Recevez notre newsletter

Fédération Wallonie-BruxellesActirisCoCoF

Infor Jeunes asbl

Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
Tél.: 02 733 11 93
inforjeunes[a]jeminforme.be
www.jeminforme.be

L'émancipation

Est-il possible d'être émancipé?

!!! L’émancipation existe toujours mais c'est une mesure exceptionnelle qui est accordée - très rarement – et uniquement dans les circonstances telles que définies ci-dessous.
Un(e) jeune mineur(e) ne pourrait, par exemple, pas demander l’émancipation pour échapper à l’autorité de ses parents afin de pouvoir faire ce qu'il (elle) veut ni uniquement parce qu'il y a mésentente entre eux.
Les parents, non plus, ne pourraient demander l'émancipation de leur enfant mineur à un juge de la famille pour se dégager des devoirs et obligations qu’ils ont envers lui .

Le jeune mineur est soumis à l’autorité de ses parents et ce jusqu’à l’âge de 18 ans.
Cependant, s'il(elle) se marie, il (elle) sera automatiquement émancipé.
Si le(la) mineur(e) subit des violences familiales, s'il(elle) fait preuve d’une maturité suffisante, … la loi prévoit des circonstances dans lesquelles il(elle) pourrait être émancipé avant sa majorité et par conséquent ne plus être soumis à l’autorité des parents. Il(elle) sera, alors, considéré comme un(e) majeur(e) dans différents domaines.
C’est par une décision du Tribunal de la famille qu'il(elle) sera émancipé(e) mais il faudra démontrer l’utilité de son émancipation au juge.

Les textes légaux concernant l'émancipation se trouvent dans le Code civil Titre X, Ch. III.

Conditions

A partir de 15 ans, un jeune mineur peut être émancipé par le Tribunal de la famille.
C’est l’un des deux parents ou les deux parents ou son tuteur ou par le procureur du Roi qui agit à la demande de quiconque qui doit demander son émancipation.
Si la démarche est l’initiative d’un seul parent, l’autre doit être entendu.
L’utilité de l'émancipation devra être prouvée au juge de la famille. Par exemple, les parents ne pourraient pas demander l'émancipation pour se dégager de leurs responsabilités civiles et/ou à leur devoir d’éducation.
Si un des parents est décédé ou si la filiation n’est établie qu’à l’égard d’un des parents, le(la) mineur(e) peut être émancipé(e) si l’autre parent en fait la demande au juge, notamment en raison de sa maturité.
Si un des parents n’accepte pas de faire cette demande, l’émancipation peut être demandée par le procureur du Roi.

Si le(la) mineur(e) est orphelin, il(elle) peut également obtenir l’émancipation à condition d’avoir 15 ans accomplis et le consentement du tuteur, si ce dernier estime que le jeune est suffisamment mûr et responsable.
Si le tuteur d'un mineur orphelin ne fait aucune demande d'émancipation, le mineur peut la demander directement au procureur du Roi.

Si le(la) mineur(e) se marie, l’émancipation est automatique.
Chacun des époux est curateur (personne chargée d’assister un mineur émancipé dans certains actes et d’administrer ses biens) de son conjoint mineur et dans le cas où les deux sont mineurs, c’est le juge de la famille qui désigne le curateur.

Ce qui va changer

Si le(la) mineur(e) est émancipé(e) sur décision du tribunal de la famille, il(elle) est assimilé à une personne majeure. Ceci concerne essentiellement ce qu’on appelle “les droits civils”. Il(elle) n’est, notamment, plus soumis à l’autorité parentale.
Cependant, si il(elle) commet une infraction, il(elle) sera toujours considéré comme mineur et renvoyé devant le tribunal de la jeunesse.

Il(elle) pourra

• Changer de domicile et conclure un bail locatif
• Accomplir tous les actes administratifs
• Recevoir ses revenus
• Recevoir les allocations familiales, s'il(elle) a des frères et soeurs, elles sont recalculées au taux d’un premier enfant et, par conséquent, beaucoup moins élevées.
• Quitter l’école: le mineur émancipé par le tribunal de la famille n’est plus soumis à l’obligation scolaire. En effet, cette obligation scolaire était liée au fait que les parents exercent l’autorité parentale. Mais il ne faut pas oublier pas que sans diplôme, c’est difficile de trouver un emploi et d’avoir un parcours professionnel enrichissant.
• Travailler sous contrat salarié ou comme indépendant

Il(elle) ne pourra pas

• Faire un emprunt ou vendre un immeuble. Il faut l’autorisation du juge de paix
• Utiliser son capital, acheter ou vendre des titres. Il faut que le tribunal de la famille désigne un curateur (personne chargée d’assister un mineur émancipé dans certains actes et d’administrer ses biens).
!!! le mineur émancipé incapable d’administrer sa personne sera mis sous tutelle jusqu’à sa majorité et ne bénéficiera plus de son émancipation.

MAJ 2014

POSEZ UNE QUESTION ---- ATTENTION! VOUS ETES SUR UN SITE D'INFORMATIONS BELGES FRANCOPHONES ---- (cochez la case *recevoir une notification* pour être averti automatiquement de notre réponse)


Code de sécurité
Rafraîchir

questions  

 
# Elisa 22-06-2017 15:04
Bonjour,

Donc voilà, j'ai 17 ans 18 ans en septembre prochain. Je vis avec mes grands parents depuis le décès de mon père. Je ne parle plus a ma mère et mon tuteur est mon avocat. Je n'ai toujours pas de jugement. Je suis domicilié chez mes grand parent mais vivre ici devient lourd.. J'aimerais avoir mon indépendance, pouvoir habitée seule, tout en suivant mes cours. Je voudrais savoir comment je pourrais faire, si ma mère a encore un droit sur moi etc. Sachant que je ne peut pas encore ouvrir de compte en banque car celle ci a encore un droit de vue sur celui ci... J'aimerais pouvoir me faire émanciper sans faire de problème a mes grand parent...
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 23-06-2017 12:18
Bonjour Elisa,

Il ne servira à rien d’entamer une procédure d’émancipation si vous êtes majeure en septembre 2017. La demande d’émancipation est une procédure judicaire complexe et longue, qui prend plusieurs mois. Son seul effet sera de vous donner des droits que vous aurez d’office dès votre 18ème anniversaire.
Si vous avez déjà un tuteur, mieux vaut trouver des solutions provisoires avec lui pour les deux mois qu’il vous reste.
Dès que vous aurez 18 ans, vous aurez en effet le droit de vivre où vous voulez, votre mère n’aura plus aucune autorité sur vous et vous pourrez ouvrir un compte en banque sur lequel personne n’aura un droit de regard (voir notre page : jeminforme.be/.../etre-majeur)
Vous trouverez toutes les informations utiles pour prendre votre autonomie financière sur notre site, à la page suivante : jeminforme.be/.../...

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Corentin 19-06-2017 10:22
S'il vous plaît aider moi ma copine à 17 ans il lui reste que 9 mois avant d'avoir 18 ans moi j'en ai 18 j'aimerais bien la reprendre chez moi mais faut l'accord de ces deux parents et du saj elle souffre d'une maladie crise d'épilepsie sa mère n'arrête pas de l'ennuiyé de lui mentir son petit demi frère aussi c'est le punchin ball de la famille tout le monde s'en prend à elle même son père malheureusement le saj a pas beaucoup aider car il lui on juste dit qu'un éducateur viendrais aider la mere et la fille mais n'est jamais venue la mère la frappe à la tête quand sa mère et énervé c'est dangereux pour c'est crise d'épilepsie j'ai peur pour elle tout les jours elle en peut plus et c'est pareil avec son père tout le temps du rabessement moral parceque elle est un peut forte et sa m'énerve car j'ai peur qu'elle fassent une bêtise et j'aimerais la sortir de la le plus rapidement possible le saj n'aide pas car la mère n'arrête pas de mentir et à croire qu'il la croivent elle voulais faire enfermé sa fille dans un truc psychiatrique juste parceque elle avait fait une crise parceque sa mère c'était énervé sur elle je vous en supplie donnais moi votre aide j'en ai besoin j'aimerais l'aider mais apparemment tant qu'elle a pas 18 ans je peut rien faire pour elle mais j'ai vraiment peur qu'elle fassent une bêtise je vous remercie d'avance
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 20-06-2017 15:13
Bonjour Corentin,

Malheureusement , sans l’accord de ses parents ou une décision du SAJ, votre amie ne peut pas quitter son domicile familial pour vivre avec vous. Votre amie peut essayer à nouveau de voir avec le SAJ, s’il est possible puisqu’elle a presque 18 ans d’habiter chez vous, mais il n’y a aucune garantie qu’il acceptera. Si elle a de gros problèmes de santé et sa fragilité votre amie peut également se rendre auprès d’un médecin et soumettre le rapport de ce médecin au SAJ (s’il est avéré que vivre dans son milieu familial est source de stress et crise).
Elle peut également se rendre auprès d’un centre de planning familial pour discuter et voir un médecin :
- jeminforme.be/.../...
- www.loveattitude.be/
Au point vu de l’émancipation, comme vous l’avez probablement lu ci-dessus c’est mesure exceptionnelle et elle est très rarement accordée à un jeune. Votre amie aura 18 ans dans très peu de temps, une action auprès d’un juge ou d’un service d’aide à la jeunesse pourrait être aussi long. Donc il est donc préférable d’essayé de continuer le suivi avec le SAJ.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Ceulemans 12-06-2017 12:39
Bonjour , voilà je suis âgée de 16 ans , mais seulement je suis en couple avec un homme âgé de 24ans. Mais alors mes parents n'accepte pas le faite que je sois avec , ce n'est plus une vie pour moi. Alors voilà , j'aimerais avoir des renseignements pour savoir où exactement je doit aller pour ce faire imenciper. Merci beaucoup , bien à
vous.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 13-06-2017 08:27
Bonjour Ceulemans,

Comme expliqué sur cette page, l’émancipation se demande auprès du juge de la famille compétent pour votre domicile. Ce juge siège dans le Tribunal de la Famille et de la Jeunesse (TFJ) qui fait partie du tribunal de première instance (il y en a un par arrondissement judiciaire).
Pour rappel : comme expliqué sur cette page, l’émancipation est une procédure vraiment exceptionnelle, très rarement accordée par le juge de la famille. En principe, vous pouvez être émancipé à partir de 15 ans mais vos parents doivent la demander pour vous (ou à défaut le Procureur du Roi si les circonstances l’exigent). L’émancipation ne peut en principe pas être utilisée par un mineur pour « échapper » à l’autorité de ses parents, ou en cas de mésentente avec eux. Jusqu’à vos 18 ans, vos parents sont responsables de vous et peuvent interdire/limit er certaines de vos fréquentations s’ils jugent qu’elles ne sont pas dans votre intérêt. Il est donc peu probable que votre demande d’émancipation aboutisse.

Pour renouer le dialogue avec vos parents, il existe d’autres solutions moins « radicales » que l’émancipation :

° Vous pouvez faire appel à l’AMO (Association en Milieu Ouvert) la plus proche de votre domicile. Les AMO sont des associations dont la mission principale est de faire en sorte que les jeunes mineurs s’épanouissent dans leur environnement (au sein de leur famille, à l’école, dans leur quartier…). Les professionnels de l’AMO vous conseilleront, vous écouteront et chercheront avec vous des solutions aux problèmes que vous rencontrez. Si vous vivez à Bruxelles, vous pouvez consulter la liste des AMO bruxelloises directement sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo
Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

° Vous pouvez aussi faire appel au « service de médiation familiale » du Centre de Planning familial le plus proche de votre domicile. Les professionnels du service de médiation vous écouteront et trouveront avec vous des solutions à votre situation. Pour connaître le Centre de Planning Familial le plus proche de chez vous, vous pouvez consulter notre liste jeminforme.be/.../... (Les adresses de centres concernent Bruxelles uniquement puisque nous sommes un Centre d’Information bruxellois, pour la Wallonie vous pouvez vous référer aux sites des fédérations repris dans la liste).

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Lorenzo 01-06-2017 17:11
Bonjour je m'appelle lorenzo j'ai 16 ans, je suis étudiant en 3 ème professionnel mécaniques polyvalents, je vis avec ma mère et mes avec mes 4 soeurs,ma mère a un des problèmes de santé et est très dépressif... je n'es plus de nouvelles de mon père depuis des années.. ma mère n'est pas en capacité physique et psychologique de tous nous géré, récemment ma soeur de 18 ans et revenu a la maison, fait sa loi et ma mère lui a cédé très vite.. cette soeur en question ne vas plus a l'école( n'as aucun diplôme), travail en noir et est enceinte, elle fait vivre a mes soeurs, a ma mère comme a moi un véritable enfer dans cette maison, ma mère est d'accord pour mon émancipation, je voulais savoir si dans cette situation l'émancipation est possible ou non. Merci de votre réponse, j'espère le plus rapidement possible. Bien a vous merci
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 02-06-2017 11:46
Bonjour Lorenzo,

Nous ne sommes malheureusement pas compétent pour vous dire avec certitude si une telle demande aura des chances réelles d’aboutir ou non dans votre cas.

Comme expliqué sur cette page, l’émancipation est une procédure juridique longue et complexe. Elle est très rarement accordée par le juge de la famille, toujours dans des circonstances bien particulières.
Pour prendre sa décision le juge prendra avant tout en considération :
° votre degré de maturité ;
° ET les raisons exceptionnelles qui motivent votre demande. Par exemple, une émancipation peut être demandée si le mineur subit des violences graves qui nécessitent une prise d’autonomie OU si le fait d’être mineur (et donc incapable juridiquement) l’empêche d’accomplir un projet bien précis (par exemple d’ouvrir son entreprise alors que tout le reste est prêt, ou de partir faire des études loin de sa famille…).
L’émancipation sera en principe refusée dans le cas où un parent manque à ses obligations (votre mère est censée gérer la situation et vous permettre de vivre dans un environnement « sain »), ou dans le cas de difficultés familiales telles que celles que vous évoquez.

Nous attirons votre attention sur le fait que d’autres solutions existent dans votre cas que l’émancipation :

Jusqu’à vos 18 ans, votre mère est responsable de vous et vous devez avoir son accord pour partir de chez elle. Ceci étant, si vous êtes victime de maltraitance (par votre sœur) et que vous ne pouvez pas attendre d’avoir 18 ans pour partir de chez vous, vous pouvez éventuellement demander l’intervention du SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse). Il s’agit d’un service officiel, compétent pour trouver des solutions pour les mineurs victimes de mauvais traitements ou dont l’environnement ne leur permet pas de s’épanouir. Le SAJ peut décider votre placement chez un proche, dans une famille d’accueil, dans un centre, ou une mise en autonomie (sans pour autant que vous soyez émancipé !).
Vous trouverez le bureau du SAJ le plus proche de chez vous via le lien suivant : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

AVANT de consulter le SAJ, vous pouvez faire appel à l’AMO (Association en Milieu Ouvert) la plus proche de votre domicile. Les AMO sont des associations dont la mission principale est de faire en sorte que les jeunes mineurs s’épanouissent dans leur environnement (au sein de leur famille, à l’école, dans leur quartier…). Les professionnels de l’AMO vous conseilleront, vous écouteront et chercheront avec vous des solutions aux problèmes que vous rencontrez. Vous pourrez rencontrer des psychologues pour vous écouter, ainsi que des assistants sociaux compétents pour vous accompagner dans vos démarches. Si vous vivez à Bruxelles, vous pouvez consulter la liste des AMO bruxelloises directement sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo
Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Besoin de parler de votre situation ? Vous pouvez également décider à tout moment d’appeler le numéro « 103 ». Il s’agit d’une ligne téléphonique ouverte 24h/24 pour les mineurs en difficulté.

Lorsque vous aurez atteint l’âge de 18 ans, vous serez majeur et vous aurez le droit de vivre où vous voulez. Votre mère devra toujours en principe subvenir à vos besoins, mais si elle refuse ou si l’aide est insuffisante, vous pourrez demander de l’aide au CPAS. Vous trouverez toutes les informations utiles pour prendre votre autonomie à partir de 18 ans sur notre site : jeminforme.be/.../...


Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Pedro 23-04-2017 15:42
Bonjour,j'ai 17ans et mes parents veulent partir au Brésil definitivement a cause de problemes familiaux et moi je ne veux pas j ai envie de rester et de terminer mes études mes parents sont d'accord pour que je rester et j aimerais savoir si c'est possible et si j'ai droit a des aides.
merci .
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 25-04-2017 12:13
Bonjour Pedro,

Il est très difficile de vous répondre de manière certaine sans connaître l’ensemble de votre situation. Pour une réponse plus précise, vous pouvez venir nous rencontrer dans l’une de nos permanences :
° à Schaerbeek : jeminforme.be/.../...
° à Bruxelles : jeminforme.be/.../...
Si vous vivez en Wallonie, le centre Infor jeunes le plus proche de chez vous est en principe capable de vous renseigner : www.infor-jeunes.be

Si vous êtes mineur, vous êtes censé vivre avec vos parents et donc les suivre si ces derniers décident de partir à l’étranger. Vos parents peuvent cependant décider de vous laisser vivre en Belgique, chez un proche ou même en autonomie (dans un kot par exemple) A CONDITION que votre situation de séjour le permette (sans connaître ni votre nationalité, ni votre situation de séjour, nous ne pouvons vous en dire plus !)
Par exemple, si vous êtes belge, il n’y aura pas de problèmes de séjour (vous avez le droit d’être en Belgique), cela sera peut-être plus compliqué si vous êtes de nationalité brésilienne !

Si vous êtes autorisé à rester en Belgique, l’absence de vos parents risque quand même de poser certains problèmes administratifs tant que vous êtes mineur : vous aurez en effet besoin de vos parents pour la plupart des démarches administratives (comme par exemple pour changer votre adresse à la commune, vous inscrire à l’école etc…).
Dès que vous serez majeur, vous pourrez faire seul ces démarches.

Comme expliqué sur cette page, il existe la possibilité de demander votre émancipation pour pouvoir effectuer vous-même les démarches administratives sans attendre d’avoir 18 ans. Ceci étant, le temps que la procédure aboutisse (il s’agit d’une procédure judiciaire plus ou moins longue) vous serez peut-être déjà majeur.

Peu importe que vous soyez mineur ou majeur, s’ils prennent la décision de vous laisser en Belgique pour continuer à étudier, vos parents doivent continuer à subvenir à vos besoins jusqu’à la fin de vos études : c’est-à-dire payer votre logement, votre nourriture, vos vêtements etc…
Vous aurez droit à une aide du CPAS de votre commune SEULEMENT si vos parents refusent (ou ne peuvent pas) de vous verser une pension alimentaire ET qu’une raison valable explique votre choix de ne plus vivre avec eux. Nous ne pouvons pas vous garantir que le CPAS de votre commune estimera que le fait de rester étudier en Belgique est un raison valable pour ne pas suivre vos parents (peut-être le CPAS estimera-t-il que vous auriez pu faire vos études supérieures au Brésil !).
Si vous demandez une aide au CPAS avant votre majorité, il y a de grandes chances que ce dernier vous renvoie vers le SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse) qui est le service officiel belge chargé d’aider les mineurs en détresse, voire – si vous êtes étranger – vers le Service des tutelles MENA (Mineur Etrangers Non-Accompagnés ) qui s’occupe lui des mineurs étrangers non accompagnés par leurs parents sur le territoire belge.

Vous trouverez plus d’informations sur les aides disponibles en lisant les pages suivantes de notre site :
° Quitter ses parents AVANT 18 ans : jeminforme.be/.../...
° Quitter ses parents APRES 18 ans : jeminforme.be/.../...

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Sara330 07-04-2017 14:59
Bonjour, j'aurais 17 ans dans 2 semaine et je voudrais me faire émancipé à cause de mes nombreux problèmes familiaux ma mère Et malade Et n'ai plus apte à s'occuper de Moi Et j'ai un beaux pere qui s'en fou de Tout je vais à l'école encore Et je travaille les vacances et quelque samedi dans un magasin de vêtement je voudrais savoir si c'est possible de me faire émancipé et Si Oui comment? Et qu'elle sont les démarches à faire Merci!
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 10-04-2017 09:54
Bonjour Sara330,

Comme expliqué sur cette page, l’émancipation est une procédure judiciaire relativement longue, qui aboutit seulement dans des circonstances très exceptionnelles . Elle doit en outre être demandée soit par les parents du mineur, soit par le Procureur du Roi. Si vous avez bientôt 17 ans, le temps que la procédure se mette en route et que le juge de la famille prenne une décision, vous aurez peut-être déjà presque 18 ans et serez bientôt libre de vivre où bon vous semble. L’émancipation sera alors inutile, puisque le seul but de l’émancipation est de vous donner quasiment les mêmes droits qu’un majeur.

Jusqu’à vos 18 ans, vos parents sont responsables de vous et vous devez avoir leur accord pour partir de chez eux. Si vous êtes en danger, que personne ne s’occupe de vous et/ou que vous ne pouvez pas attendre d’avoir 18 ans pour partir de chez vous, vous pouvez éventuellement demander l’intervention du SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse). Il s’agit d’un service officiel, compétent pour trouver des solutions pour les mineurs victime de mauvais traitements. Le SAJ peut décider votre placement chez un proche, dans une famille d’accueil, dans un centre, ou une mise en autonomie. Vous trouverez plus d’explication sur notre site, à la page jeminforme.be/.../...
Vous trouverez le bureau du SAJ le plus proche de chez vous via le lien suivant : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

AVANT de consulter le SAJ, vous pouvez faire appel à l’AMO (Association en Milieu Ouvert) la plus proche de votre domicile. Les AMO sont des associations dont la mission principale est de faire en sorte que les jeunes mineurs s’épanouissent dans leur environnement (au sein de leur famille, à l’école, dans leur quartier…). Les professionnels de l’AMO vous conseilleront, vous écouteront et chercheront avec vous des solutions aux problèmes que vous rencontrez. Si vous vivez à Bruxelles, vous pouvez consulter la liste des AMO bruxelloises directement sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo
Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

° Vous pouvez aussi faire appel au « service de médiation familiale » du Centre de Planning familial le plus proche de votre domicile. Les professionnels du service de médiation vous écouteront et trouveront avec vous des solutions à votre situation. Pour connaître le Centre de Planning Familial le plus proche de chez vous, vous pouvez consulter notre liste jeminforme.be/.../... (Les adresses de centres concernent Bruxelles uniquement puisque nous sommes un Centre d’Information bruxellois, pour la Wallonie vous pouvez vous référer aux sites des fédérations repris dans la liste).

° Vous pouvez également décider à tout moment d’appeler le numéro « 103 ». Il s’agit d’une ligne téléphonique ouverte 24h/24 pour les mineurs en difficulté.


Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Wyatt 06-04-2017 15:52
Bonjour , j'ai actuellement 17 ans ..
je souhaite partir et être " libre " .
J'ai des gros soucis avec mes parents, je suis hélas rabaisser mentalement par ceux-ci ..
Je me débrouille actuellement presque tous seul , je suis en apprentissage.. et je travail de nuit .
J'aimerai être émancipé et vivre la vie, la prendre en main et me débrouiller vraiment seul .. mais comment faire ?
Question revenu financier ? A quoi ai-je droit ? Cela est ma plus grande crainte.. ne pas avoir asser d'argent pour "survivre " ..
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 07-04-2017 11:56
Bonjour Wyatt,

Comme expliqué sur cette page, l’émancipation est une procédure judiciaire relativement longue, qui aboutit seulement dans des circonstances très exceptionnelles . Si vous avez déjà 17 ans, le temps que la procédure se mette en route et que le juge de la famille prenne une décision, vous aurez certainement déjà 18 ans et serez libre de vivre où bon vous semble.

Jusqu’à vos 18 ans, vos parents sont responsables de vous et vous devez avoir leur accord pour partir de chez eux. Si vous êtes en danger et/ou que vous ne pouvez pas attendre d’avoir 18 ans pour partir de chez vous, vous pouvez demander l’intervention du SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse). Il s’agit d’un service officiel, compétent pour trouver des solutions pour les mineurs victime de mauvais traitements. Vous trouverez plus d’explication sur notre site, à la page jeminforme.be/.../...
Vous pouvez également décider à tout moment d’appeler le numéro « 103 ». Il s’agit d’une ligne téléphonique ouverte 24h/24 pour les mineurs en difficulté.

Lorsque vous aurez 18 ans vous pourrez décider de ne plus vivre chez vos parents si la situation n’est pas tenable. Tant que vous n’avez pas obtenu le diplôme qui vous permettra de trouver un travail, vos parents auront toujours l’obligation de vous entretenir :
° Soit en vous hébergeant ;
° Soit, lorsque ce n’est pas possible (par exemple car la situation est invivable), en vous versant une pension alimentaire calculée selon leurs revenus.

Si vos parents refusent (ou ne peuvent pas…) de vous verser une pension alimentaire, ou encore que cette pension alimentaire n’est pas suffisante pour vivre, vous pouvez demander une aide au CPAS de votre commune. L’aide du CPAS n’est cependant pas automatique et vous devrez expliquer pourquoi vous ne pouvez plus vivre chez vos parents.

Vous trouverez toutes les informations utiles pour prendre votre autonomie sur notre site, à la page jeminforme.be/.../...

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Ziggy 01-04-2017 11:34
Bonjour je mappel ziggy depuis ce 17mars d mesure on était faite pour que je soi chez mon oncle avec le saj et le pms mais je me sens mâle je suis partis de chez moi car je recevez des coup et aussi violence moral et jetai rationai au minimum pouraige êtes émancipé ou aller dans un centre
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 03-04-2017 13:16
Bonjour Ziggy,

Comme expliqué sur cette page, l’émancipation est une mesure très rarement prononcée par le juge de la famille, toujours dans des circonstances très spéciales et à condition que le mineur soit jugé suffisamment mature.
Si vos parents ne peuvent pas ou refusent de la demander pour vous, seul le Procureur du Roi (généralement sur demande du SAJ) peut la demander.
Si vous avez été victime de violence et de maltraitance, le SAJ peut décider d’autres mesures que l’émancipation : placement chez un proche (votre oncle), dans un centre d’accueil ou dans une famille d’accueil, mise en autonomie… Si les mesures prises actuellement par le SAJ ne vous conviennent pas, il vaut mieux en discuter avec la personne qui s’occupe de votre dossier au SAJ pour en changer (éventuellement parler avec lui de l’émancipation et voyez si c’est une solution envisageable).
Pour vous aider à communiquer avec le SAJ, vous pouvez vous faire aider par les professionnels de l’AMO la plus proche de chez vous. Une AMO est une association chargée d’aider les jeunes mineurs en difficulté. Elle ne dépend pas directement du SAJ mais peut vous accompagner dans vos démarches et vous aider à faire entendre votre point de vue vis-à-vis des mesures qui sont prises pour vous par le SAJ. Vous trouverez les coordonnées des AMO bruxelloises sur notre site internet : www.jeminforme.be/.../les-amo. Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Vous pouvez également à tout moment téléphoner au numéro « 103 ». Il s’agit d’un numéro mis en place pour aider 24h/24 les mineurs en difficulté : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Manon 31-03-2017 08:03
Bonjour , j'ai 18 ans et j'aimerais savoir si s'est possible de se faire émancipé à cette âge , car je suis encore à l'école je travaille mais en tant qu'étudiants et Avec mes parents ça va plus , entre l'interdiction de sortir , les insultes , un beau père qui a fait des gestes que je n'oublierais jamais , je n'ai plus envie de vivre chez eux , mais vu que je ne peux pas sortir , je ne peux donc pas venir me renseigner dans des centres pour partir , aûest ce que vous me conseiller ? Merci
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 03-04-2017 15:38
Bonjour Manon,

Il avoir entre 15 et 18 ans, donc être mineur pour demander l’émancipation. Vous avez 18 ans et donc majeur, vous êtes libre de quitter le domicile familial si vous le souhaitez, d’aller vivre seule ou avec quelqu’un autre part et ce sans l’accord de vos parents. Par ailleurs, vos parents ne peuvent pas vous séquestré et vous interdire de sortir. Vous devrez, néanmoins vous assumer financièrement.
Si vous désirez quitter votre domicile familial, sachez qu’il existe des solutions et des aides financières auxquelles vous aurez droit ou non en fonction de votre situation : aide du CPAS, allocations familiales, pension alimentaires, …
Vous trouverez des explications sur les diverses aides financières que vous pouvez obtenir si vous quittez vos parents après 18 ans sur cette page de notre site : jeminforme.be/.../....
Sur cette autre page de notre site, vous trouverez des information sur vos droits en tant que majeur: jeminforme.be/.../etre-majeur .

Si vous n’avez pas l’occasion de pouvoir venir sur place à notre permanence, vous pouvez nous joindre par téléphone au 02/733.11.93 (permanence téléphonique ouverte de 13h à 18h du lundi au vendredi). Vous pouvez également nous poser vos questions via notre adresse e-mail direct : .
Si vous êtes en Wallonie, vous pouvez également vous adressez à un autre Infor Jeunes plus proche de chez vous. Vous trouverez la liste des Infor Jeunes wallons sur le site : www.infor-jeunes.be/.../centre.

Par rapport à votre situation actuelle (le fait que vous ne puissiez pas sortir, que votre beau-père ait certains gestes envers vous, …), si vous souhaitez en parler, être écoutée et obtenir des conseils, vous pouvez vous adresser un planning familial.
La liste des centres de planning familial bruxellois est sur notre site page jeminforme.be/.../.... Si vous vivez en Wallonie, vous trouverez les centres de planning familiaux wallons sur le site des fédérations reprises en bas de la page (lien ci-dessus).
Si vous souhaitez vous rendre dans un planning, vous pouvez peut-être envisager de prendre un rendez-vous durant vos heures de cours. N’oubliez pas de demander lors du 1er s’il est en mesure de vous fournir une attestation vous excusant auprès de votre établissement scolaire. Attention votre établissement peut cependant ne pas accepter ce justificatif, nous vous conseillons de vérifié au préalable auprès d’eux.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitédesjeunes.be
Répondre
 
 
# Yassin 23-03-2017 14:35
Bonjour j'ai 15ans et j'aimerais savoir si ma tutrice demande l'émancipation mais queje mon tuteur la refuse, est-ce que l'émancipation peut être accorder?

Merci d'avance.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 27-03-2017 09:20
Bonjour Yassin,

Seul le juge de la famille du tribunal de la famille et de la jeunesse peut accorder votre émancipation. Le juge de la famille l’accordera seulement s’il vous sent assez mature ET que la situation dans laquelle vous vous retrouvez nécessite votre émancipation. Comme expliqué sur cette page, l’émancipation n’est accordée que rarement, seulement dans certaines circonstances très particulières.
Votre tutrice peut saisir seule le tribunal de la famille et de la jeunesse pour demander votre émancipation au juge. Cependant, votre autre tuteur (et/ou votre subrogé tuteur) seront entendus par le juge pour donner leur avis. C’est ensuite le juge qui décidera.

Pour trouver de l’aide dans vos démarches et pour un conseil juridique plus précis, vous pouvez vous adresser au Service Droit des Jeunes (ou SDJ : www.sdj.be). Il s’agit d’un service juridique gratuit compétent pour vous conseiller et même éventuellement vous accompagner dans votre démarche.

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# julie 23-02-2017 18:59
bonjour, j'ai actuellement une éducatrice qui est plutôt d'accord pour une procédure d'émancipation ( j'ai 16 ans dans quelques jours ) mais je me pose quelques questions et surtout du point de vu financier. je compte continuer l'école donc vais-je m'en sortir.. j'aimerais savoir une sommes approximative de ce que je toucherai enfin j'ai besoin d'avoir des pistes sur ce sujet..

merci d'avance.
cordialement.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 28-02-2017 15:18
Bonjour Julie,

Sachez qu’en Belgique l’émancipation n’est accordée que très rarement et dans des circonstances spécifiques et exceptionnelles . Elle ne sera par exemple pas accordée à un(e) jeune mineur dont le but est d’échapper à l’autorité de ses parents pour pouvoir faire ce qu'il (elle) veut, ni parce qu'il y a mésentente entre eux.

Pour que vous compreniez bien, l’émancipation permet au jeune de ne plus être soumis à l’autorité parentale, et d’être considéré comme une personne majeure dans différents domaines. Vous pourrez notamment exercer vos droits civils (Changer de domicile et conclure un bail locatif, recevoir vos allocations familiales vous-même, accomplir tous les actes administratifs, …).
L’émancipation sera, par exemple, accordée si une(e) mineur(e) subit des violences familiales, ou si le jeune fait preuve d’une maturité suffisante, …

Vous nous parlez d’une éducatrice, dans quelle situation êtes-vous actuellement ? Êtes-vous dans un internat ? Ou dans un foyer/centre ?
Sachez cependant que seuls vos parents ou le Procureur du Roi (=le parquet) peut introduire une demande d’émancipation auprès du Tribunal de la Jeunesse. Votre éducatrice ne pourrait, par exemple, pas la demandée.

Vous avez deux solutions pour être « aidée » financièrement :

Dans un premier temps, vous pouvez demander à vos parents de vous aider. Sachez que quel que soit votre âge, tant que vous n’avez pas terminé votre formation et que vous n’êtes pas autonome, vos parents ont l’obligation, de vous entretenir (de vous héberger, de vous nourrir et de vous soigner, ....). Cette obligation est une « obligation alimentaire », que vos parents peuvent respecter si vous ne vivez pas chez eux en vous envoyant une pension alimentaire.

Une seconde solution est de demander une aide auprès d’un CPAS. Vous pouvez éventuellement obtenir, au CPAS, une aide financière et/ou sociale (ex : pour vous aider à payer les frais de transports, les soins de santé, ils ont également des services d’aide pour trouver un logement, …).
Avant d’aller au CPAS faire votre demande, il est important de bien se préparer et de réfléchir à la façon dont vous allez pouvoir leur expliquer votre situation. Sachez que la personne qui va vous recevoir (= l’assistant(e) social(e)) ne vous connaît pas du tout ; il sera donc important de détailler votre situation.

Les aides du CPAS ne sont pas accordées de manière automatiques, sachez qu’une fois votre demande introduite, l’assistant(e) sociale(e), qui vous aura été désigné, effectuera une enquête sociale et vérifiera votre situation financière, scolaire, les raisons pour lesquelles vous ne voulez ou ne pouvez plus rester en famille ou dans un centre,...
En fonction de votre situation et des éléments que vous aurez apportés à l’assistant(e) social(e), il/elle complètera votre dossier, c’est ensuite le Conseil de l’action sociale qui prendra, en fonction de votre dossier, une décision d’octroi ou de refus d’aide.

Le CPAS va également réclamer à vos parents (s’ils ont des revenus suffisants) une pension alimentaire (dans le cas, bien sûr, où vous n’avez pas fait vous-même la démarche pour la demander), car vos parents doivent continuer à remplir leur rôle d’entretien envers sous.
Vous trouverez de plus amples explications sur cette page de notre site : jeminforme.be/.../...

Par rapport au montant que vous pourriez éventuellement recevoir du CPAS, tout dépendra de votre situation au moment de votre demande (ce sont les montant 2016) : le montant est différent en fonction de si vous êtes cohabitante (578.27 €/mois), isolée (867.40 €/mois) ou si vous avez une famille à votre charge (1156.53 € /mois).
Sachez également que si vos parents vous envoient une pension alimentaire, le montant cette pension alimentaire sera pris en considération et le CPAS peut le déduire du montant de votre aide financière.


Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitédesjeunes.be
Répondre
 
 
# Rwin 10-02-2017 01:01
Bonsoir voilà j'avais une question par rapport a l'émancipation
J'ai 18ans et depuis l'âge de mes 16ans je n'habite plus avec mes parents les éducateur et incitente social sont occourant de la situation mes en se moment j'ai des problème financier et comme je ne suis plus chez mes parents et qu'il touche mes revenue je voulais savoir comment et a qui m'adresser pour que je puissent percevoir mes revenir etendoner que je me suis marier cela va faire bientôt 1ans et que je ne touche toujours rien si une émancipation serait nécessaire pour avoir mes droit .
Je suis déjà majeur.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 13-02-2017 09:17
Bonjour Rwin,

Pour que vous compreniez bien, l’émancipation n’est accordée que rarement et dans certaines circonstances. L’émancipation est destinée aux jeunes ayant minimum 15 ans et moins de 18 ans. Puisque vous avez 18 ans, vous n’êtes plus concerné par cette procédure.

Concernant vos problèmes financiers :

Il est difficile de vous répondre précisément car il nous manque des précisions concernant votre situation. Etes-vous domicilié chez vos parents ou vivez-vous avec votre femme ?
Quand vous parlez de vos revenus (que vos parents touchent), parlez-vous des allocations familiales ou d’autre chose ?

Sachez cependant qu’il existe des solutions et des aides financières auxquelles vous aurez droit ou non en fonction de votre situation :

Tant que vous n’avez pas terminé votre formation (=vos études) et que vous n’êtes pas autonome financièrement ou socialement, vos parents ont l’obligation de vous entretenir (c'est-à-dire de vous soigner, vous nourrir, et vous héberger, …). Si vous ne vivez plus chez vos parents, cette obligation d’entretien peut se traduire par le payement d’une pension.
Vos parents ont donc l’obligation de continuer à vous entretenir même si vous ne vivez plus chez eux. Vous devrez introduire une demande de pension alimentaire auprès du Tribunal de Famille et de la jeunesse(TFJ) de votre lieu de résidence.

En cas de difficultés vous pouvez également vous adresser au CPAS de votre commune et leur expliquer votre situation. Vous pouvez éventuellement obtenir, au CPAS, une aide financière et/ou sociale (ex : pour vous aider à payer les frais de transports, les soins de santé, ils ont également des services d’aide pour trouver un logement, …). Avant d’aller au CPAS faire votre demande, il est important de bien se préparer et de réfléchir à la façon dont vous allez pouvoir leur expliquer votre situation. Sachez que la personne qui va vous recevoir (= l’assistant(e) social(e)) ne vous connaît pas du tout ; il sera donc important de détailler votre situation. Une fois votre demande introduite, l’assistant(e) sociale(e), qui vous aura été désigné, effectuera une enquête sociale et vérifier votre situation financière, scolaire, les raisons pour lesquelles vous ne voulez ou ne pouvez plus rester en famille,... Le CPAS va également réclamer à vos parents (s’ils ont des revenus suffisants) une pension alimentaire (si vous n’avez pas fait vous-même la démarche auprès du TFJ), car vos parents doivent continuer à remplir leur rôle d’entretien envers sous.
Vous trouverez de plus amples explications sur cette page de notre site : jeminforme.be/.../...

Et enfin si vous bénéficiez encore d’allocations familiales, sachez que vous pouvez demander à recevoir vos allocations familiales vous-même. Vous devrez alors avoir un document officiel attestant que vous ne vivez plus chez vos parents (attestation de la police, déclaration de changement d'adresse à la commune). Vous devrez vous adressez à l’Agence fédérale pour les allocations familiales (Famifed), vous pouvez les contacter par téléphone au 02/237.21.12 ou 237.21.11 ou 0800/94.434.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitédesjeunes.be
Répondre
 
 
# Liline 09-01-2017 12:40
Bonjour je m appelle aline est ce n est plus possible avec ma mère qui m insulte eT me frappe j ai des photos d ailleurs , j ai déjà été porté pleinte a mes 13 ans mais ils ont eu gain de cause je ne supporte pas la situation je me mutiles et des T.S j ai besoins d aides
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 10-01-2017 16:54
Bonjour Liline,

Si vous êtes maltraitée par vos parents, de nombreux services peuvent vous venir en aide.

Si vous êtes victime de maltraitance vous pouvez demander l’aide du SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse). Le SAJ est le service officiel chargé d’intervenir pour aider les mineurs qui subissent de mauvais traitements (violences physiques ou psychologiques… ). Le SAJ peut convoquer vos proches pour trouver des solutions ; ou – quand la situation le nécessite – faire appel au juge de la jeunesse pour que des mesures soient prises : placement en famille d’accueil, surveillance des parents…

Vous trouverez également de l’aide auprès de l’AMO (association d’Aide aux jeunes en Milieu Ouvert) la plus proche de votre domicile. Les AMO sont des associations qui ont pour mission principale d’aider les mineurs en détresse. Les professionnels de l’AMO peuvent vous venir en aide à plusieurs niveaux : ils peuvent vous écouter, vous conseiller et même faire avec vous les démarches nécessaires (venir avec vous au SAJ par exemple). Si vous vivez à Bruxelles, vous pouvez consulter la liste des AMO bruxelloises directement sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo
Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Vous trouverez également une aide auprès du Centre de Planning Familial le plus proche de chez vous. Dans ces centres, vous trouverez le soutien de psychologues (pouvant vous écouter et vous conseiller), d’assistants sociaux (pouvant vous aider dans vos futures démarches) et généralement aussi de médiateurs familiaux (pouvant vous aider à trouver des solutions pour résoudre – quand c’est possible – les problèmes familiaux). Pour connaître le Centre de Planning Familial le plus proche de chez vous, vous pouvez consulter notre liste jeminforme.be/.../... (Les adresses de centres concernent Bruxelles uniquement puisque nous sommes un Centre d’Information bruxellois, pour la Wallonie vous pouvez vous référer aux sites des fédérations repris dans la liste).

Les professionnels des AMO et des Centres de Planning Familiaux peuvent vous aider sans forcément que vos parents soient au courant.

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Auree12 03-01-2017 16:32
Bonjour.
J'ai des gros problèmes avec ma maman
Elle me fait des harcèlements morale quand je vais chez mon copain elle a essayé de casser ma porte et avait un couteau et voulait me tuer Je veux me faire émancipé j'en peux plus de cette vie j'ai peur quand je suis chez moi et je pleure sans arrêt en avoir mal au coeur ma vie est en danger j'ai 18 ans le 24 août y a t'il moyen de me faire émancipé aidez moi
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 04-01-2017 16:45
Bonjour Auree12,

Comme vous l’avez sans doute lu sur la page, l’émancipation est très rare et n’est accordée que dans certains cas et pour des circonstances exceptionnelles . Il faut, par exemple, que l’enfant subisse des violences familiales importantes (ce qui semble être votre cas au vu de vos explications).
Cependant, l’émancipation est une procédure qui peut être longue et qui peut s’étaler sur plusieurs mois, puisque vous allez avoir 18 ans et que vous êtes donc bientôt majeure, cela ne servira probablement à rien de demander l’émancipation maintenant.

Si votre situation n’est plus vivable et que vous vous sentez en danger, vous pouvez vous adressez directement au Service d’Aide à la Jeunesse (SAJ). Ils sont compétents notamment pour aider les jeunes qui ont des conflits familiaux. Ils pourront vous écouter, vous soutenir et éventuellement trouver des solutions avec vous. Le SAJ peut notamment mettre en place, avec vous, un suivi familial, vous orienter vers des services d'aide ; et si il faut, organiser un placement en famille d’accueil ou dans un service résidentiel.
Vous trouverez les coordonnées des différents SAJ présents en Belgique sur le site www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Vous pouvez également vous adresser à un Centre de Planning Familial, ils proposent des consultations sociales et juridiques, vous pouvez également y rencontrer des professionnels tels que des médecins, des psychologues, des assistants sociaux, … vous pourrez y poser vos questions et ils pourront vous aider en vue d’une médiation familiale (= une discussion entre vous et votre maman et/ou votre beau-père pour vous aider à trouver un accord avec eux sur votre lieu de vie).
Vous trouverez une liste de planning familial bruxellois sur notre site, page jeminforme.be/.../.... Si vous vivez en Wallonie, vous trouverez les centres de planning familiaux wallons sur le site des fédérations reprises en bas de page sur notre site : jeminforme.be/.../...

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Leila 29-12-2016 13:45
Bonjour, je vais sur mes 17 ans.
Ma mère et mon beau-père compte se faire muter d'ici 2 mois dans un autre continent pour une durée de 4 ans. Ne voulant pas les suivre pour divers raison, (en outre par rapport à mon choix
professionnel) ils acceptèrent en condition que ma belle sœur (de 24 ans) vienne cohabiter avec moi. (Ce qui ne me pose pas plus de problème) Ma question est, après avoir lu cette article : Si ma mère refuse de m'émanciper (je peux concevoir qu'elle ai peur puisque sa reste avant tout une maman protectrice) dans le cas de ma situation est ce valable ? Je veux dépendre de moi-même après leurs départ et je me sens capable de prendre ma vie en mains.

Dans l'attente de votre réponse.
Merci d'avance.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 29-12-2016 16:18
Bonjour Leila,

Comme vous l’avez sans doute lu sur notre page, l’émancipation est très rare et n’est accordée que dans certains cas et pour des circonstances exceptionnelles . Il faut, par exemple, que l’enfant subisse des violences familiales importantes, …
D’autre part, l’émancipation est une procédure qui peut être longue et qui peut s’étaler sur plusieurs mois, puisque vous allez avoir 17 ans et que vous êtes donc bientôt majeure, cela ne servira probablement à rien de demander l’émancipation.

Si vous souhaitez tout de même introduire une demande d’émancipation, vous devrez avoir l’accord de vos parents ou de l’un d’entre eux. Si vous n’obtenez pas leur accord, la demande peut être introduite via le Procureur du Roi. C’est le juge de la jeunesse qui prendra la décision, vous devrez pour cela lui démontrer l’utilité de votre émancipation.

Puisque vos parents semblent ouverts au dialogue et à essayer de trouver une solution ; le mieux, avant d’entamer de telles démarches d’émancipation, est de tenter de trouver une solution de commun accord avec eux. Soyez également attentive au fait que vous allez devoir soit trouver un accord au niveau financier avec eux, soit vous débrouiller par vous-même pour subvenir à vos besoins (logement, nourriture, soins de santé, études, ...).

Si vous désirez être écoutée ou avoir des conseils juridiques plus pointus dans ce domaine, vous pouvez vous rendre dans l’une de nos permanences si vous êtes sur Bruxelles :
Schaerbeek : jeminforme.be/.../...
1000 Bruxelles : jeminforme.be/.../...

OU dans une permanence Infor Jeunes proche de chez vous, si vous êtes en Wallonie. Vous trouverez les coordonnées des différents centres Infor Jeunes sur le site www.infor-jeunes.be/.../centre

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Marie 12-12-2016 17:05
Bonjour , j'ai 16 ans , je viens de lire votre article . Voilà , j'ai de gros soucis familiaux depuis 3 ans , mais c'est devenu très particulier il y a un an . Mes parents sont âgés (54 et 63 ans ) , j'ai une grande sœur (34 ans) et une petite sœur (15 ans ).
Concrètement , je suis rabaissée , utilisée (corvées ..) , et mes parents , selon eux , à cause de leur vie difficile ( mon père a quitté son travail et ma mère est tout le temps en dépression et tombe dans l'alcoolisme) s'énervent de trop et trop vite ils me traitent et ils me frappent (surtout ma mère )...
Mes parents je les aimes , ils m'aiment aussi , je le sais , mais j'ai trop difficile . Sans vouloir me vanter bien sûr , j'ai de superbes résultats a l'école , j'ai facile à réussir dans le sport , l'art ,... J'ai dis à ma mère que je souhaitais faire des études universitaires pour devenir médecin , et elle a rit ...mais je ne suis jamais félicitée , rien , j'ai toujours des reproches , en tout cas je leur paraît trop différente..
En été , je suis obligée de partir pour 1 mois et demi au moins , la bas j'aide ma famille , mais c'est de l'aide comme cuisiner , faire le ménage , enfin c'est long ...
Je souhaiterai être émancipée , je me sens capable de prendre ma vie en mains .
Merci pour votre attention , Marie .
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 15-12-2016 09:20
Bonjour Marie,

Comme vous l’avez sans doute lu sur notre site, l’émancipation est accordée que très rarement, et seulement dans certaines circonstances (lorsqu’il y a de grosses violences familiales, si le jeune est suffisamment mature que pour se débrouiller seul tant financièrement, que par rapport au suivi de ses études, ou encore pour avoir un nouveau logement, …).
L’émancipation n’est pas du tt prévue pour les jeunes mineurs qui ne s’entendent pas ou plus avec leurs parents, ou qui voudraient par exemple échapper à l’autorité de ses parents afin de pouvoir faire ce qu'il/elle veut.
Les parents ne pourraient pas non plus demander l’émancipation de leur enfant dans le but de ne plus devoir répondre à leurs devoirs et à leurs obligations envers l’enfant.
Lorsqu’un jeune est émancipé, il n’est plus soumis à l’autorité parentale, et il sera considéré comme étant majeur dans différents domaines.
C’est le tribunal de la jeunesse qui prend la décision d’émanciper un jeune ou non. Le jeune et/ou ses parents peuvent demander l’émancipation au juge de la jeunesse.
Une fois la demande faite au juge de la jeunesse, vous devrez lui prouver que votre émancipation est nécessaire et utile et qu’il n’y a pas d’autres solutions possibles.

Au vu de votre situation et si vous désirez être écoutée et éventuellement être aidée dans certaines démarches ou vous aider à trouver des solutions, vous pouvez vous adressez au SAJ (Service d’Aide à la Jeunesse), ils sont compétent notamment pour aider les jeunes qui ont des conflits familiaux.
Vous trouverez les coordonnées des différents SAJ présents en Belgique sur le site www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Vous pouvez également vous rendre dans centre de planning familial, ils proposent des consultations sociales et juridiques, peuvent vous aider en vue d’une médiation familiale (= une discussion entre vous et vos parents pour vous aider à trouver un accord avec eux).
Vous trouverez une liste de planning familial bruxellois sur notre site, page jeminforme.be/.../.... Si vous vivez en Wallonie, vous trouverez les centres de planning familiaux wallons sur le site des fédérations reprises sur la page ou vous rendre sur le site www.loveattitude.be/

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Oceane 09-12-2016 10:46
Bonjour voila j ai 17 ans un gils de 7 mois et je suis aux cpas on a dur financierement j aimerais debloquer mon compte epargne mais a la banque on ma dit qu il me fallait un papier du juge de paix ou du trivunal de la jeunesse en disant que j etais emomancipe alors ma question est est ce qu' on doit payer le juge de paix ou le tribunal de la jeunesse comment sa fonctionne?
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 12-12-2016 16:54
Bonjour Oceane,

L’émancipation n’est pas octroyée pour faciliter des démarches administratives à un mineur, elle ne sert pas non plus aux parents à fuir leurs responsabilités familiales ou à un jeune à fuir ou de ne plus être soumis à l’autorité parentale. Le juge du Tribunal de la famille et de la jeunesse (TFJ) prend en compte les cas où le jeune est dans un milieu familial à risque et en danger pour octroyer l’émancipation. De plus, vous avez 17 ans et la procédure d’émancipation est longue, il se peut qu’à vos 18 ans qu’elle soit toujours en cours et que donc vous n’ayez plus besoin d’une décision du juge du TFJ pour vous rendre à la Banque. Pour l’introduction d’une demande d’émancipation vous devez avoir l’accord de vos parents ou de l’un d’entre eux. Si vos parents ne sont pas consentants vous pouvez introduire la demande (vous-même) via le Procureur du Roi. Le juge analysera votre situation pour déterminer s’il y a un refus de consentement abusif ou non de la part de vos parents. Et il prendra une décision.
Attention, lors de l'ouverture d'un compte épargne ou à vue pour enfants, les parents peuvent prévoir des conditions de gestion de celui avec la banque. Les banques peuvent également avec la signature des parents débloquer le compte ou une somme d’argent pour leur enfant. Si la banque soupçonne que ce n’est pas pour le bien de l’enfant (donc vous), elle peut demander un jugement du juge de paix. La procédure auprès de la justice de paix varie en fonction des dossiers qui sont à traiter dans la commune où vous êtes domicilié.
Nous vous conseillons dès lors de prendre contact, avant toute action en justice, avec le Service Droit des Jeunes qui pourra vous conseiller et vous orienter en fonction de votre situation si besoin : www.sdj.be/.../ .

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# lauriane 04-12-2016 14:12
bonjour,

J'ai 16 ans et je suis actuellement en 5eme technique en option photographie. La vie d'étudiante ne me plait plus et je souhaite vraiment être émancipée, afin de pouvoir me gérer moi même, trouver un travail qui me convient, et vivre plus "librement" ( effectuer les démarches administratives que je souhaite, etc).

Mes parents sont divorcés, je suis à la charge de ma mère et n'ai plus aucun contact avec mon père, cependant il a toujours ses droits sur nous.

Est ce que l'émancipation est possible? Si non, comment puis-je arrêter mes études rapidement ( dans les jours qui suivent) et me trouver un travail?

Merci d'avance
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 07-12-2016 09:38
Bonjour Lauriane,

Par rapport à vos études :

En Belgique, jusqu’à 18 ans vous êtes soumise à l’obligation scolaire. Vous ne pourrez donc pas arrêter vos études avant cet âge (jeminforme.be/.../....
Le seul moyen de ne pas ne plus être soumis à l’obligation scolaire est l’émancipation, mais c’est une procédure très rare et qui se concrétise que dans certains cas très spécifiques (ex : si vous subissez des grosse violences familiales, …). Elle n’est, par exemple, pas prévue pour les jeunes qui voudraient simplement vivre « seul et librement », « échapper » à l’autorité parentale et/ou parce qu’il y a une mauvaise entente avec les parents ou avec l’un des parents tel il l’est expliqué plus haut sur cette page ou sur cette autre page de notre site : jeminforme.be/.../... .

Néanmoins, vous n’êtes plus obligée de suivre un enseignement à temps plein, vous pouvez suivre l’enseignement à temps partiel c.-à-d. en alternance. Celui-ci est organisé dans l’enseignement secondaire en CEFA (Centre d’Education et de Formation en Alternance) ou et dans les centres de formation en alternance EFP (si vous êtes sur Bruxelles www.efp-bxl.be/) ou IFAPME (si vous êtes en Wallonie www.ifapme.be/ ).
L’enseignement en alternance vous permette de combiner des journées de cours (+-2j/semaines) et des journées de stage (le reste de la semaine).
Cela permet aux jeunes de se former pour un métier précis, d’avoir une qualification officielle et reconnue pour devenir salarié ou indépendant plus tard. Durant, la période de stage le jeune a droit à un montant forfaitaire pour le travail qu’il fournit en entreprise. Les inscriptions sont prises pendant toute l’année dans les CEFA.
Ce type de formation vous permettra de gagner un peu d’argent pour mettre de côté afin de pouvoir prendre votre indépendance une fois que vous aurez atteint vos 18 ans.

Vous pouvez également, tout en continuant vos études actuelles, conclure des contrats d’occupation étudiant les week-ends et/ou les jours durant lesquels vous n’êtes pas à l’école. Cela vous permettra de pouvoir mettre un peu d’argent de côté également.

Pour davantage d’informations sur les démarches à effectuer et pour connaître les différentes formations (options) qui existent dans l’enseignement en alternance, vous pouvez venir à nos permanences, vous trouverez les horaires de nos permanences et les adresses sur notre site, page : jeminforme.be/.../... et jeminforme.be/.../...

Si vous êtes en Wallonie, vous pouvez contacter le Centre Infor Jeunes le plus proche de chez vous. Vous trouverez les adresses des différents Infor Jeunes wallons sur le site www.infor-jeunes.be/.../centre


Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Libellule 03-12-2016 13:09
Comme j'ai pu le lire ci dessus, l'émancipation est accordée dans des cas exceptionnel.
Mais j'ai tout de même une question, je vis pour le moment dans une situation familial invivable.
J'ai 15 ans et je vis dans une famille reconstituée , mon beau pere me noirci constament et sont plaisir est de me rabaisse en me comparent à sa fille.
Quand j'en ai discuté avec ma mere elle m'a rétorqué qu'elle avait réalisé seulement cet semaine ci hors que cette situation se prolonge depuis maintenant bientôt 13ans!
Et ne décide pas de reagir.
Je peut encore m'estimé heureuse a l'heure d'aujourd'hui ce n'est que de la violence verbal et de l'harcèlement morale je n'en dirait pas plus pour ne pas me dévoilée et j'aimerais en parlé à une personne de compétence!
Il n'y pas non plus que la relation piquante avec mon beau pere qui m'atteind le plus aussi non je ne me permettrai meme pas de vous écrire sa pourrait être une situation banale pour vous que vous lisez tout les jours mais j'ai vraiment besoin d'en parler et de trouver une solution car je ne pourrait encore vivre sa plus longtemps!
Ou pourrais-je trouver un bureau pour en parlé et voir si l'émancipation est possible dans mon cas figure?
Merci de votre réponse.
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 05-12-2016 16:54
Bonjour Libellule,

En effet, comme vous l’avez lu, l’émancipation est très rare et ne se concrétise que dans des cas très spécifiques. Elle n’est, par exemple, pas prévue pour les jeunes qui voudraient simplement « échapper » à l’autorité parentale et/ou parce qu’il y a une mauvaise entente avec les parents ou avec les beaux-parents.

Si votre situation n’est plus vivable et que vous ressentez le besoin d’en parler, nous vous conseillons de vous rendre dans une AMO (Association d’aide en Milieu Ouvert). Ils pourront vous écouter, vous aider dans d’éventuelles démarches, et vous aider à trouver une solution.
Vous trouverez des adresses d’AMO bruxelloises sur notre site, page www.jeminforme.be/.../les-amo
Si vous êtes en Wallonie, vous trouverez une liste des AMO wallonne sur le site du portail de l’aide à la jeunesse : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Vous pouvez également vous adresser à un Centre de Planning Familial, ils proposent des consultations sociales et juridiques, vous pouvez également y rencontrer des professionnels tels que des médecins, des psychologues, des assistants sociaux, … ils peuvent vous aider en vue d’une médiation familiale (= une discussion entre vous et votre maman et/ou votre beau-père pour vous aider à trouver un accord avec eux sur votre lieu de vie).
Vous trouverez une liste de planning familial bruxellois sur notre site, page jeminforme.be/.../.... Si vous vivez en Wallonie, vous trouverez les centres de planning familiaux wallons sur le site des fédérations reprises sur la page ou vous rendre sur le site www.loveattitude.be/

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Mathilde 30-11-2016 22:58
Bonjour j'ai 17ans j'aimerais partir de chez moi car je vis dans un appartement 3 chambres avec 7 personnes il n'y a pas l'eau courante (l'eau à été coupé car ma mère ne paye pas) j'ai des soucis à l'école je n'arrive pas à suivre car il y a trop de monde chez moi donc trop de bruit ma mère est handicapés physique elle ne s'occupe plus de nous c'est ma marraine de 25 ans qui s'occupe de tout et j'ai carrément des problèmes de santé du à se stress cette fatigue serai t'il possible d'être émancipé du à ses raison?
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 01-12-2016 13:07
Bonjour Mathilde,

L’émancipation n’est vraiment accordée que dans des situations exceptionnelles et comme vous êtes bientôt majeure, cela ne servira probablement à rien de demander l’émancipation car le traitement de votre demande peut prendre plusieurs mois.
Comme vous vivez des situations familiales difficiles, et que vous êtes encore mineure, le plus urgent, pour quitter votre famille serait de contacter le Service d'aide à la jeunesse-SAJ. C'est un service qui aide les jeunes mineurs en difficulté ou en danger et peut prendre des décisions concernant une mineure en difficulté (mise en autonomie, hébergement en famille d'accueil, orientation vers un service d'aide, renvoi vers un juge par exemple pour la demande d'émancipation, etc...). -
Vous trouverez les adresses des SAJ de Bruxelles et de Wallonie sur ce site : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./
Par ailleurs, si vous avez des difficultés à vivre cette situation, à y voir clair ou si vous avez simplement envie de parler, vous pourriez essayer d’en discuter avec quelqu’un d’extérieur à votre famille, par exemple dans un centre de planning familial (adresses bruxelloises sur le site d’Infor Jeunes jeminforme.be/.../... , si vous habitez hors Bruxelles, vous trouverez sur cette page les adresses des fédérations et sur leurs sites les plannings hors Bruxelles). Ces centres sont spécialisés dans les questions familiales.
Vous trouverez des informations détaillées sur notre site pour quitter ses parents avant 18 ans jeminforme.be/.../... ou après 18 ans jeminforme.be/.../...

Bien à vous,

Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339 1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# luka 28-11-2016 19:37
bonjour , voilà j'ai 19 ans . ma petite amie en à 16 et elle se fait battre par ses parents quand elle ne fait pas les choses comme il le désire . elle a peur de sa mere et elle a peur de ne pas pouvoir partir ! et si c'est parents aprennent qu'elle desire s'en aller . Ils vont la battre ou bien pire je n'ose l'imaginer . c'est une fille très mature qui a un peu l'histoire de cendrillon. Elle fait tout chez elle de la lessive aux factures à payer . c'est parents sont étrangers et leur education porte sur la violence quand ils ne sont pas content . je ne sais pas comment l'aider . j'ai peur pour elle et ce qui pourrait lui arriver ! aidez moi s'il vous plait !!
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 29-11-2016 16:55
Bonjour luka,

Tant que votre copine est mineure, ses parents sont responsables d’elle. Si elle décide de partir d’elle-même cela risque d’être considéré comme une « fugue » – malgré les circonstances. Cela signifie que la police pourrait la retrouver et la raccompagner chez elle. Les personnes l’ayant aidé à « fuguer » pourraient alors avoir des ennuis.

Il existe cependant plusieurs solutions si votre copine est victime de violences dans le cadre familial :

° Vous pouvez signaler la situation et/ou accompagner votre copine au Service d’Aide à la Jeunesse (ou SAJ). Le SAJ est un service « officiel » (qui dépend de l’état) chargé d’aider les mineurs subissant un mauvais traitement de leurs parents. Le SAJ est compétent pour analyser la situation et trouver des solutions. Quand les parents sont violents, il peut par exemple saisir le juge de la jeunesse pour que ce dernier prenne des mesures pour protéger votre copine : placement en famille d’accueil ou chez un proche, mise en autonomie etc…
Vous trouverez les différents bureaux du SAJ via le lien suivant : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

° AVANT d’aller au SAJ, vous pouvez consulter une AMO proche de votre domicile (seul ou avec votre copine). Les AMO (associations d’aide en milieu ouvert), sont des associations chargées d’aider les jeunes mineurs qui connaissent des difficultés familiales. Les professionnels des AMO (des éducateurs, des assistants sociaux) peuvent vous écouter, vous conseiller, vous aider à trouver des solutions et/ou à faire des démarches. Lorsque la situation le nécessite, ils peuvent par exemple vous accompagner au SAJ pour bien expliquer la situation. Vous trouverez une liste des AMO de la région bruxelloise sur notre site : www.jeminforme.be/.../les-amo. Si vous vivez en Wallonie, une liste de toutes les AMO francophones est disponible sur le site de la Fédération Wallonie-Bruxel les : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Les parents de votre copine n’ont bien évidemment pas le droit de la battre. Elle peut donc aussi se rendre au commissariat de police le plus proche pour expliquer la situation et porter plainte contre eux pour violences.

Bien à vous,


Infor Jeunes
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 
 
# Clémentine 21-11-2016 07:40
Bonjour, j'ai 16 ans et j'aimerais savoir si je peux etre émancipée car je suis enceinte et que depuis 2 mois, suite à une dispute ma mère a arrêté de payer mon kot et de me donner de l'argent donc je subviens seule à mes besoins depuis 2 mois
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 24-11-2016 16:08
Bonjour Clémentine,

L’émancipation est une mesure exceptionnelle, elle est très rarement accordée. Néanmoins, elle peut être parfois accordée par le tribunal de la famille et de la jeunesse dans des situations et des circonstances bien précises telle que dans votre cas un mineur qui est enceinte et qui faire preuve d’une maturité suffisante (vous vivez déjà en kot, ce qui peut laisser penser que vous êtes assez mature que pour vous gérer seule).
L’émancipation peut être demandée, au Tribunal de la famille et de la Jeunesse soit par le jeune, soit par les parents (ou par l’un des deux parents), ou par le Procureur du Roi lorsque qu’aucun des deux parents n’est favorable à l’émancipation de leur enfant.
Vous devrez démontrer l’utilité de votre émancipation au juge de la jeunesse. Lorsqu’un jeune est émancipé, il n’est plus soumis à l’autorité des parents et il va être considéré comme étant une personne majeure dans différentes situations.
Pour obtenir de l’aide pour l’introduction de votre demande et pour être conseiller avant l’introduire de celle-ci, vous pouvez vous rendre auprès d’une AMO (Aide en Milieu Ouvert) ou du SAJ (Service d’Aide à la Jeunesses) le plus proche dans votre région. Ces services aident, accompagnent et conseillent les mineurs en difficulté dans leur vie sociale, éducative, familiale… .
Vous trouverez leurs coordonnées sur ces sites :
- AMO : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./
- SAJ : www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Votre maman ne peut pas refuser du jour au lendemain de vous aider financièrement. Les parents sont dans l’obligation d’entretenir leurs enfants tant qu’ils n’ont pas atteint une autonomie sociale et financière (terminer ses études, accès au marché de l’emploi…). Lorsque l’enfant ne vit plus chez ses parents cette obligation d’entretien se traduit par le payement d’une pension alimentaire à leurs enfants.
Vos parents ont donc l’obligation de continuer à pourvoi à votre entretien. Vous devez donc introduire une demande de pension alimentaire auprès du Tribunal de Famille et de la jeunesse(TFJ) de votre lieu de résidence.

Pour obtenir de l’aide une financière et/ou sociale, vous devez vous adresser au CPAS. Il faut en principe avoir 18 ans pour y avoir accès, mais dans le cas d’un mineur en difficulté des exceptions sont possibles tel que pour un mineur qui a un enfant ou qui est enceinte. Le CPAS peut vous accorder une aide sociale équivalent au revenu d’intégration sociale(RIS) qu’il octroie aux adultes. Il réclamera également à vos parents (s’ils ont des revenus suffisant) une pension alimentaire (si vous n’avez pas fait vous-même la démarche auprès du TFJ), car vos parents doivent continuer à remplir leur rôle d’entretien envers sous.
Vous trouverez de plus amples explications sur cette page de notre site : jeminforme.be/.../... .

Vous pouvez également vous adresser à une AMO pour un accompagnement au CPAS et à un planning familial pour une aide sociojuridique et médicale pendant votre grossesse (jeminforme.be/.../... ).

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
Répondre
 
 
# maxime 18-11-2016 13:25
Bonjour je m'appelle maxime j'ai 15 ans et j'aimerais être émancipé pour pouvoir travailler et pouvoir subvenir au besoin de ma mère qui est susceptible d'être paralysé à vie n'ai tant pas reconnu par mon père je vit avec ma mère et mon frère j'ai déjà fait mes recherches et j'ai trouver quelqu'un qui veut bien m'engager sa fait quelques temps que je monte un petit business voir comment sa se déroule comment dois-je faire pour me faire émancipé merci d'avance de votre réponse !
Répondre
 
 
# Infor Jeunes 18-11-2016 15:34
Bonjour maxime,

En effet, lorsqu’un jeune obtient l’émancipation il n’est plus soumis à l’obligation scolaire et peut signer un contrat de travail ordinaire ou même travailler sous statut indépendant.
Cependant, l’émancipation est très rarement accordée par le tribunal de la famille et de le jeunesse. Seul un juge peut déterminer si vos arguments et les problèmes de santé de votre maman peuvent vous permettre d’être émancipé.
Nous vous conseillons dès lors de prendre contact soit avec une AMO telle que le Service Droit des Jeunes ou une autres qui pourra vous aider à déterminer si vos arguments sont solides pour obtenir une émancipation et à poursuivre la procédure :
- www.sdj.be/.../
- www.aidealajeunesse.cfwb.be/.. ./

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93

www.jeminforme.be
www.mobilitedesjeunes.be
Répondre
 

La une
d'Infor Jeunes

Salle à louer à Schaerbeek, à proximité de la Place Dailly, pour différents types d'événements. Pour locations ponctuelles  Cours  Stages Ateliers Séminaires Conférences Réunions Formations ...
Partage de la vie privée, cyberharcèlement, discriminations liées au genre, injures, photos truquées ou obscènes, conflits et disputes partagés avec tous, la liste des risques liés aux réseaux sociaux...
Infor Jeunes propose des modules d’initiation à Internet, pour adultes. Cet atelier a pour but de donner aux stagiaires, les références nécessaires en matière de l’utilisation de l’informatique de bur...
Découvrez la nouvelle version de notre site web Mobilité internationale des jeunes : http://www.mobilitedesjeunes.be/ - Une consultation des contenus plus accessible- Une navigation sur différents su...
Rejoignez-nous sur Facebook https://www.facebook.com/inforjeunesasbl et retrouvez toutes nos activités et ateliers