Job étudiant : allocations familiales, chômage et mutuelle

26 Fév 2024 | Job étudiant | 196 commentaires

image_pdfimage_print

Avant-propos quant à l’étudiant diplômé en juin

Il est déconseillé aux étudiants qui ont terminé leurs études dès le mois de juin de travailler sous contrat étudiant l’été suivant la fin de leurs études.  En effet, selon le Contrôle des Lois Sociales (organisme de contrôle de la législation du travail du SPF Emploi), un jeune qui termine ses études en juin n’a plus le statut étudiant. En cas d’inspection, celui-ci demandera à l’employeur et à l’étudiant de régulariser la situation auprès de l’Office National de la Sécurité Sociale (ONSS), c’est-à-dire de rembourser l’avantage obtenu en raison de la réduction de cotisations sociales. Cette règle ne vaut pas si l’étudiant montre clairement qu’il va poursuivre des études par la suite (en s’inscrivant à un master ou à une formation, par exemple).

Cependant, FAMIRIS, FAMIWAL et l’Office national de l’emploi permettent une application plus souple de leurs réglementations. Ils acceptent qu’un étudiant ayant terminé ses études en juin et travaillant en juillet, août et septembre sous contrat d’occupation étudiant bénéficie de ses allocations familiales sous conditions et de l’assimilation de sa période de travail sous contrat d’occupation étudiant au stage d’insertion professionnelle.

L’étudiant qui travaille sera-t-il encore bénéficiaire d’allocations familiales ?

La matière des allocations familiales ayant été régionalisée, les règles peuvent différer selon la région concernée. Pour savoir quelles règles sont d’application, on se réfèrera au lieu du domicile légal des étudiants.

Règles régionales communes

Avant 18 ans, il n’y a pas de conditions au versement des allocations familiales (jusqu’au 31 août de l’année civile où l’étudiant a 18 ans).

Après 18 ans et jusqu’à 25 ans maximum, les étudiants ont droit aux allocations familiales sous certaines conditions. Les étudiants de plus de 25 ans ne reçoivent plus d’allocations familiales.
Au maximum, le jeune a donc encore droit à des allocations familiales pour tout le mois de son 25ème anniversaire.

Région bruxelloise

Après 18 ans et avant 25 ans, l’activité lucrative n’est pas un obstacle à l’octroi des allocations familiales pour autant qu’elle soit inférieure ou égale à 12 mois et qu’elle respecte les conditions ci-dessous. A défaut, les allocations familiales seront suspendues pour l’ensemble du trimestre.

– Si l’étudiant travaille durant l’année scolaire : Pour conserver son droit aux allocations familiales, il doit travailler moins de 240h par trimestre durant l’année scolaire (1er, 2ème, 4ème trimestre) quel que soit le type de contrat.

– Si l’étudiant travaille durant le 3ème trimestre de l’année civile qui comprend les vacances d’été (juillet, août, septembre) : Il conserve ses allocations familiales, sans limite d’heures de travail.

– Si l’étudiant travaille après la fin de ses études :

  • Le jeune qui termine ses études (qui ne reprend pas d’études l’année suivante) a droit à ses allocations familiales aux mêmes conditions : 240h maximum de travail sur le trimestre.
  • S’il s’inscrit comme demandeur d’emploi auprès d’Actiris en juillet, il débutera un stage d’insertion professionnelle (ancien stage d’attente) de 310 jours en date du 1er août. Il s’agit en réalité d’un stage d’une année, puisque tous les jours comptent (y compris les samedis et jours fériés) sauf les dimanches. Le jeune demandeur d’emploi reste bénéficiaire de ses allocations familiales durant tout son stage d’insertion professionnelle. Après ce stage, son droit aux allocations familiales cesse définitivement. Si le jeune travaille après le 31 juillet, ses journées de travail seront comptées dans le stage d’insertion professionnelle. Il gardera son droit aux allocations familiales uniquement s’il ne travaille pas plus de 240 heures par trimestre. A défaut, le versement des allocations familiales sera suspendu pendant le trimestre où il a travaillé plus de 240h.

Région wallonne

A l’instar de la Région Bruxelloise, la règle de base est que le jeune dispose d’un droit inconditionnel aux allocations familiales jusqu’au 31 août de ses 18 ans, un jeune doit faire des études pour pouvoir continuer à percevoir des allocations familiales.

Jusque 25 ans, en Wallonie, la limite des 240 heures par trimestre a disparu en ce qui concerne le contrat d’occupation étudiante. Ainsi, les allocations familiales continueront d’être versées pour autant que le jeune reste dans le contingent de 600 heures durant lesquelles il peut bénéficier des cotisations sociales réduites.

Au-delà de ces 600 heures, l’étudiant bénéficie d’un quota supplémentaire de 240 heures par trimestre, durant lesquelles il peut encore travailler sous contrat de travail ordinaire, sans impact sur tes allocations familiales.

Il faut toutefois être attentif au fait que ce sont des heures que vous ne pourrez pas consacrer à vos études.

De plus, le jeune qui s’inscrit comme demandeur d’emploi auprès du Forem conserve son droit aux allocations familiales pendant son stage d’insertion professionnelle, à condition que ses revenus mensuels soient inférieurs à 789,96€ brut par mois (montant indexé en 2024) et de travailler moins de 240 heures/trimestre.

Plus d’informations dans le tableau sur les allocations familiales à télécharger ici.

L’étudiant qui travaille et qui est sous contrat d’apprentissage ou d’alternance est-il encore bénéficiaire d’allocations familiales ?

En Région Bruxelloise, et en Région Wallonne, les heures prestées dans le cadre de la formation obligatoire (stage) n’entrent pas dans les contingents de 600 heures/an et 240 heures/trimestre. Ces limites restent toutefois d’application pour les autres jobs.

Qu’en est-il des étudiants en formation chef d’entreprise et formation de coordination et d’encadrement ?

Il n’y a plus de plafond de revenus.

En revanche, les heures prestées dans ce cadre n’entrent pas dans les contingents de 600 heures/an et 240 heures/trimestre.

Le chômage

L’étudiant sous contrat d’occupation étudiant ne cotise pas pour ouvrir un droit au chômage.

Il est toutefois possible pour un jeune d’obtenir des allocations d’insertion professionnelle (assimilées au chômage) lorsque celui-ci aura effectué un stage d’insertion professionnelle (ancien stage d’attente) de 12 mois au sortir des études. Durant ce stade, comme évoqué ci-dessus, le jeune pourra continuer à bénéficier de ses allocations familiales à certaines conditions.

Les journées de travail sous contrat d’occupation étudiant effectuées après le 31 juillet suivant la fin des études, seront comptabilisées dans le stage d’insertion professionnelle. Avant le 31 juillet, le job étudiant ne prolonge ou ne raccourcit pas le stage.

Le jeune sous contrat d’occupation étudiant conservera sa qualité de personne à charge pour son parent chômeur, peu importe la hauteur de ses revenus (voir article 130ter de la loi du 3 juillet 1978 sur les contrats de travail : « Les étudiants visés au présent titre, conservent à l’égard des différents régimes de sécurité sociale, leur qualité de personne à charge »).

L’étudiant qui travaille est-il toujours couvert par la mutuelle de ses parents ?

L’étudiant de moins de 25 ans qui est bénéficiaire d’allocations familiales est couvert pour ses soins de santé par la mutuelle de ses parents. Il est dans ce cas considéré comme personne à charge du point de vue de la mutuelle. Il le restera tant qu’il est aux études et jusqu’à ses 25 ans, âge où il faut obligatoirement s’inscrire comme titulaire auprès d’une mutuelle.

Lorsqu’un étudiant de moins de 25 ans travaille durant l’année scolaire sous contrat de travail ordinaire (contrat étudiant pour lequel il ne bénéficie plus de cotisations de solidarité), il est possible qu’il doive s’inscrire comme titulaire s’il dépasse un certain montant de revenus. Pour en savoir plus, il est important de se renseigner auprès de sa mutuelle.

Pour l’étudiant qui travaille comme indépendant sous le statut d’étudiant-entrepreneur, une distinction doit être faite selon le montant des revenus. S’il perçoit moins de 8.430,73€/an (revenus de 2024), il ne paie pas de cotisations et ses droits en soins de santé sont maintenus en tant que personne à charge. Il bénéficiera automatiquement des allocations familiales. Entre 8.430,73€ et 16.861,46€ (revenus de 2024), il devra payer des cotisations, mais celles-ci seront réduites et il pourra rester à charge de ses parents. Il pourra continuer à bénéficier des allocations familiales sur déclaration à sa Caisse que son activité ne dépasse pas la limite des 240h/trimestre. Par contre, si son revenu annuel net est supérieur à 16.861,46€ (revenus de 2024), le jeune ne bénéficiera plus du statut d’étudiant-entrepreneur. Il sera considéré comme un indépendant à titre principal et devra donc devenir titulaire de sa propre assurance soins de santé.

Un jeune non étudiant qui travaille, ou qui perçoit des allocations d’insertion, n’est plus considéré comme personne à charge et ce, même s’il a moins de 25 ans. Dès que le jeune travaille ou perçoit des allocations, il doit s’inscrire comme titulaire.

Voir aussi :

MAJ 2024

196 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
christophe
2 années il y a

bonjour, mon fils de 19 ans a terminer l’école en juin dernier et a décider de faire en IFAPME 2 années comme animateur radio . Est ce qu’ il peut travailler comme job étudiant sachant qu’ il n’est pas inscrit comme demandeur d’emploi donc ne perçois rien d’autre que les allocations familial ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  christophe
2 années il y a

Bonjour, Christophe.

Il est possible pour votre fils de travailler comme étudiant s’il est en IFAPME (formation en alternance) à condition de ne pas bénéficier d’allocations de chômage ou d’insertion. Il faut également que les heures de travail aient lieu en dehors des heures de cours et des heures de stage. Également, il faut que son employeur soit différent de celui auprès duquel il suit sa formation professionnelle (à l’exception des mois de juillet et d’août).

Attention : pour être considéré comme étudiant jobiste et bénéficier des cotisations sociales réduites ainsi que le non-prélèvement du précompte professionnel sur son salaire, votre fils ne devrait pas travailler plus de 475 heures de travail par an. S’il dépasse ce quota, il sera considéré comme un travailleur ordinaire du point de vue des cotisations sociales, mais il bénéficie encore d’un quota supplémentaire de 240h/trimestre durant lesquelles il peut travailler sans impact sur ses allocations familiales.

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Fabienne
2 années il y a

Bonjour,

Je suis invalide et ma fille souhaite travailler comme étudiante, elle a 17 ans et 7 mois.
Je viens de sonner aux allocations familiales (Camille) où l’on me dit qu’il n’y a plus aucune limite d’heures prestées comme étudiante ni aucune limite non-plus de montants perçus depuis le covid … ?? Elle peut travailler autant qu’elle le souhaite, d’après l’employée que j’ai eu au téléphone, sans aucun impact sur les allocations familiales.
Or, sur votre site, je lis ceci: « Depuis le 1er janvier 2021, la limite des 240 heures par trimestre a disparu pour les contrats sous occupation étudiante. Seul le quota des 475 heures par an est pris en compte pour l’octroi des allocations familiales. Cela veut dire que tout étudiant jobiste domicilié en région wallonne peut bénéficier des allocations familiales et ce, même si il travaille plus de 240 heures par trimestre pendant l’année scolaire ».

Qu’en est-il de ce quota de 475 heures, est-ce toujours d’application ? L’on me dit que tant que c’est un contrat d’étudiant, elle fait ce qu’elle veut ?

Par contre, la dame me dit qu’il faut regarder sur le site du SPF pour savoir quel nombre d’heures maximum elle peut prester ?

Par ailleurs, moi, en tant qu’invalide, on me dit la même chose, aucun impact sur mes indemnités d’invalidité, tant que c’est travail d’étudiant ? J’ai un peu de mal à faire confiance ayant déjà eu des soucis avec de mauvais renseignements chez Solidaris !

Pouvez-vous m’en dire plus, s’il-vous-plaît ? Merci beaucoup.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Fabienne
2 années il y a

Bonjour Fabienne,

Avant 18 ans, il n’y a pas de conditions au versement des allocations familiales (jusqu’au 31 août de l’année civile où l’étudiant a 18 ans) Mais l’étudiant doit quand même respecter la règle des 475h/an en sachant que pour le premier trimestre 2022, il existe une mesure spéciale: les 45 premières heures de prestations du premier trimestre 2022 ne seront pas comptabilisées.
Donc, les 45 premières heures de prestations du premier trimestre (de janvier à mars) ne seront pas déduites du contingent de votre fille. Elles n’apparaîtront donc pas dans le compteur de l’étudiant. Cette mesure s’applique également si l’étudiant a déjà épuisé son solde de 475 heures ou si toutes ses heures sont déjà réservées pour des prestations pendant d’autres trimestres. Cette disposition est applicable à tous les étudiants, à l’exception de ceux qui travaillent dans les secteurs de soins de santé et de l’enseignement. En effet, pour ces étudiants-là, l’ensemble des heures prestées au premier trimestre n’est pas comptabilisé.
Plus d’informations sur :https://www.studentatwork.be/fr/generalites/contact.html

Pour votre caisse d’allocations familiales si vous (votre fille et vous) êtes situées en Région de Bruxelles-Capitale, pour le premier trimestre 2022 ce sera cette même règle, les 45 premières heures ne seront pas comptabilisées. Mais votre fille doit être prudente et ne pas dépasser les 240h par trimestre pour les trimestres suivants.
Cette règle est appliquée pour les étudiants à partir de 18 ans.
Surveillez bien le site https://www.studentatwork.be , dans la situation actuelle, de nouvelles règles sont parfois applicables.

Pour les impôts, vous pouvez vous référer aux informations de notre site https://www.jeminforme.be/l-etudiant-et-les-impots/ et prendre contact avec le SPF Finances, vous trouverez les contacts sur ce site: https://finances.belgium.be/fr/contactez-votre-centre-p

Nous restons à votre disposition pour toutes questions complémentaires.

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Marion
2 années il y a

Bonjour, je souhaite reprendre des études à plein temps, je sais que je dois demander la dispense pour pouvoir faire mes études et avoir accès au chômage. est-ce que je peux combiner chômage études et jobs etudiant ou puis-je bénéficier d’aide financière autre que le chômage?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Marion
2 années il y a

Bonjour Marion,

Malheureusement, si vous êtes demandeur d’emploi et éventuellement recevez la dispense de l’ONEM, vous ne pouvez pas travailler sous contrat d’occupation étudiant même si vous êtes inscrite dans un cursus à plein temps. N’hésitez pas à contacter le secrétariat social de l’Université ou de la Haute Ecole en question, ils ont très souvent des aides mises en place spécifiquement pour leurs étudiants. Vous pouvez aussi bénéficier d’aides alimentaires pour les étudiants : https://www.poleacabruxelles.be/covid-19-aide-aux-etudiants/ .
Enfin, nous vous conseillons de contacter le CPAS de votre commune de résidence.

Bien à vous,

Infor Jeunes
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Ayoub
2 années il y a

Bonjour je suis étudiant et j’ai dépassé les 240 heures par trimestre , je suis exactement à 241 heure au dernier trimestre de 2021 on me demande de rembourser plus de 1000 euros d’allocations familiales. Est-il possible de faire un recours par rapport à cette décision car + de 1000 € pour seulement une heure, je trouve ça vraiment exagéré !
Merci pour votre réponse

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Ayoub
2 années il y a

Bonjour Ayoub,

Selon les informations dont nous disposons, vous seriez dépendant d’une caisse d’allocations de Bruxelles.
Vous avez deux possibilités:
1) Si vous bénéficiez des allocations familiales du système bruxellois, vous pouvez faire appel à Iriscare. Vous pouvez compléter le formulaire de plainte de ce service sur le lien suivant: https://www.iriscare.brussels/fr/plaintes/
2) Vous pouvez contester la décision devant le tribunal du travail.
Avant d’entamer cette démarche, il est préférable que vous consultiez un avocat ou un juriste soit au Bureau d’Aide Juridique (https://www.jeminforme.be/bureaux-d-aide-juridique/) ou les services du télé-barreau au 02/511 54 83. Vous pouvez aussi contacter la permanence des Ateliers des droits sociaux (https://ladds.be/nos-permanences-juridiques/ )
Vérifiez le courrier de décision de votre caisse d’allocations familiales, vous y trouverez des informations par rapport au recours (délais, procédure, à qui l’adresser) Votre demande doit être introduite par requête. Le modèle de requête est disponible auprès du greffe du tribunal du travail sur https://www.rechtbanken-tribunaux.be/fr/formulaires/mod%C3%A8le-requ%C3%AAte-704-%C2%A72-s%C3%A9curit%C3%A9-sociale-all-divisions
Vous devez y joindre une copie de la décision de votre caisse d’allocations familiales.

Nous restons à votre disposition pour toutes questions complémentaires.

INFOR JEUNES
339, Chée de Louvain
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Saglam
2 années il y a

Bonjour.
Mon fils aura 25 ans à la fin de ses études. Est ce qu’il aura perdu le droit à l’inscription au forem? Doit on s’inscrire au forem alors qu’il est toujours étudiant? Merci pour vos réponses

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Saglam
2 années il y a

Bonjour, Saglam

Pour s’inscrire au Forem dans le cadre du stage d’insertion professionnelle donnant accès aux allocations d’insertion, le jeune doit avoir moins de 25 ans au moment où il termine ou arrête ses études. Il n’est pas possible d’effectuer un stage d’insertion professionnelle lorsqu’on est encore aux études.

Si votre fils aura 25 ans à la fin de ses études, il ne pourra malheureusement bénéficier des allocations d’insertion.

Il pourra toutefois travailler après ses études et se constituer le droit au chômage ordinaire au cas où il lui arriverait de perdre son emploi.

Dans tous les cas, il est recommandé de s’inscrire comme demander d’emploi auprès de son Service Régional de l’Emploi car cela permet de bénéficier d’un accompagnement dans la recherche à l’emploi (CV, Chèques langue, aides à l’emploi…).

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Yann94
2 années il y a

Bonjour, je suis actuellement étudiant étranger ayant un garant.
Je suis domicilié chez ma mère mais je suis en colocation à Bruxelles.
Ma mère perçoit un revenu d’intégration sociale (parent ayant un enfant )
Et moi j’ai un contrat d’occupation étudiant dans l’horeca je gagne 1200 net par mois ou plus.
Voici mes questions :
■Mes revenus auront ils un impact sur le montant du cpas alloué à ma mère ?
■pourrais-je garder mon statut BIM?■Et quels seront les conséquences si je dépasse les 475 heures.

Bien à vous.

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Yann94
2 années il y a

Bonjour, Yann94.

Ci-après les réponses à vos questions :

1) dès lors que vous êtes domicilié chez votre mère, le CPAS devrait prendre en compte vos revenus pour déterminer le montant du revenu d’intégration sociale (RIS) accordé à votre mère. Sa catégorie de taux pourrait même changer. Vu que vous êtes vraisemblablement une personne majeure, votre mère passerait du taux de personne avec famille à charge (1449,15 €/mois) au taux de cohabitant (714,86 €/mois).

Le CPAS intervient uniquement pour garantir que le total des ressources du bénéficiaire et de celles de ses ascendants ou descendants, soit au minimum égal à autant de taux cohabitant qu’il y a de personnes concernées (on attribue fictivement un taux cohabitant à chacun). Ainsi on prendrait 714,86 €/ X 2 (votre mère et vous) = 1449,15 € – 1200 que vous gagnez. Au total, votre mère ne pourrait recevoir que 249, 15 euros/mois.

Sachez toutefois que le paiement du RIS est individualisé. Chaque situation est analysée au cas par cas par le CPAS. Le CPAS a un pouvoir d’appréciation et il n’est pas obligé de prendre en compte les ressources des enfants majeurs avec lesquels un parent cohabite.

2) pour l’année 2022, le revenu annuel total à ne pas dépasser pour garder le statut BIM entant titulaire est de 22.315,89 euros bruts. Le montant est de 4.131,28 euros/annuel pour les personnes à charge : https://www.inami.fgov.be/fr/themes/cout-remboursement/facilite-financiere/Pages/intervention-majoree-plafonds-revenus.aspx

3) Le quota de 475 heures de travail pour chaque année civile vous permet de payer moins de cotisations sociales qu’un travailleur ordinaire. Un travailleur ordinaire paye les cotisations sociales ordinaires au taux de 13,07 % sur son salaire brut et de 20 % environ à charge de son employeur. Par contre, un étudiant jobiste paye les cotisations réduites dites de solidarité au taux de 2,71 % sur son salaire brut et de 5,42 % à charge de son employeur. De plus, l’employeur ne retient pas le précompte professionnel (avance sur impôt) sur le salaire payé sur la base du quota de 475 heures.

Chaque heure supplémentaire de travail qu’un étudiant jobiste effectue après avoir épuisé le quota annuel de 475 heures sera soumise au taux des cotisations ordinaires ET au précompte professionnel. Par exemple, si un étudiant jobiste effectue 500 heures de travail par année civile, 475 heures seront soumises aux cotisations réduites ET au précompte professionnel ; tandis que les 25 heures excédentaires seront soumises aux cotisations ordinaires.

Vous pouvez suivre l’évolution de votre quota de 475 heures et imprimer des attestations, en vous connectant sur le site Student@work, avec un lecteur de cartes : https://www.mysocialsecurity.be/student/fr/
Une fois ce quota épuisé, il existe aussi des statuts fiscalement avantageux auxquels un jeune étudiant peut recourir:
https://www.jeminforme.be/resume-de-la-legislation-sur-les-jobs-etudiant/

N’hésitez pas à nous recontacter.

Bien à vous.

Infor Jeunes Asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Marder
2 années il y a

Bonjour, je vais avoir 25 ans en avril et je suis toujours étudiante. Puis-je continuer mon job étudiant ? Si oui, dans les mêmes conditions? Merci

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Marder
2 années il y a

Bonjour, Marder

La condition pour pouvoir exercer un job sous contrat étudiant est de suivre un enseignement de plein exercice. Donc même si vous avez 25 ans, vous pouvez continuer à exercer ce job étudiant tant que vous restez étudiante de plein exercice. Vous pouvez retrouver toutes ces informations sur notre page : https://www.jeminforme.be/qui-peut-travailler-sous-contrat-d-occupation-etudiant/ .

Cependant, en effet, à partir de 25 ans, vous n’avez plus droit aux allocations familiales (même si vous restez étudiante).

Bien à vous,

Infor Jeunes Schaerbeek
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Mericet1807
2 années il y a

Bonjour à vous, suite à la réussite de mon apprentissage rn alternance je suis resté 3 ans au chômage. J’ai décidé de reprendre mes étude je suis donc dispensés de recherche.
Puis-je quand même avoir un jobs étudiants avec mon allocation de chômage dispensés ?

Je m informe
Administrateur
Répondre à  Mericet1807
2 années il y a

Bonjour Mericet,

Etant donné que malgré votre dispense, vous continuez à être chercheur d’emploi, vous ne pouvez pas travailler sous un contrat d’occupation étudiant. Etudier ne suffit pas pour occuper un contrat étudiant. En effet, une des conditions pour pouvoir travailler sous un contrat d’occupation étudiant est d’être un étudiant à titre principal et ce n’est pas votre cas étant donné que vous avez le statut de chercheur d’emploi.

Bien à vous,

Infor Jeunes Schaerbeek
339, Chée de Louvain
B-1030 Bruxelles
02/733.11.93
https://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Joanna
2 années il y a

Bonjour, mon fils a eu 20 ans le 23.07.21. Il n’a pas terminé son année scolaire chez EPSE Enghien en juin dernier et est inscrit au Forem depuis. Il a commencé à travailler comme intérimaire ce jour. Comme il est né après 1.01.2001, il a toujours droit aux allocations familiales, jusque que ses 21 ans ou jusque 25 ans ? Pour les jours de travail, il ne peut donc pas dépasser les 240 jours/trimestre et c’est le salaire qui déterminera si oui ou non il lui faut sa propre inscription à la Mutuelle ? Merci!

salag
2 années il y a

Bonjour
Je suis sur la mutuelle depuis plus de 5 ans et ma fille de 22 ans qui poursuit ses études a un contrat étudiant est ce que cela impactera mes revenus à la mutuelle?

Infor Jeunes
Répondre à  salag
2 années il y a

Bonjour Salag,

Votre fille poursuit des études et travaille comme étudiante et vous êtes à la mutuelle. Les revenus de votre fille à votre charge n’impacteront pas vos revenus pour autant qu’ils ne dépassent pas un certain plafond.
En effet, la mutuelle tient compte de votre situation familiale pour déterminer le montant de vos indemnités. Les revenus maximum autorisés pour rester à charge de vos parents sont de 1009,84€/mois pour l’année 2021.
Plus d’infos : https://www.riziv.fgov.be/fr/themes/incapacite-travail/Pages/situation-familiale.aspx
https://www.riziv.fgov.be/fr/themes/incapacite-travail/montants/salaries-chomeurs/Pages/indemnite-revenu-autorise-pac-avec-charge.aspx
Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
339 Chaussée de Louvain
1030 Bruxelles
T.02.733 11 93
Inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Josiane
2 années il y a

Bonjour,
Est-il toujours possible de toucher les allocations familiales pour notre fille ainée (3 enfants) alors qu’elle est domicilié ailleurs?
Merci pour votre retour.

Infor Jeunes
Répondre à  Josiane
2 années il y a

Bonjour Josiane,

Vous pouvez toucher les allocations familiales pour votre fille pour autant qu’elle a moins de 25 ans, étudie ou rentre encore dans les conditions pour recevoir les allocations familiales (plus d’infos sur notre page ci-dessus) même si elle est domiciliée ailleurs.
Lors du changement de domicile de votre fille, un changement de domicile automatique a dû être fait auprès de la caisse d’allocations familiales.
Si vous désirez continuer à recevoir vous-même les allocations familiales de votre fille, elle devra faire elle-même la démarche suivante auprès de sa caisse d’allocations familiales qui est de vous désigner comme allocataire afin que vous puissiez retoucher des allocations familiales.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
339 Chaussée de Louvain
1030 Bruxelles

T.02.733 11 93

Inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Math
2 années il y a

Bonsoir,
Je me pose une question, j’aurais terminer mon bachelier à 25 ans mais je voudrais faire un master de deux ans.
Afin de pouvoir subvenir a mes besoins et payer mon master j’aimerais garder mon job d’étudiante. Si j’ai bien compris je peux avoir un travail d’étudiante tant que je suis dans un parcours scolaire.
Mais je ne connais pas les conditions et ne les trouve pas. Il aura t-il a barème comme pour les étudiants de moins de 25 ans? Je dois faire quelque chose en particulier? Savez-vous me donner ou me dire les conditions a remplir et a faire attention?

Je vous remercie pour votre temps et pour l’éclaircissement.
Bonne fin de journée
Math’

Infor Jeunes
Répondre à  Math
2 années il y a

Bonjour, Math
Peu importe votre âge si votre activité principale est le suivi de cours. Vous pouvez donc tout à fait faire un ou plusieurs jobs étudiant pendant vos études de master. Les conditions sont les mêmes: 475 heures par année civile qui vous permettent de bénéficier de cotisations sociales réduites.
Lisez la page suivante de notre site:
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/resume-de-la-legislation-sur-les-jobs-etudiant
A côté des ces 475 heures/année civile, il existe d’autres statuts avantageux en qualité de travailleur occasionnel (horeca, agriculture et horticulture, secteur socioculturel).
Vous pouvez suivre l’état de votre quota d’heures sur le site Student@work:
https://www.mysocialsecurity.be/student/fr/index.html
Vous y trouverez également les dernières mesures Covid19.
Bons jobs!
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Daue
2 années il y a

Madame, Monsieur,
Mon fils a 20 ans et est aux études supérieures. Je suis en invalidité, mon mari a un CDI temps plein et nous avons 2 enfants ensemble de 13 et 10 ans. Les allocations familiales sont versées au père de mon grand qui est en garde alternée. Le père de mon fils lui a dit qu’il lui paierait sa 3ème année (année scolaire 2021-2022) et pas le reste (études en 5 ans dont la 4ème année en internationale)! Nous sommes juste en argent vu que c’est une école privée à Bruxelles mais nous avons la chance qu’il ait l’appartement de sa marraine à prêter. Quel serait le mieux pour avoir plus de faciliter pour le financement de ses études? Qu’il se domicilie avec moi vu que nous avons déjà 2 enfants ou qu’il touche lui-même ses allocations ( vu que son père ne lui verse plus la moitié depuis décembre 2020) ou … ?
Un grand merci.
Sincères salutations.

Infor Jeunes
Répondre à  Daue
2 années il y a

Bonjour, Daue
Désolé pour le retard de réponse, nous sommes actuellement en équipe réduite.
Nous vous invitons à saisir le Tribunal de la famille du lieu où est domicilié votre aîné. En effet, il n’est pas normal que le papa décide « comme ça » qu’il ne contribuera plus aux études de son fils. Sachez que les parents ont l’obligation légale de contribuer aux frais des études de leurs enfants et même encore après, à subvenir aux besoins de leurs enfants jusqu’au moment où ils sont capables de subvenir eux-mêmes à leurs propres besoins. Cette obligation doit bien entendu être interprétée de manière raisonnable.
Il n’est aussi pas normal que les allocations familiales ne servent pas en totalité aux besoins de votre aîné. Votre fils peut faire la demande de les percevoir lui-même, mais à notre sens, il serait plus intéressant que ce soit vous qui les recevez. Étant donné que vous avez deux autres enfants, le montant global que vous pourriez percevoir serait en effet plus élevé. N’hésitez pas à contacter directement votre Caisse d’Allocations familiales afin d’en parler avec eux.
N’ayez pas « peur » de solliciter l’intervention d’un Juge pour le calcul de votre contribution alimentaire et celle du papa. C’est une démarche très répandue et les juges de la famille sont des professionnels qui pourront parfaitement analyser la situation et faire un calcul équilibré.
Vous pouvez introduire vous-même une procédure (sans avocat) en écrivant un courrier au greffe (secrétariat) du Tribunal. Si vous avez toutefois besoin d’aide, vous pouvez faire appel à un avocat en vous rendant à une permanence du BAJ (Bureau d’Aide Juridique) de votre région. Sachez que en fonction de votre situation financière, cette aide peut être gratuite:
https://www.jeminforme.be/index.php/droits-citoyennete/bureaux-d-aide-juridique
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Caroline
3 années il y a

Bonjour,

Je suis étudiante à Bruxelles (mais domiciliée à Namur) et j’ai un job étudiant sur Bruxelles. Dans mon cas, quelles règles sont d’application ?

Et que se passe-t-il si je dépasse la limite (475h/an) ? Comment le calcul de remboursement des allocs est-il fait ?

Je vous remercie pour votre réponse.

Infor Jeunes
Répondre à  Caroline
3 années il y a

Bonjour, Caroline
Comme vous êtes domiciliée à Namur, vous devez vous référez aux règles wallonnes.
Au niveau de l’ONSS, si vous dépassez le quota, vous restez étudiante, mais vous serez soumise aux cotisations sociales ordinaires à partir de la 476ième heure (à la place des cotisations sociales réduites).
Au niveau des allocations familiales, les étudiants wallons pour les contrats étudiants doivent maintenant uniquement respecter le quota des 475 heures/année civile. Comme cela est une nouvelle règle (depuis janvier 2021), nous ne savons pas encore comment la Caisse wallonne organisera ses sanctions en cas de dépassement (si la sanction trimestrielle sera encore d’application). Nous vous invitons dès lors à joindre directement votre Caisse.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Charlotte
3 années il y a

Bonjour,

J’ai 21 ans et je termine mes études d’infirmière en juin au Parnasse à Louvain la neuve. L’année prochaine j’entame un master en santé publique mais j’aimerai travailler en tant qu’infirmière à côté (sur bxl ou ottignies), ce serait un travail à mi temps en tant que j’obiste ou infirmière à domicile. J’aimerai donc avoir le statut étudiant travailleur. (Gagner plus de 1000€, faire 15h/ semaine à côté de mes études)
Est ce que mes parents garderont toujours les allocations ?
Est ce que j’aurai beaucoup d’impôts ?
Si non quel est le plafond ?
Que me conseillez vous?
Merci beaucoup,
Charlotte

Infor Jeunes
Répondre à  Charlotte
3 années il y a

Bonjour, Charlotte
Vous pouvez soit conclure un contrat ordinaire soit un contrat étudiant. Si vous signez un contrat étudiant, il faut que votre job reste secondaire à vos études (vous ne pouvez pas ainsi avoir un job étudiant à temps plein).
Pour le quota job étudiant, reportez-vous à la page suivante:https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/job-etudiant-quand-le-contrat-est-il-soumis-a-l-o-n-s-s
Si vous dépassez le quota des 475h, vous restez étudiante, mais vous serez soumise aux cotisations ordinaires à partir de la 476ème heure.
Au niveau des impôts, nous vous renvoyons à la page suivante:
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/l-etudiant-et-les-impots
Vous y trouverez les seuils à respecter pour que vos parents gardent l’avantage fiscal enfant à charge et le seuil de revenus que vous en devez pas dépasser si vous ne voulez pas payer d’impôts.
Pour une estimation précise, nous vous renvoyons vers le SPF Finances ou vers un comptable privé:
https://finances.belgium.be/fr/Contact
Pour les allocations familiales, les règles varient selon que vous soyez domiciliée à Bruxelles ou en Wallonie. Reportez-vous à la page ci-haut.
Il peut y avoir aussi des adaptations Covid, suivez l’actualité sur la page suivante:
https://www.mysocialsecurity.be/student/fr/generalites/covid19.html
Bravo pour vos études et votre projet.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

fatnoss
3 années il y a

bonjour, ma fille de 16 ans à un job étudiant en Wallonie et va certainement dépasser les 475 heures légales pour l’année. qu’en sera t il pour les impôts: vais je la perdre à ma charge(elle est juste à charge d’un parent), devra t elle remplir une déclaration? Vais je perdre les allocations familiales? merci

Infor Jeunes
Répondre à  fatnoss
3 années il y a

Bonjour, Fatnoss
Ce sont des législations différentes, il faut distinguer les choses.
1) En Wallonie, la Caisse d’allocations familiales depuis janvier 2021 se réfère juste au quota des 475h/année civile pour savoir si le jeune a droit ou pas à ses allocations. Pour savoir comment ils appliqueront la sanction (si un seul trimestre peut être concerné en cas de dépassement dudit quota), nous vous invitons à contacter votre Caisse. La règle étant nouvelle, nous n’avons pas encore connaissance des modalités de sanction.
2) Si votre fille dépasse les 475 heures, elle reste étudiante. Simplement elle sera soumise à des cotisations sociales ordinaires à partir de la 476ième heure. Elle perdra alors le bénéfice des cotisations sociales réduites à partir de la 476ième heure.
3) Pour savoir si un enfant reste fiscalement à charge d’un ou de deux parents, il faut vous référer à la page suivante sur « l’étudiant et les impôts »:
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/l-etudiant-et-les-impots
4) Le fait de savoir si un étudiant est encore à charge fiscalement (ou pas) est une question différente de savoir s’il va payer des impôts (ou pas). Le seuil de revenus au-delà duquel il paye des impôts est aussi repris sur la page des impôts.
5)Qu’il gagne ou pas des revenus, tout majeur en Belgique doit remplir une déclaration d’impôt.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Nathalie
3 années il y a

Bonjour,
Ma fille termine ses études fin Juin 2021. Peut elle travaillé en étudiante Juillet et Août et aller s’inscrire après au Forem ?
Et pour les allocations, elle y aura toujours droit et si oui, elle aura droit à faire combien d’heures pour les 2 mois ? Pour garder ses droits aux allocations ?
Un grand merci et une excellente journée

Infor Jeunes
Répondre à  Nathalie
3 années il y a

Bonjour, Nathalie
Il est conseillé de s’inscrire dans son Service régional de l’emploi (Forem)rapidement après la fin des études. Cela permet de faire démarrer le stage d’insertion socio-professionnelle d’un an et de bénéficier de tous les avantages du Forem dans sa recherche d’un emploi. En terminant ses études en juin, le stage commence au plus tôt le 1ier août.
Au niveau des allocations familiales, comme vous pouvez le lire sur cette page, le jeune demandeur d’emploi (de moins de 25 ans) reste bénéficiaire de ses allocations familiales durant tout son stage d’insertion professionnelle. Après ce stage, son droit aux allocations familiales cesse définitivement.
En ce qui concerne les jobs étudiant, sachez que l’ONEM autorise les jeunes ayant terminé leurs études à travailler comme étudiant jusque fin septembre même s’ils sont inscrits comme demandeur d’emploi. L’ONEM prendra en compte pour le stage d’insertion professionnelle les journées pendant lesquelles le jeune travaille dans le cadre d’un contrat d’occupation étudiant (étant donné que le stage d’insertion ne débute jamais avant le 1er août, seules les journées qui se situent durant les mois d’août et de septembre seront prises en compte).
Pour confirmation, n’hésitez pas à contacter le Forem.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Fontaine
3 années il y a

Bonjour,

Je suis étudiante mais j’ai dépassé le plafond qu’un étudiant peut percevoir pour rester à la charge de nos parents.
Mais avec les heures gelées dû à la crise sanitaire, mes parents sont ils encore bénéficiaire des allocations familiales même si je ne suis plus à leur charge du au plafond dépassé mais je suis toujours aux études et toujours en emploi étudiant?
J’ai 21 ans et je suis du Hainaut

Infor Jeunes
Répondre à  Fontaine
3 années il y a

Bonjour, Fontaine
En Wallonie, la Caisse d’Allocations familiales examine si le jeune peut bénéficier des allocations familiales en vérifiant uniquement si le quota des 475 heures de travail étudiant par année civile a été respecté.
Il faudra donc voir en fonction des mesures Covid19 si les heures que vous avez fait au delà des 475 heures ont été « annulées » ou intégrées à votre quota:
https://www.mysocialsecurity.be/student/fr/generalites/covid19.html
N’hésitez pas à poser directement vos questions à votre Caisse d’Allocations familiales.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Isaline
3 années il y a

Bonjour, ma fille (née le 29-09-2004) a commencé un job étudiant avec des contrats d’étudiants hebdomadaires. Elle est domiciliée à Wavre (1300) et travaille dans un carrefour marcket à proximité quelques heures par semaine. Elle est toujours scolarisée dans l’enseignement secondaire général.
Afin de conserver ses allocations familiales, combien d’heure peut-elle faire par semaine ou par mois? Quel salaire ne peut-elle pas dépasser par mois ou par an?

Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

Bien à vous

Infor Jeunes
Répondre à  Isaline
3 années il y a

Bonjour, Isaline
En région wallonne, le seuil des 240 heures de travail étudiant par trimestre pour les allocations familiales a été supprimé depuis le 1ier janvier 2021. La Caisse familiale en Wallonie se référera alors uniquement au quota des 475 heures de travail étudiant par année civile pour savoir si le jeune peut bénéficier ou non de ses allocations familiales.
La condition de seuil de revenu n’existe pas pour les jeunes dans l’enseignement de plein exercice.
Pour garder ses allocations familiales, votre fille doit donc juste faire attention à ne pas dépasser son quota des 475 heures/année civile (heures de travail qui lui permettent de bénéficier de cotisations sociales réduites, au delà elle sera soumise aux cotisations ordinaires de sécurité sociale).
Pour connaitre ses heures de travail étudiant encore disponibles, elle peut télécharger et imprimer des attestations à partir du site student@work:
https://www.mysocialsecurity.be/student/fr/index.html
Bon job à votre fille.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

charlotte123
3 années il y a

Bonjour,

Mon fils a 20 ans (né le 4 janvier 2001) et travaille comme étudiant (selon la nouvelle législation), il ne pourrait plus percevoir d’allocations familiales à partir de cette date? Et pourra-t-il encore travailler sous contrat d’étudiant jusqu’à 25 ans sous quelles conditions!

Înfor Jeunes
Répondre à  charlotte123
3 années il y a

Bonjour, Charlotte
1)Si, bien sûr, jusque 25 ans votre enfant peut encore bénéficier des allocations familiales sous certaines conditions, ainsi le fait de suivre des études.
2)Il peut tout à fait travailler comme jobiste et même après 25 ans si ses études constituent son activité principale.
Bon succès à votre fils.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Dominique
3 années il y a

Bonjour,
Ma fille vient d avoir 25ans.elke a un job étudiant (5000euros brut l année passée). Elle est orpheline de père ,plus d allocations familiales et moi, je suis pensionnée 19500euros brut.La mutuelle supprime mon droit (BIM)JUSTE parce qu elle à 25ans.est ce juste ??

Infor Jeunes
Répondre à  Dominique
3 années il y a

Bonjour, Dominique
Les allocations familiales sont uniquement possibles jusqu’à l’âge de 25 ans. Une fois que le jeune fête ses 25 ans, il n’a plus droit à des allocations familiales, qu’il soit encore aux études ou pas. C’est automatique pour tout le monde. Au niveau de la mutuelle, un enfant peut bénéficier d’un statut BIM s’il est âgé de moins de 25 ans.
Votre fille à 25 ans doit maintenant s’inscrire comme titulaire de sa propre mutuelle.
En ce qui vous concerne, nous vous conseillons de prendre contact avec votre mutuelle pour analyser votre situation actuelle et voir si vous pouvez bénéficier vous-même d’une intervention majorée. Il existe en effet différents statuts, possibles à certaines conditions. Pour bien comprendre les décisions de la mutuelle, n’hésitez pas à les interpeller directement. Si, malgré leurs informations, vous ne comprenez toujours pas, nous vous conseillons de contacter un juriste dans un planning familial:
https://www.jeminforme.be/index.php/vie-affective-familiale/centres-de-planning-familial
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Cab
3 années il y a

Bonjour,

J’ai 26ans, je suis actuellement au chômage, mais dispensé de toute recherche d’emploi, car j’ai repris des études supérieures.
Je voulais savoir s’il vous plaît : m’est il permis d’avoir un job étudiant ? Si oui qu’en est-il de mon paiement au niveau du chômage ?

Bien à vous.

Infor Jeunes
Répondre à  Cab
3 années il y a

Bonjour, Cab
Si vous êtes inscrit comme demandeur d’emploi, c’est ce statut qui prime sur votre statut étudiant. Vous ne pouvez pas travailler comme étudiant jobiste. On ne peut pas être à la fois chômeur indemnisé et étudiant jobiste.
Pour plus d’informations, reportez-vous à la page officielle suivante:
https://emploi.belgique.be/fr/themes/contrats-de-travail/contrats-de-travail-particuliers/contrat-doccupation-detudiants?id=41944#toc_heading_2
« les travailleurs ou les demandeurs d’emploi qui suivent une formation ou des études ne peuvent pas être considérés comme ayant le statut d’étudiant au sens de la loi car ils ne sont pas étudiants à titre principal ».
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Viktoriya
3 années il y a

Bonjour,
Je travaille comme étudiante en Wallonie. Bien souvent, je dépasse le quota des 475H/an. Les 240h/par trimestre étant supprimé signifie que si je dépasse mon quota étudiants de 475h/an, je n’aurais plus droit aux allocations familiales jusqu’à 2022 ?

Infor Jeunes
Répondre à  Viktoriya
3 années il y a

Bonjour, Viktoriya
La limite des 240h/trimestre a en effet été supprimée en Wallonie depuis le 1ier janvier 2021 pour les étudiants jobistes. La Caisse d’allocations familiales se réfèrera dès lors uniquement au quota des 475h/année civile. Maintenant, au niveau des allocations familiales, la question d’une éventuelle sanction se posera uniquement l’année prochaine en fonction de votre quota d’heures 2021. Nous ne savons pas encore à ce stade comment une Caisse wallonne gérera cela. Nous vous invitons dès lors à leur poser directement la question.
En ce qui concerne le dépassement de votre quota, sachez que vous continuez à être considéré comme étudiante. Simplement, à partir de la 476ième heure, vous êtes redevable de cotisations sociales ordinaires (et non plus de cotisations réduites). Attention, pour l’année 2020, du fait des mesures Covid exceptionnelles, les heures pour lesquelles vous avez travaillé pendant le 2e trimestre 2020 (avril, mai, juin) ne comptent pas dans les 475 h. Si vous avez un job étudiant dans les secteurs enseignement ou soins de santé, les heures de travail du 4ème trimestre de 2020 et du 1er trimestre de 2021 ne sont pas non plus prises en compte dans le calcul de tes 475 h:
https://www.mysocialsecurity.be/student/fr/generalites/covid19.html
Sachez en outre qu’à côté de ce quota de 475h/année civile, un étudiant a la possibilité de travailler sous le statut de travailleur occasionnel dans le secteur Horeca et dans celui de l’agriculture et de l’horticulture. En outre, dans le secteur socioculturel, un étudiant peut bénéficier de 25 jours de travail en plus dans le cadre d’un contrat Article 17.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Sarah
3 années il y a

Bonjour!
J’ai 20 ans, je fais mes études supérieures à la HEPL et je travaille, comme étudiante, tous les week-ends dans un petit magasin d’alimentation.
Je vis actuellement avec mes deux parents, ainsi qu’avec ma sœur (étudiante jusqu’en septembre) et mon frère (qui a plus de 25 ans).
J’aimerais partir pour habiter seule ou cohabiter et je me demandais s’il était possible, dans ce cas, de bénéficier des revenus d’allocations familiales moi-même?
Merci d’avance et bonne journée.

Infor Jeunes
Répondre à  Sarah
3 années il y a

Bonjour, Sarah
Un jeune peut en effet percevoir lui-même ses allocations familiales à la condition qu’il se domicile officiellement dans un logement séparé de celui de ses parents.
Attention, percevoir soi-même ses allocations familiales peut être moins intéressant financièrement si vous faites partie d’une fratrie. En effet, les parents reçoivent un montant d’allocations familiales plus élevé pour le 2ème enfant que pour le 1er, et encore plus élevé pour le 3ème. Si vous vous domiciliez ailleurs, le facteur fratrie ne jouera plus. Ainsi, il est plus intéressant lorsque c’est possible que les parents continuent à percevoir les allocations familiales et qu’ils vous versent ensuite votre part.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Claudine
3 années il y a

Bonjour,
Ma fille termine ses études en juin 2021, aura t’elle encore le droit de travailler sous le statut étudiant en juillet et août 2021? svp
et si je suis au chômage au taux chef de famille, ses revenus seront ils pris en compte pour mon statut?
Merci beaucoup d’avance,
Claudine

Infor Jeunes
Répondre à  Claudine
3 années il y a

Bonjour Claudine,

Pour un étudiant qui termine ses études en juin, il est encore possible de faire un job d’étudiant pendant les vacances d’été. L’ONSS, ONEM et les services des allocations familiales acceptent que l’étudiant travaille moyennant des cotisations sociales réduites jusqu’au 30 septembre de la même année.
https://www.mysocialsecurity.be/student/fr/a-propos-travail-etudiant/job-etudiant-apres-diplome.html
Cependant, le Contrôle des Lois Sociales (CLS), qui contrôle l’application des règlementations du travail, n’est pas d’accord avec ces 3 autres organismes. Selon le CLS, un étudiant qui termine ses études en juin n’a plus le statut étudiant et ne peut donc plus être jobiste. Sauf, si l’étudiant montre clairement qu’il va poursuivre ses études par la suite (en s’inscrivant à un master, à une formation ou autre), il conserve ce statut. Pour le CLS, contrairement à l’ONEM, si on montre qu’on ne compte pas rester étudiant, en s’inscrivant comme demandeur d’emploi par exemple, on ne peut pas signer un contrat d’étudiant.

Si, à la fin de ce job d’étudiant, votre fille est immédiatement engagée comme travailleuse par le même employeur, il faut que la nature de son emploi soit clairement différente de celle du job d’étudiant préalablement exercé.
Le but n’est pas que l’employeur utilise le job d’étudiant comme période d’essai de l’emploi à proprement parler.

Pour votre question concernant le chômage, nous vous invitons à consulter notre page https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/job-etudiant-allocations-familiales-chomage-et-mutuelle
Il est à noter qu’un parent chômeur, qui vit seul avec un ou plusieurs enfants, et qui perçoit des allocations de chômage comme cohabitant ayant charge de famille (ancien chef de ménage), continue à recevoir ses allocations de chômage au même taux, si :
– il a droit à des allocations familiales pour l’un de ses enfants. Le fait que le parent ait droit aux allocations familiales pour l’un de ses enfants (peu importe la situation des autres) est suffisant pour être considéré comme cohabitant ayant charge de famille;
– il n’a plus droit aux allocations familiales pour aucun de ses enfants mais les revenus professionnels d’au moins un enfant (travaillant) ne dépassent pas 465,14€ brut par mois
– il n’a plus droit aux allocations familiales pour aucun de ses enfants, mais au moins un enfant travaille après la fin de ses études, et ce peu importe le montant qu’il gagne (cette règle n’est valable que pendant une période de 12 mois qui suit la fin des études de l’enfant)

Attention, les revenus d’un « contrat d’occupation étudiant » ne sont pas pris en compte, peu importe le montant perçu (voir article 130ter de la loi du 3 juillet 1978 sur les contrats de travail): « Les étudiants visés au présent titre, conservent à l’égard des différents régimes de sécurité sociale, leur qualité de personne à charge ».

Nous vous invitons aussi à lire la règlementation concernant le job étudiant sur nos pages :
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/l-etudiant-et-les-impots
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/resume-de-la-legislation-sur-les-jobs-etudiant

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

AL ALI
3 années il y a

Bonjour, je suis étudiant de master en criminologie à ulg .
J’ai trouvé en été passé en travail saso8.
Est-ce que je peux bénéficier des allocations familiales ?
Je suis encore demandeur d’asile en Belgique et ma famille en Turquie.
Et est-ce que je peux bénéficier des avantages d’un travail d’étudiant où pas?
Quelles sont allocations qui je peux y obtenir ?
Merci beaucoup d’avance

Infor Jeunes
Répondre à  AL ALI
3 années il y a

Bonjour Al Ali,
Nous manquons d’informations sur votre situation précise pour pouvoir vous répondre. Nous vous invitons à contacter la permanence téléphonique d’une association spécialisée en droit des étrangers:
https://www.adde.be/services/service-juridique/service-juridique
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Line
3 années il y a

Je suis demandeur d’emploi, j’ai 22 ans et j’ai repris des études à l’Institut Provincial de Formation Sociale pour me spécialiser en éducateur. J’effectue mes 300 heures de stage au sein d’une institution spécialisée. J’aimerais y travailler comme étudiant, mais je ne sais pas si je peux le faire ? Je peux aussi travailler les week-ends. Pourrais-je cumuler mes indemnités de chômage (suis toujours chez mes parents) et mes indemnités d’étudiants ? Si pas, le plus intéressant à choisir ? Allocations famililales et job étudiant ou mon chômage ? D’avance merci pour votre réponse.
Bien à vous

INFOR JEUNES
Répondre à  Line
3 années il y a

Bonjour Line,

Pour être considérée comme demandeuse d’emploi en formation et dispensée de certaines obligations, vous avez normalement dû (et obtenir) une « dispense » émanant des services régionaux de l’emploi (ONEM, Forem, VDAB,…).

Le chômeur complet qui reprend des études verra le montant de ses allocations maintenu pendant la période de dispense (attention, uniquement pour les personnes dans la deuxième période d’indemnisation).

Cette dispense permet de refuser un emploi proposé, de ne plus être disponible pour le marché de l’emploi, de ne plus être inscrite comme demandeuse d’emploi et de ne plus rechercher activement de l’emploi.

A contrario vous devrez toujours être privée de travail et de rémunération, être en possession de la carte de contrôle, être apte au travail et résider en Belgique.

Vous ne bénéficiez pas du statut d’étudiante mais de demandeuse d’emploi dispensée de certaines obligations et vous ne pouvez donc pas exercer une activité lucrative sous le statut d’étudiante.

Les avantages financiers octroyés dans le cadre d’ études ou du stage doivent être déclarés auprès de votre organisme de paiement.

Ces avantages peuvent être cumulés avec des allocations de chômage à condition que vous ayez obtenu une dispense de la part de l’instance régionale.
Le cumul est alors autorisé mais uniquement de façon limitée.
Le montant journalier de votre allocation de chômage sera diminué de la partie du montant de l’indemnité journalière qui dépasse.

Si votre formation prépare à un métier en pénurie, votre allocation de chômage ne sera pas réduite.

La profession de chef éducateur ou éducateur chef de groupe figure sur la liste des métiers en pénurie à Bruxelles mais nous ne connaissons pas exactement l’intitulé des études que vous suivez. (https://www.actiris.brussels/media/iwhnmfh3/liste-fonctions-critiques-view-brussels-h-199BF2C1.pdf)

Calcul : (votre montant d’indemnisation journalière) – (la rémunération totale du stage divisée par le nombre de jours prestés)- 14.25 euros = montant de votre allocation mensuelle de remplacement
Exemple :
Si vous obtenez 36.91euros/ jour d’allocation de remplacement comme cohabitante, que votre formation ne prépare pas à un métier en pénurie et que votre stage vous rémunère à hauteur de 500 euros par mois (25 euros/jour). Le calcul s’opère ainsi –> 36,91 – 25 – 14,25 = un solde négatif de 2.34 euros.

Si le calcul vous semble difficile à comprendre, n’hésitez pas à contacter votre organisme de paiement ou votre syndicat qui disposent des personnes ressources habituées à expliquer cette législation.

Source :
https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t58#h2_4

Cordialement.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Alexandra
3 années il y a

Bonjour, j’me suis inscrite chez actiris en tant que jeune demandeuse d’emplois et ensuite j’ai déménager en flandres et entre temps, j’aurai 25 ans en octobre . Vdab me dit que je ne peux plus m’inscrire comme jeune demandeuse d’emplois car j’aurai 25 ans en octobre est ce normal?

Infor Jeunes
Répondre à  Alexandra
3 années il y a

Bonjour Alexandra,

Vous pouvez (et c’est conseillé) vous inscrire comme demandeuse d’emploi. Cela vous permettra de bénéficier des services offerts par votre service régional de l’emploi (aide à la rédaction de CV, chèques langues, consultation annonces….). Sachez aussi que vous êtes libre de rester inscrite chez Actiris si vous souhaitez également consulter des offres chez vous – votre inscription officielle restant celle de la VDAB.

Selon nous, la VDAB a voulu vous dire que vous n’étiez pas dans les conditions pour vous inscrire pour le stage permettant d’obtenir des allocations d’insertion à son terme https://www.jeminforme.be/index.php/travail/fin-des-etudes-en-attendant-du-travail/stage-d-insertion-professionnelle

N’hésitez pas aussi à contacter Actiris comme c’est le premier service qui a traité votre dossier pour solliciter des informations complémentaires, notamment sur l’impact de votre déménagement sur vos droits.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Romain
3 années il y a

Bonjour,
Je suis étudiant en master avec un diplôme d’instituteur primaire. Ai-je le droit de travailler sous un contrat normal d’instituteur en même temps que mes études durant ce trimestre tout en continuant à toucher les allocations ? En sachant que je travaillerai moins de 240 heures.
Merci pour votre réponse.

Infor Jeunes
Répondre à  Romain
3 années il y a

Bonjour Romain,

Si vous dépendez d’une caisse d’allocation familiale de Bruxelles en effet, vous ne pourrez pas dépasser 240h/trimestre. Cette limite a été supprimée en Wallonie depuis le 1ier janvier.
La nature du contrat importe peu ici ; job étudiant ou contrat ordinaire.

Peut-être que des Mesures exceptionnelles suite à la crise sanitaire du Coronavirus modifieront cette règle:
Les instances régionales bruxelloises ont décidé de ne pas suspendre les allocations familiales du 2ème trimestre (avril-mai-juin 2020) en cas de dépassement de 240h/trimestre.
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/job-etudiant-allocations-familiales-chomage-et-mutuelle
Vous pouvez suivre ces mesures exceptionnelles sur le site Student@work:
https://www.mysocialsecurity.be/student/fr/generalites/covid19.html
Si vous travaillez ou êtes sur le point de travailler dans le secteur des soins de santé ou dans l’enseignement, bonne nouvelle ! Vos heures du quatrième trimestre (octobre-décembre) 2020 et du premier trimestre (janvier-mars) 2021 ne sont pas prises en compte. Elles n’apparaîtront donc pas dans ton compteur.

Enfin, gardez à l’esprit que le droit aux allocations familiales s’arrête à la fin du mois civil au cours duquel vous attiendrez l’âge de 25 ans, même si vous étudiez encore.

N’hésitez pas à prendre contact avec le gestionnaire de dossier de votre caisse d’allocation familiale pour les prévenir et vérifier que tout sera en ordre, pour continuer à percevoir vos allocations.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Lyne
3 années il y a

Je suis une formation infirmier à l’école supérieure. J’ai moins de 25 et je suis membre de la famille d’un citoyen belge. Es je droit au allocation familiale ???

INFOR JEUNES
Répondre à  Lyne
3 années il y a

Bonjour Lyne,

Les allocations familiales sont des montants versés chaque mois aux parents pour les aider à élever et à prendre soin de leur enfant.

Depuis le 1er janvier 2019, chaque région en Belgique applique son propre système d’allocations familiales avec ses propres règles et ses propres montants.

Vos parents peuvent bénéficier d’allocations familiales pour vous jusqu’à vos 25 ans (si vous étudiez), après le droit aux allocations familiales s’arrête à la fin du mois civil au cours duquel vous atteignez l’âge de 25 ans, même si vous étudiez encore.

Si vous travaillez durant l’année scolaire et que vous avez entre 18 et 25 ans, vous devez travailler au maximum 240h par trimestre durant l’année scolaire (1er, 2e, 4e trimestre de l’année civile), quel que soit le type de contrat (contrat d’occupation étudiant, employé, ouvrier, travail indépendant).

Si la limite d’heures est dépassée, les allocations seront supprimées pour tout le trimestre.
Un travail effectué durant les vacances scolaires (Pâques, Noël, …) autres que les vacances d’été, est aussi comptabilisé dans le quota du trimestre concerné.
En Wallonie, cette règle des 240 heures n’existe plus.

Cette page de notre site explique en détail le job étudiant et les allocations familiales :
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/job-etudiant-allocations-familiales-chomage-et-mutuelle

Pendant le stage d’insertion professionnelle, vous pourrez recevoir des allocations familiales jusqu’à vos 25 ans :
https://www.jeminforme.be/index.php/travail/fin-des-etudes-en-attendant-du-travail/stage-d-insertion-professionnelle

Pour percevoir des allocations familiales vos parents doivent s’affilier à une caisse d’allocations familiales selon la région où vous habitez

En Flandre ? Vous trouverez plus d’informations sur http://www.groeipakket.be
A Bruxelles ? Vous trouverez plus d’informations sur http://www.iriscare.be
En Wallonie ? Vous trouverez plus d’informations sur http://www.aviq.be
En Communauté germanophone ? Vous trouverez plus d’informations sur http://www.ostbelgienlive.be/kindergeld

Cordialement.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Etudiant-BXL
3 années il y a

Bonjour, j’ai un gros stress: j’ai 25 ans et je suis toujours étudiant (encore pour 2 ans minimum) et mon employeur me parle d’une taxe sur les étudiants de plus de 25 ans, ce qui mettrait à mal le renouvellement de mon contrat l’année prochaine. Je ne trouve aucune information sur le sujet et j’ai l’impression que de ce que je comprend légalement c’est mon statu qui prime sur l’âge que je peux avoir. Pouvez vous m’en dire plus s’il vous plait? Bien à vous

Infor Jeunes
Répondre à  Etudiant-BXL
3 années il y a

Bonjour Etudiant-BXL,

Certaines sociétés travaillent avec des étudiants sous le statut d’étudiant indépendant, ce statut n’est possible que jusqu’à 25 ans. C’est peut-être le cas de la société qui vous engage. Vous pouvez trouver de plus amples informations sur notre site Internet concernant ce statut: https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/l-etudiant-et-le-travail-independant
Sous contrat étudiant, il n’existe pas d’âge maximum. Un certain nombre d’heures ne doivent pas être dépassées. Ce n’est pas en fonction de l’âge que les taxes augmentent. C’est en fonction du nombre d’heures. Vous pourriez travailler sous ce statut étudiant dans une autre société.
La société pour laquelle vous travaillez a le droit de poser cette condition « Travailler avec des étudiants de 25 ans maximum, qui permet le statut d’étudiant indépendant ». Le choix des types de contrat revient à l’employeur. Vous ne pouvez pas obliger un employeur à vous prendre sous un autre type de contrat.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Noel
3 années il y a

Bonjour,
En janvier je vais avoir 25 ans et j’ai un travail étudiant à l’année. Mon contrat est censé se renouveler en avril mais on m’a informé que ce ne sera pas le cas car à partir de 25 ans l’étudiant jobiste a plus de taxe pour la société, qu’en est il de cette information ?

Infor Jeunes
Répondre à  Noel
3 années il y a

Bonjour Noel,

Certaines sociétés travaillent avec des étudiants sous le statut d’étudiant indépendant, ce statut n’est possible que jusqu’à 25 ans. C’est peut-être le cas de la société qui vous engage. Vous pouvez trouver de plus amples informations sur notre site Internet concernant ce statut: https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/l-etudiant-et-le-travail-independant
Sous contrat étudiant, il n’existe pas d’âge maximum. Vous pourriez travailler sous ce statut étudiant dans une autre société.
La société pour laquelle vous travaillez à le droit de poser cette condition « Travailler avec des étudiants de 25 ans maximum, qui permet le statut d’étudiant indépendant ». Le choix des types de contrat revient à l’employeur. Vous ne pouvez pas obliger un employeur à vous prendre sous un autre type de contrat.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Soumeya
3 années il y a

Je travail en temps que job étudiant. Je voudrais savoir si je perds les allocation familiale au cas où je dépasse mes 475 heure par an ?

Infor Jeunes
Répondre à  Soumeya
3 années il y a

Bonjour Soumeya,

Vous trouverez les informations complètes sur notre site Internet concernant les allocations familiales, les pages Internet ci-dessus.
Avant 18 ans, il n’y a aucune conditions d’octroi, vous percevrez vos allocations sans conditions particulière.
Après 18 ans, pendant l’année vous ne pourrez pas dépasser 240h/ trimestre. Si la limite d’heures est dépassée, les allocations seront supprimées pour tout le trimestre.
Pendant les vacances scolaires (le 3ème trimestre : juillet, août, septembre) il n’y a pas de limites d’heures.

Vous citez les 475h/an, à ce sujet vous pouvez consulter nos pages pages concernant l’onss: https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/job-etudiant-quand-le-contrat-est-il-soumis-a-l-o-n-s-s. En cas de dépassement du nombre d’heures, vous serez soumise aux cotisations sociales ordinaires (au final, vous toucherez un peu moins étant donné que les cotisations seront de 13,07€ au lieu de 2,71%)

Nous vous conseillons de lire attentivement nos pages si vous avez encore des questions après lecture, nous restons à votre écoute.

Bien à vous.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Mendes
3 années il y a

Bonjour madame,monsieur
Je suis ouvrier dans une entreprise de l’agroalimentaire ayant un (CDD)
De 35h/semaine.et je l’ai débuté en mai 2019 en étant intérimaire pendant 3 mois et pas la suite j’ai eu un (CDD) jusqu’au 9 septembre 2021. Après ce contrat j’aimerais reprendre une formation en électromécaniques qui durera 3 ans en raison de 3 à 4 jours de cours par semaine plus le samedi,en raison de 4h de cours par jour et j’aimerais aussi ajouter à ma formation un cours de langue (anglais) deux fois par semaine en raison de 6h / semaine.
Ma question est de savoir si je peux bénéficier d’une allocation chômage complet où partielle ?
Merci

INFOR JEUNES
Répondre à  Mendes
3 années il y a

Bonjour Mendes,

Chaque situation est unique, mais globalement, pour avoir droit à des allocations de chômage, vous devez prouver un certain nombre de jours de travail au cours d’une période de référence située avant votre demande d’allocations.

Le nombre de jours de travail nécessaires varient en fonction de votre âge. Ces jours de travail doivent avoir été effectués dans une profession salariée (les prestations de travail accomplies par un travailleur indépendant ne comptent pas) et avec une rémunération que la législation considère comme suffisante pour laquelle il y a eu des retenues de sécurité sociale, y compris pour le secteur chômage.

Certaines journées sont assimilées à des journées de travail : par exemple, les journées de maladie indemnisées par la mutuelle et les journées couvertes par le pécule de vacances.

Vous trouverez sur le site de l’ONEM toutes les conditions à prendre pour bénéficier d’allocations de chômage : https://www.onem.be/fr/citoyens/ch%C3%B4mage/chomage-complet https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t31.

La personne qui souhaite étudier, suivre une formation ou un stage durant son chômage en conservant ses allocations de chômage, doit être dispensée d’un certain nombre d’obligations, donc demander ce qui s’appelle une dispense auprès :

– d’ACTIRIS si vous êtes domicilié en région bruxelloise : https://www.actiris.brussels/fr/citoyens/dispense-de-disponibilite.

– du VDAB si vous êtes domicilié en région flamande : https://www.vdab.be/vrijstellingen

– du FOREM si vous êtes domicilié en région wallonne : https://www.leforem.be/particuliers/dispenses.html

Vous trouverez également sur le site de l’ONEM des informations complémentaires sur la dispense :
https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/t58

Tina
3 années il y a

Bonjour,
Ma fille 22 ans travail chez Hunkemoller comme étudiante chaque samedi donc une fois par semaine. Elle a un contrat pour une année.Elle a été informé par ses collègues du travail que tous les employés seront mis au chômage pour cause de virus de novembre 2020 à décembre 2020. Ma question est : ma fille, a t-elle le droit vu qu’elle a un contrat d’étudiant à une indemnisation par le chômage ou autres?
Par avance, je vous remercie pour votre réponse.

Infor Jeunes
Répondre à  Tina
3 années il y a

Bonjour,Tina. Les étudiants sous contrat étudiant n’ont en principe pas droit au chômage technique (ou chômage temporaire), car ils ne cotisent pas comme les travailleurs ordinaires.
Voici ce que l’ONEM stipule à ce propos : « Les étudiants ne peuvent pas être mis en chômage temporaire aussi longtemps qu’ils suivent des études de plein exercice (excepté durant les mois de juillet, d’août et de septembre qui suivent la fin de leurs études, s’ils sont encore liés par un contrat d’étudiant). » : https://www.onem.be/fr/documentation/feuille-info/e24
Une demande de chômage temporaire peut donc uniquement avoir lieu l’été suivant l’obtention du diplôme ou si le jeune de plus de 18 ans suit des cours se donnant principalement le samedi ou après 17 heures.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Abdel
3 années il y a

Bonjour, en fait je suis à la fin de mes 475h de travail mais j’ai envie de continuer à travailler en tant qu’étudiant vu que je suis étudiant en 2eme assistant social. Puis-je travailler encore ou je devrais arrêter à la fin des 475h?
Bien à vous
Merci.

infor Jeunes
Répondre à  Abdel
3 années il y a

Bonjour Abdel,

Je vous conseille de bien vérifier votre nombre d’heures sur Student@work. En effet, si vous dépasser les 475h il y aura des conséquences sur les cotisations sociales. Vous ne serez plus soumis aux cotisations de solidarité de 2,71 %. Si vous dépassez les 475h vous serez soumis aux cotisations ordinaires de 13, 07%.
Il faudra attendre le 1er janvier 2021 pour avoir à nouveau 475h.
Dépasser la limite des heures réglementaires (240h trimestrielles) aura notamment des conséquences sur vos allocations familiales.

Bonne continuation.

—————————–
Infor Jeunes asbl | 339 Chaussée de Louvain | 1030 Schaerbeek, Belgium
Tel +32 (0) 2 733 11 93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Kimiko
3 années il y a

Bonjour,
Mon compagnon est en invalidité donc on calculé ses revenu par rapport a ce que je touche aussi (Chômage) ma belle fille travaille en jobs etudiant est ce que ses revenu vint rentrer dans les revenu du ménage ? Ou c’est revenu ne tiennent pas en compte ?

D’avance merci

INFOR JEUNES
Répondre à  Kimiko
3 années il y a

Bonjour Kimiko,

Les revenus du travail de l’étudiant sont imposables distinctement des revenus de ses parents.
Quel que soit son âge, le jeune doit déclarer ses revenus professionnels sur sa propre déclaration d’impôts

Plus d’infos vers notre site :

https://www.jeminforme.be/travail/job-etudiant/l-etudiant-et-les-impots

Cordialement.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

mélanie
3 années il y a

Bonjour,
Suite à une reprise d’études à temps plein, je bénéficie d’une pause carrière (dans l’enseignement) et d’une allocation versée par l’ONEM.
Puis-je travailler comme étudiante? Dans l’affirmative, mon revenu de jobs étudiants aura-t-il une influence sur le montant de l’allocations pause carrière perçues par l’ONEM? Ainsi que sur mes impôts?
Autre précision, je suis cohabitante légale et mon conjoint travaille à temps plein.
D’avance, merci.

INFOR JEUNES
Répondre à  mélanie
3 années il y a

Bonjour Mélanie,

Vous ne pouvez pas travailler en tant qu’étudiante car vous ne possédez pas officiellement du statut d’étudiante.
Votre situation est demandeuse d’emploi dispensée de présence sur le marché de l’emploi.

Cordialement.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Hort
3 années il y a

Bonjour ;
Ma fille a dépassé ses 475heures de travail en tant qu’étudiante. si elle travaille en plus, je sais qu’elle sera soumise aux cotisations en tant qu’employée.
Quel est le montant à ne pas dépasser si elle souhaite continuer à travailler afin de ne pas perdre mes allocations familiales?
Bonne journée

Infor Jeunes
Répondre à  Hort
3 années il y a

Bonjour Hort,

Effectivement, si elle dépasse les 475h/an, elle sera soumise aux cotisations ordinaires. Sachez qu’à partir de janvier son contingent d’heures sera à nouveau à 475h.
Concernant les allocations familiales, elle ne doit pas dépasser 240h de travail par trimestre. Il n’existe pas de limite d’heures de travail pendant les vacances scolaires.
Vous pouvez trouver des informations sur notre site Internet: https://www.jeminforme.be/index.php/travail/job-etudiant/job-etudiant-allocations-familiales-chomage-et-mutuelle

Nous vous souhaitons une excellente journée.

Infor Jeunes asbl | 339 Chaussée de Louvain | 1030 Schaerbeek, Belgium
Tel +32 (0) 2 733 11 93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Naomi
3 années il y a

Bonjour,
Ma question est donc : si l’on est étudiant (en enseignement supérieur à temps plein) et que l’on ne dépasse pas les 240h/trimestre, (même si par exemple on dépasse les 475h/année et qu’on doit payer des cotisations sociales plus élevées, si tant est-il qu’on ne travaille pas plus de 240h par trimestre durant les 1ers 2èmes et 4èmes trimestres, on conserve donc les allocations familiales ?

Bien à vous,
Naomi

Infor Jeunes
Répondre à  Naomi
3 années il y a

Bonjour, Naomi.
Pour garder votre droit aux allocations familiales, il faut en effet travailler au maximum 240h par trimestre durant l’année scolaire (1er, 2e, 4e trimestre de l’année civile), quel que soit le type de contrat. Si vous dépassez ce seuil de 240h/trimestre, la sanction est la suppression des allocations familiales pour le trimestre concerné.
Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Allyel
3 années il y a

Bonjour voici ma question,

Pour être à charge de nos parents nous ne devons pas dépasser 3.380€ nette (chiffres 2020). Mais est ce que dans ce calcul là, nous devons prendre en compte le(s) salaire(s) de juillet/août/septembre?
J’ai lu que pendant le troisième trimestre il n’y avait pas de limitation d’heures, donc est-ce que c’est le cas aussi pour les salaires? Et est-ce que c’est compris dans le total à ne pas dépasser pour rester à charge de ses parents ? Ou alors c’est seulement pour le 1/2/4 trimestre ?

Bien à vous.

Infor Jeunes
Répondre à  Allyel
3 années il y a

Bonjour Allyel,

Malheureusement il n’y a qu’une exception pour les revenus du 2e trimestre (à cause du corona) et non pour le 3e. Vos revenus de juillet-août-septembre seront donc pris en compte dans le calcul pour savoir si vous restez à charge de vos parents ou non.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez d’autres questions,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Pimpurniaux
3 années il y a

Bonjour

J ai écris un mail à fonds resté sans réponse.
Ma fille s est inscrite hier le 2/10/20 au vdab, elle a 22 ans j ai quelques questions.
Dois je le signaler moi même à fonds (allocations familiales
) qu’elle commence à travailler à partir de lundi ?
Est ce que je perçois encore les allocations familiales ?
Quand doit elle être en tant que titulaire à la mutuelle ? Quand est ce une obligations et si elle reste couverte en payant moi même encore les cotisations de mutuelle ?

Merci pour votre aide

Bien à vous

Infor Jeunes
Répondre à  Pimpurniaux
3 années il y a

Bonjour Pimpurniaux,

Nous sommes un centre d’information francophone, nous ne pouvons donc pas vous aider pour des questions qui concernent la région flamande. Je vous conseille d’aller poser vos questions directement auprès du VDAB.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

michele
3 années il y a

Bonjour, je suis au chômage (cohabitante)et j’ai repris des études de pleine exercices (métier en pénurie)j’ai eu ma dispense , j’ai entendu dire que je pouvais travailler en tant que étudiante sans que cela soit retiré du chômage est-ce exacte ?

INFOR JEUNES
Répondre à  michele
3 années il y a

Bonjour Michele,

Obtenir une dispense pour suivre des études de plein ne vous attribue pas de facto le statut d’étudiante.

Vous restez demandeuse d’emploi et êtes uniquement dispensée de certaines obligations envers l’ONEM.

Cette dispense permet :

-de ne plus devoir être disponible sur le marché de l’emploi,
-de pouvoir refuser un emploi proposé,
-de ne plus devoir rechercher activement de l’emploi.

Cordialement.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Rachel
3 années il y a

Bonjour,

Je suis en troisième année mais je ne serais diplomable que l’année prochaine. J’habite avec mon conjoint qui travaille mais en septembre de l’année prochaine je n’ai plus droit aux allocations familiales.
Ai-je droit à d’autre aide? Ou vu que je suis domicilié avec mon conjoint qui travaille je n’ai droit à rien?

Merci de votre réponse

Infor Jeunes
Répondre à  Rachel
3 années il y a

Bonjour Rachel,

Effectivement les allocations familiales vous sont attribuées jusqu’à vos 18 ans inconditionnellement et vos 25 ans si vous êtes aux études. Il n’y a malheureusement pas qu’autres aides financières qui vous sont accordées par après malgré que vous soyez encore aux études.
Vous pouvez cependant toujours faire une demande au sein du CPAS de votre commune pour voir si vous rentrez dans les conditions pour que le RIS (revenu d’intégration sociale) vous soit octroyée.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez d’autres questions,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Alissia
3 années il y a

Bonjour,
Suite à une décision du conseil de classe je suis entre 2 années durant mon bachelier. Je suis entre la 2eme et la 3eme année. J’hésite à m’inscrire comme demandeuse d’emploi, sachant que je suis inscrite en promotion social et que j’ai moins de 25 ans. Est ce que je pourrais toujours travailler comme étudiant jobbiste?
Merci de votre réponse

Infor Jeunes
Répondre à  Alissia
3 années il y a

Bonjour Alissia. Si vous vous inscrivez comme demandeuse d’emploi, vous êtes considérée comme telle et vous ne pouvez plus travailler comme étudiante. Le travail étudiant, comme son nom l’indique, est une activité secondaire au fait d’étudier. Pour pouvoir travailler comme étudiante, il faut donc que votre occupation principale soit le fait d’étudier ; ce qui ne sera plus le cas si vous vous inscrivez comme demandeuse d’emploi.

Bien à vous,
Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Florentin
3 années il y a

Bonjour,

Voila, comme je rentrais dans les conditions, j’ai pu reprendre des études en école supérieur de plein exercice tout en continuant de toucher mon chômage et en ayant une dispense au niveau de la recherche de travail. Et étant donné que j’ai plus de 26 ans, je ne touche plus les allocations familiales.

Et voila, je me demandais si dans mon cas, étant donné que je possède le statut étudiant mais aussi celui de chômeur, s’il est possible de travailler quand même en tant qu’étudiant?

Merci d’avance!

Infor Jeunes
Répondre à  Florentin
3 années il y a

Bonjour, Florentin.

Un demandeur d’emploi qui suit des études avec une dispense ne peut pas être considéré comme ayant le statut d’étudiant au sens de la loi car il n’est pas étudiant à titre principal (son statut de demandeur d’emploi prime).

Pour rappel, un demandeur d’emploi indemnisé qui a obtenu une dispense doit continuer à respecter les obligations suivantes :
– Être privé de travail et de rémunération ;
– Être en possession d’une carte de contrôle ;
– Être apte au travail ;
– Résider en Belgique.

En bénéficiant d’une dispense, le demandeur d’emploi indemnisé :
– Peut refuser un emploi proposé ;
– Ne doit plus être disponible sur le marché de l’emploi ;
– Ne doit plus rester inscrit comme demandeur d’emploi.

Vous ne pouvez donc pas travailler comme étudiant jobiste si vous avez le statut de demandeur d’emploi.

Bien à vous,

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Schaerbeek
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

benhal
4 années il y a

Bonjour,

je voudrai savoir si j’ai droit aux allocations familiale seulement pour le mois de juillet, août et septembre sachant que

Je suis employée temps plein et je fais des cours du soir 15h/semaine, c’est ma deuxième année. En juin 2019 j’étais étudiante et j’ai commencé mon cdi en juillet 2019 et j’ai travaillé plus de 240 heures le 3ieme trimestre. J’ai eu des allocation de juillet à septembre ensuite durant l’année je ne perçoit rien.

Infor Jeunes
Répondre à  benhal
4 années il y a

Bonjour Benhal,

Sauf erreur, il semble que vous ne soyez plus actuellement sous le régime étudiant car vous avez un contrat d’employé à temps plein à durée indéterminée.
Il se peut que, durant l’été 2019, vous ayez conservé le statut d’étudiant. Par ailleurs, en juillet/août/septembre, le nombre d’heures limite des 240h peuvent être dépassé (période durant laquelle vous avez continué à percevoir les allocations familiales).
Cependant, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de FAMIRIS(caisse d’allocations familiales bruxelloise), https://famiris.brussels/fr/, pour d’avantage de précisions.

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Lina
4 années il y a

Bonjour,

Je suis étudiante en horaire décalé à l’ichec, et avant le confinement, je travaillais à raison de 52 heures/semaine dans lhoreca.
On m’a informée qu’étant en cours du soir, j’ai le droit d’obtenir l’allocation de chômage temporaire.
Je souhaite vous demander si l’information est exacte ? Si oui, quelles sont les démarches à effectuer s’il vous plaît ?

Je vous remercie et vous souhaite bon courage en ces temps difficiles.

Infor Jeunes
Répondre à  Lina
4 années il y a

Bonjour Lina,

Effectivement, un étudiant « classique » ne peut prétendre au chômage temporaire.
Cependant,un étudiant peut, exceptionnellement, être mis en chômage temporaire pour force majeure s’il suit des études de plein exercice principalement après 17h ou le samedi. Vous trouverez l’information à la page suivante du site de l’ONEM,
https://www.onem.be/sites/default/files/coronavirus/Faq_Corona_FR_20200423_0.pdf

En outre, pour toutes questions relatives aux procédures, n’hésitez pas à contacter ou à vous rendre sur le site de l’ONEM (https://www.onem.be/fr)

Infor Jeunes asbl
Chaussée de Louvain, 339
1030 Bruxelles
02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Margaux
4 années il y a

Bonjour, je suis étudiante et je travaille dans l’horeca en tant que étudiante depuis 4 ans.
J’ai un contrat de 40 heures par mois.
Mon restaurant est fermé en cause du covit19 et il le restera encore certainement longtemps.
Les employés on droit au chômage technique, je me demandais si j’y avais aussi droit?
Je dois payée pas mal de choses et la situation est compliqué mais je ne trouve pas de réponse à ma question.
Merci d’avance pour votre réponse!
Bien à vous.

Infor Jeunes
Répondre à  Margaux
4 années il y a

Bonjour Margaux,

Malheureusement vous n’avez pas droit au chômage temporaire en tant qu’étudiante. Vous pouvez demander une aide au sein du CPAS de votre commune et une aide pourra vous être accordée en fonction de votre situation.

InforJeunes asbl
339. Chaussée de Louvain
1030 Bruxelles
Tel : 02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be

Caroline
4 années il y a

Bonjour,
Diplomée d’un bachelier en 2019, je travaille en tant qu’employée depuis lors.
Je souhaiterais reprendre des études en septembre 2021.
Est-ce possible d’être en même temps au chômage et étudiant inscrit dans une université? Sachant que pour mon diplôme actuel, les débouchés sont minimes voir inexistants, ce qui me pousse à reprendre d’autres études.
Merci d’avance

Infor Jeunes
Répondre à  Caroline
4 années il y a

Bonjour Caroline,

Oui, vous pouvez effectivement reprendre des études tout en étant au chômage mais avec certaines conditions. Vous trouverez les informations sur cette page de notre site : https://www.jeminforme.be/index.php/enseignement-formations/enseignement-superieur/etudes-penurie-de-main-d-oeuvre

InforJeunes asbl
339. Chaussée de Louvain
1030 Bruxelles
Tel : 02/733.11.93
inforjeunes@jeminforme.be
http://www.jeminforme.be
http://www.mobilitedesjeunes.be