Recevez notre newsletter

Fédération Wallonie-BruxellesActirisCoCoF

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
Tél.: 02 733 11 93
inforjeunes[a]jeminforme.be
www.jeminforme.be

Job étudiant: période d'essai et test de recrutement

Le contrat de travail ne doit pas comporter obligatoirement de période d’essai. Elle est automatiquement prestée par l’étudiant qu’elle soit mentionnée ou pas dans le contrat de travail.

La période d'essai existe pour évaluer votre travail et permet à l'employeur de juger si vous convenez pour le job proposé. Cette période d'essai doit être rémunérée puisqu'elle doit s'effectuer dans le cadre de votre contrat de travail.

!!! Attention donc aux employeurs qui veulent que l'étudiant fasse une journée d'essai sans contrat, c'est du travail au noir et l'étudiant n'est probablement pas couvert pour les accidents (s'il travaille sur une machine par exemple). De plus, il ne sera vraisemblablement pas payé pour sa journée d'essai et ne saura même pas prouver qu'il a travaillé à l'essai.

Durée de l'essai

La durée de la période d'essai s’élève automatiquement à 3 jours calendrier, qu’elle soit inclue ou pas dans le contrat d’occupation étudiant.

Suspension de la période d'essai

En cas de suspension de l'exécution du contrat (maladie, accident,...) pendant la période d'essai, cette période est prolongée d'une durée égale à celle de la suspension avec un maximum de 3 jours calendrier.

Licenciement pendant la période d'essai

Pendant les 3 premiers jours, l'employeur comme l'étudiant peut résilier le contrat sans préavis et sans indemnité, à la fin de la journée de travail.

Les tests de recrutement

De nombreuses entreprises procèdent à des tests de recrutement avant d’engager un étudiant.
Ces tests ne doivent pas être confondus avec la période d’essai de 3 jours que prévoit automatiquement le contrat d’occupation étudiant.

Qu’est-ce qu’un test ?

Le test est destiné à évaluer les capacités, les compétences  et parfois la personnalité du travailleur pour l’emploi pour lequel on veut l’engager donc bien avant la signature du contrat de travail. Le test ne doit pas être rentable pour l’entreprise, ni rémunéré.
Ce test doit avoir une durée proportionnelle aux capacités que l’employeur veut évaluer. Il doit durer quelques heures, mais ne doit pas être de plusieurs jours. L’employeur peut par contre prévoir de répartir plusieurs heures sur quelques jours.

Un document doit être fourni par l’employeur au travailleur. Celui-ci doit reprendre la durée du test, qu’il est fait pour évaluer les capacités du travailleur et qu’il est non rémunéré et non rentable pour l’entreprise. Ce document n’est pas un contrat, mais doit être signé par les deux parties en guise d’accord et de preuve.

Si ce test s’avère rentable (pendant un ou plusieurs jours) et est rémunéré par l’employeur, il peut s’agir alors d’un contrat de travail à durée indéterminée orale. Les règles relatives à un contrat de travail ordinaire s’appliquent alors. L’employeur peut se voir également infligé une amande en cas d’inspection durant un jour de test, s’il s’avère que le travailleur n’a pas signé de contrat de travail ou de document prouvant le test ou que le test est rentable à la productivité de l’entreprise.

MAJ 2017

POSEZ UNE QUESTION ---- ATTENTION! VOUS ETES SUR UN SITE D'INFORMATIONS BELGES FRANCOPHONES ---- (cochez la case *recevoir une notification* pour être averti automatiquement de notre réponse)


Code de sécurité
Rafraîchir

questions  

 
# Léa 18-07-2017 10:28
Bonjour, je suis française et j'habite en France à la frontière belge. Afin de pouvoir financer mes études, j'ai postulé pour un job étudiant en Belgique. L'entreprise à décidé de me faire un essai pendant deux jours. J'aimerais tout d'abord si j'allais recevoir ou non un salaire pour ces deux jours (9h de travail par jour). Pour les deux jours d'essai, l'entreprise m'a remis une fiche avec les dates des deux jours d'essai, donc si ils me paient pas et qu'ils le doivent je peux prouver avec ça que j'ai bien travaillé deux jours pour eux?

J'aimerais également savoir si ces deux jours allaient être reconnu comme travaillé et si oui, quelles sont les démarches que j'ai à faire pour pouvoir être assuré ces deux jours (et plus si ces deux jours aboutissent a un contrat).
Merci !
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 19-07-2017 08:27
Bonjour Léa,

Attention, dans un premier temps, il est important de bien définir si les deux journées d’« essai » que l’on vous propose font en effet partie de la période d’essais (cette période d’essai est de maximum 3 jours, elle est automatiquement prévue dans le cadre d’un contrat d’occupation d’étudiant, et ces 3 jours doivent être rémunérés) ou s’il s’agit d’un test de recrutement (qui n'est pas rémunéré).

En Belgique, un employeur peut demander à un étudiant de faire un test de recrutement avant de décider de l'engager ou non. Ce test ne peut pas durer plusieurs jours, sa durée doit être proportionnelle à ce que l'employeur souhaite évaluer durant ce test (ex: compétences, personnalité, ...). La durée peut évidemment être différente en fonction du poste que l’étudiant va devoir intégrer. En général pour un poste de job étudiant le test ne devrait durer que quelques heures.

Dans le cas d'un test de recrutement, l'employeur doit fournir un document à l'étudiant. Ce document doit reprendre qu'il s'agit d'un test qui ne sera pas rémunéré, qu'il sera non rentable pour l'entreprise et reprendre la durée de ce test. Il ne s'agit pas d'un contrat mais il doit quand même être signé par l'étudiant ainsi que par l'employeur. La signature de ce document marque l'accord de l'étudiant quant au test de recrutement et peut également servir comme preuve en cas de conflit.

Vous trouverez davantage d'information au sujet de la période d'essai et du test de recrutement plus haut sur cette page.

Une journée d’essai est différente d’une journée de travail et n’est donc pas considérée comme telle. Si ces journées d’essai ne sont pas rémunérées, elles ne sont donc pas soumises à l’ONSS et ne sont donc pas prises en compte dans votre contingent de 475h/an.

Concernant les assurances : vous n’avez aucune démarches à effectuer concernant les assurances. Lorsque vous signez un contrat de travail ou un document attestant que vous effectuez une journée d’essais avec un employeur, votre employeur vous déclare auprès des assurances et en cas d’accident sur le lieu de travail ou lors des trajets de votre domicile au lieu de travail, c’est son assurance qui vous couvrira.

En cas de besoin, vous pouvez également vous renseigner auprès du service règlementation du SPF Emploi. Vous pouvez les contacter par téléphone au 02/233.48.35 ou 02/233.47.71 ou 02/233.48.22 ou 02/233.48.78 (n° direct) et par e-mail à l’adresse suivante :

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 

La une
d'Infor Jeunes

INFOR JEUNES asbl engage immédiatement un(e) Bachelier(e) ACS à orientation juridique, sociale ou pédagogique
Vous voulez apprendre à créer votre premier site internet ? Alors inscrivez-vous au Stage de création de site internet d’Infor Jeunes pendant les vacances d’été. Venez découvrir les bonnes pratiques p...
Salle à louer à Schaerbeek, à proximité de la Place Dailly, pour différents types d'événements. Pour locations ponctuelles  Cours  Stages Ateliers Séminaires Conférences Réunions Formations ...
Infor Jeunes propose des modules d’initiation à Internet, pour adultes. Cet atelier a pour but de donner aux stagiaires, les références nécessaires en matière de l’utilisation de l’informatique de bur...
Partage de la vie privée, cyberharcèlement, discriminations liées au genre, injures, photos truquées ou obscènes, conflits et disputes partagés avec tous, la liste des risques liés aux réseaux sociaux...