Recevez notre newsletter

Fédération Wallonie-BruxellesActirisCoCoF

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
Tél.: 02 733 11 93
inforjeunes[a]jeminforme.be
www.jeminforme.be

Quitter ses parents avant 18 ans

Quitter ses parents en étant mineur, c'est possible?

Un(une) jeune mineur(e) ne peut décider seul(e) de quitter ses parents. Quelles que soient les raisons qui font qu'un(une) mineur(e) quitte ses parents, et, en dehors du fait que qu'il(elle) devra trouver un logement, gérer son argent, poursuivre ses études, il(elle) devra, surtout, subvenir à ses besoins. Comme souvent, c’est l’argent qui sera un de ses soucis principaux et aussi, comment l’obtenir?
Nous parlons ici des situations où le(la) jeune mineur(e) vit des situations conflictuelles ou de violence chez ses parents telles qu'il n'y a pas d'autres solutions que de quitter le domicile familial.
Nous ne parlons pas ici des étudiants qui louent un kot en dehors de chez leurs parents, en général pour avoir de moins longs trajets à faire chaque jour.

Les parents ont l’obligation d’élever, d’entretenir (héberger, nourrir, soigner, etc.) et d’assurer la formation de leurs enfants. Cette obligation d’entretien et alimentaire existe quel que soit l'âge de leur "enfant", tant que sa formation n’est pas achevée.²
Si ses parents sont d’accord, un(une) mineur(e) peut aller vivre ailleurs, un des parents doit alors l’accompagner à la commune pour effectuer son changement d’adresse.

En principe, sans l’accord des parents, un(une) mineur(e) ne peut pas aller vivre ailleurs.
Même s'il(elle) a des problèmes importants avec ses parents, il(elle) ne peut pas décider seul(e) de ce qu'il(elle) va faire et si un(une) mineur(e) le fait, cela peut être considéré comme une fugue.
Il faudra alors s’adresser soit au SAJ (Service d’aide à la jeunesse), soit au CPAS (Centre public d’action sociale).

SAJ ou CPAS?

Au SAJ

Si un(une) mineur(e) a des gros désaccords avec ses parents, il(elle) peut contacter le Service d’aide à la jeunesse (SAJ). C’est un service spécialisé qui pourra l’aider au mieux, en fonction de ses problèmes.
Il(elle) peut y aller seul(e) ou avec un(e) ami(e) majeur(e), un(e) assistant (e) social(e), un(e) avocat(e), par exemple, mais tu peux aussi contacter une des AMO bruxelloises.
Dans certaines situations, des éléments vont peut-être amener le SAJ à organiser ce qu'ils appellent une "aide négociée". Dans ce cas là, le délégué évalue de manière approfondie la situation du(de la) jeune mineur(e) et celle de ses parents et organise un programme d'aide avec lui(elle) et ses parents. Le SAJ peut mettre en place un suivi familial, orienter vers des services d'aide, organiser un placement en famille d’accueil ou dans un service résidentiel.
Si les propositions d'aide sont refusées par le(la) mineur(e) ou par ses parents, le SAJ transmet son dossier au parquet de la jeunesse qui demandera peut-être l'intervention du juge de la jeunesse.
Le SAJ est un service officiel, une autorité publique.
Avant d'aller au SAJ, il existe d'autres organismes où un(une) mineur(e) peut se faire aider, parler de sa situation en toute confiance et réfléchir à la meilleure solution par exemple dans une Amo ou un Centre de planning familial. Les adresses des SAJ de Bruxelles et Wallonie se trouvent sur le site de la Fédération Wallonie Bruxelles-Aide à la jeunesse.

Au CPAS

Un(e) mineur(e) a droit à l’aide sociale du Cpas, c’est à dire à une somme d’argent qui lui permette de vivre décemment, qui est en général équivalente au revenu d’intégration.
L’aide sociale n’est pas le revenu d’intégration sociale, qui n’est accordé qu’au majeur.
Recevoir une aide sociale n’est possible que dans des conditions très spécifiques: si le mineur n'a pas de ressources suffisantes et ne peut se les procurer par lui-même, si les parents font défaut, si l’autonomie que le(la) mineur(e) revendique permettra d’avoir des conditions de vie conforme à la dignité humaine par exemple, si les conflits ou la souffrance vécue en famille ne permettent plus au(à la) mineur(e) de vivre avec ses parents (c’est le(la) mineur(e) qui devra en apporter les preuves).
Sur le site du SPF Sécurité sociale, vous trouverez les adresses de tous les Cpas.
Les adresses, contacts téléphoniques et heures d'ouverture des Cpas bruxellois se trouvent sur le site de la Région de Bruxelles-Capitale.
Les adresses, contacts téléphoniques des Cpas de Wallonie se trouvent sur le site de l'Union des villes et des communes de Wallonie

Le CPAS et le SAJ sont tous les deux chargés de l’aide aux mineurs(es) mais, il arrive souvent que le mineur qui demande une aide au CPAS soit systématiquement renvoyé au SAJ. Le(la) mineur(e) étant encore sous l'autorité parentale, le Cpas le(la) renvoie souvent vers le SAJ pour qu'une décision officielle soit prise. Pourtant, le CPAS est tenu d’accorder une aide sociale à toute personne dans le besoin, y compris les mineurs.

MAJ 2014

POSEZ UNE QUESTION ---- ATTENTION! VOUS ETES SUR UN SITE D'INFORMATIONS BELGES FRANCOPHONES ---- (cochez la case *recevoir une notification* pour être averti automatiquement de notre réponse)


Code de sécurité
Rafraîchir

questions  

 
# Nayeon 19-04-2017 16:09
Bonjour,
J'ai 17 ans dans 1 mois et je ne supporte plus ma situation familiale.
Je vis seule avec ma mère depuis ma naissance et je n'ai jamais connu mon père.
Elle a un copain qui a déja était violent avec moi et avec elle ( j'ai du contacter la police ) mais elle n'a pas souhaiter porter plainte. Elle veut qu'il revienne vivre à la maison et je souhaite aller vivre chez mes grands-parents si cela se produit... Est ce possible ?
Merci d'avance.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 20-04-2017 13:39
Bonjur Nayeon,

Si vous êtes mineure (= moins de 18 ans)*, vous ne pouvez pas prendre la décision seule de partir de chez votre mère. Son accord est nécessaire. Si elle accepte que vous partiez vivre chez vos grands-parents il n’y a en revanche pas de problèmes.
Attention cependant, votre mère doit continuer à vous entretenir même si vous ne vivez plus chez elle. Cela signifie qu’elle doit vous verser une pension alimentaire (à vous ou à vos grands-parents) , calculée selon ses revenus, devant vous permettre de vivre.

Si vous êtes en danger, que personne ne s’occupe de vous et/ou que vous ne pouvez pas attendre d’avoir 18 ans pour partir de chez vous, vous pouvez éventuellement demander l’intervention du SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse). Il s’agit d’un service officiel, compétent pour trouver des solutions pour les mineurs victime de mauvais traitements. Le SAJ peut décider votre placement chez un proche (vos grands parents ?), dans une famille d’accueil, dans un centre, ou une mise en autonomie.
Vous trouverez le bureau du SAJ le plus proche de chez vous via le lien suivant : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Dans tous les cas, vous pouvez trouver de l’aide auprès de l’AMO (association d’Aide en Milieu Ouvert) la plus proche de votre domicile. Les AMOs sont des associations dont le but est de permettre aux mineurs en difficulté de trouver des solutions à leurs problèmes. Elles sont composés de personnes capables de vous écouter (éducateurs, psychologues) et de vous aider dans vos démarches administratives (assistants sociaux). Vous trouverez une liste des AMO de la région bruxelloise sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo . Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./


Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Azerty 15-04-2017 16:44
Bonjour,
J'ai 17 ans je suis enceinte et mon copain a pris un appartement afin de pouvoir faire grandir l'enfant dans de bonne conditions et aussi afin de m'éviter des problème avec ma famille car ils sont très dure je suis à plus de 3 mois et ils ne sont pas au courant.. Lui travail beaucoup et peut entièrement tout assumer et je me suis renseigner je peux obtenir des aides lors de l'accouchement mais le problème est que ma mère refuse de me laisser partir en me menaçant d'aller voir la police et de nous faire des problème avec la justice a moi et mon copain lui veut absolument le garder et l'assumer.. Mais ma mère ne me laissera pas partir de plus j'ai des grands frère très protecteurs.. Que pourrai-je faire dans ma situation ?
Merci.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 19-04-2017 12:26
Bonjour Azerty,

Êtes-vous française ? Si oui, vous avez posé votre question sur un site belge francophone. Nous ne sommes pas compétent pour vous répondre et nous vous invitons à poser votre question à un centre d’information français : www.cidj.com

Si vous êtes belge et/ou actuellement en Belgique : vos parents sont responsables de vous jusqu’à vos 18 ans. Ils doivent donc donner leur accord pour que vous viviez avec votre copain (même si vous êtes enceinte de lui). Un de vos parents doit par exemple vous accompagner à la commune pour effectuer le changement d’adresse. Si vous décidez de « fuir » la maison familiale, vos parents sont effectivement en droit de faire appel aux forces de police pour vous ramener à la maison : tant que vous êtes mineure, il s’agirait en effet d’une fugue.
Dans la théorie, vos parents pourraient également vous « interdire » de voir votre copain, voire saisir la justice s’il vous aidait et/ou vous incitait à fuir le domicile familial. Dans la pratique, vous êtes bientôt majeure civilement, vous êtes déjà majeure sexuellement (à partir de 16 ans vous avez en effet le droit d’avoir des relations sexuelles avec qui vous voulez), vous êtes enceinte de lui et avez une relation à priori stable : il paraît peu probable qu’un Procureur du Roi (= magistrat qui poursuit les gens au nom de l’état Belge) perde du temps à poursuivre en justice votre compagnon.

Une fois que vous aurez 18 ans, vous aurez le droit de vivre où vous voulez, peu importe l’avis de vos parents. Si vous êtes encore étudiante, ces derniers auront tout de même toujours l’obligation de vous entretenir.

Même si vous êtes mineure, vos parents n’ont pas le droit de vous obliger à avorter. Votre corps vous appartient et c’est vous qui devez décider de mettre au monde (ou pas) votre enfant. Vos parents n’auront également aucun droit sur l’enfant qui va naître (hormis un droit de « visite »). C’est vous et le père de votre enfant qui aurez tous deux « l’autorité parentale » (c’est-à-dire le droit de décider ce qu’il y a le mieux pour l’enfant), et qui partagerez les devoirs vis-à-vis de l’enfant (devoir de surveillance, de subvenir à ses besoins etc…).

Peu importe que vous soyez mineure ou majeure, vos grands frères n’ont aucun droit ni sur vous, ni sur votre enfant. Seuls les parents possèdent « l’autorité parentale ». Toute menace, violence (psychologique ou physique) ou contrainte exercée sur vous ou sur votre compagnon par l’un de vos frère est punissable par la loi.

Pour obtenir une aide dans vos démarches administratives , une écoute et un suivi médical lors de votre grossesse, vous pouvez vous adresser au Centre de Planning Familial le plus proche de votre domicile. Ces centres sont composés de plusieurs professionnels (infirmiers, médecins, assistant sociaux, psychologues) compétents pour vous aider de plusieurs manière.
La plupart de ces centres possèdent également un service de médiation familiale, compétent pour vous aider (si vous le souhaitez) à trouver des solutions pour améliorer vos relations avec vos parents et votre famille.
Tous les professionnels de ces centres sont soumis au « secret professionnel ». Ils n’avertiront pas votre famille de votre situation si vous ne le souhaitez pas, ceci, même si vous êtes mineure. . Pour connaître le Centre de Planning Familial le plus proche de chez vous, vous pouvez consulter notre liste jeminforme.be/.../... (Les adresses de centres concernent Bruxelles uniquement puisque nous sommes un Centre d’Information bruxellois, pour la Wallonie vous pouvez vous référer aux sites des fédérations repris dans la liste).

Vous pouvez également faire appel à l’AMO (Association en Milieu Ouvert) la plus proche de votre domicile. Les AMO sont des associations dont la mission principale est de faire en sorte que les jeunes mineurs s’épanouissent dans leur environnement (au sein de leur famille, à l’école, dans leur quartier…). Les professionnels de l’AMO vous conseilleront, vous écouteront et chercheront avec vous des solutions aux problèmes que vous rencontrez. Si vous vivez à Bruxelles, vous pouvez consulter la liste des AMO bruxelloises directement sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo
Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# mickeymanga 15-04-2017 16:20
bonjour,à mes 17ans je souhaite partir en Belgique pour faire mes études là-bas je serais majeur qu'après la rentrée scolaire, mais cela sans changer de famille, et je connais des personnes là-bas. Est-ce possible? Est-ce-que je pourrais avoir un appartement etc...?
(J'aimerais avoir un maximum d'informations, si possible).
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 19-04-2017 09:34
Bonjour mickeymanga,

Il est très difficile de vous répondre de manière précise sans connaître l’ensemble de votre situation (votre nationalité ? les études envisagées ? Quelles ressources vous aurez pour vivre ?...)

La Belgique considère que les parents sont responsables de leurs enfants jusqu’à l’âge de 18 ans. Si vos deux parents sont d’accord pour que vous veniez vivre en Belgique pour y effectuer vos études, cela sera peut-être possible* A CONDITION d’avoir les ressources financières nécessaires pour ne pas être à la charge de l’état belge.

Vous ne pourrez donc pas bénéficier de l’aide du CPAS décrite sur cette page si vous êtes étrangère. Celle-ci est réservée aux belges ou aux étrangers qui vivent déjà en Belgique depuis un certain temps.

Si vous êtes mineure lors de votre arrivée, vos parents devront en principe vous accompagner dans la plupart de vos démarches. Ils devront également avoir les moyens de vous louer un kot (= logement étudiant voir notre page jeminforme.be/.../... ), de payer vos frais de scolarité (voir notre page jeminforme.be/.../... ) et plus généralement de subvenir à l’ensemble de vos besoins.

Nous ne pouvons pas vous renseigner davantage sans connaître votre situation, vous trouverez cependant sur notre site de nombreuses pages d’explications sur les études, le logement étudiant, le travail étudiant et tout ce qui concerne les jeunes en général.

* Si vous êtes française cela sera relativement facile. Si vous êtes ressortissante d’un pays situé en dehors de l’Union européenne, venir étudier en Belgique demande beaucoup de démarches administratives . Nous vous invitons à consulter sans tarder la page suivante : jeminforme.be/.../...

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Sara300 15-04-2017 11:43
Bonjour j'ai 17 depuis cette année depuis petite j'ai eu beaucoup de problèmes avec ma mère qui n'était pas toujours la en raison de son jeune âge. Elle m'a eu alors qu'elle avait 16 ans j'ai donc vécu avec ma grand mère pratiquement jusqu'à mes 7 ans le problème est que depuis que je suis avec ma mère sa se passe très mal... J'ai eu des violences ainsi physiquement que moralement j'en ai parlé à une assistante sociale car je le vie très mal mais malheureusement je ne veux plus vivre chez moi tellement c'est insupportable ma vie ne change pas et elle ne veut pas me laisser tranquille avec tout se stresse je tombe assez souvent malade...Je ne sais plus quoi faire
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 19-04-2017 09:09
Bonjour Sara300,

Jusqu’à vos 18 ans, votre mère est responsable de vous et vous devez avoir son accord pour partir de chez elle. Si vous êtes maltraitée et que vous ne pouvez pas attendre d’avoir 18 ans pour partir de chez vous, vous pouvez éventuellement demander l’intervention du SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse). Il s’agit d’un service officiel, compétent pour trouver des solutions pour les mineurs victime de mauvais traitements. Le SAJ peut décider votre placement chez un proche (votre grand-mère ?), dans une famille d’accueil, dans un centre, ou une mise en autonomie. Vous trouverez plus d’explication plus haut sur cette page.
Vous trouverez le bureau du SAJ le plus proche de chez vous via le lien suivant : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

AVANT de consulter le SAJ, vous pouvez faire appel à l’AMO (Association en Milieu Ouvert) la plus proche de votre domicile. Les AMO sont des associations dont la mission principale est de faire en sorte que les jeunes mineurs s’épanouissent dans leur environnement (au sein de leur famille, à l’école, dans leur quartier…). Les professionnels de l’AMO vous conseilleront, vous écouteront et chercheront avec vous des solutions aux problèmes que vous rencontrez. Vous pourrez rencontrer des psychologues pour vous écouter, ainsi que des assistants sociaux compétents pour vous accompagner dans vos démarches. Si vous vivez à Bruxelles, vous pouvez consulter la liste des AMO bruxelloises directement sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo
Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Besoin de parler de votre situation ? Vous pouvez également décider à tout moment d’appeler le numéro « 103 ». Il s’agit d’une ligne téléphonique ouverte 24h/24 pour les mineurs en difficulté.

Lorsque vous aurez atteint l’âge de 18 ans, vous serez majeure et vous aurez le droit de vivre où vous voulez. Votre mère devra toujours en principe subvenir à vos besoins, mais si elle refuse ou si l’aide est insuffisante, vous pourrez demander de l’aide au CPAS. Vous trouverez toutes les informations utiles pour prendre votre autonomie à partir de 18 ans sur notre site : jeminforme.be/.../...


Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Lorisde9 13-04-2017 15:28
Bonjour, j ai 16 ans et je veux quitter la maison familiale ! Ma mere et moi ne nous entendons plus malgré les nombreuses tentatives effectuer pour arranger les problèmes ... elle est d'accord que je vivent seul si je m'assume entièrement ... est ce possible ? Que dois je faire ? Merci de me repondre au plus vite ...
Loris
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 14-04-2017 15:47
Bonjour Lorisde9,

Si vos DEUX parents sont tous les deux d’accord pour que vous viviez seul, ils peuvent vous autoriser à le faire. Ils ont cependant toujours l’obligation de subvenir financièrement à vos besoins. Cela veut dire qu’ils doivent pouvoir vous donner tous les mois une somme suffisante – que l’on appelle « pension alimentaire » – pour que vous puissiez payer votre loyer, votre nourriture, vos vêtements etc…

Même si vous vivez seul, ils seront toujours responsable de vous et vous serez toujours sous leur autorité, cela veut dire que vous aurez besoin de leur accord pour tout (signer un contrat, changer d’école etc…).

Comme expliqué sur cette page, si vous vivez seul, vous pourrez demander à ce que les allocations familiales vous soient versées directement. Si vous vous domiciliez dans votre logement (un de vos parents doit pour cela vous accompagner à la commune !) votre caisse d’allocation familiale sera avertie par la commune (mieux vaut cependant la contacter ou contacter Famifed – www.famifed.be – ne serait-ce que pour communiquer votre numéro de compte en banque). Si vous vivez ailleurs que chez vos parents mais que vous restez domiciliés chez eux, vous devrez prouver par un autre moyen à votre caisse d’allocation familiale que vous vivez seul pour toucher directement les allocations familiales.

Comme expliqué sur cette page, si vous demandez une aide au CPAS de votre commune (c’est votre droit et demander ne coûte rien !), ce dernier cherchera à savoir pourquoi votre mère ne vous héberge pas et/ou pourquoi ce n’est pas elle qui subvient à vos besoins. Si vous arrivez à prouver au CPAS que la situation est tellement difficile que vous ne pouvez plus vivre chez votre mère et que cette dernière n’a pas les moyens (ou la volonté) de vous aider financièrement, ce dernier peut « en théorie » décider de vous donner une aide financière que l’on appelle le RIS (Revenu d’Intégration Sociale). NEANMOINS, dans la pratique, tant que vous êtes mineur, les CPAS refuseront généralement de vous aider et vous renverront vers le SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse).

Le Service d’Aide à la Jeunesse (SAJ) est en effet l’institution chargée de venir en aide aux mineurs qui rencontrent des problèmes graves avec leurs parents. Lorsque la situation le nécessite (en cas de maltraitance, d’abandon, de violences…) le SAJ intervient pour trouver des solutions : placement en centre ou en famille d’accueil, placement chez un proche et parfois mise en autonomie.
Si la situation est telle que vous devez absolument quitter le domicile familial, le SAJ peut vous venir en aide. Il n’agira cependant réellement qu’en cas de force majeure, pas en cas de « dispute » ou de « mauvaise entente ».

Vous y avez peut-être déjà fait appel, mais l’AMO (association d’Aide en Milieu Ouvert) la plus proche de chez vous peut vous venir en aide. Les AMO sont des associations dont la mission principale est de faire en sorte que les jeunes mineurs s’épanouissent dans leur environnement (au sein de leur famille, à l’école, dans leur quartier…). Les professionnels de l’AMO vous conseilleront, vous écouteront et chercheront avec vous des solutions aux problèmes que vous rencontrez. Si vous vivez à Bruxelles, vous pouvez consulter la liste des AMO bruxelloises directement sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo
Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Sharon 11-04-2017 21:19
Bonjour j ai 16 ans j ai un stage et je ne m entend pas au pres de les parents je cherche depuis quelque temps as partir de la maison ma grande soeur habite liège et ma proposer de venir chez elle mais mes parents n accepterons jamais que doit je faire pour aller vivre chez ma soeur


Merci d avance
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 13-04-2017 09:14
Bonjour Sharon,

Pour pouvoir quitter le domicile familial, vous devez avoir l’accord de vos parents. Vous ne pouvez en effet pas décider seule de partir et de quitter vos parents, car cela pourrait être considéré comme une fugue. Lorsque vous aurez 18 ans, vous pourrez décider seule de quitter le domicile familial, vous n’aurez plus besoin de leur accord.

Si vous avez besoin de parler de votre situation ou si vous désirez réfléchir à des solutions envisageables tout en gardant une bonne entente avec vos parents, vous pouvez vous tourner vers différents organismes :

-les AMO (Associations d’aide aux jeunes en Milieu Ouvert) = sont des associations qui aident les jeunes mineurs en difficultés à trouver des solutions à leurs problèmes et éventuellement à effectuer certaines démarches administratives (que ce soit au niveau, juridique, scolaire, …).
Vous trouverez une liste d’AMO ainsi que leurs coordonnées sur ce site : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

-Un centre de planning familial= vous pouvez y rencontrer différentes professionnels (médecins, psychologues, assistants sociaux, …) qui sont là pour vous écouter, vous conseiller et éventuellement tenter une médiation familiale (= discussion entre vous et vos parents) en vue de trouver des solutions à vos conflits familiaux.
Vous trouverez les adresses de centre de planning familial sur notre site, page jeminforme.be/.../...
Si vous habitez en Wallonie, vous trouverez les coordonnées dans centres de planning familial sur le site des fédérations de planning familial sur la fin de la page du lien cité ci-dessus.

Attention, si vous êtes maltraitée ou que vous vous sentez en danger, vous pouvez vous rendre auprès du SAJ (=Service d’Aide à la Jeunesse). Il s’agit d’un organisme officiel qui va vous écouter et évaluer la situation. Ils organiseront en fonction de votre situation (et de votre état de danger), la mise en place de différentes aides (ex : un suivi familial, orienter le jeune et sa famille vers d’autres services d'aide, organiser un placement en famille d’accueil ou dans un service résidentiel, …). Vous trouverez les coordonnées des différents SAJ sur le site : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitédesjeunes.be
Répondre
 
 
# juju01 09-04-2017 14:00
bonjour je voudrais savoir vue que ma mère n'a pas de droit parentale si je peux aller vivre chez elle répondez moi urgemment
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 10-04-2017 10:19
Bonjour, juju01,

Si vous avez moins de 18 ans, vous ne pouvez pas vivre et changer d’adresse sans l’accord de la personne qui détient l’autorité parentale. Seul cette personne et/ou un juge peut vous permettre de vivre avec elle. Si votre maman a été déchue de son autorité parentale, elle ne peut pas décider du jour au lendemain de vous accueillir chez elle. Elle est dans l’obligation d’introduire une action auprès du Tribunal de la Famille et la jeunesse et d’obtenir un jugement pour pouvoir prendre des décisions vous concernant ou même vivre avec vous.
Par contre, si part « n'a pas de droit parentale » vous entendez qu’elle n’a pas de droit de visite ou de garde pour vous, vous ne pouvez pas non plus habiter chez elle sans l’accord de la personne qui détient votre garde exclusive. Cette personne pourra introduire une action auprès du juge pour non-respect des conditions de garde. Si votre maman veut obtenir votre garde en toute l’égalité, elle devra introduire une demande auprès du juge du Tribunal de la famille et de la jeunesse pour demander une modification du dernier jugement de garde.
Nous vous conseillons de prendre contact avec le service juridique gratuit suivant, pour en savoir plus sur vos droits en fonction de la situation exacte dans laquelle vous vous trouvez : Service droit des Jeunes : www.sdj.be - www.sdj.be/.../.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Hcjakxbwkqkfvnskd 04-04-2017 18:23
Avant j'ai été maltraiter par mes parents aujourd'hui tout va bien physiquement mais comme elle m'a fait subir beaucoup de choses je ne veux plus vivre avec elle.
Est-ce-que c'est possible de vivre seule ?
Caroline
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 05-04-2017 14:57
Bonjour Hcjakxbwkqkfvnskd,

Si vous êtes mineure (= moins de 18 ans)*, vous ne pouvez pas prendre la décision seule de partir de chez vos parents. L’accord de vos deux parents est nécessaire. Si ces derniers sont tous les deux d’accord, vous pouvez vivre ailleurs que chez eux.
Attention cependant, vos parents doivent continuer à vous entretenir même si vous ne vivez plus chez eux. Cela signifie que s’ils sont d’accord avec votre départ, ils doivent vous verser une pension alimentaire, calculée selon leurs revenus, devant vous permettre de vivre.

Si vous avez été victime à un moment donné de maltraitance, vous avez peut-être déjà un dossier au SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse – voir sur cette page). Si c’est le cas, vous pouvez faire part du mal-être dans lequel vous êtes chez vos parents à la personne en charge de votre dossier et voir avec elle/lui si une autre solution est possible : mise en autonomie, placement chez un proche etc…

Dans tous les cas, vous pouvez trouver de l’aide auprès de l’AMO (association d’Aide en Milieu Ouvert) la plus proche de votre domicile. Les AMOs sont des associations dont le but est de permettre aux mineurs en difficulté de trouver des solutions à leurs problèmes. Elles sont composés de personnes capables de vous écouter (éducateurs, psychologues) et de vous aider dans vos démarches administratives (assistants sociaux). Vous trouverez une liste des AMO de la région bruxelloise sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo . Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

* si vous avez plus de 18 ans, vous êtes majeure et vous avez le droit de vivre où vous voulez. Vous trouverez toutes les pistes pour prendre votre autonomie sur notre site, à la page jeminforme.be/.../...

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Tiffany2701 02-04-2017 15:46
Bonjour, j'ai 16 ans. Si je tombe enceinte, Est-ce que je peux aller habiter chez mon copain sachant qu'il est majeur et est en mesure de prendre à charge moi-même et le bébé et survenir à nos besoins? Merci davance pour votre réponse.
Tiffany.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 04-04-2017 10:13
Bonjour Tiffany,

Le fait que vous soyez enceinte ne vous autorise pas à faire ce que vous souhaitez, ni à quitter le domicile familial. En effet, tant que vous n’êtes pas majeure (= à partir de 18ans) vous êtes soumise à l’autorité parentale. Vous ne pouvez donc pas décider seule de quitter le domicile familial, et vous ne pouvez pas faire tout ce que vous voulez.

Si vous désirez quitter vos parents, vous devrez avoir leur accord. Ceux-ci devront également vous aider pour certaines démarches : par exemple pour changer votre domicile, vous devrez déclarer votre changement de domicile auprès de la commune où vous allez habiter. L’un de vos parents doit vous accompagner pour effectuer cette démarche.
Attention, le fait que vous ne soyez plus domiciliée à leur adresse peut avoir certaines implications pour eux. Notamment au niveau des impôts (= le montant d’impôts qu’ils doivent payer peut être plus élevée) puisque vous ne serez plus à leur charge si vous n’êtes plus domiciliée au même endroit qu’eux.

Cela peut également avoir des implications sur le montant des allocations familiales qu’ils perçoivent dans le cas où vous êtes plusieurs enfants à la maison. Sachez que vous pouvez également percevoir vous-même vos allocations familiales une fois que vous aurez changé de domicile, vous devrez alors avertir votre caisse d’allocation familiale et vous devrez leur fournir un document officiel attestant que vous ne vivez plus chez vos parents (attestation de la police, déclaration de changement d'adresse à la commune).
Vous pouvez également vous renseigner auprès de l’Agence fédérale pour les allocations familiales (FAMIFED) par téléphone au 02/237.21.12 ou au 02/237.21.11 ou au 0800/94.434. Vous trouverez également certaines informations sur leur site internet : bruxelles.famifed.be/.../...

La seule possibilité de pouvoir quitter le domicile familial sans avoir besoin de leur accord est de vous faire émanciper. Dans le cas où l’émancipation est accordée, le jeune est considéré comme majeure notamment concernant les actes dis de droits civils (ex : vous pourriez changer de domicile et conclure un bail locatif, recevoir vous-même vos allocations familiales, accomplir tous les actes administratifs, …) et n’est plus soumis à l’autorité parentale.
Attention, l’émancipation n’est par contre pas accordée automatiquement mais que très rarement, elle est accordée dans des cas uniques et dans des circonstances particulières. Le fait d’être enceinte peut être considéré comme une circonstance spécifique mais sera appréciée au cas par cas par un juge de la famille.

Vous trouverez davantage d’information sur l’émancipation sur notre site, page jeminforme.be/.../...

Si la situation est conflictuelle et que vos parents ne comprennent pas votre choix, vous pouvez vous tourner vers un centre de planning familial. Ils proposent des consultations juridique, médicales, mais peuvent également vous aider pour tenter une médiation familiale (= une discussion entre vous et vos parents en vue de trouver des solutions).
Vous trouverez diverses adresses de planning familial bruxellois sur notre site, page jeminforme.be/.../...
Au besoin, vous trouverez des adresses de centres de planning familial wallons sur le site des fédérations de planning familial présents sur le bas de la page (lien ci-dessus)

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitédesjeunes.be
Répondre
 
 
# Sarah vizioli 02-04-2017 14:52
Bonjour j'ai 17 ans dans 3 mois je fais 18 ans je vous contacte aujourd'hui par ce que sa ne va plus chez ma mère je peux plus vivre chez elle ai trop de tensions on peux pas avoir de discussion moi je peux plus reste chez elle je veux partir de sa maison et mon père ki et plus avec ma mère avec mon père on se parle plus j'ai pas du tous de soutien de famille
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 03-04-2017 15:56
Bonjour Sarah vizioli,

Dès vos 18 ans vous serez libre de choisir de continuer à vivre chez vos parents ou de vivre seul.
Comme vous l’avez probablement lu ci-dessus un mineur ne peut pas décider de quitter ses parents s’il n’a pas leurs consentements. Vous aurez 18 ans dans très peu de temps, une action auprès d’un juge ou d’une service d’aide à la jeunesse serait plus longue que les 3 mois qui vous restent. Vous devez donc profiter des 3 mois vous restant avant vos 18 ans pour préparer votre départ, car vous aurez non seulement besoin d’un logement, mais également de l’argent pour subvenir à vos besoins.
Sur cette page de notre site vous trouverez les démarches à accomplir à vos 18 ans pour bénéficier d’une aide financière : jeminforme.be/.../... .
Sur celle-ci des informations sur vos droits en tant que majeur : jeminforme.be/.../etre-majeur.
N’hésitez pas à reprendre contact avec nous, si certaines choses ne vous semblent pas clair.

Lorsque vous serez à la recherche d’un logement (étudiant), vous pourrez consulter la liste de sites sur cette page : jeminforme.be/.../.... Vous trouverez également des informations sur vos droits en tant que locataire sur celle-ci : jeminforme.be/.../louer-un-kot .

Si vous désirez partager, être écouter et conseiller sur votre situation familiale par un professionnel, vous pouvez vous adresser à un centre de planning familial :
en région bruxelloise : jeminforme.be/.../...,
ou en Wallonie : www.loveattitude.be/

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# magaloche 27-03-2017 07:35
bonjour ma fille a quitter la maison 18ans je vient apprendre que le cpas ne veut pas l'aider car pour eux aucune raison de quitter la maison maintenant elle veux aller au tribunal que risquons nous car nous sommes tout a fait d'accord quelle revienne a la maison
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 27-03-2017 12:49
Bonjour Magaloche,

Dans le cas où vous êtes en mesure d’héberger votre fille et qu’il n’y a pas de conflits familiaux majeurs empêchant votre fille de continuer à habiter chez vous, vous ne risquez à priori (car seul le juge de la famille est compétent pour décider en fonction de la situation) pas grand-chose vis-à-vis du tribunal.
En l’absence de conflit, le seul moyen qu’aurait votre fille d’exiger le paiement d’une pension alimentaire alors que vous êtes prêts à l’héberger serait de prouver au juge que son projet de vie nécessite l’éloignement du domicile familial (exemple : suivi d’une option d’étude non disponible à distance raisonnable).

Pour que vous compreniez mieux, tant que votre fille n’a pas terminé sa formation (=ses études) et qu’elle n’est pas autonome financièrement, vous êtes en tant que parents dans l’obligation de l’entretenir (c'est-à-dire de la nourrir, de l’héberger, de la soigner, …).

Si votre fille ne vit plus chez vous (parce que vous n’êtes pas en mesure de l’héberger, ou que la situation est telle que votre fille ne sait plus rester en famille), cette obligation que vous avez d’entretien peut se traduire par le payement d’une pension alimentaire.

Bien souvent, le CPAS, avant d’octroyé une aide quelconque, et dans le cas où la personne entre dans les conditions pour obtenir cette aide, se doit de vérifier qu’une telle demande n’ait pas déjà été introduite soit directement auprès des parents, soit auprès du TFJ.

Dans le cas où votre fille introduit cette demande auprès du Tribunal, le juge de la famille pourrait éventuellement prendre la décision de vous obliger a verser à votre fille une pension alimentaire.
Ce genre de décision n’est pas du tout automatique, le juge prendra ce genre de décision en tenant compte de votre situation sociale et famille mais également en fonction de vos revenus (il ne peut pas vous obliger à payer une pension alimentaire si vous ne possédez pas les ressources suffisantes pour la simple raison que votre fille souhaite quitter le domicile familial), ET il prendra en compte les arguments de votre fille. Il faudra donc qu’elle puisse argumenter sa demande et explique pour quelles raisons elle ne souhaite plus être hébergée chez vous.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitédesjeunes.be
Répondre
 
 
# Margaux 26-03-2017 13:00
Bonjour, j'ai 17 ans et j'aimerais savoir si il est possible de faire une colocation avec quelqu'un de majeur? Quelles sont les conditions?
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 29-03-2017 15:32
Bonjour Margaux,

Avant toute chose, sachez que tant que vous êtes mineur (que vous avez moins de 18 ans), vous ne pouvez pas décider de quitter le domicile familial sans l’accord de vos parents. Par ailleurs, puisque vous n’êtes pas majeure, vous ne pouvez pas signer de contrat de bail vous-même. Ce sont donc vos parents qui devront signer co-signer le contrat de bail et qui devront se porter garant pour vous auprès du propriétaire.

Si vous désirez quitter votre domicile familial suite à des conflits avec vos parents et que votre situation devient invivable, vous pouvez dans un premier temps vous tourner vers des services dont le rôle est d’écouter et de conseiller les jeunes ayant des difficultés familiales :
-une AMO (= Association d’Aide ou Milieu Ouvert). Elles sont là pour vous écouter, vous accompagner dans des démarches (sociales, juridiques, administratives ou scolaire, …), vous conseiller et vous aider à trouver des solutions à votre problème.
Vous trouverez une liste d’AMO ainsi que leurs coordonnées sur ce site : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

- un Centre de Planning Familial. Ils proposent des consultations sociales et juridiques, vous pouvez également y rencontrer des professionnels tels que des médecins, des psychologues, des assistants sociaux, … vous pourrez y poser vos questions et, au besoins, ils peuvent vous aider en vue d’une médiation familiale (= une discussion entre vous et vos parents en vue de trouver des solutions).
Si vous vivez en Wallonie, vous trouverez les centres de planning familiaux wallons sur le site des fédérations reprises en bas de page sur notre site : jeminforme.be/.../...

Dans le cas où vos parents donnent leur accord, vous pourrez quitter le domicile et aller vivre en collocation avec une autre personne si vous le souhaitez. Vous devrez cependant vous débrouiller pour trouver un logement, mais également pour subvenir à vos besoins (vous nourrir, vous soigner, vous habillez, …).
Vous devrez également effectuer plusieurs démarches avec vos parents : avant toute chose, vous restez mineur et ce sont donc vos parents qui devront signer le contrat de bail, vous devrez notamment déclarer à la commune où vous souhaitez habiter votre changement de domicile. Attention comme vous êtes mineure, au moins l’un de vos parents doit vous accompagner pour cette démarche.
Vous trouverez d’autres informations concernant les kot étudiants sur notre site, page jeminforme.be/.../louer-un-kot

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Licia gnr 19-03-2017 08:54
Bonjour, j'ai 14 ans (bientôt 15 ans) et je n'ai plus l'envie de rester habiter avec ma mère (mes parents sont séparés) j'aimerais allez habiter avec ma marraine mais étant mineure je ne sais pas si j'ai le droit et je n'ai aucune envie d'aller en internat ou autre. Mais est-ce que sa serais possible ? Merci d'avance pour votre réponse
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 21-03-2017 09:48
Bonjour Licia gnr,

Vos parents sont tous les deux responsables de vous jusqu'à vos 18 ans.
Tant que vous êtes mineure, vous êtes censée vivre chez l’un d’entre eux et vous devez absolument avoir leur accord à tous les deux pour pouvoir déménager. S'ils sont tous les deux d'accord pour vous laisser vivre chez votre marraine, il n'y a aucun problème pour que vous déménagiez - même si vous êtes encore mineure.

Si vous souhaitez vous domicilier chez votre marraine (c’est-à-dire changer officiellement votre adresse auprès de la commune) un de vos parents doit se rendre avec vous à la commune pour effectuer le changement d'adresse.

Lorsque vous aurez 18 ans, vous pourrez aller vivre où bon vous semble - sans l'accord de vos parents.

IMPORTANT : même si vous n'habitez plus sous leur toit, vos parents ont toujours l'obligation de subvenir à vos besoins :
- jusqu'à vos 18 ans ET
- APRES vos 18 ans SI vous n'avez pas terminé vos études.
S'ils ne vous hébergent pas, ils doivent vous verser (à vous ou à votre marraine) une pension alimentaire calculée selon leurs moyens.

Concernant vos allocations familiales, vous pourrez les recevoir vous-même si vous résidez chez votre marraine.
° Si vous vous domiciliez chez votre marraine, puisque le changement sera "officiel", il est censé se faire automatiquement , mais il est préférable d'avertir votre caisse d'allocation familiale (ne serait-ce que pour vérifier que tout est ok et pour donner votre numéro de compte) ou Famifed (= c’est-à-dire l'organisme fédéral des allocations familiales : www.famifed.be ).
° Si vous n'êtes pas domiciliée chez votre marraine (vous restez domiciliée chez votre mère), il sera en principe tout de même possible de recevoir vous-même les allocations familiales, mais vous devrez "prouver" à votre caisse d'allocation familiale que vous ne vivez plus chez votre mère. Vous devrez donc les contacter directement pour savoir comment faire.

Si vos parents ne sont pas d’accord avec votre solution et/ou que la situation est difficile à vivre pour vous à la maison, vous pouvez trouver de l’aide :

° Au « service de médiation familiale » du Centre de Planning familial le plus proche de votre domicile. Les professionnels du service de médiation vous écouteront et trouveront avec vous des solutions à votre situation. Ils peuvent vous recevoir seule, ou avec vos parents, et vous aider à trouver ensemble des solutions. Pour connaître le Centre de Planning Familial le plus proche de chez vous, vous pouvez consulter notre liste jeminforme.be/.../...

° Auprès de l’AMO (association d’Aide aux jeunes en Milieu Ouvert) la plus proche de votre domicile. Les AMO ont pour mission principale d’aider les jeunes de moins de 18 ans à trouver des solutions pour s’épanouir dans leur environnement (école, famille, quartier…). Les professionnels de l'AMO pourront vous écouter, chercher des solutions avec vous et vous guider dans vos démarches. Vous pouvez consulter la liste des AMO bruxelloises directement sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo


Bien à vous,

Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Kvmc 16-03-2017 16:47
Bonjour
J'ai 16anset j'aurai 17 ans cete année ma mere veut que je part de la maison le plus vite possible
Elle me dit toujour qu'elle ne pveut plus que je vis avec elle
Donc je voudrais savoir si c'est possible que je puisse quitter ma mere mais recevoir une aide financiere car elle ne veut nonplus plus m'aiderpour pouvoir finir mes etudes.
Jai bien un projet et cest dzs finir mes etudes mais la situation chez moi est un peu desagreable.
Merci d'avoir lu et j'espère recevoir une reponse.
Merci
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 17-03-2017 10:49
Bonjour Kvmc,

Avant d’avoir 18 ans, vous ne pouvez en principe pas décider de quitter seule le domicile de votre mère. Si vous souhaitez vivre ailleurs que chez elle, votre mère et votre père doivent être d’accord avec cette solution.
Votre mère ne peut de son côté pas prendre la décision de vous demander de partir de chez elle. Selon la loi, votre père et votre mère ont l’obligation de vous entretenir – même après vos 18 ans – tant que vos études ne sont pas achevées et que vous n’êtes pas capable de voler de vos propres ailes.
Si vos parents ne peuvent pas (ou refusent) de vous héberger, ils sont dans l’obligation de vous verser une pension alimentaire mensuelle, calculée selon leurs revenus.

Si cette pension alimentaire ne suffit pas pour vous permettre de vivre, le CPAS peut éventuellement vous donner une « aide sociale » pour la compléter.

ATTENTION : en vous demandant de partir de chez elle et en refusant de vous aider en tant que mineure, votre mère commet une infraction (« abandon de famille ») qui peut être punie par la loi !

Si votre mère refuse de vous héberger et/ou que la vie avec elle devient vraiment impossible pour vous, plusieurs organismes peuvent vous aider à sortir de cette situation :

° Le Service d’Aide à la Jeunesse (ou SAJ) : le SAJ est un service « officiel » (qui dépend de l’état) chargé d’aider les mineurs subissant un mauvais traitement de leurs parents. Le SAJ est compétent pour analyser la situation et trouver des solutions. Quand les parents sont violents ou ne s’occupent pas correctement de leur enfant, il peut par exemple saisir le juge de la jeunesse pour que ce dernier prenne des mesures pour vous protéger : placement en famille d’accueil ou chez un proche, mise en autonomie dans un kot etc…
Vous trouverez les différents bureaux du SAJ via le lien suivant : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

° AVANT d’aller au SAJ, vous pouvez consulter une AMO proche de votre. Les AMO (associations d’aide en milieu ouvert), sont des associations chargées d’aider les jeunes mineurs qui connaissent des difficultés familiales. Les professionnels des AMO (des éducateurs, des assistants sociaux) peuvent vous écouter, vous conseiller, vous aider à trouver des solutions et/ou à faire des démarches. Lorsque la situation le nécessite, ils peuvent par exemple vous accompagner au SAJ pour bien expliquer la situation. Vous trouverez une liste des AMO de la région bruxelloise sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo. Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

° Pour avoir une aide juridique, vous pouvez également vous adresser au Service Droit des Jeunes (ou SDJ). Il s’agit d’une AMO qui a la particularité d’être composée de juristes (= spécialistes du droit) spécialisés dans le droit des jeunes. Ils peuvent vous conseiller et vous accompagner en cas de besoin. Vous trouverez les coordonnées du bureau le plus proche de chez vous sur leur site : www.sdj.be

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# lolo0506 04-01-2017 14:32
Bonjour, je me pose pas mal de question. J'aimerais partir de chez moi, car c'est invivable je ne peux plus vivre dans cette situation. J'ai 16ans. Si je suis enceinte es-que je peux allé vivre avec mon copain même si ma mère n'est pas d'accord ?
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 05-01-2017 12:57
Bonjour lolo0506,

Pour pouvoir quitter le domicile familial et aller vivre ailleurs, vous devez avoir l’accord de vos deux parents. Même si vous avez des problèmes importants avec vos parents, sans cet accord, vous ne pouvez pas décider de quitter le domicile familial. Si vous les faites, cela peut être considéré comme une fugue.
Quitter vos parents pour aller vivre ailleurs veut dire que vous allez devoir vous débrouiller par vous-même tant du point de vue de votre scolarité, que financièrement, que pour trouver un logement et subvenir à vos besoins (nourriture, soins de santé, …).

Sachez qu’avoir un enfant peut changer votre vie et vos perspectives d’avenir, il faudra pouvoir combiner travail ou études et l’enfant. Avoir un enfant à un coût également, il faudra pouvoir subvenir à ses besoins (nourriture, vêtements, divers équipements (meubles, …)).

Si vous souhaitez de l’aide et être écoutée, vous pouvez vous adresser au Service d’Aide à la Jeunesse (SAJ). Ils sont compétents notamment pour aider les jeunes qui ont des conflits familiaux. Ils seront là pour vous écouter et pour éventuellement vous aider à trouver des solutions. Le SAJ peut notamment mettre en place, avec vous, un suivi familial, vous orienter vers des services d'aide ; et si il faut, organiser un placement en famille d’accueil ou dans un service résidentiel.
Vous trouverez les coordonnées des différents SAJ présents en Belgique sur le site www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Vous pouvez également vous tourner vers un Centre de Planning Familial, ils proposent des consultations sociales et juridiques, vous pouvez également y rencontrer des professionnels tels que des médecins, des psychologues, des assistants sociaux, … vous pourrez y poser vos questions (notamment par rapport à la sexualité, à la grossesse, …) et ils pourront vous aider en vue d’une médiation familiale (= une discussion entre vous et vos parents en vue de trouver des solutions).
Vous trouverez une liste de planning familial bruxellois sur notre site, page jeminforme.be/.../...
Si vous vivez en Wallonie, vous trouverez les centres de planning familiaux wallons sur le site des fédérations reprises en bas de page sur notre site : jeminforme.be/.../...

Une dernière solution à envisager serait de demander l’émancipation. Un mineur peut pour des circonstances exceptionnelles demander à ce qu’il soit émancipé. C’est-à-dire qu’il/elle ne sera soumis(e) à l’autorité de ses parents et il/elle sera considéré comme un(e) majeur(e) dans différents domaines.
L’émancipation reste par contre assez rare, et n’est accordée que dans des circonstances exceptionnelles telles que lorsqu’un jeune subit des violences familiales, ou si il/elle semble assez mature que pour gérer sa vie et son avenir seul(e), …
L’émancipation se demande auprès d’un juge de la famille et de la jeunesse par les parents ; si les parents n’acceptent pas de faire cette demande, elle peut être faite par le procureur du Roi. Il faudra que vous expliquiez et prouviez au juge les raisons pour lesquelles vous voulez être émancipée (ex : le fait d’être enceinte peut être un élément favorisant une décision positive d’émancipation).

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Unenuggets 03-01-2017 05:58
Bonjour,

Alors voilà je vais sur mes 17 ans en avril, ma copine va se prendre un appartement et m'a demandé d'emménager avec elle, j'aurai voulu savoir si c'était possible.

Merci par avance.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 03-01-2017 13:38
Bonjour Unenuggets,

Comme expliqué sur cette page, c’est possible, A CONDITION cependant que vos deux parents soient d’accord avec cette solution.

En effet, puisque vous avez moins de 18 ans, vos parents sont responsables de vous et doivent donner leur accord pour que vous quittiez le domicile familial (sauf dans des cas exceptionnels suivis par le juge ou le SAJ). Si vous déménagez sans leur accord, cela peut être considéré comme une fugue !
Si vos parents sont d’accord pour que vous déménagiez chez votre copine, vous pouvez éventuellement vous domicilier à votre nouvelle adresse (Attention ! Cela peut modifier les droits de vos parents !). Puisque vous êtes mineur, l’un de vos parents doit en principe vous accompagner à la commune (voir notre page jeminforme.be/.../... )

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Sarah 17-12-2016 05:33
Bonjours j'ai une amie qui se fait souvent frapper pour rien , elle a des bleues énormes et le weekend sa soeur l'enferme dans sa chambre, elle se fait menacer. Si je vous appel pour vous raconter les détails combien de temps vont prendre les charges et tout ça ?? Parce que le jour où je vous appelerai il faudra réagir très vite parce que elle risque de se faire frapper plus fort que d'habitude
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 20-12-2016 09:53
Bonjour Sarah,

Si votre amie à moins de 18 ans, elle ne pourra pas faire ce qu’elle veut et décider de quitter le domicile de ses parents sans leur accord sinon se sera considéré comme une fugue.

Votre amie, peut s’adresser au SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse), ils sont compétent notamment pour aider les jeunes qui ont des conflits familiaux. Ils pourront écouter, soutenir et éventuellement trouver des solutions avec votre amie. Vous trouverez les coordonnées des différents SAJ présents en Belgique sur le site www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Votre amie peut également se rendre dans centre de planning familial, ils proposent des consultations sociales, médicales et juridiques. Elle peut y rencontrer divers médecins, et travailleurs sociaux qui pourront l’écouter, et l’aider dans certaines démarches.
Vous trouverez une liste de planning familial bruxellois sur notre site, page jeminforme.be/.../.... Si vous vivez en Wallonie, vous trouverez les centres de planning familiaux wallons sur le site des fédérations reprises en bas de la page de notre site.

Puisque votre amie subit des violences au sein de sa famille, sachez qu’il existe également des organismes spécialisés dans la maltraitance (violences familiales) :

Votre amie peut s’adresser à une équipe SOS enfants. Vous trouverez les coordonnées des différents services SOS enfants à Bruxelles et en Wallonie sur le site www.one.be/index.php?id=2380

Si elle souhaite être écoutée, elle peut également se rendre dans l’une de nos permanences :
-Soit sur Schaerbeek : jeminforme.be/.../...
-Soit sur 1000 Bruxelles : jeminforme.be/.../...
Si vous êtes en Wallonie, elle peut se rendre dans un Infor Jeunes plus proche de chez elle. Vous trouverez les coordonnées des divers Infor Jeunes wallon sur le site www.infor-jeunes.be/.../centre

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# clémentine 11-12-2016 16:17
Bonjour,ma meilleure amie a 13 ans et vie chez sa mère car c'est parent sont sépare depuis de années elle voie son père 1 fois sur deux week-end et sa mère lui bourre toujours le crane en lui disant fait si fait sa tu doit lui dire sa ou dit des truc a son que soit disant elle a dit , sa influence beaucoup ses étude car sa maman lui dit toujours que jamais elle réussira sa vie que elle est bête du coup elle perd confiance et fait n'importe quoi a l'école donc elle travaille mâle elle fait aucun effort , mais sa maman s'énerve très vite et mon amie a dit a sa maman que elle a jamais dit les truc que elle dit a son père que c'est elle et sa maman la frappés quand elle fait une chose de rien du tout elle la frappe encore aujourd'hui elle la frappé mon amie a tenté de se suicider de nombreuse fois mais en vain elle aimerait quitter sa maison car elle ne se sens pas du tout bien chez elle , elle se sent pas capable de supporter sa mère encore elle ne peut allé chez sont père car il est très violent c'est pour que elle voudrait partir. Merci cordialement Clémentine
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 15-12-2016 09:22
Bonjour Clémentine,

Votre amie peut prendre contact avec le Service d’Aide à la Jeunesse (SAJ), ils sont là, notamment, pour aider un jeune lorsqu’il y a de gros conflits familiaux.
Au SAJ, votre amie pourra être écoutée, et en fonction de sa situation et de ses explications, ils peuvent, par exemple, l’orienter vers d’autres services d’aide, ou mettre en place un suivi familial, organiser un placement en famille d’accueil ou dans un service résidentiel, …
Vous trouverez d’autres informations concernant le SAJ en haut de cette page.

Vous trouverez les coordonnées des différents SAJ présents en Belgique sur le site www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Votre amie peut également se tourner vers les centres de planning familiaux, ils proposent des consultations sociales et juridiques, peuvent l’aider en vue d’une médiation familiale (= une discussion entre elle-même et ses parents pour l’aider à trouver un accord avec eux sur son lieu de vie).
Vous trouverez une liste de planning familial bruxellois sur notre site, page jeminforme.be/.../.... Si vous vivez en Wallonie, vous trouverez les centres de planning familiaux wallons sur le site des fédérations reprises sur la page ou vous rendre sur le site www.loveattitude.be/

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Stéphanie-Rose 04-12-2016 00:23
Salut j'ai 17 ans et bientôt 18 anS c'est le 4 janvier.je voudrais savoir es ce que j'ai le droit de vivre ailleur que chez mes parents sans qu'elle puisse ne rien y faite?
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 06-12-2016 15:01
Bonjour Stéphanie-Rose,

Une fois les 18 ans atteint (c’est-à-dire à partir du 4 janvier 2017), vous pouvez quitter le domicile familial sans l’accord de vos parents. Vos parents ne sont plus responsables de vous à partir de 18ans, néanmoins ils ont toujours l’obligation d’entretien et alimentaire (de vous nourrir, de vous soigner, de vous permettre de terminer votre formation, …), tant que vous n’avez pas terminer votre formation, quel que soit votre âge.

Jusqu’à vos 18 ans, vos parents sont responsables de vous. Si vous souhaitez quitter le domicile de vos parents, vous devez avoir leur accord. Si vous quitter le domicile sans leur accord, se sera considéré comme une fugue.

Si vous désirez quitter vos parents, il vous faudra trouver un logement, vous débrouiller financièrement (éventuellement trouver un petit boulot, faire une demande de pension alimentaire auprès de vos parents, éventuellement faire une demande d’aide sociale ou financière au CPAS, …) et continuer éventuellement vos études.

Vous trouverez davantage d’explications sur comment quitter vos parents après 18 ans et les aides que vous pourriez éventuellement demander sur notre site, page jeminforme.be/.../...

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Camille 03-12-2016 12:26
Bonjour, les parents sont en train de divorcer et je ne suis pas bien chez aucun des deux je suis tout le temps mal si je suis en présence de l'un au l'autre le seule point qui me permet de tenir c ma soeur ...
Je souhaiterais aller vivre ailleurs par exemple chez mes grands parents je ne sais pas si c possible sinon quelle solution puis je envisager ? Merci davance de votre réponse.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 05-12-2016 16:52
Bonjour Camille,

Si vous avez moins de 18 ans et que vous voulez quitter le domicile de vos parents, il faudra en premier lieu avoir leur accord. Vos parents sont responsables de vous (jusqu’à vos 18ans), mais ils ont également l’obligation de vous élever, de vous entretenir (vous nourrir, vous soigner, vous héberger, …). Même si vous ne vivez plus chez eux, vos parents doivent donc continuer à payer pour vous.
Attention, vous ne pourrez pas les quitter sans leur accord sinon se sera considéré comme une fugue.

Si vous désirez vous rendre chez vos grands-parents, vos parents devront vous donner leur accord et il faudra également avoir l’accord de vos grands-parents et voir s’il est possible pour eux de vous héberger.

Si vous désirez de l’aide pour mieux gérer la situation, vous pouvez vous adresser à une AMO (= Association d’Aide ou Milieu Ouvert). Ils seront là pour vous écouter, vous accompagner dans des démarches, vous conseiller et vous aider à trouver des solutions à votre problème.
Vous trouverez une liste d’AMO bruxelloises que vous pouvez contacter sur notre site, page www.jeminforme.be/.../les-amo

Si vous êtes en Wallonie, vous trouverez une liste d’AMO en Wallonie sur le site du portail de l’aide à la jeunesse : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Vous pouvez également vous tourner vers les centres de planning familiaux, ils proposent des consultations sociales et juridiques, peuvent vous aider en vue d’une médiation familiale (= une discussion entre vous et vos parents pour vous aider à trouver un accord avec eux sur votre lieu de vie).
Vous trouverez une liste de planning familial bruxellois sur notre site, page jeminforme.be/.../.... Si vous vivez en Wallonie, vous trouverez les centres de planning familiaux wallons sur le site des fédérations reprises sur la page ou vous rendre sur le site www.loveattitude.be/

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# ferida 01-12-2016 21:13
Bonsoir

C'est pour savoir comme j'ai 16 ans si je pouvais sortir de la maison sans autorisation de mes parents et aller au bled (le Maroc) chez ma famille du Maroc ?
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 02-12-2016 15:46
Bonjour ferida,

Si vous avez 16 ans, vos parents sont responsables de vous et vous ne pouvez pas partir à l’étranger sans leur autorisation à tous les deux. Si vous le faites, ce sera considéré comme une fugue.

Bien à vous,

Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 

La une
d'Infor Jeunes

Salle à louer à Schaerbeek, à proximité de la Place Dailly, pour différents types d'événements. Pour locations ponctuelles  Cours  Stages Ateliers Séminaires Conférences Réunions Formations ...
Partage de la vie privée, cyberharcèlement, discriminations liées au genre, injures, photos truquées ou obscènes, conflits et disputes partagés avec tous, la liste des risques liés aux réseaux sociaux...
Infor Jeunes propose des modules d’initiation à Internet, pour adultes. Cet atelier a pour but de donner aux stagiaires, les références nécessaires en matière de l’utilisation de l’informatique de bur...
Découvrez la nouvelle version de notre site web Mobilité internationale des jeunes : http://www.mobilitedesjeunes.be/ - Une consultation des contenus plus accessible- Une navigation sur différents su...
Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/inforjeunesasbl et retrouvez toutes nos activités et ateliers