Être majeur

27 Nov 2023 | Droits après 18 ans | 28 commentaires

image_pdfimage_print

A partir du jour anniversaire de vos 18 ans, vous êtes majeur civilement et pénalement. C’est l’âge de la majorité en Belgique.

Qu’est ce qui change ?

Parents

L’autorité parentale s’arrête à partir de 18 ans, donc tout ce qui concerne votre éducation, la gestion de vos biens, vos amis, vos sorties tombent sous votre seule responsabilité.
En pratique, si vous vivez toujours chez vos parents, ils auront probablement toujours des exigences en ce qui concerne votre éducation, vos études, etc. même si légalement, ils n’en ont plus le droit. C’est d’autant plus compliqué/délicat que vos parents contribuent encore à votre entretien. Tout est alors question de dialogue, de « contrat » mutuel de confiance, de terrain d’entente, de convention, d’autant plus que dans la majorité des cas, vous allez encore dépendre financièrement d’eux.
Vous avez le droit de quitter le domicile familial, louer un appartement, vivre seul ou avec quelqu’un avec toutes les conséquences que cela engendre, notamment au niveau financier.
Vos parents peuvent également vouloir que vous partiez vivre ailleurs.
Cependant, même si vous êtes majeur, ils ont toujours une obligation d’entretien envers vous tant que vous n’avez pas fini votre formation (et même après vos études, tant que vous n’êtes pas dans la capacité de percevoir de revenus). Cette obligation d’entretien consiste à vous héberger, vous entretenir (nourrir, veiller aux soins de santé, etc.) et à vous offrir une formation adéquate. En général, les parents remplissent cette obligation d’entretien par nature puisqu’ils continuent à héberger et à entretenir leurs enfants, même après 18 ans.
Par contre si vous ne vivez plus chez eux et que vous continuez vos études, vous êtes en droit de réclamer une contribution alimentaire et/ou une aide du CPAS.

Études

A partir de 18 ans, vous n’êtes plus en obligation scolaire. Vos parents ne peuvent plus décider du type d’études que vous devez suivre, de l’école que vous devez fréquenter. Bien entendu, en général, ces choix ont été faits en bonne intelligence entre vos parents et vous. Le besoin d’études ou de formation ne s’arrête évidemment pas à 18 ans, un diplôme facilitera votre insertion professionnelle.
Si vous souhaitez ne plus poursuivre d’études, chercher un emploi salarié ou exercer une activité comme indépendant, vous pourrez en décider seul.

Vie affective

Vous avez le droit de sortir avec qui vous voulez, d’avoir des relations sexuelles (à partir de 16 ans – plus d’infos), de choisir votre conjoint et éventuellement de vous marier.
N’oubliez pas d’utiliser une méthode contraceptive et de vous protéger contre les I.S.T. (dont le SIDA).

Logement

Vous pouvez signer un contrat de bail. Comme pour tout document que vous signez, vous êtes censé l’avoir lu car votre signature vaut accord. Vous devez donc respecter les différents éléments de votre contrat de bail, par exemple au niveau des paiements, des délais de préavis, des charges, etc.

Aides financières

Différentes aides financières sont possibles en fonction de la situation de chacun. Si vous poursuivez toujours des études ou une formation et que vous ne vivez plus chez vos parents, vous pouvez leur demander de vous verser une contribution alimentaire (car ils sont tenus de vous entretenir tant que votre formation n’est pas achevée) ou demander une aide au CPAS.
Vous pouvez aussi obtenir une bourse d’études, les allocations familiales et dans certains cas une aide de votre Haute école ou Université. Contactez le Service social des étudiants de votre école.

Élections

A partir de 18 ans, vous avez le droit de voter aux élections communales, législatives et régionales. Et à partir de 16 ans, pour la 1ère fois, aux prochaines élections  européennes de 2024.
Pour être élu aux élections communales, législatives, régionales et européennes, il faut avoir 18 ans accomplis.

Majorité civile

Vous êtes maintenant considéré comme étant capable de décider des actes de la vie civile : signer un contrat, vendre ou acheter un appartement.

Majorité pénale

A partir de 18 ans, vous êtes majeur sur le plan pénal, c’est à dire que vous êtes responsable pénalement de vos actes et qu’en cas d’infraction, vous pouvez être condamné et emprisonné.

MAJ 2023

28 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Cloé
29 jours il y a

Bonjour,

J’ai 22 ans et je suis toujours sous la mutualité ( mutualité neutre) de mes parents. Je ne m’en suis jamais trop préoccupé. Toutefois, je souhaiterai prendre des rendez vous psy ( via l’ulb) et un rendez-vous gynécologique. Pour ceux-ci je dois donner ma carte identité et je ne paye presque rien. Je n’ai pas envie que mes parents soient au courant. Je me doute qu’ils ne pourront pas voir a cause du secret médical quel rendez vous j’ai pris mais est-ce qu’il savent voir si je vais chez le médecin vu qu’il paye ma mutuelle ?

Merci pour votre réponse !!

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Cloé
24 jours il y a

Bonjour Cloé,

Nous vous conseillons de contacter directement votre mutuelle pour leur poser la question.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Valérie
29 jours il y a

Bonjour,
La fille de mon compagnon (21 ans et aux études) a quitté le domicile il y a 1 an, avec beaucoup de méchanceté et d’injustice, pour aller vivre chez sa grand-mère paternelle (milieu très aisé). La famille a littéralement exploser suite à son acte. Le silence règne de chaque côté depuis. Aujourd’hui, la grand-mère, la propre maman de mon compagnon donc lui réclame une somme mensuelle pour « officiellement » les études de sa fille. Elle a ses propres allocations familiales et mon compagnon paie sa mutuelle et assurance hospitalisation. Vers qui se tourner pour rester dans ses droits mais quand même ne pas être le dindon de la farce à juste payer pour quelqu’un qui ne veut plus rien de vous à part de l’argent finalement.

Je vous remercie,
Cordialement

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Valérie
29 jours il y a

Bonjour Valérie,

Tant que sa fille n’a pas achevé sa formation ou n’est pas autonome financièrement, son père est tenu à une obligation d’entretien (héberger, payer un kot, nourrir, soigner, etc.), et ce même si elle ne vit plus chez lui.

Cordialement,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Marie
1 mois il y a

Bonjour ma fille va avoir 21 ans fin juillet 2024 pour cause de sante a savoir des soucis qui l empeche du a la douleur de servire de son bras et main dominante et en attende de décision part le specialiste d operation ou kiné elle ne sera pas s inscrire en septembre 2024 dans une formation professionnelle de promotion social car jusqu’à la la elle étais en ecole spécial pour des difficultés autre que physique elle n aura donc pas droit a une qualification ni rien ca c est pour expliquer ce qui en ai pour la cause que ma fille ne sera pas encore poursuivre c est etude ni le reprendre cette annee
J en vient a ma question ai je toujours droit a contribution alimentaire reçu depuis la separation avex son père depuis 2018 ou le faite quel ne seras pas s inscrire cette année pour des etudes lui donne le droit de ne plus me la versée car on parle de formation et quel se prend en charge financièrement j avoue j y comprend pas trop si ca veut dire elle suspend c est etude donc plus le droit ou du faite quel na toujours aucun revenue elle y a toujours droit ? Aider moi svp merci

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Marie
1 mois il y a

Bonjour Marie,

Tant que votre fille n’a pas achevé sa formation ou n’est pas autonome financièrement, vous et son père restez tenus de l’obligation d’entretien.
Le papa doit donc bien continuer à vous verser la contribution alimentaire.

Cordialement,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

alex
2 mois il y a

bonjour, je suis un jeune étudiant de 18 ans. La situation à la maison est insoutenable pour moi comme pour ma mère depuis quelques années maintenant, je souhaiterais entamer des études de médecine l’année prochaine loin du domicile familial mais ma mère s’y oppose. que puis-je faire pour réussir à m’affranchir sans avoir à subir l’emprise néfaste de ma mère ?

bien à vous,

Je m informe
Administrateur
Répondre à  alex
2 mois il y a

Bonjour Alex,

L’autorité parentale s’arrête à partir de 18 ans, donc tout ce qui concerne votre éducation, la gestion de vos biens, vos amis, vos sorties tombent sous votre seule responsabilité.
Vous avez le droit de quitter le domicile familial, louer un appartement, vivre seul ou avec quelqu’un avec toutes les conséquences que cela engendre, notamment au niveau financier.

Différentes aides financières sont possibles. Si vous poursuivez toujours des études ou une formation et que vous ne vivez plus chez vos parents, vous pouvez leur demander de vous verser une contribution alimentaire (car ils sont tenus de vous entretenir tant que votre formation n’est pas achevée) ou demander une aide au CPAS. Vous pouvez aussi obtenir une bourse d’études, les allocations familiales et dans certains cas une aide de votre Haute école ou Université. Contactez le Service social des étudiants de votre école.

N’hésitez pas à visiter notre page pour connaître les différentes aides financières existantes: https://www.jeminforme.be/quitter-ses-parents-apres-18-ans/

Concernant la relation avec votre mère, vous pouvez vous rendre dans une MADO : http://www.eadaptation.aidealajeunesse.cfwb.be/sadgaj.aspx (entrez « MADO » en mot clé dans le premier champ de recherche) La MADO est un lieu d’accueil, d’écoute, d’information, de conseil et d’orientation. Sa fonction principale est de réunir en un seul lieu les compétences de professionnels de champs diversifiés, afin d’être un relais efficace pour l’adolescent, sa famille et ses proches.
L’accès est gratuit, anonyme, avec ou sans rendez-vous préalable pour les jeunes.
La prise en charge peut être individuelle (accueil, écoute, orientation…) ou collective (groupes de parole, ateliers d’expression, séances d’infos…).
Différents sujets peuvent y être abordés : relation familiale, scolarité, emploi, formation, questions juridiques et administratives, difficultés financières, logement, vie affective, harcèlement, dépendance, santé… Vous y êtes la bienvenu avec vos parents. L’équipe sur place vous aidera et un soutien psychologique est garanti si vous en éprouvez le besoin.

Vous pouvez aussi essayer de contacter un médiateur familial pour tenter d’apaiser les tensions: https://conflicool.org/fr-be/

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Rosita
2 mois il y a

Le loyer du kot de ma fille a augmenter et son.père ne veut pas payer la moitié

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Rosita
2 mois il y a

Bonjour Rosita,

La contribution alimentaire est fixée en tenant compte des revenus respectifs de chacun des parents et du budget mensuel moyen de l’enfant. La contribution alimentaire est indexée et peut évidemment être réajustée, comme en cas d’augmentation du prix du loyer du kot.

Si vous ne parvenez pas à trouver d’accord sur le montant à charge du père concernant le kot de votre fille, vous pouvez faire appel à un médiateur familial (vous trouverez ici la liste des médiateurs agréés : https://www.cfm-fbc.be/fr/trouver-un-mediateur ).
Vous pouvez également recourir au Tribunal de la Famille : https://justice.belgium.be/fr/trouver_un_tribunal_ou_parquet

Cordialement,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Lilly
2 mois il y a

Bonjour,
Quelle procédure pour expulser un jeune de 18 ans de chez ses parents?
Il ne fait rien de sa vie, boit, fume, il m’a déjà frappé et maintenant il me prend la voiture pendant que je dors..
Que puis-je faire je suis à bout

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Lilly
2 mois il y a

Bonjour Lilly,

Si la cohabitation avec votre enfant n’est plus possible, vous pouvez le faire héberger ailleurs que chez vous. Mais attention, vous devez toujours remplir vos obligations parentales : vous devez subvenir à ses besoins tant qu’il n’est pas autonome en payant une contribution alimentaire.

Si le dialogue est encore possible, vous pouvez demander une conciliation au greffe de la justice de paix.
Vous et votre enfant serez convoqués et un accord peut être trouvé.

Si cette conciliation ne donne aucun résultat, vous pouvez demander l’expulsion de votre enfant. Vous devez aller devant le juge de paix.
Si le juge décide d’expulser votre enfant mais que votre enfant ne s’en va pas, vous pouvez appeler un huissier de justice. L’huissier de justice procédera à l’expulsion.

Voici les adresses des juges de paix: https://www.tribunaux-rechtbanken.be/fr/tribunaux/justice-de-paix

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Brad
2 mois il y a

Bonjour, ma fille a 26 ans bientôt. Elle est revenue vivre chez moi mais ne garde pas ses emplois, n’en cherche pas activement un. Elle a droit au chômage et ne paie rien à la maison. La cohabitation devient très difficile après deux ans qui devaient être 3 mois. Puis je la mettre dehors sans risquer des ennuis? Je ne suis pas son seul parent, elle a également un père qui le s’est pas souvent investi mais à la place pour l’accueillir.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Brad
2 mois il y a

Bonjour Brad,

Si un jeune décide de poursuivre ses études, les parents devront continuer à l’assumer financièrement. Lorsque la formation est achevée, les parents peuvent être tenus d’aider leur enfant en cas de besoin, mais cette fois-ci pour leur assurer un minimum vital. On parle alors d' »obligation alimentaire ». Les deux parents y sont tenus.

Si votre fille touche des allocations de chômage, elle est considérée comme pouvant subvenir à ses besojns. Vous n’êtes donc pas tenue, légalement, de l’héberger. Si vous décidez de la mettre dehors, vous ne risquez donc pas d’ennuis.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Laura
3 mois il y a

J’ai 18 ans et mon oncle veut pas me donner mon passeport belge

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Laura
3 mois il y a

Bonjour Laura,

Comme l’autorité parentale s’arrête à partir de 18 ans, tout ce qui concerne votre éducation, la gestion de vos biens, vos amis, vos sorties tombent sous votre seule responsabilité. Votre oncle n’a pas le droit de vous confisquer vos documents d’identité.

Si la communication est toujours possible, vous pouvez vous adresser à un médiateur familial avec votre oncle: https://www.droitdelafamille.be/fr-be/M%C3%A9diateur/M%C3%A9diateur-familial

Si cela n’aboutit à rien, vous pouvez vous adresser au juge de la famille de votre lieu de résidence: https://justice.belgium.be/fr/trouver_un_tribunal_ou_parquet

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Aratus
3 mois il y a

Bonjour,
Ma fille à 18 ans en août, elle est en 4ᵉ Année secondaire et compte la réussir, puis elle aimerait faire son jury pour la 5ᵉ et 6ᵉ, est-ce que c’est possible ? Si oui, qu’elles sont les démarches à entreprendre s’il vous plait ?
Bien à vous.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Aratus
3 mois il y a

Bonjour, Aratus.

Votre fille peut effectivement passer les examens du Jury central même si elle n’a pas fréquenté les 5e et 6e années.

Cependant, les jurys permettent d’obtenir un diplôme en dehors des voies traditionnelles. Il ne s’agit pas par exemple, de passer les jurys pour réussir la 5e ou la 6e année.

Chaque année, les communautés organisent des sessions d’examens pour l’enseignement fondamental, l’enseignement secondaire (général, technique, artistique et professionnel) et pour certaines filières de l’enseignement supérieur non-universitaire.

Le jury n’organise aucun cours, mais uniquement les examens. Le candidat au jury doit se former par lui-même, par exemple à l’aide de l’enseignement à distance (https://elearning.cfwb.be/) ou en suivant une formation privée (https://ecolesjurycentral.be/liste-des-ecoles). Votre fille peut également préparer les jurys en se servant de notes prises par des amis et connaissances qui fréquentent l’enseignement secondaire de plein exercice. Elle peut aussi consulter les sujets des examens via le site de la Fédération Wallonie-Bruxelles : http://www.enseignement.be/index.php?page=26897

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Evan
3 mois il y a

Bonjour,

Je suis un jeune homme âgé de 18 ans. Ayant des parents séparés dès lors de mes 4 ans, ma Maman détient aujourd’hui la garde exclusive. Nous étions résiliés en France et habitons en Belgique depuis peu de temps. (Un an et demi)
Aujourd’hui, j’habite encore avec ma Maman et mon beau-père à domicile. J’exerce mes études à l’Institut Reine Fabiola qui se trouve à Etterbeek. Je souhaiterais savoir si le fait d’être invité chez un(e) ami(e) ou voir même ma copine, je me dois encore à l’heure actuelle, demander la permission à mes parents pour avoir leur accord. Je dois sans cesse demander l’autorisation pour avoir le droit à l’accès pour sortir de mon domicile ce qui devient assez compliqué et très contraignant pour ma part.

Excellente journée !

Cordialement, E.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Evan
3 mois il y a

Bonjour, Evan.

A partir de 18 ans, vous êtes majeur et êtes libre de décider de ce que vous souhaitez dans votre vie. Vous êtes libre de fréquenter votre amie et même de sortir de votre domicile familial pour aller vivre ailleurs.

Cependant, tant que vous vivez sous le toit des parents, vous êtes tenu de respecter certaines règles de la maison. Par exemple, les parents peuvent s’opposer à ce que vous reveniez à la maison tard dans la nuit.

Si vous souhaitez une totale liberté, vous feriez mieux de prendre votre envol et de vivre ailleurs. Sachez toutefois que vivre hors du domicile familial représente un coût important car vous devez trouver un logement et les loyers à payer, subvenir à vos besoins, etc.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Emma
5 mois il y a

Ma fille de 24 ans va s inscrire au chômage.
Aura t elle droit à une aide financière dans l’intervalle si elle n à pas de travail.
Elle vit chez moi , j ai 65 ans et une bonne pension ?
Merci .

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Emma
5 mois il y a

Bonjour Emma,

Pour avoir droit au chômage, elle doit avoir travaillé une certaine période. https://www.onem.be/citoyens/chomage-complet/avez-vous-droit-a-une-allocation-de-chomage-/avez-vous-droit-aux-allocations-apres-une-occupation

Une fois qu’on s’inscrit chez ACTIRIS (Bruxelles), il y a un stage d’insertion qui dure un an et au bout duquel on a droit a des allocations mais il faut avoir moins de 25 ans à la fin du stage malheureusement.
Toutefois vous pourrez continuer à percevoir ses allocations familiales jusqu’à ses 25 ans.

Elle peut toujours demander une aide au CPAS de sa commune de résidence.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Grailly
6 mois il y a

Bonjour, mon fils de bientôt 26 ans connaît sa copine depuis 6 ans. Depuis 1 an il se sont mis en ménage dans l’une des maisons des parents de la copine ( parents aisés du BW). Nous venons d’apprendre que leur couple battait la chamade…. Alors que nous n’avions rien remarqué. Elle lui a conseillé de partir pendant 1 mois, et a repris les clefs….. par contre à exigé de payer la 1/2 du loyer. Après ce moi, elle préfère allonger la période de séparation . Il doit dès lors payer à ses parents 2 mois de préavis ????? C’est elle qui le met dehors, peut-être en voulant le faire revenir, en plus une copine va venir cohabiter avec elle pour partager le loyer….. un portefeuille à la place du cœur tout ça ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Grailly
6 mois il y a

Bonjour Grailly,

Cela dépend de savoir si votre fils a signé un bail ou non.

Si votre fils a cosigné un bail avec sa copine pour occuper la maison des parents de sa copine, les deux doivent payer le loyer en proportion du montant convenu. Mais étant donné que c’est le propriétaire qui l’expulse, votre fils n’est pas tenu de payer des indemnités de rupture de bail.

Si par contre le nom de votre fils n’apparait pas sur le contrat de bail, il n’est pas redevable de loyer, sauf s’il accepte de contribuer volontairement.

Si vous avez besoin d’un médiateur pour vous aider à régler le conflit: https://conflicool.org/fr-be/

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

Snokiz
6 mois il y a

J’ai des problème dans ma famille, je suis majeur et j’aimerais quitter la maison familiale pour allez vivre chez un amis, et je suis apprenti a l’ifapme
Ai-je le droit ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Snokiz
6 mois il y a

Bonjour Snokiz,

Comme vous êtes majeur, vous avez le droit de décider de l’endroit où vous vivez.
Et sachez que même si vous êtes majeur, vos parents ont toujours une obligation d’entretien envers vous tant que vous n’avez pas fini votre formation (et même après vos études, tant que vous n’êtes pas dans la capacité de percevoir de revenus). Vous êtes en droit de réclamer une contribution alimentaire et/ou une aide du CPAS.

Vous pouvez aussi demander à recevoir vous-même vos allocations familiales.
N’hésitez pas à visiter notre page concernant les différentes aides financières: https://www.jeminforme.be/quitter-ses-parents-apres-18-ans/

Par rapport à votre relation avec votre famille vous pouvez essayer d’arranger les choses en faisant une médiation familiale dans un centre de planning familial. Il y en a forcément un près de chez vous :
https://www.jeminforme.be/centres-de-planning-familial/

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be

ava
1 année il y a

Bonjour,
Je souhaiterais un renseignement.
Une jeune fille aura 21 ans en juillet 2023. Elle est domiciliée actuellement avec sa maman (qui en a sa charge). Elle partira prochainement en Australie (pour un second voyage à durée indéterminée).
Peut-elle restée domiciliée chez sa maman ?
Merci pour votre réponse.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  ava
1 année il y a

Bonjour, Ava.

Si la fille concernée est belge, elle a le loisir de conserver son domicile chez sa Maman.

Mais elle devra déclarer ses impôts en Belgique en y mentionnant tous les revenus gagnés à l’étranger. Si son seuil de revenus annuel dépasse un certain montant (3820 euros nets si les parents sont imposés ensemble OU 5520 euros si sa maman est imposée isolément), elle ne sera plus considérée comme enfant à charge pour sa maman, en ce qui concerne les impôts.
La mutuelle pourrait également l’écarter de la mutuelle de ses parents.

Par ailleurs, elle n’aura plus droit aux allocations familiales si son séjour à l’étranger n’est pas lié aux études. Il faudra en aviser la caisse des allocations familiales.

Bien à vous.

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be