Faire un job étudiant à l’étranger

10 Mai 2023 | Travailler à l'étranger, Travailler à l'étranger | 8 commentaires

image_pdfimage_print

Vous avez envie de récolter des fruits en Provence, de travailler comme
animateur ou animatrice dans un centre de vacances en Martinique,? Faire un job à l’étranger durant les vacances peut être une bonne expérience personnelle et professionnelle. Le combo idéal ? S’offrir un voyage tout en travaillant ! Oui, mais comme toujours, mieux vaut être bien préparé. Il faut évidemment définir le secteur dans lequel vous souhaitez travailler avant de vous lancer à la recherche du job qui vous permettra d’allier expérience professionnelle, personnelle, salaire et dépaysement

Cadre légal,impôt et allocations familiales

L’étudiant qui part effectuer un job étudiant à l’étranger est soumis à la législation du pays dans lequel il exerce son job. Ainsi, un étudiant belge qui travaille comme animateur en France devra se référer au droit du travail français ainsi qu’à la réglementation française en matière d’âge minimum, de sécurité sociale et d’impôts. Les jours prestés à l’étranger n’auront par contre pas d’incidence sur son quota de 600 heures en Belgique. Ainsi, en rentrant en Belgique après son job en France, notre étudiant belge retrouvera au compteur de son contingent annuel le même nombre d’heures dont il disposait avant de partir en France.
Attention, si l’étudiant travaille pour un employeur belge tout en prestant ses heures de travail à l’étranger, c’est le cadre légal belge qui s’applique et les heures de travail effectuées seront bien déduites de son contingent annuel.
Étant donné que l’étudiant conserve sa résidence principale en Belgique (il reste domicilié en Belgique), il sera soumis à l’impôt des personnes physiques belge. Dans sa déclaration annuelle de ses revenus, il devra déclarer tous ses revenus, ceux perçus en Belgique et ceux en provenance de l’étranger. Il est devenu rare que les revenus étrangers soient taxés deux fois, par la Belgique et par le pays étranger. La majorité des pays ont en effet conclu des accords bilatéraux pour éviter une double imposition. Des informations à ce sujet peuvent être obtenues via les Call center mis à disposition par le SPF Finances : https://finances.belgium.be/fr/particuliers/international/accords-internationaux

Quant aux allocations familiales, avant 18 ans, les étudiants bénéficient d’un droit inconditionnel. Après 18 ans, a priori, l’étudiant perd son droit aux allocations familiales lors qu’il part travailler à l’étranger. Il existe cependant quelques dérogations selon le projet (séjours de moins de 2 mois à l’étranger par exemple ou encore partir dans le cadre du Corps européen de solidarité durant son stage d’insertion professionnelle…) Renseignez-vous auprès de votre caisse d’allocations familiales.

Comment se préparer?

Évaluez vos compétences par rapport à vos études, vos centres d’intérêts, vos connaissances linguistiques et informatiques. En Belgique, un avantage non négligeable est que beaucoup de personnes ont une connaissance de 2 langues: le français et le néerlandais ou le français et l’anglais. Pour travailler à l’étranger, le mieux est, évidemment, de maîtriser la langue du pays.
Ensuite, définissez les grands secteurs et le pays dans lequel vous souhaitez chercher du travail.

Quels sont les secteurs qui engagent?

  • L’agriculture est un secteur qui demande beaucoup de main-d’œuvre. Les fermes et coopératives proposent du travail saisonnier. Vous pouvez prospecter sur le terrain, directement dans les exploitations agricoles, sur les marchés, auprès de l’ambassade du pays qui vous intéresse ou sur internet.
  • Le tourisme est un secteur pourvoyeur d’emplois partout dans le monde. Les hôtels, campings, centres de vacances, restaurants, cafés, parcs d’attractions… ont toujours besoin de personnel, surtout aux périodes de vacances. Ici, avoir le sens de l’accueil, du dialogue et du service est indispensable. Beaucoup de jobs d’animateurs sont offerts, avoir un diplôme d’animateur est donc un avantage. De même, posséder un brevet de secouriste est utile. Connaître la langue du pays est évidemment indispensable. Vous pouvez trouver de nombreuses adresses dans les offices de tourisme des pays concernés.
  • La vente offre de nombreux postes: des boutiques qui doivent remplacer leur personnel en vacances aux festivals qui engagent ponctuellement en passant par la vente de glaces sur la plage, la palette est vaste.
  • Dans le secteur tertiaire, les sociétés d’assurance qui proposent des contrats d’assistance engagent souvent du personnel supplémentaire durant les vacances pour coordonner les opérations entre l’assuré en difficulté et les différents intervenants.

En pratique

Il faudra envoyer de nombreux CV, bien avant les vacances. Cherchez aussi sur internet. Vous pouvez envoyer votre CV par e-mail ou, sur certains sites, l’annexer directement dans un formulaire en ligne. Il existe aussi des guides en vente en librairie contenant de nombreuses adresses utiles.

N’oubliez pas que pour tout travail quel que soit le pays dans lequel il est presté, vous devez conclure un contrat écrit. Cela vous permettra notamment d’être certain de recevoir un salaire et d’être couvert par l’assurance de l’employeur en cas d’accident.

En dehors de l’Espace économique européen, si vous voulez exercer une activité professionnelle à l’étranger, il faudra obtenir un permis de travail. Si vous allez travailler dans un pays de l’Espace économique européen, votre carte d’identité suffit, mais ailleurs il faudra un passeport et un visa.
Renseignez-vous auprès de l’ambassade du pays concerné.

En ce qui concerne le remboursement des soins de santé, vous devrez vous procurer la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) auprès de votre mutuelle d’origine en Belgique. Cette carte est valable dans tous les pays membres de l’union européenne (exceptée la partie turque de la Chypre), ainsi que la Suisse, l’Islande, la Norvège, la Macédoine du nord, le Liechtenstein, le Royaume-Uni et l’Australie.
Vous pouvez également obtenir la carte WAC (World Assistance Card) ou MAC (Medical Assistance Card) auprès de votre mutuelle ou de l’asbl MUTAS. Ce groupement de plusieurs mutualités apporte une assistance médicale aux affiliés des mutualités membres qui partent en vacances à l’étranger.

Pensez à votre santé avant de partir, aux vaccins éventuels et emportez des préservatifs fiables, la contraception est indispensable et le sida est un problème mondial !

Vous trouverez également sur notre site dédié à la  Mobilité des Jeunes des pistes et astuces, des conseils, des organismes, des informations … pouvant vous aider à mettre en place votre projet !

MAJ 2023

Voir aussi :

 

.

8 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lamine
2 mois il y a

Je veux travailler à l’étranger

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Lamine
2 mois il y a

Bonjour Lamine,

Vous avez plusieurs manières de travailler à l’étranger en tant qu’étudiant.

Vous pouvez effectuer un job de vacances. Renseignez-vous sur les démarches à faire pour pouvoir travailler légalement dans le pays qui vous accueille. En possession d’un diplôme ou d’un brevet dans une matière bien précise, n’hésitez pas à chercher un job dans ce domaine. Cela peut être un plus pour votre CV. Vous trouverez plus d’informations sur la page: https://www.mobilitedesjeunes.be/index.php/partir-a-l-etranger/jobs-de-vacances-et-travail-saisonnier/comment-trouver-un-job-de-vacances-a-l-etranger

Il y a le travail au pair qui permet de découvrir un autre pays en y apprenant une langue, tout en s’occupant des enfants de la famille où vous êtes hébergé(e) et en effectuant quelques tâches ménagères. Vous recevez mensuellement une somme d’argent destinée à couvrir vos dépenses personnelles. Le travail au pair s’adresse tant aux filles qu’aux garçons. Il ne faut pas être marié ni avoir d’enfants. Il faut évidemment avoir envie d’améliorer ses connaissances de la langue et aimer s’occuper d’enfants. Il faut également être prêt à s’adapter au mode et rythme de vie de la famille d’accueil. Les séjours durent entre 2 mois et 1 an. Il est donc important d’essayer de prendre contact avec votre famille d’accueil pour voir si les premiers contacts sont bons. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur notre page: https://www.mobilitedesjeunes.be/index.php/partir-a-l-etranger/le-travail-au-pair/c-est-quoi-le-travail-au-pair

Il y a le volontariat. Il s’agit d’une activité qui est exercée sans rétribution ni obligation ; qui est exercée au profit d’une ou de plusieurs personnes autres que celle qui exerce l’activité, d’un groupe ou d’une organisation ou encore de la collectivité dans son ensemble ; qui est organisée par une organisation autre que le cadre familial ou privé de celui qui exerce l’activité ; et qui n’est pas exercée par la même personne et pour la même organisation dans le cadre d’un contrat de travail, d’un contrat de services ou d’une désignation statutaire. Vous trouverez plus d’informations sur la page: https://www.mobilitedesjeunes.be/index.php/partir-a-l-etranger/volontariat/qu-est-ce-que-le-volontariat

N’hésitez pas à consulter notre site mobilité des jeunes : https://mobilitedesjeunes.be/ , ou à prendre contact avec le BIJ https://www.lebij.be/ pour davantage d’informations.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
https://www.mobilitedesjeunes.be

smak28
3 années il y a

Bonjour je souhaite effectuer un job étudiant à Dubai. Je suis déjà allée et on me demande un visa pour job étudiant comment dois-je me le procurer ?

INFOR JEUNES
Répondre à  smak28
3 années il y a

Bonjour Smak,

Vous devez vous adresser à l’ambassade des Emirats Arabes Unis à Bruxelles.

AMBASSADE EMIRATS ARABES UNIS
Avenue Franklin Roosevelt 86
1050 BRUXELLES

AMBASSADEUR Mohamed Issa Hamad ABUSHAHAB
+32 2 640 60 00
+32 2 646 24 73
brusselsemb@mofaic.gov.ae
https://www.uae-embassy.ae/embassies/be

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Christy
3 années il y a

Bonjour,
Etant étudiante, j’aimerais travailler dans un autre pays d’Europe (ex: Pays-Bas, France, Espagne,Ecosse,..) en tant qu’étudiante. Jusqu’à quel montant (salaire maximum) par mois puis-je garder mes allocations familiales en Belgique?

Merci d’avance

Infor Jeunes
Répondre à  Christy
3 années il y a

Bonjour Christy,

A titre préalable, nous vous invitons à visiter ces sites, ils peuvent vous donner des informations utiles avant un départ à l’étranger.
https://www.mobilitedesjeunes.be/
https://ec.europa.eu/eures/main.jsp?acro=lw&lang=en&catId=490&parentId=0&lang=en&app=4.6.0-brexit-build-0
https://eurodesk.eu/?gclid=EAIaIQobChMI24f1pNmH7gIVUAKLCh0GSgk_EAAYASAAEgIpavD_BwE

Différents liens peuvent vous donner des informations sur les conditions d’octroi des allocations familiales, ces conditions varient en fonction de votre lieu de résidence (Wallonie, Bruxelles, Flandres, Cantons germanophones) :
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/job-etudiant-allocations-familiales-chomage-et-mutuelle
https://inforjeunes.be/thematique/allocations-familiales/
Nous vous conseillons en tout état de cause de contacter votre Caisse d’allocations familiales, les prévenir est toujours plus prudent pour éviter un éventuel remboursement. Mais a priori, selon les informations dont nous disposons sachez qu’en cette période COVID-19 les conditions d’heures par trimestre sont suspendues. Il n’existe pas de montant maximum pour continuer à percevoir les allocations familiales. Il existe un montant maximum (551,89 EUR brut par mois) pour les personnes qui suivent des cours en alternance et qui effectuent un stage en entreprise.

Pour les différents pays cités nous vous transmettons quelques pistes d’informations, pour que vous puissiez leur adresser vos questions éventuelles :
Pour l’Ecosse vous pouvez consulter https://www.jeminforme.be/index.php/mobilite-internationale/partir-a-l-etranger/partir-au-royaume-uni

Netherlands
+31302306323
eurodesk@nji.nl

France
CIDJ (Centre d’information et de documentation jeunesse)
+33 1 44 49 12 00
eurodeskfr@eurodesk.eu

Spain
eurodeskes@eurodesk.eu

Nous restons à votre disposition pour toutes questions complémentaires.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Charles
3 années il y a

Bonjour j’aimerai savoir si avec le titre de séjour belge d’un ans peut aller faire un job étudiant en suisse ??

Infor Jeunes
Répondre à  Charles
3 années il y a

Bonjour Charles,

Sachez que Infor Jeunes est un centre d’information belge.
Nous vous conseillons de prendre contact avec les autorités suisses. La législation n’est pas la même qu’en Belgique. Ce lien pourra vous aider à trouver les services compétents en Suisse : https://www.ch.ch/fr/travailler-en-suisse-etranger/
Le réseau Eurodesk peut aussi vous informer sur ce type de questions pour la Suisse vous pouvez tenter de contacter : olivia.borer@infoklick.ch et nous vous invitons à consulter leur site : http://www.infoklick.ch

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be