Travailler à l’étranger : la santé

29 Mar 2022 | Travailler à l'étranger, Travailler à l'étranger | 0 commentaires

image_pdfimage_print

Bien entendu, vous prendrez quelques précautions en matière de santé si vous partez à l’étranger et le niveau de ces précautions sera d’autant plus important en fonction du pays où vous allez travailler et du lieu où vous vivrez : une région à risques, un village isolé loin de tout…
Loin du cliché du danger des grands fauves et autres serpents, certains sont beaucoup plus insidieux mais propagent facilement des maladies. Les insectes sont évidemment d’importants vecteurs de maladies mais certains papillons, chenilles urticantes, araignées peuvent aussi être des rencontres peu agréables. L’alimentation comporte aussi bien des risques. Côté prévention, la plus petite blessure doit être immédiatement désinfectée.

Bilan de santé

Un bilan de santé avant le départ pour vous et votre entourage est indispensable.
Contactez l’Institut de médecine tropicale à Anvers où un spécialiste pourra vous donner de précieuses informations sur l’état de la santé dans le pays où vous allez travailler. Vous pouvez également contacter la clinique du voyage Travel Clinic.
La visite chez le dentiste est évidemment incontournable. Si vous portez des lunettes, l’idéal est d’acheter une 2ème paire de secours (les lentilles de contact en pays chaud et sec peuvent abîmer l’œil).
N’oubliez pas votre carte indiquant votre groupe sanguin et, comme pour tous vos documents, faites en une photocopie que vous conserverez dans un endroit différent de l’original.

L’alimentation

De nombreux problèmes de santé peuvent être liés à votre alimentation, n’oubliez pas que depuis votre plus tendre enfance, vous avez toujours mangé des aliments aseptisés. Ne vous fiez pas à l’aspect des aliments même si vous avez une irrésistible envie de manger un magnifique fruit.
Attention donc au niveau d’hygiène, à l’eau (même celle que vous utilisez pour vous brosser les dents doit être filtrée et bouillie ou chlorée, l’eau en bouteille doit être débouchée devant vous et si possible d’une marque connue car certaines marques locales sont frelatées), aux fruits et légumes crus qui ne peuvent être pelés, à la chaîne du froid (certains produits congelés sont décongelés et puis recongelés) et vous éviterez des maladies telles que le choléra, la fièvre typhoïde, l’hépatite A, etc. sans parler de la « banale » diarrhée qui dans un pays en voie de développement peut avoir de graves conséquences.

Contraception

Les préservatifs ne sont pas toujours faciles à trouver ou pas de bonne qualité, emportez-en en quantité avec vous. N’oubliez pas que c’est un moyen contraceptif mais qu’il protège aussi des maladies sexuellement transmissibles dont le Sida. Quant aux autres moyens contraceptifs, ils ne sont pas en vente dans certaines régions, là aussi, il faut prendre ce dont vous avez besoin avec vous.

Les maladies sexuellement transmissibles et le SIDA

Les MST ou IST (herpès, hépatite B, etc.) se transmettent durant les rapports sexuels non protégés par un préservatif. La plupart d’entre elles peuvent être soignées avec efficacité mais en ce qui concerne le Sida, on n’en guérit toujours pas ! Il faut donc impérativement se protéger.

Pharmacie

Si vous vivez dans un pays tropical mais que votre bureau est climatisé, attention au chaud-et-froid, aux grippes et angines. Emmenez avec vous des protections solaires adaptées à votre peau et à celle de votre entourage.
Dans votre pharmacie de base, essayez de bien évaluer ce que vous aurez besoin : médicaments aidant à la digestion, antidouleurs, médicaments contre la diarrhée, la fièvre, les piqûres d’insectes, moyens contraceptifs, vitamines, pansements, désinfectant, thermomètre, etc.
Si vous devez prendre certains médicaments régulièrement, prenez avec vous leurs compositions et posologies afin de faire faire de nouvelles préparations. N’hésitez pas à prendre contact avec votre médecin généraliste afin qu’il contrôle votre trousse à pharmacie. Prenez également le soin de garder dans cette trousse et dans votre boite mail un document récapitulatif des différentes indications et posologies.

Remboursement des soins de santé

Si vous travaillez ou résidez dans un des 27 états membres de l’Union européenne, la Suisse, le Liechtenstein, l’Islande et la Norvège (pays couverts par la Carte européenne d’assurance maladie) ou un pays avec lequel la Belgique a conclu un accord qui comprend les soins de santé (Algérie, Tunisie, Turquie, Croatie, Serbie, Monténégro, Bosnie-Herzégovine, Macédoine, Québec), vous aurez droit au remboursement des soins de santé, renseignez-vous à l’ INAMI.
Vous trouverez des informations sur la sécurité sociale par pays de destination sur le site de la Commission européenne.

Si vous travaillez en dehors de l’Union européenne, vous pouvez vous affilier à l’ONSS/Sécurité sociale d’Outre-mer une institution fédérale qui garantit pension de retraite et de survie, allocations d’orphelin, pension de conjoint divorcé, pécule de vacances, allocation maladie-invalidité, assurance différée des soins de santé.

Éventuellement, il faudra prendre une assurance spéciale rapatriement.

MAJ 2022

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires