Recevez notre newsletter

Fédération Wallonie-BruxellesActirisCoCoF

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
Tél.: 02 733 11 93
inforjeunes[a]jeminforme.be
www.jeminforme.be

Quotas pour étudiants non-résidents

Chaque année, certaines filières d’études, dans le secteur médical et paramédical, se retrouvent rapidement saturées en raison d’un grand nombre de demandes d’inscriptions d’étudiants étrangers.

Pour pallier à ce problème, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a instauré, depuis 2006, des quotas aux inscriptions d’étudiants non-résidents (Décret régulant le nombre d'étudiants dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur du 16/06/2006-mis à jour 29/07/2016).
Chaque année académique, le nombre d’inscriptions des étudiants non-résidents, qui s’inscrivent pour la  première fois, en Communauté française,dans certains cursus du premier cycle de l’enseignement supérieur, est limité à 30% (20% en médecine vétérinaire) du nombre total d’étudiants (résidents et non-résidents) inscrits l’année précédente.

Etudes soumises au quota

En hautes Ecoles

  • Baccalauréat en kinésithérapie ;
  • Baccalauréat en logopédie ;
  • Baccalauréat en audiologie ;

A l’université

  • Baccalauréat en kinésithérapie et réadaptation ;
  • Baccalauréat en médecine vétérinaire ;
  • Baccalauréat en sciences psychologiques et de l’éducation, orientation logopédie;
  • Baccalauréat en médecine ;
  • Baccalauréat en sciences dentaires 

Etudiants non-résidents

L’étudiant « non-résident » concerné par la procédure d’inscription spécifique (voir ci-dessous), c’est tout d’abord l’étudiant qui n’a pas sa résidence principale en Belgique (c’est-à-dire celui qui n’est pas « domicilié » en Belgique), au moment de son inscription à l’université ou en haute école dans l’un des parcours repris ci-dessus.

ATTENTION, le décret va cependant encore plus loin et donne sa propre définition de l’étudiant « résident ». Il ne suffit pas, pour un étudiant étranger, de simplement se domicilier avant de s’inscrire pour être considéré comme « résident ». Il faut remplir en plus certaines conditions.

Pour faire simple, l’étudiant « non-résident », c’est l’étudiant qui ne remplit pas les conditions reprises ci-dessous pour être considéré comme « résident ».

Remarque : Un étudiant belge, qui ne réside pas en Belgique, sera aussi considéré comme non-résident. Pour être considéré comme résident, il doit se domicilier dans une Commune belge. 

Etudiants résidents

Sont considérés comme résidents (et peuvent s'inscrire normalement dans les études repises plus haut) , les étudiants qui ont leur résidence principale en Belgique ET qui remplissent l'une ou l'autre des conditions suivantes au moment de leur demande d’inscription :

  1. Avoir le droit de séjourner en Belgique de manière permanente (qui s’obtient selon le cas après une résidence principale en Belgique de 3 à 5 ans) ou;
  2. Avoir sa résidence principale en Belgique depuis au moins 15 mois au moment de l'inscription dans un établissement d'enseignement supérieur, en y exerçant une activité professionnelle (en tant que salarié ou indépendant) ou en bénéficiant d'un revenu de remplacement octroyé par un service public belge (allocations de chômage, revenu d'intégration sociale du Cpas, etc.) ou;
  3. Avoir sa résidence principale en Belgique depuis au moins trois ans au moment de l'inscription dans un établissement d'enseignement supérieur ou ;
  4. Etre autorisé à séjourner pour une durée illimitée sur la base des articles 9 et 10 de la loi du 15 décembre 1980 sur l'accès au territoire, le séjour, l'établissement, et l'éloignement des étrangers ou sur la base de la loi du 22 décembre 1999 relative à la régularisation de séjour de certaines catégories d'étrangers séjournant sur le territoire du Royaume ou;
  5. Etre autorisé à séjourner en Belgique en raison de la reconnaissance de la qualité de réfugié en vertu de l'article 49 de la loi du 15 décembre 1980 sur l'accès au territoire, le séjour, l'établissement, et l'éloignement des étrangers, ou d'une demande à cet effet ou;
  6. Etre autorisé à séjourner en Belgique en bénéficiant de la protection temporaire visée à l'article 57/29 de la loi du 15 décembre 1980 sur l'accès au territoire, le séjour, l'établissement, et l'éloignement des étrangers ou ;
  7. Avoir pour père, mère, tuteur légal ou conjoint une personne qui remplit une des conditions visées ci-dessus, le délai de 15 mois visé au 2° étant toutefois réduit à 6 mois dans le chef du père, de la mère, du tuteur ou du conjoint légal ou ;
  8. Etre titulaire d'une attestation de boursier délivrée dans le cadre de la coopération au développement pour l'année académique et pour les études pour lesquelles la demande d'inscription est introduite.

Première inscription en Communauté française

Le quota concerne uniquement les étudiants non-résidents qui s’inscrivent pour la première fois, en communauté française dans l’un des cursus soumis au quota, qu’il s’agisse d’une inscription en bloc 1, bloc 2 ou bloc 3 de bachelier.

Ainsi, pour l’étudiant qui aura déjà suivi des études supérieures, dans un autre cursus que ceux soumis au quota, il s’agira tout de même d’une première inscription.
Il en sera de même pour l’étudiant qui aurait déjà suivi des études supérieures à l’étranger, dans l’un des cursus soumis au quota, il s’agira également d’une première inscription.

Exemples:

  • L’étudiant qui a suivi une 1e audiologie, en Communauté française, et qui la recommence n’est pas soumis au quota car il ne s’agit pas de sa première inscription dans ce cursus, en Communauté française.
  • L’étudiant qui a suivi, à l’étranger, une 1e audiologie et qui désire la recommencer, en Communauté française, sera soumis au quota puisqu’il s’agira d’une première inscription dans ce cursus, en Communauté française.

Exception pour l'inscription en kinésithérapie :

Ne sera pas considérée comme première inscription et donc ne sera pas soumise au quota :

  • l’inscription d’un étudiant non-résident, en haute école, dans l’une des années du bachelier de kinésithérapie, alors qu’il a déjà suivi une année d’études en kinésithérapie, à l’université ;
  • l’inscription d’un étudiant non-résident, en université, dans l’une des années du bachelier de kinésithérapie, alors qu’il a déjà suivi une année d’études en kinésithérapie, en haute école;

Procédure d’inscription

Tout étudiant non-résident, qui s’inscrit pour la première fois, en Communauté française, dans l’un des cursus soumis au quota, devra faire sa demande d’inscription, obligatoirement, au plus tôt le 4e jour ouvrable précédant le 25 août et au plus tard l’avant-dernier jour ouvrable précédant le 25 août * de l’année académique concernée.
L’étudiant doit préparer un dossier d’inscription complet. Pour les documents à remettre, il faut s’adresser à l’établissement.
* Les dates exactes d’inscriptions pour l’année académique 2017-2018 seront connues seulement fin juin 2017.

Si l’école reçoit plus de 30% (20% en médecine vétérinaire) de demandes d’inscriptions par rapport au nombre total d’inscriptions l’année précédente (résidents et non-résidents), elle procède à un tirage au sort à l’issue des 3 jours d’inscriptions afin de déterminer les demandes d’inscription qui seront retenues.
Il y a un seul tirage au sort par cursus et par école. Les hautes écoles peuvent cependant déléguer l’organisation du tirage au sort à l’ARES (Académie de Recherche et d’Enseignement Supérieur – c’est-à-dire l’institution qui coordonne l’ensemble de l’enseignement supérieur belge francophone).
Les étudiants acceptés seront prévenus personnellement. Les résultats du tirage seront également affichés sur le site internet de l’école avec seulement une référence au numéro de dossier (pas le nom des étudiants).
Les étudiants qui ne seront pas tirés au sort ne pourront en aucun cas être inscrits pour l’année académique en question. L’école a l’obligation de refuser leur demande d’inscription.

Remarques :

  • L’étudiant non-résident ne peut introduire qu'une seule demande d’inscription que dans un seul établissement et une seule filière d’étude soumise au quota. En cas de multi-inscriptions, l’étudiant peut être exclu de l’établissement qui l’aurait, éventuellement, sélectionné ;
  • La procuration n’est pas possible, l’étudiant doit se présenter en personne ;
  • En cas de désistement d’un étudiant tiré au sort, l’établissement pourra décider d’accepter l’inscription d’un étudiant, non classé en ordre utile, qui occupe une des premières places suivantes ;

Pour plus de détails, vous pouvez également consulter la Circulaire de recommandations relatives aux inscriptions dans certains cursus de premier cycle de l'enseignement supérieur.

MAJ 2017

POSEZ UNE QUESTION ---- ATTENTION! VOUS ETES SUR UN SITE D'INFORMATIONS BELGES FRANCOPHONES ---- (cochez la case *recevoir une notification* pour être averti automatiquement de notre réponse)


Code de sécurité
Rafraîchir

questions  

 
# lilion 15-05-2017 12:39
Bonjour,
j'aimerais m'inscrire en université de logopédie mais d'abord connaitre les quotas pour les étudiants non-résidents par école? C'est à dire si possible le nombre général de dossiers déposés et celui accepté au tirage au sort pour les universités de Bruxelles, Louvain, Liège et Mons. Afin de m'inscrire dans celle où j'ai le plus de chance :) Merci d'avance, bonne journée et j'espère à très vite !
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 18-05-2017 09:53
Bonjour lilion,

Nous ne pouvons pas vous dire où vous aurez plus de change d’être tiré au sort. Tel qu’il est prévu dans le décret le nombre d’inscriptions des étudiants non-résidents est limité à 30% du nombre total d’étudiants (résidents et non-résidents) inscrits l’année précédente. En reprenant les données auprès de chacune des universités vous pouvez savoir +/- combien d’étudiants non-résidents seront tiré au sort par celles-ci. Si votre dossier est complet et remplit toutes les conditions vous serez alors peut-être tirées au sort sur X étudiants inscrits pour le tirage au sort. Si vous n’êtes pas tiré au sort pour l’année académique 2017-2018, vous pouvez également vous inscrire à un cursus qui n’est pas soumis au quota. . Vous trouverez sur le site de l’UCL le nombre d’inscrit en 2016 : www.uclouvain.be/22310.html consulter le sites des autres établissement pour plus d’informations.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Fpacv 19-03-2017 16:32
Merci beaucoup pour votre réponse.

J'aimerais si possible avoir un autre renseignement. Est ce que je peux faire plusieurs demandes d'inscriptions ( ou suis je limitée ?) en Belgique pour la rentrée 2017-2018, une en logopédie et d'autres en bachelier de traduction et d'interprétatio n (dans différentes universités) au cas où je ne serais pas sélectionnée au tirage au sort pour la logopédie ?

Est ce que je peux faire des demandes en cités universitaires dans des villes différentes pour la rentrée 2017-2018 ou suis je limitée à une seule ville ?

Encore merci
Cordialement
Répondre
 
 
# Infor jeunes 20-03-2017 15:23
Bonjour Fpacv,

Pour les options soumises à un quota :
Vous pouvez être inscrite qu’à UNE seule option soumise au quota et donc au tirage au sort dans UN seul établissement d’enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxel les (en Région Bruxelloise et Région Wallonne). En cas de multi-inscripti ons, l’étudiant peut être exclu de l’établissement qui l’aurait, éventuellement, sélectionné.

Pour les options NON soumises à un quota :
Pour vous garantir une inscription en Belgique pour la rentrée 2017-2018, vous pouvez introduire une demande d’admission/d’i nscription dans un autre option et/ou dans un autre établissement si vous le désirez toujours en Fédération Wallonie-Bruxel les. Vous devrez consulter sur les sites les démarches à faire pour l’admission et l’inscriptions.
Vous trouverez les liens vers les sites de toutes les établissements d’enseignement supérieur francophones(Ha utes écoles et universités) sur cette page de notre site : jeminforme.be/.../... .

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# fpacv 14-03-2017 16:01
Bonjour,

Je suis française et je souhaite m'inscrire l'année prochaine au programme de bachelier (durée de 3 ans) de traduction et d'interprétatio n à l'université de Mons. Au bout de 3 ans serais je considérée comme résident Belge ?

Après ces 3 ans d'étude je souhaiterais m'inscrire à l'université de Mons au programme de bachelier en sciences psychologiques et de l’éducation, orientation logopédie qui sont des études soumises aux quotas.
Serais je donc dispensée de ces quotas étant donné que j'aurai étudié 3 années en Belgique ?

Merci d'avance pour votre réponse
Cordialement
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 16-03-2017 09:37
Bonjour fpacv,

Si vous avez votre résidence principale* en Belgique depuis au moins trois ans lors de votre inscription en bachelier sciences psychologiques et de l’éducation orientation logopédie, vous serez effectivement considérée comme « étudiante résidente » au sens du décret sur les quotas et n’aurez pas à participer à un tirage au sort.

*Cela suppose cependant de vous « domicilier » (= établir votre résidence principale) officiellement en Belgique dès votre arrivée dans votre commune de résidence (avant même le début de l’année académique 2017-2018 si vous voulez être certaine de ne pas vous voir refuser le statut d’étudiante résidente à une semaine ou deux près). Vous trouverez toutes les démarches à accomplir via le lien suivant : adde.be/.../sejour-3-mois-ue . Il vous faudra donc trouver un logement (ou kot) dans lequel il est possible de se domicilier (voir à ce propos notre page jeminforme.be/.../louer-un-kot, plus particulièremen t le paragraphe « la domiciliation »). Le fait de vous domicilier en Belgique peut avoir plusieurs conséquences financières et sociales pour vos parents, renseignez-vous auprès des impôts français et des caisses d’allocations avant de le faire (pour plus d’informations, vous pouvez contacter un centre d’information jeunesse français : www.cidj.com )

Si durant ces trois ans vous souhaitez faire un bachelier en traduction et interprétation à Mons, vous devrez veiller – à l’issue de ces trois années - à être toujours dans des conditions de réussite suffisantes pour être considérée comme « étudiante finançable » par le gouvernement belge pour pouvoir vous inscrire en bachelier logopédie. C’est-à-dire :
° soit réussir votre diplôme de bachelier interprétation en 3 ans.
° soit valider au moins 75% des crédits présentés lors de l’année précédent votre inscription en logopédie.
° soit avoir validé au moins la moitié des crédits présentés au cours des trois années académiques qui précèdent votre inscription en logopédie ET au moins 45 crédits en tout au cours de ces trois années.
Plus d’informations sur le financement des étudiants sur notre site, à la page : jeminforme.be/.../...

ATTENTION : les informations données ci-dessus tiennent comptent de la législation en vigueur actuellement. Nous ne pouvons pas vous garantir qu’aucun changement n’interviendra durant les trois prochaines années.

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Yaya 12-03-2017 19:42
Je suis passée d un séjour étudiants d un an renouvelable à un sejour carte f d un membres de l union européen suite au mariage avec un belge
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 13-03-2017 17:03
Bonjour Yaya,

Si vous reprenez les différents points ci-dessus et que vous n’en remplissez vous-même aucune, vous devez prendre alors en compte votre mariage avec un Belge.
Donc votre conjoint s’il est belge, résident en Belgique avec une carte d’identité belge, remplit automatiquement la condition point 6 (voir circulaire téléchargeable ci-dessus page 15) et vous permet d’être considéré comme étudiante résidente et donc non soumise à quota. Vous devrez fournir un document établissant le mariage (acte de mariage) lors de votre inscription.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# delplace 12-03-2017 16:55
Bonjour, notre fille (03/06/1998) termine ses 2 années de CPGE BCPST en France au Lycée Notre Dame des Anges (NDA) à St Amand les Eaux (59), elle est inscrite au concours ENVA, examen fin avril prochain à Douai.
La prépa BCPST NDA est affilée à l'Univerité de Valenciennes (60 UV validés juin 2016 - 60 UV doivent validés en juin 2017)
Compte tenu des ses études préparatoires y-a-t-il une prise en compte de ses années d'étude par les universités de médecine vétérinaire belge ?
merci pour votre réponse
Cordialement
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 13-03-2017 12:48
Bonjour delplace,

En Belgique, il n’y a pas de règle générale concernant l’admission directe en 2e ou 3e année. Le jury d’admission de chaque université décide « au cas par cas » de l’année dans laquelle un étudiant qui souhaite poursuivre ses études supérieures peut s’inscrire. Le jury d’admission de l’université dans laquelle votre fille tentera de s’inscrire comparera les enseignements validés en France avec les enseignements proposés en Bachelier (= Licence) Sciences Vétérinaires pour savoir à quel niveau elle peut s’inscrire. Pour plus d’informations, voir notre page sur les équivalences de diplôme : jeminforme.be/.../...

ATTENTION :
° Si votre fille est admise en 2e année de bachelier Sciences Vétérinaires, il s’agira quand même d’une première inscription en communauté française et elle devra s’inscrire via la procédure spéciale pour étudiants non-résidents décrite sur cette page (et donc éventuellement participer à un tirage au sort).
° Si votre fille est admise en 1ère, 2e, ou 3e année bachelier, elle devra obligatoirement demander l’équivalence au CESS belge de son diplôme de baccalauréat français AVANT le 15 juillet 2017 pour pouvoir s’inscrire.

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Alice 10-03-2017 09:51
Bonjour,

Je suis une étudiante française et je fais actuellement mon stage de 6 mois dans le cadre de mon master en France à la faculté des Sciences de Namur.

Je vais tenter une inscription en médecine vétérinaire à Namur pour l'année 2017-2018 et je voulais savoir quel pourcentage à peu près de dossiers français était tiré au sort.
Et combien environ seront acceptés pour l'année 2017-2018 ?

Une dernière question : quelles sont les études en Belgique non soumises au quota pour les français ?

Merci beaucoup pour vos réponses,
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 13-03-2017 09:49
Bonjour Alice,

Le nombre d’étudiants « non-résident »* autorisés à s’inscrire en sciences vétérinaires est limité pour chaque établissement à 20% du total des étudiants de première année dans cette matière.
Comme expliqué sur cette page, le pourcentage d’élèves tiré au sort dépendra avant tout du nombre d’étudiant non-résidents qui tenteront de s’inscrire.
Par exemple, si le nombre d’étudiants non-résidents qui tentent de s’inscrire en 2017-2018 à l’Université de Namur ne dépasse pas 20% du total des inscrits attendus (calculé selon les chiffres de l’année précédente), alors aucun tirage au sort ne sera nécessaire.

Pour avoir des chiffres plus précis, nous vous invitons à contacter directement l’UNamur et/ou à vérifier régulièrement son site (nous ne disposons pas de données précises concernant tous les établissements).

Les cursus supérieurs impactés par le décret sur les quotas pour l’année 2016-2017 sont tous repris sur cette page (paragraphe « études soumises au quota » - baccalauréat = licence). Les cursus impactés en 2017-2018 devraient être les mêmes (sauf changements introduits par la nouvelle circulaire qui sera disponible seulement fin juin 2017). Tous les autres cursus proposés par les Universités et Hautes Ecoles belges ne sont pas concernés.

* Le décret instaurant des quotas ne concerne pas uniquement les étudiants français, mais bien tous les étudiants considérés comme « non-résidents » (voir ci-dessus les conditions pour être considéré comme étudiant résident en Belgique) ; même si dans les faits ces étudiants « non-résidents » sont très souvent français.

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Yaya 05-03-2017 18:49
bonjour j'aimerai savoir si je suis considéré comme étudiants resident en Belgique c est m'a 4 ans en Belgique ( je suis etudiante)en décembre 2016 j'ai eu ma carte de 5ans
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 08-03-2017 14:11
Bonjour Yaya,

Pour ne plus être considéré comme non-résidente vous devez remplir l’une des conditions reprises dans nos explications au point « Etudiants résidents » ci-dessus sur cette page.
Sans plus d’explications sur votre situation de séjour en Belgique nous ne pouvons vous répondre plus.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Tom 01-03-2017 20:51
Bonjour, je suis en terminale S sur Toulouse. J'aimerais tenter le tirage au sort pour la section kiné à Louvain La Neuve ou une Haute Ecole de Bruxelles. Où ai-je le plus de chance d'avoir une place? Si je ne suis pas pris cette année, puis-je réessayer l'année suivante et m'inscire en faculté ou staps en France en attendant?
Grand merci pour vos réponses!
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 06-03-2017 11:26
Bonjour Tom,

Nous ne pouvons pas vous dire où vous aurez plus de change d’être tiré au sort. Tel qu’il est prévu dans le décret le nombre d’inscriptions des étudiants non-résidents est limité à 30% du nombre total d’étudiants (résidents et non-résidents) inscrits l’année précédente. En reprenant les données auprès de chacune des universités vous pouvez savoir +/- combien d’étudiants non-résidents seront tiré au sort par celles-ci. Vous trouverez sur le site de l’UCL le nombre d’inscrit en 2016 : www.uclouvain.be/22310.html . Si votre dossier est complet et remplit toutes les conditions vous serez alors peut-être tirées au sort sur X étudiants inscrits pour le tirage au sort.
Si vous n’êtes pas tiré au sort pour l’année académique 2017-2018, vous pouvez également vous inscrire à un cursus qui n’est pas soumis au quota.


IMPORTANT : si vous voulez avoir accès au 1er cycle d’études de l’enseignement supérieur , vous devrez obtenir obligatoirement l’équivalence belge de votre BAC - français . Vous trouverez tous les renseignements relatifs à la demande d’équivalence sur cette page de notre site : jeminforme.be/.../... ou sur le site officiel des équivalences : www.equivalences.cfwb.be/.../ . La demande d’équivalence doit être introduite au plus tard le 15 juillet 2017 pour l’année scolaire 2017/2018. Attention, l’équivalence peut être restrictive et donner accès qu’à un certain type d’enseignement : non-universitai re ou universitaire. Pour votre inscription, vous aurez besoin de la preuve d’introduction de votre demande d’équivalence ou de la réponse définitive si vous l’avez au moment de l’introduction de votre dossier.

ATTENTION : En Belgique, il y a des restrictions lorsque l’on échoue 1 ou plusieurs fois dans un cycle d’études. Les années d’études (ainsi que l’année préparatoire à un concours ou des épreuves) effectuées à l’étranger sont également prises en compte.
Il est donc nécessaires de prendre cela en compte si vous vous inscrivez en France, avant de venir faire vos études en Belgique.
Si vous décidez de poursuivre la même filière (kinésithérapie ) en France, vous pourrez également demander à une admission au BLOC 2 (2ème année) en 2018/2019, néanmoins vous serez tout de même soumis au tirage au sort, car se sera votre 1ère inscription en Communauté Française de Belgique.
Plus d’explications sur cette page de notre site sur les échecs répétés : jeminforme.be/.../... .

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Madison 20-02-2017 16:32
Bonjour je suis en terminale S, j'aimerai savoir si pour la rentrée 2017-2018 Je peux m'inscrire en école de sage femme en belgique et tenter le tirage au sort pour la médecine vétérinaire aussi en belgique ?
Merci d'avance pour votre réponse
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 23-02-2017 10:40
Bonjour Madison,

Les études de sage-femme n’étant pas soumises au quota, vous pouvez vous inscrire dans ces études-là tout en introduisant votre demande d’inscription dans un établissement proposant les études en médecine vétérinaire.
D’autre part, les études de sage-femme étant des études dans le domaine du paramédical, les hautes écoles ont parfois des procédures et date d’inscription et d’admission bien spécifiques. Nous vous conseillons de vous renseigner au plus vite auprès des différentes hautes écoles proposant les études de sage-femme pour connaître leurs procédures et date d’admission et d’inscription.

Par contre, vous ne pouvez introduire qu'une seule demande d’inscription et que dans un seul établissement et une seule filière d’étude soumise au quota. Sachez que dans le cas où vous vous seriez inscrite à plusieurs établissements, l’établissement qui vous aurait sélectionnée pourrait décider de vous exclure.
Attention, les études de médecine vétérinaire ne sont organisées que par les universités et les dates d’inscriptions ne sont pas les mêmes que pour les hautes écoles.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitédesjeunes.be
Répondre
 
 
# linda 02-01-2017 19:54
Bjr,
je souhaite m'inscrire en Belgique pour la formation kiné mais j'ai déjà effectué deux années de PACES en France. Puis je m'inscrire en non résidents ?
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 03-01-2017 13:03
Bonjour linda,

Si vous avez déjà échoué deux fois au PACES au cours des 5 années qui précèdent votre demande d’inscription en Belgique, vous ne remplirez en principe* aucune des conditions pour être considérée comme « étudiante finançable » pour vous inscrire en kinésithérapie (voir notre page jeminforme.be/.../....

Si vous ne remplissez aucune des conditions pour être « finançable », l’état belge refusera de verser une subvention pour votre année d’étude à l’établissement supérieur qui vous inscrirait. Les établissements supérieurs refuseront donc systématiquemen t votre inscription. Vous aurez néanmoins la possibilité d’introduire une demande argumentée de dérogation et/ou de recours interne auprès de l’établissement qui vous refuse l’inscription pour qu’il vous accepte quand même.

* Il est important de quand même vérifier votre situation auprès du service des inscriptions de l’université ou de la haute école dans laquelle vous souhaitez vous inscrire : il est en effet difficile d’avoir la certitude que vous serez non-finançable sans connaître les détails de votre situation.

ATTENTION !!! Si vous êtes finançable (ou que votre demande de dérogation est acceptée) et que vous vivez actuellement en France, vous devrez EGALEMENT passer par la procédure d’inscription spécifique pour les étudiants « non-résidents » (décrite ci-dessus). Pour pouvoir faire des études supérieures en kinésithérapie en Belgique lors de l’année académique 2017-2018, il vous faudra donc être tirée au sort.
Vous devrez également avant le 15 juillet 2017 demander l’équivalence de votre diplôme de fin d’études secondaires (votre baccalauréat) au CESS belge (voir notre page jeminforme.be/.../...

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Katlyne 30-11-2016 18:42
Ayant fait deux anne de paces raté , pourrais-je entre en ecole en Belgique si je travail et reside 15 mois ?
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 02-12-2016 09:53
Bonjour Katlyne,

Dans votre situation, vous devez bien distinguer deux choses différentes :

° D’une part les conditions pour être considérée comme « étudiante résidente » lorsque le cursus que vous voulez suivre est soumis au décret imposant des quotas d’étudiants non-résidents autorisés à s’inscrire (décrites sur cette page).
Comme expliqué sur cette page, les étudiants considérés comme non-résidents par le décret doivent s’inscrire via une procédure spécifique et participer à un tirage au sort.
Si vous êtes française mais que lorsque vous vous inscrivez à l’université ou en haute école vous résidez principalement en Belgique ET y travaillez de manière ininterrompue depuis au moins 15 mois, alors vous serez considérée comme « étudiante résidente » et ne devrez pas passer par la procédure d’inscription spéciale pour non-résidents.

° D’autre part les conditions pour être considérée comme « étudiante finançable » (voir notre site à la page jeminforme.be/.../...
Pour pouvoir s’inscrire « de plein droit » dans l’enseignement supérieur belge francophone, les étudiants doivent remplir une des conditions pour être « finançable » (c’est-à-dire pour que l’état belge accepte de verser une subvention à l’établissement supérieur pour couvrir l’année d’étude de l’étudiant).
Si vous avez échoué deux fois au PACES, vous ne serez plus considérée comme « étudiante finançable » durant les 5 années qui suivent votre échec pour vous inscrire aux études dans lesquelles vous avez échoué au concours (par ex : si vous avez échoué le PACES en médecine, vous ne serez plus finançable pour vous inscrire en médecine en Belgique – vous serez cependant finançable pour vous inscrire dans un autre cursus).
L’étudiant non-finançable peut néanmoins introduire une demande de dérogation auprès de l’établissement dans lequel il souhaite s’inscrire pour pouvoir s’inscrire quand même.

Bon à savoir : pour vous inscrire en bachelier (1er cycle d’études supérieures = licence) en Belgique, votre diplôme d’étude secondaire (votre bac) devra également être reconnu équivalent au CESS belge (Certificat d’Enseignement Secondaire Supérieur). La demande d’équivalence doit être envoyée AVANT le 15 juillet qui précède l’année académique visée. Tous les détails sur notre site, à la page jeminforme.be/.../...

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# hugop 30-11-2016 17:55
Bonsoir,
Lorsque vous dites " Avoir sa résidence principale en Belgique depuis au moins 15 mois au moment de l'inscription dans un établissement d'enseignement supérieur, en y exerçant une activité professionnelle (en tant que salarié ou indépendant) ou en bénéficiant d'un revenu de remplacement octroyé par un service public belge "

L'activité professionnelle doit-elle être régulière ? Combien de mois au minimum ?

Merci d'avance !

Hugo
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 01-12-2016 15:49
Bonjour hugop,

Pour remplir cette condition pour être considéré comme étudiant résidant, vous devez pouvoir prouver lors de votre inscription que vous exercez une activité professionnelle sur le sol belge depuis minimum 15 mois « sans interruption » OU que vous touchez un revenu de remplacement (chômage, indemnité mutuelle, CPAS…) durant la même période.
Pour prouver votre activité professionnelle interrompue durant 15 mois, vous devrez fournir toute preuve utile (attestation patronale etc…). Pour que l’activité professionnelle puisse être prise en compte, il faut que le revenu moyen gagné soit au moins égal au revenu minimum mensuel moyen garanti (= salaire minimum pour un temps plein).

Bien à vous,

Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# neder gtari 27-11-2016 23:19
bnjr je suis un etudiant de nationalité italienne resident en france avec un bac S tunisien et je voudrais faire mes etude d'infermier ou kine en belgique est qu'il est possible? et quelle est la procedure a faire?
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 01-12-2016 15:41
Bonjour Neder gtari,

Oui il est tout à fait possible de venir faire vos études en Belgique, vous devrez par contre respecter certaines procédures :

Dans un premier temps, vous devrez obtenir l’équivalence de votre diplôme de fin de secondaire.
En effet, pour pouvoir vous inscrire dans des études supérieures en Belgique, il faut le CESS ou une équivalence au CESS. Vous devrez demander une équivalence de votre diplôme de fin de secondaire (votre bac S tunisien) et voir si il est équivalent au Certificat d’enseignement secondaire supérieur belge (CESS). La demande d’équivalence doit être introduite auprès du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxel les (Ministère de l’éducation), c’est lui qui va déterminer la valeur des études secondaires suivies à l'étranger.
Si l’équivalence est obtenue, vous serez autorisé à poursuivre des études supérieures en Belgique. Attention, l’équivalence peut aussi vous limiter, par exemple uniquement à l'enseignement non-universitai re ou encore à certaines filières d'études.
vous devrez introduire la demande d'équivalence entre le 15 novembre et le 15 juillet, précédant l'année scolaire que vous souhaite entreprendre.

Vous pouvez contacter le Ministère de la fédération Wallonie-Bruxel les soit par téléphone au 02/690.86.86, soit par e-mail à l’adresse suivante :

Outre la demande d’équivalence il faut être attentif aux conditions d’admissions. Celles-ci peuvent être différentes d’un établissement d’enseignement (université, haute école, …) à un autre et d’un cursus à un autre (ex : pour le cursus de soins infirmiers ils demandent lors de l’inscription de présenter un certificat d’aptitude physique ainsi qu’un certificat de bonne vie et mœurs datant au minimum du 1er septembre et maximum du 30 novembre de l’année académique que vous entamez) . Le mieux est donc de vous renseigner directement auprès de l’établissement dans lequel vous désirez vous rendre.

Attention, comme expliqué sur cette page, il existe, en Belgique, ce qu’on appelle des quotas (c’est-à-dire un certain nombre de place accessibles dans les universités pour les étudiants étrangers non résident) pour les étudiants étrangers non résident désirant s’inscrire pour la première fois dans un de ces cursus en communauté française. C’est notamment le cas pour les études de Kiné (mais pas pour les études d’infirmier).
Vous devrez donc vous inscrire via une procédure « spéciale », veillez à respecter certains délais pour déposer votre demande d’inscription et attendre l’éventuel tirage au sort pour savoir si votre inscription sera effectivement prise en compte pour l’année académique.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Marylou 18-10-2016 16:55
Bonjour,

J'aimerai entrer en études d'Ergothérapie à la Haute Ecole Condorcet de Tournai. Les études d'Ergothérapie sont-elles bien soumises au quota ?
S'il y a 30% d'inscrits non résidents, ils ne seront pas soumis au tirage au sort pour être admis dans cette école, alors que s'il y a 35% d'inscrits non-résidents (par exemple), les 35% seront tirés au sort afin qu'il ne reste plus que 30% d'admis, est-ce bien cela ?

Cordialement.
Répondre
 
 
# Inforjeunes 19-10-2016 11:40
Bonjour Marylou,

Seul les études reprises ci-dessus sur notre page sont soumises au quota et au tirage au sort.
Les études d’ergothérapie ne sont pas soumises aux règles de quota. Vous pourrez introduire un dossier d’inscription dans autant d’écoles que vous voulez. Cependant, certaines écoles déterminent pour la catégorie paramédicale un nombre de places disponibles pour les résidents (belges et étrangers domicilié en Belgique) et les non-résidents, en mettant des priorités : 1er arrivé/1er servi/1er inscrit. Vous devrez vous renseigner au plus vite sur les dates d’inscriptions pour 2017-2018 sur le site de l’établissement : condorcet.be/.../....

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# MENATO 18-10-2016 11:15
Bonjour, je suis une étudiante Française et souhaite déposer mon dossier d'inscription pour la rentrée 2017 dans l'une des facultés de logopédie. Il me semblait qu'il y avait un tirage au sort pour les hautes écoles mais non pour les facultés... Pouvez vous m'éclairer la dessus s'il-vous-plait ?
Merci d'avance, bonne journée
Répondre
 
 
# Infor jeunes 19-10-2016 10:25
Bonjour MENATO,

L’enseignement supérieur en Belgique n’est pas organisé comme en France.
Pour plus d’informations sur son organisation veillez-vous référer à cette page de notre site : jeminforme.be/.../... .
Le cursus de logopédie est organisé en haute école et à l’université.
Le tirage au sort est organisé par ses deux entités sur base des mêmes conditions reprises dans nos explications, dans le décret et la circulaire téléchargeable sur ci-dessus sur cette page de notre site.
Vous ne pourrez introduire qu’une seule demande d’inscription à des études soumise au quota auprès d’une haute école OU d’une université.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Valentin 12-10-2016 14:36
Bonjour à tous,
Actuellement en dernière année d'infirmier en France (diplôme obtenu en juillet), j'aimerai continuer des études en kinésithérapie en Belgique... Est-il possible de reprendre une passerelle pour passer en deuxième année? Faut-il que je reprenne depuis la 1ère année?
Connaissez vous le nombre de quotas entre Louvain et Liège par exemple?
Tellement de questions pour trop peu de réponses malgré plusieurs tentatives !
j'espère que quelqu'un pourra me renseigner, je vous remercie d'avance.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 13-10-2016 12:39
Bonjour Valentin,

Pour avoir accès à une 2ème ou 3ème bachelier vous deviez introduire une demande d’admission auprès de l’université ou de la haute école pour qu’il détermine si vos acquis vous permettent d’y avoir accès. Vous deviez également passer par la procédure d’inscription spécifique aux étudiants non-résident soumis au quota pour être soumis éventuellement au tirage au sort s’il y avait trop d’inscrit.
Seuls les établissements qui disposent encore de places peuvent inscrire des étudiants non-résidents à un cursus soumis au quota ou s’il y a désistement l’inscription d’un étudiant non-résidentsqu i se trouvent en ordre utile sur la liste du tirage au sort.
Si vous n’avez pas suivez la procédure d’inscription, il vous sera peut-être impossible d’obtenir une inscription en 2016-2017 en kinésithérapie dans l’enseignement supérieur francophone.
Le site de l’UCL reprend la liste du tirage au sort et le nombre de places disponibles , il n’y a donc plus de place : www.uclouvain.be/22310
Le site de l’ULg reprend également la liste de leur tirage au sort et le nombre de places disponibles , il n’y a donc plus de place aussi : ulg.ac.be/.../... .

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 

La une
d'Infor Jeunes

Salle à louer à Schaerbeek, à proximité de la Place Dailly, pour différents types d'événements. Pour locations ponctuelles  Cours  Stages Ateliers Séminaires Conférences Réunions Formations ...
Partage de la vie privée, cyberharcèlement, discriminations liées au genre, injures, photos truquées ou obscènes, conflits et disputes partagés avec tous, la liste des risques liés aux réseaux sociaux...
Infor Jeunes propose des modules d’initiation à Internet, pour adultes. Cet atelier a pour but de donner aux stagiaires, les références nécessaires en matière de l’utilisation de l’informatique de bur...
Découvrez la nouvelle version de notre site web Mobilité internationale des jeunes : http://www.mobilitedesjeunes.be/ - Une consultation des contenus plus accessible- Une navigation sur différents su...
Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/inforjeunesasbl et retrouvez toutes nos activités et ateliers