familiale, scolarité, emploi, formation, questions juridiques et administratives, difficultés financières, logement, vie affective, harcèlement, dépendance, santé…
Votre fils y sera le bienvenu, ses parents également. L’équipe sur place vous aidera notamment à rétablir le dialogue entre vous.

Pour le logement, sachez que l’expulsion de l’enfant majeur est possible, mais seulement lorsque les parents n’ont plus d’obligations envers lui. C’est cette condition qui détermine s’il est possible de recourir à l’expulsion ou non. Tant que votre fils n’a pas de revenus stable et régulier, vous ne pouvez malheureusement pas faire grand-chose.
Même si cela peut paraître difficilement concevable, nous vous faisons savoir qu’il est toujours possible de porter plainte auprès de la police concernant les menaces verbales et/ou physiques que vous subissez.
Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Gucci
1 année il y a

Bonjour, je viens d’être majeur, je ne vais plus à l’école, j’aimerais reprendre ma scolarité. Mais ça ne va plus du tout chez moi. J’aimerai prendre mon indépendance, mon chez moi mais je n’ai aucune aide extérieur. pourriez-vous vous me conseillé ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Gucci
1 année il y a

Bonjour, Gucci.

Prendre son envol ou son autonomie vis-à-vis des parents est parfois source de difficultés surtout financiaires.

Néanmoins, en tant que majeur, vous pouvez envisager la possibilité d’occuper un job étudiant pour subvenir à vos besoins.

Si vous êtes aux études et vous domiciliez ailleurs qu’au domicile familial, vous pouvez demander à votre caisse d’allocations familiales de vous verser vous-même vos allocations jusqu’à votre 25e anniversaire.

Vous avez aussi la possibilité de demander une bourse d’études (allocations d’études) auprès de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Vous pouvez aussi demander l’aide du CPAS.

Enfin, n’oubliez pas que tant que vous êtes aux études, vos parents sont obligés de vous soutenir financièrement.

Pour plus de détails sur les aides financières auxquelles vous pourriez prétendre, voir notre site : https://www.jeminforme.be/quitter-ses-parents-apres-18-ans/ et celui spécifique de la Fédération Wallonie-Bruxelles : https://aides-etudes.cfwb.be/aides/aides-financieres-et-avantages/

Bien à vous

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Anne
1 année il y a

Bonjour j’ai 18 ans j’aimerais quitter mes parents mais je voudrais savoir lorsque je vais commencer les démarches est-ce qu’il seront au courant ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Anne
1 année il y a

Bonjour Anne,

Oui, vos parents seront au courant. En quittant le domicile familial et en ayant une adresse légale différente de celle de vos parents, sachez que vous ne serez plus considérée comme étant à charge de vos parents. Ils vont donc perdre un avantage fiscal et seront mis au courant par le SPF Finances.

Comme vous ne serez plus à charge, vous devrez vous inscrire à votre propre mutuelle. La mutuelle de vos parents prendra en compte le changement et vos parents seront avertis.

En quittant le domicile de vos parents, si vous en faites la demande, vous percevrez vous-même vos allocations familiales. Vos parents détecteront rapidement qu’ils ne perçoivent plus eux même vos allocations familiales.

Vos parents seront donc au courant rapidement. Nous vous conseillons la transparence. Et le dialogue direct plutôt que d’essayer de cacher des informations.
D’autant plus qu’à 18 ans, étant majeure, vous n’avez plus besoin de demander leur permission au préalable pour pouvoir quitter le domicile familial.

Bonne journée,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Theo
1 année il y a

Bonsoir,

Actuellement âgé de 18 ans, étudiant en BTS et vivant chez mes parents. Je souhaiterai prendre mon indépendance. Je n’ai jamais eu de bourse car je suis rattaché fiscalement à mes parents.
J’aimerai savoir si je quitte le domicile: est ce que j’aurai le droit au bourse étudiante ?

Merci de votre réponse.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Theo
1 année il y a

Bonjour Théo,

Nous sommes un centre d’information belge et nous ne sommes compétents que pour la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Si vous résidez en France, veuillez contacter le CIDJ : https://www.cidj.com/

En revanche, si vous comptez vous installer sur le sol belge, vous pourriez entamer les démarches pour obtenir une bourse d’études. Votre résidence doit être établie au 31 octobre 2023.
La bourse d’étude est octroyée en fonction des revenus de l’étudiant s’il vit seul.
Lors de votre demande pour la bourse d’étude, vous devez bien préciser que votre situation a changé et que vous n’habitez plus chez vos parents parce que le montant de la bourse est normalement calculé sur les revenus des parents (mais comme vous n’habitez plus avec eux, il faut bien le préciser).
Pour l’enseignement secondaire et l’enseignement supérieur, le formulaire est à envoyer du 1er juillet au 31 octobre.
Adressez-vous à la Fédération Wallonie-Bruxelles : plus d’infos sur les bourses d’études sur le site du Service des allocations d’études : http://www.allocations-etudes.cfwb.be.

Bonne journée.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Jeini
1 année il y a

J’ai actuellement 18 ans, je suis en terminale , je souhaite quitter le domicile de ma mère pour mes études supérieur mais je n’ai pas encore de revenue. Je n’ai toujours pas de réponse pour mes demande d’école….Quel démarche dois-je faire ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Jeini
1 année il y a

Bonjour Jeini,
Vous poursuivrez des études après votre terminale ce qui vous permet de maintenir votre statut étudiant.
Voici des adresses utiles pour votre futur emploi et vous assurer un revenu :
https://www.jeminforme.be/job-etudiant-sites-de-recherche-utiles/
Vous pouvez quitter vos parents puisque vous êtes majeure.
Il existe des logements sociaux pour les étudiants, leur permettant de se loger à des prix raisonnables. En Wallonie, ces logements sont gérés par toutes les Agences immobilières sociales alors qu’à Bruxelles, il existe une agence spéciale pour les étudiants (l’Agence Immobilière Sociale Étudiante) Pensez également au logement intergénérationnel : https://www.1toit2ages.be/ qui vous offre des loyers modiques.
L’étudiant qui souhaite s’inscrire dans un établissement d’enseignement supérieur doit suivre la procédure détaillée dans le Règlement des études propre à l’établissement choisi. Nous vous encourageons à aller les lire pour plus d’informations. Il y a certainement matière à vous rassurer quant aux délais qui vous semblent long.
N’hésitez pas à vous rendre sur le site de la FWB https://aides-etudes.cfwb.be/ qui liste toutes les aides prévues pour les étudiants (financières, matérielles,…)

Bonne journée.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Lucas
1 année il y a

Bonjour, je suis pour le moment en formation en alternance à l’ifapme et je perçois +ou- 550€ par mois, des circonstances familiales font que je ne me sens plus bien chez moi et que j’ai besoin de partir de la, je voudrai savoir si j’ai le droit à des aides financières et si oui ou dois-je m’adresser pour celle-ci, bien à vous.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Lucas
1 année il y a

Bonjour, Lucas.

Si vous êtes dans le besoin, veuillez contacter le CPAS de votre commune de résidence pour voir dans quelle mesure une aide pourrait vous être accordée, en complément de ce que vous gagnez déjà.

N’hésitez pas non plus à vous renseigner auprès du service social de votre école au sujet des aides internes ou externes auxquelles vous pourriez prétendre.

Bien à vous.

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Maman désespérée
1 année il y a

Bonjour,
j’aimerai savoir si je dois prévenir la police que mon fils de 22 ans qui travaille à quitter le domicile familial. Pour éviter tout problème en cas de soucis ? Merci à vous

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Maman désespérée
1 année il y a

Bonjour, Maman désespérée.

Vous pouvez prévenir la police, mais sachez qu’après l’âge de 18 ans, un jeune peut quitter le domicile familial avec ou sans le consentement des parents.

S’il commet des infractions ou s’il cause du tort à autrui, il est le seul responsable.

Bien à vous.

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Cloe
1 année il y a

Mon enfant quitte mon domicile va recevoir ses allocations familiales Agee de 19 ans va toujours a l ecole est ce qui peut rester sur la mutuelle des parents

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Cloe
1 année il y a

Bonjour, Cloé.

Jusqu’à son 25e anniversaire, un enfant est généralement rattaché à la mutuelle de ses parents s’il est aux études, même s’il ne vit plus avec ses parents.

Par contre, un enfant ne pourrait plus être considéré comme un enfant à charge au sens des impôts, si son domicile légal est différent de celui des parents. Les parents d’un tel enfant ne sauraient bénéficier d’une diminution du précompte professionnel. Cela ne vise pas le cas où un enfant vit en kot étudiant par exemple, mais en se domiciliant chez ses parents.

La notion d’enfant à charge diffère donc selon qu’il s’agit de la mutuelle ou des impôts.

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Sara
1 année il y a

Bonjour j’ai 18 ans je vie toujours chez mes parents j’aimerais prendre mon indépendance mais le problème est que je ne travail pas je suis pas encore scolarisé j’aimerais savoir si je vais toujours recevoir les allocations si je qui la maison et est-ce je serai aidé par institution le temps que je commence les cours

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Sara
1 année il y a

Bonjour Sara,

Avez-vous toujours le statut étudiant à l’heure actuelle ?

Si oui, voici toutes les infos utiles en matière d’allocations familiales :
https://www.jeminforme.be/job-etudiant-allocations-familiales-chomage-et-mutuelle/

Si vous n’êtes plus inscrite dans un établissement d’étude, vous perdez vos allocations familiales à la fin du mois d’août de l’année de vos 18 ans.
Dès que vous recommencerez les cours, vous y aurez de nouveau droit. Ce sera à vous de prévenir votre caisse d’allocation familiale de votre changement de statut.
N’oubliez pas que vous maintenez ce droit en vous inscrivant au stage d’insertion professionnelle. Même si vous effectuez ce stage, vous pouvez à tout moment l’interrompre pour reprendre des études temps plein.

En attendant, plusieurs aides peuvent vous être proposées.

– Adressez-vous au CPAS de votre région. Ils vous proposeront soit un revenu d’intégration sociale, soit une aide sociale (bons alimentaires, aide financière, allocation de chauffage, aide administrative…)
– Pensez au statut BIM de votre mutuelle. La demande est gratuite et vous permet de mieux être remboursée de vos frais médicaux.
– Il existe des logements sociaux pour les étudiants, leur permettant de se loger à des prix raisonnables. En Wallonie, ces logements sont gérés par toutes les Agences immobilières sociales alors qu’à Bruxelles, il existe une agence spéciale pour les étudiants (l’Agence Immobilière Sociale Étudiante).

Si vous n’avez plus le statut étudiant, vous pouvez signer un CDD ou un CDI : c’est une rentrée d’argent non négligeable en attendant votre retour aux études.
https://www.jeminforme.be/category/travail/recherche-emploi/

Bonne journée.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Justine
1 année il y a

Bonjour,

J’ai 20 ans, je suis toujours aux études et j’ai quitté le domicile parental pour des raisons personnelles. J’habite actuellement chez les parents de mon copain et j’aurais voulu savoir si je peux toucher moi même mes allocations familiales?

Bien à vous,

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Justine
1 année il y a

Bonjour Justine,

Oui, vous pouvez percevoir les allocations familiales vous-même.
Dès 16 ans, vous pouvez recevoir vous-même les allocations familiales si vous vivez à une adresse légale distincte de celle de vos parents.
Ou si vous êtes déjà mariée que vous viviez chez vos parents ou pas.
Ou si vous avez déjà un ou des enfants pour qui vous percevez des allocations familiales.
Vous devez donc avertir la caisse d’allocations familiales lors de tout changement pour qu’ils puissent notamment vous informer au mieux de l’évolution de votre dossier et des formalités à accomplir.
Bonne journée.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be/
http://www.mobilitedesjeunes.be

Lianna
1 année il y a

Bonjour,

Je suis lycéenne en terminale (18 ans ), je suis née dans un pays africain, je suis en France depuis mes 6 ans. Je n’ai pas de titre de séjour (mais je suis actuellement entrain de le faire ) ni carte d’identité, ni carte vitale juste un passeport de mon pays de naissance.
Je ne peux pas travailler, j’ai le droit à aucune aide sauf ma bourse scolaire.
Ma mère m’harcèle mentalement et physiquement sans cesse depuis trop longtemps j’ai une grosse pression en plus du bac etc j’arrive plus a la supportée elle me chasse de la maison. Je ne sais plus quoi faire , je sais qu’elle est dans l’obligation de me garder jusqu’à mes 21 ans mais moi je n’en peux plus et je tombe dans une dépression, je sais que le mieux pour moi est de partir.
J’ai personne pour m’héberger ni où aller, alors je sais pas si il ya des aides pour moi j’ai besoin de partir le plus rapidement possible de chez moi je compte continuer mes études mais avant faire un année de césure pour être indépendante, ma grande soeur est dans la même situation que moi.
Que faire s’il vous plaît ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Lianna
1 année il y a

Bonjour Lianna,

Infor-Jeunes est un centre d’information compétent pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, en Belgique.
Pour la France, nous vous redirigeons vers le CIDJ :

https://www.cidj.com/

Bonne journée.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

meresolo
1 année il y a

Bonjour
Ma fille est partie de son plein gré après un enième dispute à la maison chez les parents de son copain.Je ne veux plus qu’elle revienne à la maison malgré qu’elle est encore aux études car elle se prends pour un enfant roi malgré ses 22 ans et je ne le supporte plus.Je suis prête à continuer à payer ses études , à lui fournir les allocations famillial et la pension alimentaire que je perçois pour elle. Que dois je faire d’autre svp car plus financierement je ne sais pas faire je suis maman solo

Je m informe
Administrateur
Répondre à  meresolo
1 année il y a

Bonjour, Meresolo.

Votre fille étant majeure, elle n’est plus sous votre autorité parentale et a le libre arbitre. Cependant, tant qu’elle est aux études, vous avez un devoir d’entretien à son égard, tant et aussi longtemps que ses études ne sont pas achevées (et même après ses études, tant qu’elle n’a pas encore des revenus). Cette obligation consiste à l’héberger, la nourrir, veiller à ses soins de santé, lui offrir une formation adéquate, etc.

Si son comportement vous est insupportable, vous pourriez lui louer kot étudiant à l’école ou ailleurs, tout en lui donnant ce dont elle a besoin pour continuer ses études. Vous n’êtes pas obligée de cohabiter avec elle.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Christophe
1 année il y a

Bonjour , je vous explique notre situation , le petit ami de ma fille âge de 18 ans a quitté le domicile de sa maman ( parents divorce) avec laquelle l entente n’est plus bonne du à la relation qu il entretien avec notre fille depuis maintenant 3 ans , pour venir s installer chez nous car chez son père non plus ce n est pas la joie et ce jeune homme retrouvé paix et sérénités dans notre foyer , seulement au point de vue financier cela coince un peu chez nous , couple marié depuis plus de 20 ans , femme employée à la communauté française et moi n ayant plus d emploi du à une maladie qui m´a rendu invalide et handicapé ( j étais chef cuisinier il y a encore 4 ans) mais la santé se dégrade. J aurai voulu savoir si ce jeune homme peut réclamer la pension alimentaire du père qui est versé à la mère ainsi que les allocations familiales et de notre part si nous pouvions réclamer une contribution alimentaire pour l hébergement , la nourriture les loisirs et j en passe que nous lui procurons . Sa mère vit en concubinage avec une personne depuis plus de 10 ans et ont tous les deux des revenus . D avance je vous remercie pour votre réponse

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Christophe
1 année il y a

Bonjour, Christophe.

Ci-après les réponses à vos questions :

1° Concernant les allocations familiales

Il vous est difficile de demander des allocations familiales de la petite amie de votre fils car elle n’est pas considérée comme une personne à charge pour vous, au sens de la loi.

Par contre, si elle a au moins 16 ans, la petite amie de votre fils pourrait contacter sa caisse d’allocations familiales pour demander à percevoir elle-même ses allocations familiales. Elle doit toutefois démontrer qu’elle vit à une adresse distincte de celle de ses parents.

2° Concernant la contribution alimentaire

Si la petite amie de votre fils est encore mineure ou si elle est majeure mais poursuit ses études, ses parents sont obligés de lui verser une contribution alimentaire. Mais ici encore, vous n’avez pas qualité pour réclamer une contribution alimentaire au profit de la petite amie de votre fils. C’est elle-même qui doit la demander auprès du juge de la famille.

Pour obtenir une aide concrète, vous pourriez contacter le Service SOS-Enfants proche de votre lieu de résidence : https://www.one.be/public/grossesse/maltraitance/equipes-sos-enfants/ SOS-Enfants est un service spécialisé, qui dépend de l’ONE, ouvert à toute personne concernée directement ou indirectement par une situation critique d’un enfant de moins de 18 ans. Ce service vous aidera à chercher la solution appropriée face à vos problèmes.

N’hésitez pas non plus à contacter le Service de l’Aide à la Jeunesse (SAJ). Les adresses des SAJ de Bruxelles et Wallonie se trouvent sur le site de la Fédération Wallonie Bruxelles-Aide à la jeunesse : http://www.aidealajeunesse.cfwb.be/index.php?id=359

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Christel
1 année il y a

Bonjour j ai besoin de votre aide afin de faire au mieux voici la situation, la petite amie de mon fils est partie de chez elle et est venue habiter chez nous , elle a 18 ans et est encore aux études , elle a changé son adresse et la mettre chez nous. Est ce que mon mari peut la prendre à sa charge ?? Comment faire pour les allocations familiales elle est étudiante sans revenus et avec ses parents c est assez compliqué merci d avance

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Christel
1 année il y a

Bonjour, Christel.

1° Votre époux ne peut pas prendre en charge la petite amie de votre fils, même si elle fait désormais partie de votre ménage. Il n’est possible de prendre fiscalement en charge que les personnes restrictivement énumérées sur le site du SPF Finances : https://finances.belgium.be/fr/particuliers/famille/personnes_a_charge/autres#q1

2° Concernant les allocations familiales, la règle de principe veut que c’est la mère de l’enfant qui les perçoive. L’enfant ne peut recevoir lui-même les allocations familiales à partir de 16 ans, pour autant qu’il vit entièrement seul à une adresse distincte de celle de ses parents. Mais étant donné que la petite amie de votre fils fait partie de votre ménage, il conviendrait de contacter sa caisse d’allocations familiales pour savoir si les allocations familiales peuvent vous être accordées.

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Sipiote
1 année il y a

Bonjour, la petite amie de mon fils est arrivée de Sardaigne en juillet dernier pour faire des études universitaires à bruxelles. Elle vit avec sa mère sarde elle aussi. Elle est victime de harcèlement ´ constant de la part de sa mère et appelle régulièrement mon fils en pleurs. Je pense même qu´elle se fait gifler de temps à autres. Quels sont ses recours éventuels sachant qu´elle est étrangère ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Sipiote
1 année il y a

Bonjour, Sipiote.

Nous avons déjà échangé au téléphone au sujet de cette préoccupation.

Nous espérons que votre fils et sa petite amie qu’il aime tant vont trouver, avec votre aide bien entendu, les moyens de vivre leur vie en dehors de tout tourment.

Mais la confrontation avec la maman de sa petite amie serait contre-productive. Autant tout faire pour la convaincre gentiment d’accepter la réalité.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Quentin
1 année il y a

Bonjour,

Je vous explique ma situation un peu compliqué.
Fin d’année 2021 j’ai eu un accident de foot,je suis toujours en difficulté de bouger comme je voudrais et j’étais domiciler chez ma mère mais il y à environ 5mois elle as décidé de me mettre dehors, j’avais toujours mon domicile chez elle et l’as retirer il y plus ou moins 2 semaine du moins à la mutuelle et la FGTB mais je toucher mes allocations chômage mais en sachant que mon père m’héberge le temps de trouver un appartement,le soucis c’est qu’il habite en France et étant belge je voudrais retourner en Belgique mais je suis perdu et ne sait pas quoi faire surtout que j’ai perdu mes allocations. Je m’informe et essaye de trouver des solutions mais pas grand chose en sachant que niveau santé pour l’instant c’est pas le top.Ah oui j’ai 25ans.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Quentin
1 année il y a

Bonjour, Quentin.

A l’âge de 25 ans, vous n’avez plus droit aux allocations familiales.

Par contre, vous pouvez continuer à percevoir vos allocations d’insertion (chômage). Vous devez toutefois vivre en Belgique pour continuer à avoir droit à ces allocations. Mais en percevant des allocations d’insertion, vous devez avoir votre propre mutuelle.

Vous avez toutefois intérêt à trouver un logement en Belgique pour continuer à percevoir des allocations d’insertion.

Si vous n’avez pas assez de revenus pour louer seul un logement, vous pourriez envisager la possibilité de partager un logement avec d’autres colocataires : c’est la colocation.

Si vous estimez que votre situation personnelle ne vous permet toujours pas d’accéder à un logement abordable, n’hésitez pas à contacter le CPAS de la commune dans laquelle vous êtes domicilié, il pourrait analyser votre situation et vous apporter une aide appropriée.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Inconnue
1 année il y a

Bonjour,

je vous explique ma situation.
Je suis un jeune de 21 ans. Mes parents n’ont jamais été mariés mais ne sont plus ensemble depuis que je suis jeune. Un juge à déclaré que ma mère est responsable de moi. Jusqu’à présent, je vivais chez ma mère mais la situation n’est plus vivable depuis longtemps. Depuis Août, je ne vie plus chez elle. Le problème ? Elle ne me donne rien, elle refuse de me donner les allocations familiales car elle estime qu’elles sont destinées aux parents qui vivent au domicile familiale et en aucun cas, les parents sont obligés de les donner aux enfants. De plus, mon père verse une pension alimentaire pour ma soeur et moi. Elle refuse également de me les donner.
Quelles sont mes options afin de faire valoir mes droits ? Elle refuse d’être de bonne volonté et parle même d’avocat.
J’aimerai changé mon domicile et aller vivre chez mon père, est-ce suffisant pour les allocations familiales ? ou suis-je bloqué si le juge à choisis, lorsque j’étais jeune, que les allocations devraient être versé pour ma mère ? Même si je suis majeur ?

Que puis-je faire ?

Merci d’avance pour votre aide

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Inconnue
1 année il y a

Bonjour Inconnue,

Les parents ne sont pas dans l’obligation de verser les allocations familiales à leur enfant étant donné qu’en général, ce revenu est utilisé en contrepartie pour payer différents frais pour subvenir aux besoins en nature (courses, logement, santé etc). Si vous vous domiciliez alors, ce sera cette adresse qui sera prise en compte. Attention, si vous avez des frères et sœurs, un changement d’adresse peut impacter le montant reçu. Vous pouvez vous rapprocher de votre caisse d’allocations familiales pour leur demander plus de précisions.

Etant donné que vous êtes majeure, vous avez le droit de choisir où vivre. Si vous préférez vivre chez votre père, c’est alors possible. Cependant, si votre père ne souhaite plus payer de contribution alimentaire pour vous à votre mère étant donné que vous ne vivez plus chez elle, vous devez en effet passer devant le tribunal de la famille pour revoir la situation. Le juge pourra également trancher la question des allocations familiales. Pour cela, vous devez demander une révision de dossier au greffe du Tribunal de la famille.

Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Nate
1 année il y a

Bonjour,

Je kot depuis ma sixième secondaire grace a l’aide du cpas mais tout en étant toujours domicilié chez ma maman. Je souhaite obtenir de l’aide et peut-être certains forfaits sociaux, notamment pour l’électricité et le chauffage, mais cela requiert que je me domicilie alors à mon Kot à Uccle et non plus chez ma maman.

Elle vit dans un logement social et je suis étudiant mais non pas en université. malgré mes recherches, je ne trouve pas d’informations claires sur les différents changement et prix d’une domiciliation à mon habitation hors du foyer familial. Même ma maman n’est pas très bien renseignée.

Je sais que je devrais probablement payer la commune afin de m’y enregistrer, et peut-être une nouvelle mutuelle, bien que j’ai 21 ans donc je pense pouvoir rester sur celle de ma maman. JE sais aussi qu’il y a des taxes de communes comme les poubelles etc mais je ne comprends pas ce qui s’appliquerait dans mon cas.

Je me demande donc de quoi dois-je tenir compte si je décide de faire ce changement? Quels frais, quelles démarches,… etc

Merci beaucoup!

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Nate
1 année il y a

Bonjour, Nate

La domiciliation en tant que telle ne va pas occasionner de frais administratifs à la commune ou de taxe poubelles. Vérifiez par contre bien que vous pouvez vous domicilier dans votre kot car la plupart des contrats de « bail kot étudiant » excluent expressément que le locataire puisse se domicilier à son kot.
Par contre, en quittant « le ménage parental », vous allez en effet devoir être titulaire de votre propre mutuelle. C’est une simple démarche, en vous rendant dans votre mutuelle de votre maman (ou dans cette de votre choix), vous signez juste un document attestant que vous devenez titulaire. Etant donné que vous n’avez pas de revenus hors CPAS, demandez si vous pouvez bénéficier d’un statut particulier (BIM).
Au niveau des allocations familiales, téléphonez à votre Caisse en expliquant votre domiciliation. Vous avez alors le choix de soit les percevoir directement soit de les faire transiter par votre maman (sachant que si elle a d’autres enfants, cette solution est plus intéressante pour elle car elle percevra un montant total plus important du fait de l’effet cumulatif).
Nous espérons vous avoir apporté les éclaircissements nécessaires.
Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Véronique
1 année il y a

Mon fils de 18 ans me fait vivre un enfer à la maison. Il pique des crises de colère, il casse mes affaires, il est violent. Quels sont mes droits? Il me dit que je dois subvenir à ses besoins mais je n’ai pas les moyens de lui payer un logement en dehors du domicile. Je suis à bout. Pouvez-vous me conseiller? Un grand merci. Bien à vous.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Véronique
1 année il y a

Bonjour, Véronique.

Votre fils étant déjà majeur, il devient difficile d’avoir une main mise sur lui, à moins que vous décidiez de le traduire devant les tribunaux, ce qui pourrait aggraver vos relations.

S’il manifeste le désir de vivre ailleurs et que vous n’avez pas assez de ressources, vous pourriez l’encourager à trouver un emploi pour subvenir à ses besoins ou l’orienter vers le CPAS de votre commune pour demander une aide financière.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

anonyme
1 année il y a

Bonjour,

J’ai actuellement 17 ans et je suis en sixième secondaire générale. J’aurai 18 ans en janvier. Je prends contact avec vous car je souhaiterais quitter le domicile familial dès septembre 2023 afin de m’installer à Liège et d’y entreprendre des études universitaires en faculté de psychologie. 

Les relations que j’entretiens avec mes parents rendent l’atmosphère au sein de ma maison invivable. Je sais pertinemment que je ne saurais jamais être épanouie dans cette ambiance. De plus, notre maison familiale me rappel constamment de mauvais souvenirs et des traumas auxquels je n’arrive pas à me détacher. Il en va de soi qu’il est nécessaire que m’éloigne de ce climat toxique et étouffant. 

Un ami à moi est dans un cas assez similaire, il aura également 18 ans et rentrera en première année à l’université et nous pensons prendre une colocation. Il ne disposera pas d’aide financière de sa famille. Cependant, nous avons lu que le revenu d’intégration sociale pourrait être divisé en deux si nous étions des cohabitants légaux.

Je m’adresse à vous ce jour afin d’obtenir des informations sur les démarches à faire ainsi que nos droits et nos devoirs. 

Bien à vous

Je m informe
Administrateur
Répondre à  anonyme
1 année il y a

Bonjour Anonyme,

Le CPAS ne fonctionne pas exactement comme cela. Tant qu’un jeune n’a pas terminé ses études (de manière raisonnable), ses parents ont le devoir de le loger, nourrir, lui permettre d’étudier etc. Le CPAS va donc prendre en compte le revenu de vos parents pour analyser votre situation financière. Si vos parents ont des difficultés financières, le CPAS pourra en effet intervenir. Dans le cas contraire, si vos parents ont les moyens mais ne subviennent pas à vos besoins, vous pouvez faire une demande de contribution alimentaire devant le tribunal de la famille. C’est un devoir d’un parent envers son enfant de contribuer financièrement.

Par contre, il existe des aides financières pour les étudiants. Vous pouvez vous rapprocher du service social de l’université, faire une demande d’allocations d’études, contacter le service logement de l’université pour bénéficier d’un logement universitaire (généralement, ces logements sont moins coûteux). Vous retrouverez ici des pistes d’aides financières : https://aides-etudes.cfwb.be/fr/

Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

kysa
1 année il y a

Bonjour,

J’ai 25 ans, je suis au études et je suis toujours domicilié chez ma mère, mais je vais la plupart du temps dans mon appartement (où je peux me domicilier mais je ne suis pas obligé).
Récemment j’ai fait une demande de revenu d’intégration et elle été acceptée en tant que cohabitant chez ma maman. (Je reçois 440 euros/mois).

Mais maintenant que j’ai 25 ans, j’aimerais me mettre en cohabitant avec ma copine dans notre appartement ( et donc m’y domicilier). Les raisons sont: la facilité et la proximité pour les études, le revenu en cohabitant chez ma mère ne me suffit pas (à payer la nourriture, la voiture, l’appartement, les études, les charges etc)

J’ai entendu dire que si on est cohabitant chez ses parents, à l’âge de 25 ans, on peut se mettre en isolé (ou se domicilier autre part en cohabitant) sans devoir justifier un quelconque conflit avec les parents(c’est arrivé à un ami à moi qui était au cpas à Liège. Dès ses 25 le cpas a appelé pour demander s’il désirait se mettre en isolé).
Est ce que c’est vrai ? Si non, quelles sont les conditions, quelles sont les options qui sont possibles ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  kysa
1 année il y a

Bonjour, Kysa

Un jeune est financièrement pris en charge par ses parents ; ceux-ci sont obligés de subvenir à ses besoins. S’il décide de quitter ses parents et de vivre de manière autonome, c’est son choix mais il ne peut pas être à la charge de la collectivité. Pour justifier qu’un jeune majeur quittant sa famille puisse bénéficier d’un RIS, il faut qu’il existe des motifs impérieux mais pas nécessairement qu’il y ait rupture avec sa famille. Des conditions de logement ou des exigences liées aux études peuvent aussi justifier une « mise en autonomie ». Ainsi, par exemple, le fait qu’un étudiant ne puisse pas bénéficier d’un bureau séparé ou que la chambre héberge plusieurs personnes peut être considéré comme un réel handicap pour un étudiant. Et donc oui, déménager pourrait parfois augmenter ses chances de réussite.
Reprenez vos arguments (sans par contre argumenter sur le fait que le revenu cohabitant n’est pas assez élevé) et dans ceux-ci, rappelez que vous avez 25 ans.
Mais le changement à 25 ans n’est selon nos informations pas automatique.
Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Valentina
1 année il y a

Bonjours,

j’ai 20 ans et je suis actuellement étudiante, j’ai arrêté mes études pendant un an car j’étais en burn out en partie à cause de mes parents. je souhaiterais donc reprendre correctement mes études en septembre mais sans devoir vivre chez mes parents car nos relations ne sont vraiment pas bonne et ça ne fait que repousser dans mes projets. je souhaite donc quitter ma maison et ne pus vivre chez eux mais j’aimerais connaitre les aides dont j’ai droit d’abord.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Valentina
1 année il y a

Bonjour, Valentina.

A 20 ans, vous n’êtes plus une enfant mineure et avez la liberté de vivre où vous voulez. Cependant, tant que vous étudiez, vos parents sont toujours obligés de contribuer à votre éducation et instruction. Ils restent donc vos premiers débiteurs d’aliments.

Mais vu le contexte de tensions avec les parents, vous avez le droit de vous adresser au CPAS de votre commune pour demander une aide financière qui peut prendre la forme d’un revenu d’intégration sociale (RIS) ou d’une aide sociale tout court.

Si vous louez un logement que vous habitez seul, vous aurez une aide financière au taux d’isolé correspondant à 1115,67 €/mois. Si vous cohabitez avec une autre personne qui n’a pas de revenus, vous aurez droit à une aide au taux cohabitant correspondant à 743,78 €/mois.

Parallèlement, vous pouvez introduire une demande d’allocations d’études (bourse d’études) auprès de la Direction des allocations d’études : https://allocations-etudes.cfwb.be/

En tant qu’étudiante, votre établissement d’enseignement peut également vous apporter une aide financière. Veuillez à cet égard contacter le service social de l’établissement que vous fréquentez ou fréquenterez.

Sachez qu’un job étudiant vous aiderait également à stabiliser votre situation financière.

Bien à vous

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Moi
2 années il y a

Bonjour.
Mon fils va aller en autonomie via le saj . Il aura 18ans début 2023 ou il sera totalement en autonomie grâce au saj et aux aides de centre pour l y amener.
Ma question est la suivante. La pension alimentaire fixée par le juge des familles censée être payée par son père mais qui ne l est pas doit il être revu par le tribunal ou le jugement reste valable ?
En sachant qu à 18a il ne sera plus à ma charge.
Que dois je faire au niveau du jugement et de la pension alimentaire à laquelle il a droit afin qu il puisse l obtenir? Dois je repasser devant le tribunal?
Merci pour vos informations

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Moi
2 années il y a

Bonjour Moi,

Même après les 18 ans du jeune, les parents continuent à être soumis à l’obligation alimentaire (à proportion de leurs moyens) pendant toute la durée des études du jeune. Vous-même et le père devez toujours participer financièrement à son éducation (sauf si le juge a prévu une autre manière de faire, nous n’avons pas tous les éléments du dernier jugement). Si le père ne paie pas la contribution alimentaire, vous pouvez vous rapprocher du SECAL : https://finances.belgium.be/fr/particuliers/famille/rente_alimentaire/secal

Etant donné que la situation de votre fils va changer avec sa mise en autonomie, oui, il faudra de toute manière en avertir le juge par courrier. Dans ce courrier, vous indiquerez ce que vous souhaitez pour lui au niveau de votre obligation alimentaire et celle de son père tant qu’il est aux études et/ou pas capable de subvenir totalement à ses besoins.

Vous pouvez vous rapprocher d’un bureau d’aide juridique afin d’avoir l’avis d’un avocat pour toute question complémentaire : https://www.jeminforme.be/bureaux-d-aide-juridique/

Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

fabian
2 années il y a

mon fils veut venir vivre chez moi. il à passé 18 ans et il y avait un jugement pour une garde égalitaire en 2017 mais le domicile était chez sa maman.
il est plus souvent chez moi depuis des mois et la maman ne contribue que rarement aux frais.
j’aimerais pouvoir donc le renseigner à mon travail et le déduire de mes contributions.
voir récupérer aussi les allocations familiale.
la maman ne veux pas perdre de l’argent et le menace de ne plus voir sa sœur s’il part vivre chez moi.
a t’elle le droit de lui empêcher de voir sa petite sœur?
de ne plus vouloir qu’il vienne dormir chez elle?
merci de m’aider
bien à vous

Je m informe
Administrateur
Répondre à  fabian
2 années il y a

Bonjour, Fabian

A 18 ans, un enfant peut vivre où il veut. C’est lui qui décide. Dans les faits, évidemment, tant qu’il dépend de ses parents, il y a des questions financières qui se posent. Ainsi, les deux parents doivent continuer à subvenir à ses besoins tant qu’il n’est pas apte à gagner décemment sa vie (appréciation raisonnable). A ce niveau, il faudra repasser devant le juge de la famille pour réviser le premier jugement et faire acter les nouvelles modalités financières. Pour les allocations familiales, il faudra voir ce qui est le plus intéressant. La maman qui touche le total des allocations familiales pour lui et sa sœur touche sans doute un total plus intéressant que si les allocations étaient divisées. Elle pourrait continuer à les percevoir puis rétrograder la partie spécifique à son fils. Tout cela doit être débattu calmement devant le Juge. Pour l’avantage fiscal enfant à charge, le premier jugement ne prévoyait pas le régime de la répartition fiscale?
https://finances.belgium.be/fr/particuliers/famille/situation_familiale/coparentalite#q3
La réaction de la maman de ne plus vouloir recevoir son fils et le priver de contact avec sa sœur est excessive. Pour sa petite sœur, votre fils aura la possibilité de faire une demande de relations personnelles avec sa sœur devant le juge de la famille si elle persiste, mais vous vous doutez bien que cela ne va pas arranger les relations familiales.
Nous vous conseillons dans un premier temps de tenter une médiation familiale soit dans un planning familial soit devant la chambre de résolution amiable des conflits au sein du Tribunal de la famille. Il faut vraiment tenter d’apaiser les relations avec la maman. Est-ce que le seul problème est l’argent? Y a-t-il moyen de trouver une solution qui arrange tout le monde le temps qu’il finisse ses études ?
https://www.jeminforme.be/centres-de-planning-familial/
Si vous pensez que la médiation familiale n’aboutirait à rien, passez directement au Tribunal de la famille. Le Juge tranchera entre vos arguments et les arguments de la maman en ce qui concerne le montant de l’éventuelle contribution alimentaire et les autres aspects financiers.
Pour une demande de révision, il suffit d’écrire un courrier au greffe du Tribunal de la famille. Vous n’avez pas besoin d’avocat si vous n’en souhaitez pas.
Nous espérons que la situation s’apaisera vite.

Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Filou
2 années il y a

Je suis majeur sans emploi et sans diplôme mes parents ont de l argent mais je veux m assumer je ne vais plus à l école.Que dois je faire

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Filou
2 années il y a

Bonjour Filou,

Tout d’abord, vous devez vous demander si vous avez envie de continuer des études ou plutôt rechercher un emploi. Si vous êtes domicilié à Bruxelles, nous vous conseillons de vous inscrire comme demandeur d’emploi à Actiris : https://www.actiris.brussels/fr/citoyens/ (ou le Forem si vous résidez en Wallonie : https://www.leforem.be/). Vous pouvez facilement le faire en ligne. Cela vous ouvre une série de droits comme les allocations familiales si vous avez moins de 25 ans, des chèques langues, des formations gratuites.

Comme vous êtes majeur, vous pouvez aussi faire appel aux professionnels des missions locales afin de faire vérifier votre CV et vous aider à rédiger des lettres de motivation. Les missions locales peuvent aussi vous aider à définir un projet de formation ou de travail. En Wallonie, il s’agit des MIRE. Vous retrouverez les listes des missions locales sur Bruxelles ici : https://www.jeminforme.be/missions-locales/ et les services d’aides à la recherche d’emploi : https://www.jeminforme.be/arae/

En ce qui concerne les formations, si vous avez un domaine précis qui vous intéresse, vous pouvez vous rendre à notre permanence pour qu’on vous aide dans votre recherche. Sur ce lien est repris différentes formations possibles : https://www.jeminforme.be/sites-utiles-3/
Il existe aussi des services d’orientation qui vous aident à trouver votre voie. Vous pouvez retrouver leurs coordonnées sur notre site : https://www.jeminforme.be/orientation-scolaire/

Sachez que vos parents ont l’obligation de subvenir à vos frais tant que vous êtes aux études ou ne savez pas encore décemment gagner votre vie. Le CPAS peut éventuellement aider un jeune, mais il vérifiera toujours si vos parents remplissent bien leur obligation légale en proportion de leurs moyens. Une fois que vous aurez arrêté votre projet, il faudra ainsi arrêter votre budget (participation des parents, job étudiant, travail…) et là, vous verrez si vous avez la possibilité financière de prendre votre réelle indépendance ou pas.

N’hésitez pas à revenir vers nous, si vous avez d’autres questions.

Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

kev
2 années il y a

Bonjour

madame/Monsieur

J’ai 20 ans, et de nationalité indien. J’ai presque terminé mon dut et actuellement stagiaire dans un tres bonne entreprise et j’aurai un CDI a l’issue de mon stage au sein de cette entreprise, donc en terme de financement jaurais pas besoin de l’argent de mes parents.

Mes parents sont tres toxiques avec moi et jaimerais les quitter, mais avant cela j’aimerais faire ma nationalité française comme jaimerais vivre en France. Le soucis est qu’ils me donnent pas les documents necessaires; acte de marriage, acte de naissances… Je sais que si je les demande ils pourraient disputer avec moi ou meme les dechirer et les jeter comme ca, je vais me retrouver dans une situation encore pire.

S’il vous plait jaimerais avoir des renseignements.

Merci
Bonjournée

Je m informe
Administrateur
Répondre à  kev
2 années il y a

Bonjour, Kev.

Nous sommes un centre d’information belge et les informations ci-après ne concernent que la situation en Belgique. Si vous vivez en France, veuillez vous adresser au Centre d’information et de documentation jeunesse
(CIDJ) qui donne des informations sur la base de lois françaises : https://www.cidj.com/

Après 18 ans, vous n’êtes plus soumis à l’autorité parentale de vos parents. Tout ce qui concerne votre vie est donc sous votre seule responsabilité. Vous avez même le droit de quitter vos parents et de vivre ailleurs.

Si toutefois vous vivez toujours chez vos parents, ils auront probablement toujours des exigences en ce qui concerne certains aspects de votre vie (votre éducation, vos études, etc.), même si légalement, ils n’en ont plus le droit. Tout est alors question de dialogue et de terrain d’entente, surtout lorsque vous dépendrez toujours d’eux financièrement, bien que vous deviendrez financièrement autonome à terme.

Pour régler votre litige avec les parents, privilégiez d’bord le dialogue. Il ne faut pas oublier qu’une procédure en justice n’améliore en général pas les relations avec les parents.

Si le dialogue avec les parents ne marche pas, vous pourriez vous adresser à des centres de planning familial pour demander une médiation familiale. Vous trouverez les coordonnées des centre de planning familial sur notre site web : https://www.jeminforme.be/centres-de-planning-familial/

Vous pourriez également demander l’aide du Service de l’Aide à la Jeunesse (SAJ). C’est un service spécialisé qui pourra vous aider au mieux, en fonction de vos problèmes. Vous pouvez y aller seul ou accompagné d’un assistant social par exemple. Les adresses des SAJ de Bruxelles et Wallonie se trouvent sur le site de la Fédération Wallonie Bruxelles-Aide à la jeunesse : http://www.aidealajeunesse.cfwb.be/index.php?id=359

En cas d’échec, vous pourriez amener vos parents au Tribunal de la famille et de la Jeunesse. Chaque tribunal de la famille et de la jeunesse comprend une chambre de règlement à l’amiable qui peut vous aider à régler vos conflits avec les parents de manière amiable. Vous pouvez vous-même écrire au greffe du tribunal de la famille pour demander une conciliation.

Si cette procédure ne vous apporte pas satisfaction, vous pourriez ultimement demander au tribunal de la famille de trancher le litige. Vous trouverez les adresses des tribunaux de la famille en cliquant sur le lien suivant :
https://www.droitdelafamille.be/fr-be/Contact/Tribunaux-de-la-famille

Sachez par ailleurs que des ressources sont disponibles à l’aide juridique pour vous assister.

Dans un premier temps, vous pourriez contacter l’aide juridique de 1ère ligne. Celle-ci permet à chacun, quelle que soit sa situation financière, de recevoir gratuitement une information juridique ou un premier conseil. Des permanences sont organisées au Palais de Justice, dans les Justices de paix, dans les Maisons de Justice, dans les Cpas et dans certaines associations sans but lucratif (ASBL). Notre Asbl ne fait pas partie des celles qui offrent des conseils juridiques. Vous pouvez trouver le bureau d‘aide juridique le plus proche de votre lieu de résidence en visitant la page pertinente de notre site web :
https://www.jeminforme.be/bureaux-d-aide-juridique/

Si vous avez peu de revenus, le Bureau d’aide juridique pourrait vous offrir l’aide juridique de 2e ligne. Cette aide permet de vous désigner un avocat spécialisé en droit de la famille pour vous conseiller et éventuellement vous défendre devant les tribunaux. L’aide de l’avocat peut être gratuite ou partiellement gratuite (moyennant une participation financière de 25€ à 125€).

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Aaaa
2 années il y a

Bonjour j’ai 20ans et mes parents sont divorcés je vie actuellement à Mouscron et j’ai dû interrompre mes études à Liège car j’ai fait un burn-out par rapport à mes études je suis revenu à Mouscron je compte recommencer les études l’année prochaine mais le problème c’est que j’ai l’impression que les études que je veux faire sont trop dur pour moi j’ai essayé de discuter avec mes parents et ils m’interdisent de faire une formation car on me coupera les allocations d’étude le climat étant assez tendu à la maison j’aimerais prendre mon envole et partir faire ce qui me souhaite je ne sais pas si il est possible de quitter la maison comme ça que dois-je faire ? De plus j’aimerais me diriger vers Bruxelles

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Aaaa
2 années il y a

Bonjour, Aaaa

La période où on est majeur mais pas encore dans la capacité de subvenir à ses propres besoins est toujours délicate. En droit, vous n’êtes plus soumis à l’autorité parentale (vous pouvez prendre vous-même toutes les décisions liées à votre éducation) mais en pratique, c’est évidemment plus compliqué puisque vous habitez encore avec vos parents.
Si vous ne souhaitez pas faire les études prévues avec vos parents, vous en avez le droit et nous vous conseillons si le dialogue est vraiment impossible, de contacter un médiateur familial dans un planning familial. Le prix est démocratique et les médiateurs sont des habitués de ces situations:
https://www.jeminforme.be/centres-de-planning-familial/
Sachez que vos parents restent dans l’obligation de prendre en charge les frais des études ou de la formation suivie s’ils en ont les moyens. C’est une obligation légale. Tant qu’un enfant n’est pas capable de gagner correctement sa vie (cette obligation est entendue de manière raisonnable), ses parents doivent l’aider. Le Tribunal de la famille peut ainsi les obliger à remplir leur obligation d’entretien.
Le CPAS de votre commune peut aussi vous venir en aide. Nous vous conseillons de prendre rendez-vous avec un assistant social afin de faire le point sur votre projet et les aides possibles.
Réfléchissez bien sur votre projet et contactez dans un premier temps le planning familial de votre choix.
Revenez vers nous si nécessaire.
Bien à vous,

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

nnnnn
2 années il y a

Bonjour, J’ai 23 ans et j’ai un bachelier. Je dois arrêter mes etudes maintenant pour des raisons personnelles et financières et ma mère a décidé de me mettre a la porte. Je voudrais finir/commencer mon master en septembre mais je suis perdue maintenant et je ne sais pas quoi faire maintenant car je n’ai pas d’argent ou de logement. Je ne sais pas si je peux garder mon status d’étudiante et recevoir des aides. Je ne peux pas recevoir d’aide de mes parents

Je m informe
Administrateur
Répondre à  nnnnn
2 années il y a

Bonjour, Nnnn

Votre mère n’a pas le droit de vous mettre à la porte comme ça. Savez-vous que les parents ont une obligation d’entretien à l’égard de leurs enfants aux études ? Sauf si votre mère prouve que financièrement elle est incapable de subvenir à vos frais, elle est obligée légalement par la loi à vous aider. Une action devant le Tribunal de la Famille du lieu où vous êtes domicilié est ainsi possible (pour ouvrir ce type de procédure, un courrier de votre part au greffe suffit).
Si vos parents ne peuvent pas vous aider suffisamment pour couvrir vos frais, le CPAS de votre commune peut venir en complément. Pour cela, vous devez prendre rendez-vous avec un assistant social le plus vite possible. Commencez par-là, il nous parait indispensable que vous faites le point sur votre situation avec un professionnel.
Nous vous conseillons aussi de contacter votre Caisse d’allocations familiales, vous pouvez demander à recevoir vous-même vos allocations: vous y avez droit jusqu’à vos 25 ans. Il faudra aussi penser à faire une demande de bourse au Service des allocations d’études pour l’année prochaine (pour cette année c’est trop tard si vous ne l’avez pas fait) et contactez le secrétariat social de votre école qui pourrait vous aider et vous proposer d’autres pistes de solution.
Commencez par le CPAS, avec une aide de leur part vous pourrez vraisemblablement poursuivre vos études cette année.

Bien à vous,

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Fiona
4 années il y a

Bonjour, je suis âgée de 20 ans, et je vis à Liège avec ma maman. L’an dernier je suis tombé en dépression pour x et telles raisons. Cette ville me rappelle beaucoup trop de choses et je ne m’y sens plus à ma place. J’aimerai donc partir de chez moi pour prendre mon indépendance du coté de La Louvière et ses environs. Pourais-je avoir plus d’informations concernant les démarches à entreprendre? S’il vous plait.

Infor Jeunes
Répondre à  Fiona
4 années il y a

Bonjour Fiona,

Comme vous êtes majeure, vous pouvez quitté le domicile familial comme vous voulez, il ne vous faut pas d’autorisation. Si vous souhaitez habiter à La Louvière, c’est également votre choix.
Ce qui pourrait poser problème, c’est si vous êtes encore dépendante financièrement de vos parents car vous êtes encore aux études. A ce moment là, vous pouvez demander de l’aide au CPAS ou demander une pension alimentaire à vos parents, comme indiqué plus haut sur cette page. Les démarches à suivre sont indiquées sur cette même page.
Si vous êtes indépendante financièrement de vos parents, il ne vous reste plus qu’à vous trouvez un appartement et un travail dans la ville de La Louvière pour commencer votre nouvelle vie.

N’hésitez pas si vous avez d’autres questions,

InforJeunes asbl
339. Chaussée de Louvain
1030 Bruxelles
Tel : 02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be